//img.uscri.be/pth/31a4a7b5da8ce7ddef3519b83a45e7077d70416a
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Réflexions géocritiques sur l'oeuvre d'Ahmadou Kourouma

De
244 pages
Ce sont justement les piques de résurgences culturelles qui font l'intérêt de l'oeuvre de Kourouma. Son écriture s'enracine dans sa culture qui lui donne l'objet et le référent de son discours. Entendons “culture” ici dans sa double entrée d'atavisme structurel et anthropologique et par ailleurs de modulations exogènes de savoir et d'acquis. Mes réflexions géocritiques sur l'oeuvre d'Ahmadou Kourouma s'originent dans l'analyse des lieux et des espaces de création de l'auteur. Il s'agit de lieux culturels, de lieux mémoriels, de lieux thématiques qui en appellent à l'espace du style, à l'espace du sens. L'espace de création de Kourouma qui intègre son environnement culturel, sa mémoire, sa page blanche, son auditoire et son locus amène à comprendre dans ma perspective que tout est spatial. L'espace cerne le tout, l'art et la vie.
Voir plus Voir moins
Réflexions géocritiques sur luvre dAhmadou Kouro
uma
Bi Kacou Parfait Diandué Réflexions géocritiques sur luvre dAhmadou Kourouma
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0118960.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2013
Préface Lauteur du présent ouvrage qui eut pour maîtres à Li-moges Jacques Fontanille et Bertrand Westphal a eu loccasion, sous leur autorité, de se former aux approches sémiotique et géocritique de luvre littéraire, la seconde nétant dailleurs quune des déclinaisons possibles de la première. Cest donc cette orientation géocritique que M. Diandué Bi Kacou a choisie pour penser la genèse et la cohérence de luvre romanesque dAhmadou Kourouma. Pour le grand public, lapproche géocritique, cest dabord celle qui tente dexpliquer, au moins en partie, la genèse de luvre par son environnement, pensé comme un ensemble spatial cohérent, dans sa double dimension physique et culturelle. Méthodologiquement parlant, la démarche nest pas aussi simple quil ny paraît au premier abord car de telles unités géo-spatiales ne sont pas des données objectives de la nature. Cest en fait au chercheur de les établir en fonc-tion de critères de son choix et den justifier la pertinence à différentes échelles possibles pouvant aller dune culture de terroir (par exemple la culture malinké) jusquà une aire de civilisation (par exemple la culture africaine). Et, bien entendu, les unités spatiales auxquelles on aboutit ne sont pas les mêmes en fonction des critères envisagés : linguistiques, politiques, culturels Luvre romanesque est en permanence travaillée par ces différents ordres de critères dont la concomitance donne lieu à maints télesco-pages et interférences. La question est encore compliquée par le fait que le dé-coupage spatial en unités pertinentes, selon des critères de
9
propriétés physiques (montagne, savane, forêt, désert etc.) et/ou culturelles (pasteurs, agriculteurs, chas-seurs/cueilleurs, nomades/sédentaires, urbains/ruraux) ne peut se concevoir sans la prise en compte de laxe tem-porel qui fait évoluer ces données en permanence. La géographie, quil sagisse de géographie physique ou de géographie culturelle, ne saurait en effet se penser en de-hors dun cadre spatio-temporel : pour un espace donné, tant les propriétés physiques (la désertification par exem-ple) que les propriétés culturelles (sous leffet des guerres, des invasions ou des impérialismes de toutes sortes) évo-luent en permanence avec lhistoire, donnant lieu à dincessantes recompositions à différentes époques. Le propre de la démarche géocritique est de mettre en rapport cet espace contextuel de référence qui, répétons-le, nest pas une donnée du réel mais une construction, dune part de limaginaire du créateur (en loccurrence Ahmadou Kourouma), dautre part de leffort de science du cher-cheur, avec luvre conçue elle-même comme un espace (linéarité du texte qui se déploie sur la page) ainsi que comme un objet culturel se référant à un ou plusieurs es-paces (lieu(x) de création, lieu(x) dédition, lieu(x) de réception). Il sagit donc de voir comment lespace contextuel de la création sinscrit dans lespace textuel de luvre et de son trajet et aussi comment il existe finale-ment entre les deux un rapport dialectique. Cest ce à quoi sattache ici lauteur de létude, au car-refour dune part despaces matériels et concrets, dautre part despaces virtuels nés de limaginaire et de lidéologie mais dont le déterminisme nest pas moindre sur luvre romanesque.Cest ainsi quil explore successivement : - les espaces linguistiques (malinké, français local, français standard) qui contribuent à construire lécriture de Kourouma ;
10