//img.uscri.be/pth/0651b615d7008e59c9a5ea03700efc867693224c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Qu'il en soit ainsi !

De
118 pages
Philippe: Maître Albert ! Quel chemin ton nouveau disciple doit suivre pour atteindre son but ? Maître Albert: La castration. Marc: Pardon ? Philippe: C’est une pratique admise dans notre communauté, pour ceux qui n’arrivent pas à se libérer de leurs instincts primaires par la volonté. Moi-même, j’ai suivi cette voie. Depuis, je ne regrette rien. Marc: Comment avez-vous pu ?Maître Albert: La semence des Dieux ne peut être répandue que pour spiritualiser les êtres. Marc: Il vous arrive de faire l’amour ici ?
Voir plus Voir moins

Qu’il en soit ainsi !Irvin Cotten
Qu’il en soit ainsi !
THÉÂTRE© manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-1625-9 (pour le fichier numérique)
ISBN: 2-7481-1624-0 (pour le livre imprimé)Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques
littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre.
D’éventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de
la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du
traitement de l’ouvrage, le texte en l’état.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris
Téléphone:0148075000
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comPERSONNAGES
Maître Albert : grand maître de la secte des En-
voyés de Sirius
Philippe : intendant de la secte, trésorier
Yolande : surnommée Yo, guérisseuse, magnéti-
seuse, cuisinière
Mauricette : médium, radiesthésiste, jardinière
Sylviane : astrologue
Marc : néophyte de la secte
TouslesmembresdelacommunautédesEnvoyés
de Sirius, excepté Marc (tenue de citadin), portent
une robe blanche avec une ceinture bleu ciel. Le
Maître a une ceinture rouge.
7ACTE I
Salle ordinaire avec un tabouret au centre
SCENE 1
Marc (assis sur le tabouret), Yolande
YOLANDE : (elle effectue des passes magné-
tiques sur le corps de Marc) Sens-tu la chaleur de
mes mains ?
MARC : Oh oui !
YOLANDE:Sens-tucommeellepasselelongde
ton corps ?
MARC : Oh oui !
YOLANDE : Toute l’énergie cosmique passe par
ta tête, et se diffuse vers le bas.
MARC : Oui, je la sens bien !
9Qu’il en soit ainsi !
YOLANDE:Tousteschakrassontenéveil. Leur
spirale énergétique est en excitation.
MARC : Oh oui !
YOLANDE : Sens-tu des picotements sous ta
peau ? Des fourmillements électriques ?
MARC : Oui, ça grouille !
YOLANDE : Progressivement, tu te mets en har-
monie avec les énergies qui me traverse. Tel un ca-
nal, je transforme le rayon de lumière provenant de
l’étoile Sirius, pour le transmettre en source de gué-
rison vers autrui.
MARC : C’est prodigieux ! Tu es comme un
décodeur télé avec une antenne satellite. Une sorte
de parabole du Christ !
YOLANDE:(agacée)Cen’estpasdrôledutout!
Si tu continues, je ne vais pas pouvoir poursuivre
mes passes magnétiques.
MARC : S’il te plaît, continue ! Je te capte bien.
Il me manque malheureusement l’image.
YOLANDE : Essaye de visualiser ce rayon de
lumière cosmique !
MARC :D’accord! Mais oùsetrouvel’étoilede
Sirius ?
YOLANDE : Concentre-toi, au lieu de te disper-
ser dans ton mental ! Oublie tes images parasites !
MARC : (Sourire) Avec toi, c’est difficile !
10Irvin Cotten
YOLANDE : (Vexée) Comment ?
MARC : Je veux dire : je ne suis pas arrivé à ton
stade. Je dois avoir encore quelques chakras qui ne
demandent qu’à s’ouvrir un peu plus.
YOLANDE : Nous les travaillerons ensemble,
jusqu’à ce que chaque point de ton corps s’épa-
nouisse.
MARC : C’est bien ce que j’espérais.
YOLANDE:Redresse-toi! Toutnedoitêtreque
maîtrise et laisser-aller.
MARC : Je me laisserai bien aller.
YOLANDE:Gardeledosdroit! Sinonl’écoule-
ment énergétique sera perturbé !
MARC : Facile à dire ! Tu éveilles en moi des
zonesplutôtterrestres. Quantàl’écoulement,jesuis
presque à la limite.
YOLANDE:Rienn’estlimite! Onpeuttoujours
dépasser ses propres frontières, matérialiser ce qui
n’est encore que forme-pensée.
MARC : Crois-tu que c’est possible ?
YOLANDE : Tout est possible ! Il suffit d’avoir
la foi.
MARC : Avec toi, je suis prêt à tout matérialiser.
YOLANDE : Pour cela, tu as besoin d’un maître
pour te guider sur le chemin. Maître Albert est là
pour te montrer la voie.
11