Les Carrés DCG 9 - Exercices d'introduction à la comptabilité 2014-2015 - 4e édition

De
Publié par

Ce livre est un véritable outil d’entraînement.

Les auteurs y ont mis l’expérience qu’ils ont de l’examen pour vous permettre :

– de vous entraîner à résoudre avec succès les différents exercices pour mettre vos connaissances en application (les corrigés sont fournis) ;

– de préparer utilement votre épreuve.



• Candidats au DCG/DSCG

• Étudiants de l’INTEC

• Étudiants de l’enseignement supérieur de gestion

• Étudiants des licences économie-gestion et des licences professionnelles
Publié le : lundi 1 septembre 2014
Lecture(s) : 9
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297044363
Nombre de pages : 196
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Normalisation et règlementation comptables
THÈME 1
Exercice1Normalisation comptable M. Duplan, expert-comptable, désire vérifier les connaissances des étudiants stagiaires, relatives à la normalisation comptable. À cet effet, il leur propose le test suivant. 1. Définir les normes comptables. 2. Quelles sont les principales raisons d'être de la normalisation comptable. 3. Quelles sont les principales missions de l’Autorité des normes comptables (ANC). 4. Présenter succinctement le recueil des normes comptables françaises.
Co r r i g é
1Définition des normes comptables Les normes comptables constituent un ensemble de règles, de principes, de méthodes d’élaboration et de présentation des comptes des entreprises. 2Principales raisons d’être de la normalisation comptable La normalisation comptable permet notamment : de rendreles comptes des entreprises plus fiables, transparents et comparables dans l’espace et dans le temps (d’une entreprise à l’autre, au niveau national ou international…), dans le but de renseigner au mieux les utilisateurs (dirigeants, associés, État, banques, salariés, fournisseurs…) ; d’assurerla convergence des normes comptables nationales avec les normes IFRS. 3Principales missions de l’Autorité des normes comptables L’autorité des normes comptables (ANC) a pour missions principales : d'édicter,par des règlements, les prescriptions comptables et les normes de la comptabilité privée ; de donnerun avis sur tout projet de texte contenant des dispositions de nature comptable applicables aux personnes tenues d’établir des documents comptables conformes aux normes de la comptabilité privée ; d’émettredes avis sur les projets de normes comptables internationales ;
10
LESCARRÉS DU DCG9 – EXERCICES DINTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ
d’assurerla coordination et la synthèse des travaux théoriques et méthodologiques en matière comptable en formulant des recommandations dans ce domaine. 4Présentation du recueil des normes comptables françaises Le recueil des normes comptables françaises, publié par l’ANC en juillet 2014, rassemble enun seul document exhaustifl’ensemble des textes comptables qui régit l’établissement des comptes annuels. Il comprend : les textes règlementairesrédigés sous forme d’articles ; par exemple, le PCG et ses annexes ; les textes non règlementairesrédigés sous forme de commentaires ; par exemple, les recommandations et les notes d’information de l’ANC. L’objectif de ce recueil est, selon l’ANC, defaciliter l’accès au droit comptable par les utilisateurs (praticiens, enseignants et étudiants).
Exercice2Plan comptable général et référentiels comptables M. Duplan, expert-comptable, communique aux étudiants stagiaires le QCM suivant : Applications des principes comptables Indépendance Prudence Image fidèle du Plan comptable générale (PCG) des exercices Procéder à l’inventaire tous les 12 mois❐ ❐bc a Établir des comptes annuelsdef Constater les moins-values apparaissant à la clôture ghi d’un exercice Fournir des informations chiffrées dans l’annexejkl N’inscrire dans les comptes annuels que les bénéfices mno réalisés à la date de clôture d’un exercice Il leur demande : 1. D’indiquer pour chaque élément à quel principe comptable du Plan comptable général il se rattache. 2. De préciser quel(s) référentiel(s) comptable(s) les sociétés commerciales non cotées doivent appliquer en France pour établir leurs comptes individuels et leurs comptes consolidés.
THÈME1Normalisation et règlementation comptables
Co r r i g é 1Application des principes comptables Bonnes réponses :adhln Parmi les principes comptables énoncés par le PCG, citons : le principe d'indépendance des exercicesqui consiste à diviser la vie de l'entreprise en périodes de 12 mois (exercice comptable) et de : procéder à l'inventaire tous les 12 mois ; établir des comptes annuels. Ce principe permet de fournir des informations financières périodiques aux tiers concernés ; le principe de prudence, appréciation raisonnable des faits afin d'éviter le risque, le transfert sur l'avenir d'incertitudes présentes susceptibles de grever le patrimoine et les résultats de l'entreprise. Certaines des applications de ce principe sont : constater les moins-values apparaissant à la clôture d'un exercice ; n'inscrire dans les comptes annuels que les bénéfices réalisés à la date de clôture de l'exercice ; le principe d'image fidèle, non définie explicitement par le Plan comptable général. C'est l'annexe qui permet d'obtenir une image fidèle et complète des états financiers de l'entreprise. 2Référentiel(s) comptable(s) des sociétés commerciales non cotées en France Actuellement, les référentiels comptables applicables en France par les sociétés commerciales non cotées sont les suivants : – pour les comptes individuels: seul le référentiel comptable français (normes du PCG 2014) est applicable ; – pour les comptes consolidés: les sociétés commerciales non cotées peuvent appliquer, sur option, le référentiel français relatif aux comptes consolidés (règlement CRC 99-02) ou bien le référentielIFRS adopté par la Commission européenne.
Exercice3
Obligations de présentation des comptes annuels
Trois associés décident de créer une SARL dont l’activité sera la commercialisation de matériels et fournitures pour arts graphiques et loisirs créatifs. D’après leurs prévisions sur 3 ans, le patrimoine de la société s’élèvera à la fin de chacun des 3 exercices à 180 000. Le chiffre d’affaires net annuel sera compris entre 520 000et 605 000. Ils ont prévu d’embaucher 1 salarié. 1. Indiquer quels sont les comptes annuels qu’une société commerciale doit, en principe, établir à la clôture de chaque exercice comptable. 2. Préciser à quelle nouvelle catégorie d’entreprise appartient la société, au sens comptable, et quelles seront par conséquent ses obligations de présentation des comptes annuels.
11
12
LESCARRÉS DU DCG9 – EXERCICES DINTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ
Co r r i g é
1Établissement des comptes annuels d’une société commerciale D’après l’article L. 132-12 du Code de commerce, toute personne, physique ou morale, ayant la qualité de commerçant doit établir des comptes annuels. Ces comptes comprennent le bilan, le compte de résultat et une annexe qui forment un tout indissociable. 2Obligations de présentation des comptes annuels en fonction de la catégorie comptable de la société D’après les prévisions des associés, la SARL répond à la définition de la catégorie des micro-entreprises, au sens comptable, puisqu’elle ne dépassera pas pendant deux exercices consécutifs deux des trois seuils suivants fixés par le décret du 17 février 2014 : – total du bilan350 000– CA net700 000– nombre de salariés10 De ce fait et conformément à l’ordonnance du 30 janvier 2014, les obligations de présentation des comptes annuels de la SARL seront allégées. Elle pourra adopter une présentation simplifiée du bilan et du compte de résultat et sera dispensée d’établir l’annexe. En outre, elle ne sera pas tenue de rendre publics ses comptes annuels lors de leur dépôt au greffe du Tribunal de commerce.
Analyse des opérations et mécanisme de la partie double
T HÈME 2
Exercice4in!mgp odppmsobdp dr roˇcsbrgml bminrˇa!d L’entreprise Premium vous communique les opérations suivantes : 1) Apport d’un capital déposé à la banque : 40 0002) Acquisition d’un matériel industriel : 5 0003) Ventes de marchandises à crédit : 8 4004) Achats de marchandises à crédit : 3 0005) Des clients règlent en espèces : 1 5006) Paiement de la facture de papeterie en espèces : 1207) Achats de marchandises réglés au comptant par chèque bancaire : 1 4008) Règlement des salaires par virement bancaire : 12 0009) Dépôt d’espèces à la banque : 750Pour chaque opération, considérée comme indépendante, indiquer la ressource et l’emploi. Sélectionner les comptes concernés puis effectuer leur traduction comptable.
Co r r i g é
1) Apport d’un capital déposé à la banque Emploi: dépôt des fonds en banque
D
512 Banques 40 000
C
Ressource: apport pour constituer le capital
D
101 CapitalC 40 000
14
LESCARRÉS DU DCG9 – EXERCICES DINTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ
2) Acquisition d’un matériel industriel Emploi: acquisition d’un matériel 2154 Matériel DindustrielC 5 000
3) Ventes de marchandises à crédit Emploi: crédit accordé au client
D
411 Clients 8 400
C
4) Achats de marchandises à crédit Emploi: achats de marchandises 607 Achats Dde marchandisesC 3 000
5) Règlement de clients en espèces Emploi: espèces reçues des clients D530 CaisseC 1 500
Ressource: crédit obtenu du fournisseur 404 Fournisseurs Dd’immobilisationsC 5 000
Ressource: ventes de marchandises 707 Ventes Dde marchandisesC 8 400
Ressource: crédit obtenu du fournisseur
D
401 FournisseursC 3 000
Ressource: règlement des clients D411 ClientsC 1 500
6) Paiement de la facture de papeterie en espèces Emploi: achats de fournituresRessource: paiement en espèces 606 Achats Dnon stockésC D530 CaisseC 120 120
7) Achats de marchandises réglés au comptant par chèque bancaire Emploi: achats de marchandisesRessource: paiement par chèque bancaire 607 Achats D512 BanquesC Dde marchandisesC 1 400 1 400
THÈME2Analyse des opérations et mécanisme de la partie double
8) Règlement des salaires par virement bancaire Emploi: salaire du personnelRessource: prélèvement de la banque 641 Rémunérations Ddu personnelC D512 BanquesC 12 000 12 000
9) Dépôt d’espèces à la banque Emploi: dépôt des fonds en banque D512 BanquesC 750
Exercice5
Ressource: retrait d’espèces de la caisse D530 CaisseC 750
Conseils du prof Le mécanisme de la partie double, d’après l’analyse Emploi / Ressource, peut se décomposer en quatre étapes : – déterminerla ressource et l’emploi de l’opération – identifierles comptes concernés par le Plan comptable général – mouvementerles comptes (Ressource = Crédit ; Emploi = Débit) – vérifier l’égalitéDébit = Crédit
Poˇcsbrgml bminrˇa!d dr rdlsd csl bminrd
Les opérations suivantes ont été réalisées au mois d’octobre par l’entreprise IME. Le solde débiteur du compte « 512 Banques » est de 675au 1/10/N : – 5/10 : remise de chèques pour les ventes au comptant de la journée : 932– 7/10 : prélèvement automatique relatif à la facture d’EDF : 1 890– 8/10 : virement du client Floch : 1 744– 16/10 : prélèvement des frais de tenue de compte : 26– 19/10 : règlement de la facture d’entretien des locaux par chèque : 3661. Déterminer l’emploi et la ressource de chaque opération. 2. Enregistrer les opérations du mois d’octobre au compte «Banques», puis calculer le solde après chaque opération. 3. Les comptes «Banques» et «Caisse» peuvent-ils avoir un solde créditeur ?
15
16
LESCARRÉS DU DCG9 – EXERCICES DINTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ
Co r r i g é
1Emploi et ressource de chaque opération Le tableau ci-dessous indique, pour chaque opération, la ressource et l’emploi :
Date 5/10 7/10 8/10 16/10 19/10
Nature de l’opération
Remise de chèques pour ventes au comptant Prélèvement automatique EDF Virement du client Floch Prélèvement des frais de tenue de compte Règlement de la facture d’entretien par chèque
Emploi Chèques Facture EDF Virement Frais bancaires Facture d’entretien
Ressource Ventes Prélèvement Règlement du client Prélèvement Chèque
2Tenue du compte « Banques » Pour obtenir le solde après chaque opération, la présentation du compte retenue est celle à «colonnes jumelées» ou «mariées» :
Date
1/10 5/10 7/10 8/10 16/10 19/10
512 Banques Mouvement Libellé Débit Crédit Solde débiteur Remise de chèques 932,00 Prélèvement de EDF 1 890,00 Virement du client Floch 1 744,00 Prélèvement pour frais de compte 26,00 Chèque facture d’entretien 366,00
Solde Débiteur Créditeur 675,00 1 607,00 283,00 1 461,00 1 435,00 1 069,00
3Nature des soldes des comptes « Banques » et « Caisse » Le solde du compte «Banques» peut être créditeur; dans ce cas, il représente des dettes financières à court terme (découvert bancaire) consenties à l’entreprise par l’établissement bancaire. Le solde du compte «Caisse» ne peut jamais être créditeur; il est toujours débiteur ou nul. En effet, soit l’entreprise détient des espèces (solde débiteur), soit elle n’en détient pas (solde nul).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.