L'essentiel des opérations courantes en comptabilité générale - 2e édition

De
Publié par


Ce livre présente en 18 chapitres l'ensemble des connaissances nécessaires pour comprendre les mécanismes fondamentaux de la comptabilité générale (également appelée comptabilité financière) et l'analyse comptable des opérations courantes de l'entreprise. Chaque chapitre présente des exemples chiffrés avec leurs corrigés pour vous permettre de « pratiquer » la comptabilité générale.

Au total, une présentation synthétique, rigoureuse et pratique du fonctionnement et des schémas d'enregistrement des opérations courantes de l'entreprise en comptabilité générale.


Béatrice et Francis Grandguillot sont professeurs de comptabilité et de gestion dans plusieurs écoles ainsi que dans différents cycles de formation continue.


Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 595
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297011280
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La normalisation comptable
L’ensemble des règles comptables s’applique à toute entité (personne physique ou morale) soumise à l’obligation légale d’établir des comptes annuels.
1
Sources des règles comptables
Les règles comptables proviennent de plusieurs sources :
CHAPITRE1
Les sources comptables législatives et réglementaires françaises
Articles L. 123-12 à L. 123-28 et R. 123-172 à R. 123-208 du Code de commerce Règlements du Comité de la réglementation comptable (CRC) Plan comptable général (PCG)
La doctrine française Avis et recommandations du Conseil national de la comptabilité (CNC) Avis et recommandations de l’Ordre des experts-comptables (OEC) Avis et recommandations de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC) Recommandations de l’Autorité des marchés financiers (AMF)
Les sources comptables européennes et internationales Règlements et directives de la Commission européenne et du Conseil de l’Union européenne Normes internationales d’information financière (IFRS) élaborées par l’International Accounting Standards Board(IASB)
L'ESSENTIEL DES OPÉRATIONS COURANTES EN COMPTABILITÉ GÉNÉRALE 1G8 Précisons que les institutions de la normalisation comptable, Comité de la réglementation comptable et Conseil national de la comptabilité, devraient prochainement être remplacées parun seul organismeintitulé Autorité des normes comptables (ANC). D’autre part, le droit comptable est étroitement lié au droit commercial, au droit des sociétés, au droit social, au droit bancaire et au droit fiscal.
2
Plan comptable général
Le Plan comptable général (PCG) regroupe l’ensemble desnormes comptablesapplicables obligatoirement en France à toutes les entreprises industrielles et commerciales ainsi qu’aux autres entités tenues d’établir des comptes annuels. Le Plan comptable général actuel est issu du Plan comptable général 1999 entièrement refondu et réécrit àdroit constant. Il est présenté sous formes d’articles et contient exclusivement les dispositions relatives à la comptabilité générale. Le Plan comptable général fait l’objet d’unemise à jour régulièrepar les règlements du Comité de la règlementation comptable et intègre les avis, à caractère normatif, du Conseil national de la comptabilité postérieurs à 1986. En outre, depuis plusieurs années, les règles comptables françaises contenues dans le Plan comptable généralconvergentprogressivement vers lesnormes internationales IFRS. Citons à titre d’exemple les nouvelles règles comptables sur les actifs applicables depuis le er 1 janvier 2005.
3
Cadre comptable
La comptabilité générale a pour objet d’enregistrer toutes les opérations affectant lepatrimoine de l’entreprise. Le cadre de la comptabilité générale, fixé par le Plan comptable général, s’articule entrois parties ethuit classesde comptes :
4
Codification
CHAPITRE1 – LA NORMALISATION COMPTABLE
C o m p t e s d e b i l a n
Classe 1 : comptes de capitaux Classe 2 : comptes d’immobilisations Classe 3 : comptes de stocks et d’en-cours Classe 4 : comptes de tiers Classe 5 : comptes financiers
C o m p t e s d e g e s t i o n
Classe 6 : comptes de charges Classe 7 : comptes de produits
C o m p t e s s p é c i a u x
Classe 8 : comptes spéciaux
Principe Chaque compte est constitué d’un numéro et d’unintitulé. Les comptes du Plan comptable général utilisent lastructure décimale. Structure décimale Le premier chiffre indique laclasse, les comptes comportent au moins deux chiffres. Plus le numéro du compte comporte de chiffres, plus le compte est précis.
1G9
2G0 L'ESSENTIEL DES OPÉRATIONS COURANTES EN COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Par exemple :
6 62 627
Comptes de charges Autres services extérieurs Services bancaires et assimilés 6276 Location de coffres
Classe Compte principal Compte divisionnaire Sous-compte
La subdivision maximale prévue est desix chiffres; en cas de besoin, l’entreprise peut créer des subdivisions supplémentaires à sept, huit chiffres, voire plus. Signification des terminaisons Le tableau ci-dessous résume la signification des différentes terminaisons de comptes :
Signification de la terminaison 0
Signification des terminaisons 1 à 8
Signification de la terminaison 9
• les comptes ayant un zéro (..0) final au troisième rang ou suivants sont des comptes de regroupement.
• dans les comptes àdeux chiffres, les comptes de terminaison1à8ont une signification deregroupement. Par dérogation à cette règle, le compte « 28 Amortissements des immobilisations » fonctionne comme un compte de sens contraire de celui des comptes de la classe concernée. • dans les comptes àtrois chiffres, les terminaisons1à8enregistrent le détaildes opérations couvertes par le compte de niveau immédiatement supérieur ou par le compte de même niveau de terminaison zéro.
• dans les comptes àdeux chiffres, les comptes de bilan se terminant par9 identifient les dépréciations des classes 2 à 5 correspondantes. • dans les comptes àtrois chiffres et plus, pour les comptes de bilan, la terminaison9permet d’identifier lesopérations de sens contraireà celles normalement couvertes par le compte de niveau immédiatement supérieur et classées dans les subdivisions se terminant par 1 à 8.
5
Systèmes
CHAPITRE1 – LA NORMALISATION COMPTABLE
Le Plan comptable général prévoit trois systèmes de présentation des comptes qui permettent de détailler plus ou moins les informations :
Système de base
Système abrégé
Système développé
6
• c’est le système dedroit communcomportant les dispositions minimales que doivent tenir les entreprises de moyenne ou grande taille ; • les comptes à utiliser dans ce système sont les comptes imprimés en caractères normaux.
• c’est le système comportant lesdispositions minimalesdes entreprises dont la taille ne justifie pas une présentation selon le système de base ; • les comptes à utiliser dans ce système sont les comptes imprimés en caractères gras exclusivement. • c’est le systèmefacultatifqui propose un bilan et un compte de résultat plus détaillés complétés d’un tableau des soldes intermédiaires de gestion, d’un modèle de la détermination de la capacité d’autofinancement et d’un tableau de financement ; • les comptes à utiliser dans ce système sont les comptes du système de base et les comptes imprimés en caractères italiques.
Plan de comptes de l’entreprise
G 21
Le plan de comptes représente leplan comptable de l’entreprise. Le plan comptable de l’entreprise est établi par rapport au Plan comptable général en tenant compte d’un éventuel plan comptable professionnel propre à un secteur d’activité (par exemple : plan comptable du bâtiment et des travaux publics).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.