Mémentos LMD. Comptabilité générale - 10e édition

De
Publié par

La Comptabilité générale, technique d'enregistrement de toutes les opérations réalisées par une entreprise, remplit plusieurs missions essentielles dont celle de fournir des informations financières sur le patrimoine et l'activité de l'entreprise à tous ceux qui sont en relation avec elle (actionnaires, fournisseurs, clients, salariés, établissements financiers, État, organismes sociaux...). D'où la nécessité d'en comprendre et d'en maîtriser toutes les règles, particulièrement au moment où le plan comptable général, qui s'impose à toutes les entreprises, converge peu à peu avec les normes internationales IAS/IFRS.

Cet ouvrage est une synthèse claire, structurée et accessible des règles de la Comptabilité générale qui s'appliquent aux comptes individuels, en conformité avec toutes les nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Il contient de nombreux exemples et applications corrigées pour en acquérir la pratique.


- Etudiants en licence et master Droit

- Étudiants des autres cursus universitaires : sciences économiques, AES, sciences de gestion

- Étudiants des écoles de commerce et de gestion des entreprises

- Toute personne qui suit une des nombreuses formations qui incluent la compréhension et la maîtrise des principes de la modélisation comptable

Béatrice et Francis Grandguillot sont professeurs de comptabilité et de gestion dans plusieurs établissements d'enseignement supérieur ainsi que dans différents cycles de formation continue. Ils sont les auteurs de plusieurs ouvrages et directeurs de collection dans leurs disciplines.

Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 49
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297015585
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1 CHAPITRE L a comptabilité générale et le droit comptable
1LE RÔLE DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE La comptabilité générale remplitplusieurs missionsessentielles. Elle fournit desinformations d’ordre financieraux tiers qui sont en relation avec l’entreprise (associés, fournisseurs, clients, salariés, établissements financiers, État, organismes sociaux...). Sa finalité est de produire : un bilanà une date donnée, état dupatrimoinede l’entreprise, qui permet aux tiers d’apprécier sa pérennité, sa capacité à rembourser ses dettes et de connaître le résultat de l’exercice ; un compte de résultat, résumé de l’activité de l’entreprise pendant 12 mois, qui permet d’expliquer la formation du résultat de l’exercice en récapitulant les revenus de l’exercice (produits), source d’enrichissement, et les coûts (charges), source d’appauvrissement. Il permet aux tiers d’apprécier la rentabilité de l’entreprise ; l’annexeest, composée d’une suite de tableaux, dont l’objectif d’expliquerle contenu du bilan et du compte de résultat.
La comptabilité générale est aussiun moyen de preuveen cas de contrôle de l’administration fiscale, du commissaire aux comptes et en cas de litige entre entités. La comptabilité générale est également uninstrumentutile pour l’État afin d’apprécier les revenus, les profits, la richesse des entreprises, en vue de déterminer les différents impôts perçus par l’État. Enfin, elle constitue unesource d’informations historiquesutiles pour la gestion de l’entreprise. La comptabilité fait l’objet d’unenormalisation. Les normes comptables constituent un ensemble de règles, de principes, de méthodes d’élaboration et de présentation des comptes des entreprises de manière à les rendre plus fiables, transparents et comparables
22
MÉMENTOS LMD – COMPTABILITÉ GÉNÉRALE
dans le temps d’une entité à l’autre, à l’intérieur d’un même pays ou d’un pays à l’autre, dans l’objectif de renseigner au mieux les utilisateurs (dirigeants, associés, État, personnel, investisseurs, autres tiers…). Pour être applicables, les normes doivent être intégrées audroit comptable, donc réglementées.
2 LES SOURCES DU DROIT COMPTABLE
A - La hiérarchie des sources
Les sources des règles comptables sont diverses et hiérarchisées de la manière suivante :
Hiérarchie
Réglementation internationale
Textes règlementaires
Jurisprudence
Doctrine
Nature des textes ou autres sources
Traités internationaux Règlements européens Directives et décisions européennes
Décrets et arrêtés
Décisions des tribunaux
Avis, recommandations
En outre, le droit comptable est influencé par d’autres législations, telles que les législations sociale et fiscale qui créent des obligations comptables aux entreprises.
B - Les sources nationales de la normalisation comptable
1) Les sources législatives et réglementaires françaises Elles sont constituées : par le Code de commerce(articles L. 123-12 à L. 123-28 et R. 123-172 à R. 123-208) ; par les règlements de l’Autorité des normes comptables(ANC) ; par le Plan comptable généralmis à jour par les règlements du Comité de la réglementation comptable jusqu’à la première réunion de l’Autorité des normes comptables.
CHAPITRE1 –La comptabilité générale et le droit comptable
23
2) L’Autorité des normes comptables (ANC) L’ordonnance du 22 janvier 2009 a créé l’Autorité des normes comptables (ANC),organe unique de normalisation comptable françaiseissu de la fusion du Conseil national de la comptabilité (CNC) et du Comité de la réglementation comptable (CRC). La création de l’Autorité des normes comptables vise les deux objectifs suivants : simplifier le dispositifde normalisation française ; doter la Franced’une institution rassemblant des compétences capables d’influer davantage sur l’élaboration des normes internationales. Selon le décret d’application de l’ordonnance du 15 janvier 2010, l’Autorité des normes comptables comprend un collège, des commissions spécialisées (commission des normes privées et commission des normes comptables internationales) et un comité consultatif composé de représentants du monde économique et social. Les missionsde l’Autorité des normes comptables exercées par le collège sont : édicter, par des règlements,l’ensemble des règles comptables générales et sectorielles auxquelles sont soumises les personnes physiques et morales établissant des documents comptables conformes aux normes de la comptabilité privée ; donner un avissur tout projet de texte contenant des dispositions de nature comptable applicables aux personnes précitées et sur les projets de normes comptables internationales ; émettrede sa propre initiative ou à la demande du ministre chargé de l’Économie,des avis et prises de positiondans le cadre de la procédure d’élaboration des normes comptables internationales ; assurer la coordination et la synthèsedes travaux théoriques et méthodologiques en matière comptable en formulant notamment des recommandations. Le collège peut déléguer certaines de ses missions aux commissions spécialisées, excepté pour les projets de règlements. Les règlements adoptés par l’Autorité des normes comptables sont publiés au Journal officiel après homologation par arrêté du ministre chargé de l’Économie, après avis des ministres du Budget et de la Justice.
3) La doctrine française D’autres organismes influencent la normalisation comptable française.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.