Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

A la découverte des organisations

De
192 pages
Qu'est-ce qu'une organisation ? Quels y sont les enjeux ? Qui détient le pouvoir et pourquoi ? Après la définition de quelques termes (complexe et compliqué, conjoncturel, structurel et organisationnel, etc.), le livre explique la construction d'une problématique ou la conduite d'un projet. Les approches analytique, systémique et stratégique sont ensuite abordées. Enfin, l'organisation est analysée d'un point de vue social et économique.
Voir plus Voir moins
À
D ELSA  ODRÉGCA
       
ON
  
        
UISVAETRITOEN 
  
S
 
 
          © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.f  ISBN : 978-2-296-99196-5 EAN : 9782296991965
    
      
Bernard GOURMELEN   
 ÀLA DÉCOUVERTE DES ORGANISATIONS  Pour une approche méthodologique, sociologique et économique      
Préface de Jacques Le Goff
    
   
Avertissement aux lecteurs : Cet ouvrage est, bien entendu, constitué de concepts, de notions, de méthodes, d’interrogations ou d’interpellations ainsi que de propos d’auteurs de livres ou d’articles parus dans la presse ou sur Internet mais aussi d’extraits des livres de l’auteur. Les références sont précisées pour l’ensemble des extraits cités. L’auteur a voulu compiler et organiser toutes ces données au vu de son expérience et de ses connaissances ainsi que de cours1donnés à ce sujet. Ce recueil a donc pour but de faciliter la tâche de toutes personnes désireuses d’aborder les problématiques des organisations. Il concerne notamment celles qui sont en parcours de formation lors de leurs stages ou de leurs périodes de stage en entreprise à effectuer et de leurs rapports à produire à leur issue.
Bernard Gourmelen: - Le manuel des écoles de football et du jeune footballeur, en collaboration avec Marc Barthélémy, 1985, éditions Chiron. - La validation des acquis de l’expérience 2006, éditions, juillet L’Harmattan, préface de Paul Santelmann. - Petits métiers pour grands services dans la ville africaine, en collaboration avec Jean-Michel Le Roux, février 2011, éditions L’Harmattan, préface de Mamoutou Touré. - Handicap, projet et réinsertion, mars 2012, éditions L’Harmattan, préface de Jean-Luc Blaise.
                                                     1Cours donnés aux étudiants dans le cadre de leur formation pour l’obtention du diplôme d’état d’éducateur spécialisé (DEES) et du diplôme d’état d’assistant des services sociaux (DEASS) à l’Institut Régional de Travail Social de Lorient.
Pour Clément, Davi
d et bien d’autres…
Sommaire
PRÉFACE ................................................................................................................. 9 INTRODUCTION .................................................................................................. 11 1.QUELQUES INTERROGATIONS INDISPENSABLES................................ 13 1.1. DIFFÉRENCIER LE COMPLEXE DU COMPLIQUÉ................................................ 13 1.2. DISTINGUER LES ASPECTS CONJONCTURELS,STRUCTURELS OU ORGANISATIONNELS................................................................................................... 14 1.3. QUELQUES INTERPELLATIONS....................................................................... 16 1.4. COMMENT POSER SA PROBLÉMATIQUE.......................................................... 24 1.5. LA CONDUITE DE PROJET............................................................................... 29 1.6. QUELQUES ÉLÉMENTS DANALYSE................................................................ 37 2.TROIS APPROCHES D’UNE ORGANISATION ........................................... 47 2.1. QUEST-CE QUUNE ORGANISATION? ............................................................ 47 2.2. L’APPROCHE ANALYTIQUE............................................................................ 48 2.3. L’APPROCHE SYSTÉMIQUE............................................................................. 49 2.4. L’APPROCHE STRATÉGIQUE........................................................................... 58 2.5. COMMENT ÉTUDIER UNE ORGANISATION? .................................................... 76 3.LA CONSTRUCTION DU TRAVAIL DANS LE MONDE PROFESSIONNEL ...................................................................................................... 79 3.1. FORMATION ET QUALIFICATION..................................................................... 79 3.2. COMPÉTENCE ET MÉTIER............................................................................... 86 3.3. LE TRAVAIL RÉFLEXIF................................................................................. 104 3.4. L’ACQUISITION DUNE IDENTITÉ PROFESSIONNELLE.................................... 106 3.5. LE CONCEPT DE RÉFLEXIVITÉ...................................................................... 119 3.6. LA CERTIFICATION....................................................................................... 125 3.7. LES RITES ET LES RITUELS........................................................................... 131 4.L’APPROCHE ÉCONOMIQUE ..................................................................... 137 4.1. L’ÉCONOMIE DE MARCHÉ............................................................................ 140 4.2. L’ÉCONOMIEPUBLIQUE............................................................................... 147 4.3. DE LÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À LÉCONOMIE INFORMELLE......... 152 4.4. LES PETITES ET MOYENNES ORGANISATIONS............................................... 178 CONCLUSION ..................................................................................................... 185 TABLE DES MATIÈRES.................................................................................... 187
7
Préface
Issu d’une expérience pédagogique bien confirmée, cet ouvrage a vocation didactique : expliquer en proposant la grammaire des organisations.
Si le propos est sociologique et économique en vue de livrer quelques unes des grandes clé d’intelligence du fonctionnement sociétal, il est plus sûrement encore heuristique2. Comme l’indique l’auteur, il s’agit d’un manuel…destiné à toutes les personnes, en situation de travail ou en activités associatives qui se retrouvent confrontées à la compréhension des organisations.
Comprendre mais en vue de l’action. En cela, la démarche de l’auteur s’inscrit dans la mouvanceactionnaliste, la sociologie d’intervention chère à Alain Touraine3. Comprendre donc pour transformer les choses.
Ce qui suppose de disposer d’outils adaptés à cette tâche en vue d’affronter la complexité de la réalité sociale. Bernard Gourmelen nous avertit, d’entrée de jeu, que si cette complexité doit être prise en compte, il ne s’agit pas de la confondre avec la complication. Car ce qui est compliqué appelle naturellement simplification par réduction aux unités élémentaires, tandis que le complexe doit être pris comme tel et pensé audacieusement comme un tout dont il s’agit de percer la cohérence interne. La méthode analytique a ses vertus. Mais le sens des choses ne se dévoile que dans l’effort de les penser ensemble dans leurs intrications, interactions, inter-relations. Comme si la vérité avait son lieu dans l’entre-deux. C’est la grande leçon d’Edgar Morin4 qui rejoint d’ailleurs les intuitions les plus fortes d’Hannah Arendt5.
Fort de cette conviction, l’auteur affronte l’énigme de l’organisation.
                                                     2 découverte, notamment dans la recherche scientifique et épistémologique.Qui sert à la -Dictionnaire Le Petit Larousse- Grand format - 2003 - p.510. 3Touraine (1925) est un sociologue français de l’action sociale et de nouveaux mouvements sociaux. Alain Étudiant les conditions de travail et le rôle des syndicats, il a proposé dans les années mille neuf cent soixante des réflexions et des constats sur laconscience ouvrière. Il est partagé entre l’actionnismedans le sens où l’on a le pouvoir sur l’histoire et le déterminisme car l’on est déterminé par nos lois et nos valeurs. 4 Edgar Nahoum, dit Edgar Morin (1921), est un sociologue et philosophe français. Il définit sa façon de penser comme-ocsnoctivitrucste en précisant quede la collaboration du monde extérieur et de: Je parle notre esprit pour construire la réalité.Il a créé et préside l’Association pour la pensée complexe (l'APC). Ce concept, dont la première formulation date de 1982 dans le livreScience avec conscience, exprime une forme de pensée acceptant les imbrications de chaque domaine de la pensée et de la transdisciplinarité. Le terme de complexité est ici pris au sens de son étymologiecomplexus qui signifiece qui est tissé ensemble un dans enchevêtrement d'entrelacements,plexus. 5(1906 – 1975) est une philosophe allemande naturalisée américaine, connue pour ses travauxHannah Arendt sur l’activité politique, le totalitarisme et la modernité.
9
Qu’est-ce qui fait que des individus parviennent à tenir ensemble de manière à peu près cohérente et unitaire dans un cadre qui n’a rien de naturel ? C’est la question dont sont partis Durkheim, Weber et tant d’autres. Dans la réponse qu’il nous propose, on sent nettement la préférence qui le porte vers les explications en termes de stratégies, de projets, d’idée d’œuvrecomme le disait le grand juriste Maurice Hauriou6penseur par excellence de l’institution. D’où son insistance avec Philippe Bernoux sur leconstruit, l’artifice mais ô combien efficace, de toute organisation traversée et travaillée par des jeux de pouvoir décrits dans toutes leurs diaprures. D’où également, avec Michel Crozier, l’intérêt porté à l’incertitude comme source de ce pouvoir défini comme capacité de contrôle des sources d’incertitude. C’est un très beau panorama qui se découvre à la lecture de cet ouvrage où défilent les acteurs de la vie sociale et économique avec de substantiels développements sur l’économie sociale et solidaire, les ressorts de l’action efficace avec de très intéressants développements sur la nouveauté introduite par la notion decompétencedes acteurs si différente de celle de qualification. Et que dire de la formation devenue au fil du temps un impératif catégorique dont dépend désormais l’avenir des salariés via leuremployabilité. A ce propos, l’auteur n’a pas tort de souligner à quel point il demeure essentiel de demeurer fidèle à l’inspiration de la loi Delors de 1971 en ne négligeant pas la formation générale, culturelle souvent oubliée au profit de l’utilité au premier degré. Livrant avec clarté les grilles de lecture les plus pertinentes, cet ouvrage rendra le plus grand service sous l’horizon d’une intelligence active du social.
Jacques Le Goff Professeur de droit Université de Bretagne Occidentale - Brest
                                                     6l'origine d'une œuvre singulière et importanteMaurice Hauriou (1856 – 1929), jurisconsulte français à  concernant le droit public et la sociologie, il a écrit notamment surla théorie de l'institution et la puissance publique. Son travail constitue un commentaire abondant des décisions des autorités administratives. Ses thèses ont mis en avant une vision de l'État comme puissance publique, dont la nature même justifierait un droit d'exception. Il s'est donc attaché à faire la démonstration d'un droit public hiérarchisé en dessous d'une puissance supérieure et souveraine. Pour lui, l'institution est :idée d’œuvre ou d’entreprise qui se réaliseUne et dure juridiquement dans un milieu social ; pour la réalisation de cette idée, un pouvoir s’organise qui lui procure des organes ; d’autre part, entre les membres du groupe social intéressé à la réalisation de l’idée, il se produit des manifestations de communion dirigées par les organes du pouvoir et réglées par des procédures. La notion d'institution va s'affirmer et devenir le noyau central de toute la théorie du droit public de Maurice Hauriou. L'État est alors défini comme étantl'institution des institutions, selon lui.
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin