Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Coévolution, culture d'entreprise et philosophie économique

De
146 pages
Il existe un véritable conflit, entre le capital et le travail, autrement dit entre économie et société, qui peut être dépassé par la coévolution. Ce concept comprend plusieurs points-clés : vivre, avec les clients et les collaborateurs, une culture du sens et de l'estime humaine; respecter les ressources de la société et de la nature, et les gérer dans une perspective à long terme. L'expérience a prouvé maintes fois que ces entreprises sont plus robustes et rentables que la moyenne.
Voir plus Voir moins

COÉVOLUTION, CULTURE D’ENTREPRISE ET PHILOSOPHIE ÉCONOMIQUE
Au-delà du conflit entre l’économie et la société
Heinrich ANKER
Si l’on compare la France aux pays avec lesquels elle est en forte compétition,
on constate que nulle part ailleurs l’engagement des collaborateurs n’y est
aussi faible.
Ce constat met cependant en lumière une problématique plus profonde,
qui dépasse largement la seule question de la motivation : il s’agit d’un
confit entre travail et capital, autrement dit entre économie et société.
La clé pour résoudre ce confit réside dans le concept de coévolution :
les entreprises prospèrent à long terme si OÉVOLUTION, C
1. elles refusent de considérer les clients et les collaborateurs comme
le moyen de maximiser les bénéfces à court terme, mais vivent une culture CULTURE D’ENTREPRISE
du sens et de l’estime humaine ;
2. elles respectent les ressources de la société et de la nature et les ET PHILOSOPHIE ÉCONOMIQUE
gèrent dans une perspective à long terme.
L’expérience l’a prouvé maintes fois : ces entreprises sont plus robustes
et plus rentables que la moyenne.
L’accès à la coévolution au sein de l’entreprise elle-même et entre
l’entreprise et la société tient dans les fondements de la civilisation Au-delà du conflit entre l’économie et la sociétéfrançaise : liberté, égalité, fraternité !
Heinrich ANKER, docteur ès sciences économiques et sociales, conseille et
accompagne des entreprises dans le domaine de la culture et de l’éthique.
Il est professeur dans différentes écoles supérieures en Suisse et dans les
pays voisins.
« AD VALOREM » s’adresse à tout lecteur universitaire, cadre, dirigeant ou autre curieux de prendre
conscience des tendances économiques, techniques, sociales, culturelles de la valeur. Riche de points
de vue croisés d’auteurs et de chercheurs multidisciplinaires et internationaux, la collection propose des
approches nouvelles de la valeur, dans la pluralité de ses manifestations et dans son émergence. La
réfexion engageante et transverse sur le phénomène de valeur apparaît comme un formidable liant et levier
pour le bénéfce et l’évolution des entreprises, des organisations et de la société.
Valérie LEJEUNE, Docteur en Génie des Procédés et en Business Administration, dirige la Collection et le
Value Lab associé. Elle est chercheuse et consultante en Innovation Management et enseigne en Business
School.
Image de couverture © iStock/Getty images.
ISBN : 978-2-343-11378-4
16,50 €
COÉVOLUTION, CULTURE D’ENTREPRISE ET PHILOSOPHIE ÉCONOMIQUE
Heinrich ANKER
AU-DELÀ DU CONFLIT ENTRE L’ÉCONOMIE ET LA SOCIÉTÉ








Coévolution,
culture d’entreprise
et philosophie économique



















Collection « Ad Valorem »

*

OUVRAGES PARUS



Catherine TRUFFERT, L’innovation, Un pari gagnant pour les petites et moyennes
entreprises, 2017.
Alberto CAMPAGNOLO, Bellezze crudeli, Traduzione e tradimento del mito della
moda negli spazi museali permanent, Cruel Beauties, Tradition, translation and
betrayal of the fashion myth in permanent museum spaces, Bilingue italien-anglais,
2017.
Albert JOURNO, La magie des justes proportions, 2015.
Valérie LEJEUNE (dir.), Tendances sociales et culturelles de la valeur, 2015.
Adélaïde DE LASTIC, Que valent les valeurs ?, 2014.
Gérard SCHOUN, Capital Humain versus Humain Capital, 2014.
Heinrich ANKER











Coévolution,
culture d’entreprise
et philosophie économique





Au-delà du conflit
entre l’économie et la société


























































© L’Harmattan, 2017
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-11378-4
EAN : 9782343113784
Remerciements
Je souhaite remercier trois femmes tout particulièrement : Verena,
mon épouse, et Bettina, ma fille, d’avoir fait preuve de compréhension
vis-à-vis des questions qui sont devenues une part intégrante de ma
vie, ainsi que la doctoresse Valérie Lejeune qui m’a inspiré et
encouragé à aborder certaines de ces questions à travers cet ouvrage.
Je leur suis profondément reconnaissant !
Sommaire
Avant-propos ............................................................................................................ 11

Gra phiques ................................................................................................................ 13

re1 partie (théorie)
La Balanced Valuecard® comme modèle de référence d’une philosophie
et d’une culture d’entreprise centrées sur le sens et la performance ................. 22

1. Recherche d’une conception de l’homme à dimension humaine. Une petite
promenade dans la psychologie, la neurobiologie, la médecine et
l’anthropologie modernes ......................................................................................... 32

2. Comment le SENS et l’ESTIME entrent-ils dans l’entreprise ? En les
vivant soi-même ! La philosophie et la culture d’entreprise comme sources de
SENS et d’ESTIME .................................................................................................. 60

3. De la conception de l’homme à l’organisation d’entreprise ................................. 92

4. De la philosophie et de la culture d’entreprise au succès. Quelques indices
pour l’avantage concurrentiel basé sur la Balanced Valuecard ................................ 96

e2 partie (pratique)
La Balanced Valuecard® comme outil d’analyse systématique et de
développement ciblé de philosophies et cultures d’entreprise .......................... 104

Extraits d’une enquête Balanced Valuecard réalisée dans une entreprise
suisse un an après sa fusion avec la succursale suisse d’une grande entreprise
française. Quelques découvertes, quelques mesures............................................... 110

Sources utilisées / bibliographie ............................................................................. 133

Liste des graphiques (sélection) ............................................................................. 135

9 Avant-propos
Le monde de l’entreprise actuel est soumis à une pression
croissante : il est de plus en plus lié à des problèmes économiques,
sociétaux et environnementaux. L’économie souffre d’un problème de
crédibilité.
Le monde de l’entreprise lui-même y contribue de façon
considérable, notamment les entreprises axées sur la notion étriquée
de création de valeur qui s’est largement répandue ces cinquante ou
soixante dernières années : elle se limite à la maximisation à court
terme des profits de l’entreprise – et néglige par là même des facteurs
importants de la réussite à long terme : la satisfaction et la fidélisation
permanentes des clients, l’inspiration et la fidélisation durables des
collaborateurs, la préservation des ressources naturelles vitales pour
les entreprises concernées, l’efficacité des fournisseurs ainsi que les
intérêts et besoins des sites de production sur lesquels les entreprises
produisent et vendent, etc. Tout ceci montre que l’économie ne souffre
pas uniquement d’un problème de crédibilité mais également d’un très
grave problème de performance ! Selon Herman Daly, ancien
économiste de l’environnement à la Banque mondiale, les coûts
sociaux et environnementaux de la croissance économique actuelle
sont plus élevés que les bénéfices de la production.
L’état du monde de l’entreprise ne doit pas être dissocié, dans la
durée, de l’état de la société – c’est quasiment un « impératif
catégorique » pour les entreprises que de s’engager en faveur du
bienêtre de la société dans laquelle elles opèrent – c’est également dans
leur propre intérêt, mais pas dans l’optique d’une suprématie de la
maximisation du profit : l’économie libre de marché doit et peut se
redéfinir au-delà de la suprématie de la maximisation à court terme de
11 la valeur actionnariale et prospérer – sur la base de la coévolution, à
savoir dans un équilibre synergique entre la création de valeur
économique et la création de valeur sociétale pour le bien des clients,
des collaborateurs, de la société et des actionnaires. D’où également le
nom du concept présenté ci-après : la « Balanced Valuecard® ».
Ce concept repose sur une culture et une philosophie d’entreprise
centrées sur le sens et la performance. Contrairement aux concepts
traditionnels de la culture d’entreprise, elles ne se limitent pas à la vie
interne de l’entreprise mais sont étroitement liées au monde extérieur,
à la société et à l’environnement.
Selon une sagesse de Confucius, ce qui doit avoir un effet et une
existence durables ne peut être imposé par les lois mais doit s’ancrer
dans l’esprit des hommes, dans leurs pensées et leurs ressentis, puis
dans leurs actes. Telle est la fonction d’une bonne culture et
philosophie d’entreprise et telle est la mission de cet ouvrage.
Sa base est une présentation qui s’est tenue dans une école
supérieure d’économie à Paris en juin 2016. Les graphiques
constituent l’élément fondamental du livre, sa colonne vertébrale. Ils
sont accompagnés d’explications et d’informations de fond. Je tiens à
remercier la maison d’édition L’Harmattan pour la publication.

Heinrich Anker, Avril 2017



12


Graphiques

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin