L'essentiel de la comptabilité générale - Les opérations d'inventaire - Les comptes annuels - 3e édition

De
Publié par

Ce livre présente en 19 chapitres l’ensemble des connaissances nécessaires pour réaliser les opérations comptables de fin d’exercice : l’enregistrement des opérations d’inventaire et l’établissement des comptes annuels.

Chaque chapitre présente des exemples chiffrés avec leurs corrigés pour vous permettre de « pratiquer » la comptabilité des opérations de fin d’exercice.
Au total, une présentation synthétique, rigoureuse et pratique de tous les schémas d’enregistrement pour l’établissement des comptes annuels.


– Étudiants des cursus universitaires de gestion : comptabilité-gestion, sciences économiques, AES, sciences de gestion, IAE…

– Étudiants des filières économiques, comptables et de gestion (licence/master CCA)

– Candidats aux examens de l’expertise comptable (DCG et DSCG)

– Étudiants en IUT, BTS…


Béatrice et Francis Grandguillot sont professeurs de comptabilité et de gestion dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur. Ils sont également auteurs de nombreux ouvrages et directeurs de collection.

Publié le : lundi 1 août 2011
Lecture(s) : 18
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297021968
Nombre de pages : 134
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les travaux d’inventaire
L’inventaire consiste à effectuer certains travaux extra-comptables et comptables dans le but de contrôler tous les éléments du patrimoine de l’entreprise, d’établir des comptes annuels sincères et d’éclairer, le cas échéant, les associés sur la bonne gestion de la société.
1
Principe
CHAPITRE 1
D’après le Plan comptable général, l’inventaire est un relevé detous les éléments d’actif et de passif, au regard desquels sont mentionnées la quantité et la valeur de chacun d’eux à la date d’inventaire. L’inventaire doit être effectué au moins tous les 12 mois, à laclôture de l’exercice. Il permet d’établir les comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) reflétant uneimage fidèledu patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise à la date de clôture de l’exercice. Les travaux d’inventaire comprennent :
Recenser et évaluer les éléments actifs Les travaux extra-comptables et passifs
Les travaux comptables
Comptabiliser les corrections qui résultent des travaux extra-comptables
14
L’ESSENTIEL DE LACOMPTABILITÉ GÉNÉRALE:OPÉRATIONS DINVENTAIRE,COMPTES ANNUELS
Les travaux d’inventaire s’organisent de la manière suivante :
Balance avant inventaire
2
Inventaire extra-comptable Corrections et modifications nécessaires des comptes
Écritures d’inventaire
D’après l’inventaire extra-comptable
Les obligations comptables
Balance après inventaire
Écritures de regroupement
Comptes annuels Bilan Compte de résultat Annexe
Les corrections et les modifications des comptes d’après l’inventaire sonttraduitesen comptabilité parles écritures d’inventaire, selon les dispositions du Plan comptable général en vigueur. Elles concernent essentiellement : – l’ajustement des comptes banques ; – la régularisation des stocks ; – la régularisation des charges et des produits ; – le suivi des amortissements des immobilisations, des dépréciations et des provisions ; – la sortie du patrimoine des immobilisations et des valeurs mobilières de placement ; – … Certains comptes du Plan comptable général nesont destinésqu’à l’enregistrement des écritures d’inventaire. Ils ne sont donc mouvementés qu’au cours de la période d’inventaire ; par exemple, les comptes68 Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions. Les données d’inventairesont conservées et organisées de manière à justifier le contenu de chacun des postes du bilan. Depuis la loi de simplification et d’amélioration de la qualité du droit du 17 mai 2011, la tenue du livre d’inventaire n’est plus obligatoire. Un décret est attendu pour son abrogation définitive du Code de commerce.
1
ARTIE P
Les opérations de régularisation
Chapitre 2 L’état de rapprochement 17 Chapitre 3 La régularisation des stocks 21 Chapitre 4 Les 25ajustements de charges et de produits
L’état de rapprochement
Il est obligatoire de dresser un état de rapprochement au moins tous les 12 mois, à l’inventaire, pour vérifier la concordance des comptes banques tenus par l’entreprise avec ceux tenus par les organismes financiers et pour déterminer les soldes des comptesBanquesà la clôture de l’exercice.
1
Principe
CHAPITRE 2
L’entreprise doit vérifier régulièrement son compte bancaire (ou postal) avec les relevés de compte fournis par les organismes financiers afin decontrôler la réciprocité et la simultanéité des enregistrements effectués dans chaque comptabilité. Le plus souvent, desdifférencesapparaissent ; elles sont dues essentiellement :
2
aux décalagesde date d’enregistrement des opérations aux erreurs ou omissionseffectuées par l’entreprise ou la banque
Les travaux extra-comptables
L’état de rapprochement permet d’expliquer les différencesconstatées entre les soldes du compte512 Banqueset du relevé bancaire avant l’état de rapprochement. Après pointage des opérations communes, deux tableaux sont dressés :
18
L’ESSENTIEL DE LACOMPTABILITÉ GÉNÉRALE:OPÉRATIONS DINVENTAIRE,COMPTES ANNUELS
Compte512 Banques au grand livre
Libellés Solde fin de période au … solde débiteur ou créditeur du compte512 Banques
Débit Crédit XouX
Corriger ce soldeà l’aide des opérations qui figurent sur le relevé de compte maisqui ne sont pas encore comptabilisées par l’entreprise.
Compte envoyé par la banque – Relevé bancaire –
Libellés Solde fin de période au … solde créditeur ou débiteur du dernier relevé
Débit Crédit XouX
Corriger ce soldeà l’aide des opérations qui figurent dans la comptabilité de l’entreprise mais qui ne sont pas portées sur le relevé de compte.
Les soldes des comptes Banquesdéterminés à l’aide des deux tableaux sontidentiques mais de sens contraire.
3
Les écritures de redressement
Afin d’ajusterson compte512 Banques, l’entreprise doit enregistrer les écritures de redressement correspondant aux opérationsmanquantes, soit :
Opérations
Écritures de redressement relatives aux encaissements
Écritures de redressement relatives aux décaissements
À détailler
C o m p t a b i l i s a t i o n
ou 413 Clients – Effets à recevoir {
Prélèvements automatiques {
512 Banques 411 Clients 7.. Produits 5113 Effets à l’encaissement 5114 Effets à l’escompte D’après état de rapprochement du mois de …
627 Services bancaires 44566 TVA sur autres biens et services 401 Fournisseurs 6… …… 4… …… 403 Effets à payer 661 Charges d’intérêts 512 Banques D’après état de rapprochement du mois de …
X
X X X X X X X
X X X X
X
4
Application
Énoncé
CHAPITRE2 –L’état de rapprochement
Après pointage du compte512 Banqueset du relevé bancaire au 31 décembre N, les différences suivantes apparaissent : – le chèque n° 256 de 1 708à l’ordre d’un fournisseur n’a pas encore été présenté par ce dernier ; – un virement d’un montant de 1 305 effectué par un client n’a pas encore été comptabilisé dans les comptes de l’entreprise ; – le prélèvement de 1 856effectué par l’URSSAF ne figure pas dans les comptes de l’entreprise. Les soldes des comptes sont les suivants : – solde débiteur du compte512 Banques771: 3 – solde créditeur du relevé de compte : 4 928
L’état de rapprochement et les écritures de redressement
Compte « 512 Banques » au grand livre Opérations Débit Crédit Solde au 31 décembre N 3 771,00 Virement client 1 305,00 Prélèvement URSSAF 1 856,00 5 076,00 1 856,00 Solde débiteur 3 220,00
Compte envoyé par la banque – Relevé bancaire – Opérations Débit Crédit Solde au 31 décembre N 4 928,00 CH n° 256 1 708,00
S D = S C
Solde créditeur
1 708,00 4 928,00 3 220,00
19
20
L’ESSENTIEL DE LACOMPTABILITÉ GÉNÉRALE:OPÉRATIONS DINVENTAIRE,COMPTES ANNUELS
512 411
431 512
31/12/N Banques Clients D’après état de rapprochement n° Sécurité sociale Banques D’après état de rapprochement n°
1 305,00
1 856,00
1 305,00
1 856,00
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.