//img.uscri.be/pth/99ce07c1d486daede5277f2c38bb296175b7b4d3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Les Carrés DCG 9 - Introduction à la comptabilité - 7e édition 2016-2017

De
228 pages
Ce livre est un véritable outil d'acquisition des connaissances pour préparer votre épreuve. L'auteur y a mis l'expérience qu'il a de l'examen pour vous permettre :

- d'acquérir toutes les connaissances qui figurent au programme, les revoir facilement à tout moment et les mémoriser ;

- de savoir bien utiliser vos connaissances pour résoudre avec succès les applications proposées (les corrigés sont fournis).



• Candidats au DCG

• Étudiants de l'INTEC

• Étudiants de l'enseignement supérieur de gestion

• Étudiants des licences économie-gestion et des licences professionnelles
Voir plus Voir moins
 45
 43
Les frais de port 41
 33
 29
La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
2 L’analyse comptable des opérations courantes
Les achats et les ventes de biens
1 La méthode comptable
Fiche 5 Fiche 6 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10
OMMAIRE S
Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4
La consignation des emballages récupérables
Les opérations commerciales avec l’étranger 49
Les prestations de services
 25
Les notions de patrimoine, d’activité et le résultat de l’entreprise
L’analyse des opérations et le mécanisme de la partie double
La normalisation comptable et le Plan comptable général 7
 19
 15
L’organisation comptable de base
4
Fiche 11 Fiche 12 Fiche 13 Fiche 14
Fiche 15 Fiche 16 Fiche 17 Fiche 18 Fiche 19 Fiche 20 Fiche 21 Fiche 22 Fiche 23
Fiche 24 Fiche 25 Fiche 26 Fiche 27
Fiche 28 Fiche 29 Fiche 30
Fiche 31 Fiche 32
LESCARRÉS DU DCG9 – INTRODUCTION À LA COMPTABILITE
La caisse et la banque
 55
Les effets de commerce, la mobilisation des créances et l’affacturage 57
Le suivi du compte « Banques » : l’état de rapprochement
 63
La rémunération du personnel et les taxes assises sur les rémunérations versées aux salariés
 65
La comptabilisation de la déclaration de TVA 73
Les immobilisations incorporelles et corporelles 77
Les immobilisations produites par l’entreprise
 83
La méthode de comptabilisation par composants
 85
Les immobilisations financières 87
Les valeurs mobilières de placement
L’emprunt bancaire
 91
 95
Les subventions d’exploitation, d’équilibre et d’investissement 99
Le crédit-bail 103
3 Les travaux d’inventaire
Les principes et l’organisation des travaux d’inventaire
 105
L’inventaire intermittent et les variations des stocks 109
Le calcul des amortissements 115
La comptabilisation des amortissements
 125
L’échelonnement des subventions d’investissement 131
Les dépréciations des immobilisations incorporelles et corporelles
Les dépréciations des autres éléments d’actif
 135
 143
Les provisions 149
L’ajustement des charges et des produits 153
Fiche 33 Fiche 34
Fiche 35 Fiche 36
Les écarts de conversion
Sommaire
 157
Les sorties d’immobilisations
 161
La clôture et la réouverture des comptes
 173
La notion d’affectation du résultat 177
4 L’organisation pratique de la comptabilité
Fiche 37
Fiche 38 Fiche 39 Fiche 40 Fiche 41 Fiche 42 Fiche 43
Les pièces comptables, l’organisation et les contrôles comptables
5 Les documents de synthèse
 181
Le bilan : règles générales d’établissement 189
Le compte de résultat : règles générales d’établissement 199
L’annexe : règles générales d’établissement
 207
Le tableau des soldes intermédiaires de gestion
 215
La détermination de la capacité d’autofinancement
 219
Le tableau de financement 221
5
La normalisation comptable et le Plan comptable général (PCG)
FICHE 1
1DÉFINITION ET RÔLE DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE La comptabilité générale est définie commeun système d’organisation de l’information financièrequi permet de saisir, de classer, d’enregistrer des données de base chiffrées et de présenter des états financiers (comptes annuels) reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation financière à une date donnée et du résultat de l’exercice de l’entreprise issu de son activité.
Bilan État du patrimoine de l’entreprise à une date donnée
É t a t s f i n a n c i e r s
Compte de résultat État reflétant l’activité de l’entreprise pendant 12 mois et qui permet de déterminer le résultat de l’exercice
Annexe État comptable qui comporte des informations significatives complétant et expliquant le contenu du bilan et du compte de résultat
Les informations financières fiables, fournies périodiquement par les états financiers (bilan, compte de résultat, annexe) rendent compte de lavie économiquede l’entreprise dans son ensemble. L’exploitation de ces informations par lesutilisateurs intéressés(les dirigeants, les associés, l’État, les banques, les fournisseurs, les clients, le personnel…) leur permet d’apprécier la gestion de l’entreprise, sa performance, sa capacité bénéficiaire et de prendre des décisions en fonction de la vision qu’ils ont de l’entreprise. Par exemple, à l’aide l’étude de la situation financière, les banques s’attacheront à la capacité d’endettement de l’entreprise pour prendre la décision de lui accorder ou non un emprunt. Les dirigeants de l’entreprises se serviront des états financierspour effectuer un diagnostic financier(étude de l’activité, de la rentabilité, de la solvabilité ou pour établir des prévisions de trésorerie, de production, de ventes…). La comptabilité générale (ou comptabilité financière) constitue à la fois : – un outil de contrôle des opérations ; – un moyen de preuve juridique en cas de litige ; – une obligation légale (toute entité doit tenir une comptabilité) ; – un moyen de calcul de l’assiette des impôts (base) ;
8
LESCARRÉS DU DCG9 – INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ
– une source d’information d’ordre financier sur la situation et l’évolution de l’entreprise ; – une aide à la prise de décision sur le plan financier. La comptabilité générale distingue deux types de travaux comptables : lesopérations couranteset lesopérations de fin d’exercice(travaux d’inventaire). Les experts-comptables et les commissaires aux comptes sont les garants de l’intégrité du système d’information comptable. 2LA NORMALISATION COMPTABLE La normalisation comptable est un ensemble de normes qui définit des règles, des principes, des méthodes d’élaboration et de présentation des comptes des entreprises de manière à les rendre plus fiables, transparents et comparables dans le temps d’une entité à l’autre, à l’intérieur d’un même pays ou d’un pays à l’autre, dans l’objectif de renseigner au mieux les utilisateurs. Pour être applicables, les normes doivent être intégrées au droit comptable, donc réglementées d’où l’élaboration de référentiels comptables. A – L’Autorité des normes comptables L’Autorité des normes comptables (ANC) a été créée en France en 2009. Elle est l’unique régulateur comptable. Ses missions sont : d’établirsous forme de règlements les prescriptions comptables générales et sectorielles que doivent respecter les personnes physiques et morales soumises à l’obligation légale d’établir des documents comptables conformes aux normes de la comptabilité privée ; de donner un avissur toute disposition législative ou réglementaire contenant des mesures de nature comptable applicables aux personnes précitées, élaborée par les autorités nationales ; d’émettre de sa propre initiativeou à la demande du ministre chargé l’économie, des avis et prises de position dans le cadre de la procédure d’élaboration des normes comptables internationales ; de veillerà la coordination et la synthèse des travaux théoriques et méthodologiques conduits en matière comptable ; elle propose toute mesure dans ces domaines, notamment sous forme d’études et de recommandations. B – Les sources des règles comptables Les règles comptables proviennent de plusieurs sources.
Les sources l égi sl ati ves et régl ementai res françai ses
Code de commerce: articles L. 123-12 à L. 123-28 et R. 123-172 à R. 123-208 Plan comptable général(PCG) : règlement 2014-03 mis à jour par tout nouveau règlement de l’ANC