QCM. Comptabilité générale - 2e édition

De
Publié par

Pour préparer un examen ou un concours, ce livre de 248 Questions-Réponses justifiées réparties en 15 chapitres permet de couvrir tous les points principaux du programme de Comptabilité générale. Vous pouvez ainsi à tout moment et en peu de temps : évaluer vos connaissances ; vérifier que vous avez convenablement assimilé la matière ; revoir l'essentiel du programme ; acquérir de nouvelles connaissances. Les QCM (questions à choix multiple) avec leurs grilles de dépouillement, leur système de notation et leurs réponses justifiées, toujours courtes, techniques et précises, sont autant d'outils pédagogiques qui vous permettent de passer cette matière au crible et d'en acquérir une meilleure maîtrise.

Publié le : samedi 1 janvier 2005
Lecture(s) : 243
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2842008669
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les sources du droit comptable
T E S T 1
1– Parmi ces affirmations, cochez celles qui vous semblent vraies : * a. la comptabilité générale est un instrument d'information pour les tiers comptabilité générale a pour rôle d'évaluer le patrimoine deb. la l'entreprise et de mesurer le résultat périodique de son activité c. la comptabilité générale est un moyen de preuve d. la comptabilité générale est un moyen de calcul de l'assiette des différents impôts 2– L’expert-comptable est lié à l’entreprise par un contrat de travail : a. vrai * b. faux 3– La naissance de la méthode dite de la « partie double » date : * a. du Moyen Âge e b. du XIX siècle e sièclec. du XX 4– La du conseil des Communautés européennes duIV directive e 25 juillet 1978 concerne : a. les comptes consolidés * b. l'agrément des personnes chargées du contrôle légal des documents comptables c. les comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe) des sociétés de capitaux et des SARL
QCM / QRC — Comptabilité générale 16 5– Parmi les missions suivantes, cochez celles qui sont confiées aux experts-comptables ou aux commissaires aux comptes :
*
Missions
Certifier que les comptes annuels des socié-tés sont sincères et réguliers et donnent une image fidèle du résultat de l'exercice écoulé
Réviser et apprécier la comptabilité des entre-prises
Rédiger un rapport qui rend compte de sa mission et le communiquer à l'assemblée générale des associés ou des actionnaires
Contrôler la conformité de la comptabilité de l'entreprise aux règles en vigueur
Aider et conseiller les entreprises sur l’organi-sation et la tenue de leur comptabilité
Conseiller les dirigeants de l'entreprise sur leur gestion
Représenter les entreprises auprès des administrations ou organismes publics
Experts-comptables
a.
c.
e.
g.
i.
k.
m.
Commissaires aux comptes
b.
d.
f.
h.
j.
l.
n.
6d’appliquer, à partir de 2005, les normes comptables– L’obligation internationales (IAS/IFRS) concerne : a. les comptes consolidés des sociétés cotées * b. les comptes consolidés des sociétés non cotées c. les comptes individuels des sociétés cotées et non cotées 7Plan compable général est applicable uniquement aux personnes– Le physiques ou morales commerçantes : a. vrai * b. faux 8– On distingue deux grands domaines dans la comptabilité : la comptabi-lité générale et la comptabilité analytique : * a. vrai b. faux
TEST 1Les sources du droit comptable 17 9– Les organismes officiels de la normalisation comptable sont : a. le Conseil national des commissaires aux comptes (CNCC) * b. l’Autorité des marchés financiers (AMF) c. le Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables d. le Conseil national de la comptabilité (CNC) e. le Comité de la réglementation comptable (CRC) 10– Le Comité de la réglementation comptable peut modifier, avant de les adopter, les textes transmis par le Conseil national de la comptabilité : a. vrai * b. faux 11– Une même personne : *expert-comptable et commissaire aux comptes de laa. peut-être même société b. ne peut exercer ces deux professions être expert-comptable d'une société et commissaire auxc. peut comptes d'une autre société 12– Cochez les dates de création et de révision du Plan comptable général : a. 1945 * b. 1947 c. 1957 d. 1972 e. 1982 f. 1984 g. 1986 h. 1998 i. 1999 j. 2005 13présence d'un commissaire aux comptes est obligatoire dans toutes– La les entreprises : * a. vrai b. faux
QCM / QRC — Comptabilité générale 18 14– La présentation des comptes annuels et les méthodes d'évaluation rete-nues : a. peuvent être modifiées d'un exercice à l'autre sur simple décision de *gestion afin d'agir sur le résultat b. ne peuvent jamais être modifiées d'un exercice à l'autre c. peuvent être modifiées lorsque des changements interviennent dans la vie de l'entreprise et dans la mesure où les méthodes rete-nues ne permettent plus de refléter une image fidèle 15– Les entreprises sont libres de fixer la durée de leur exercice comptable : *a. vrai b. faux 16– Pour chaque règle d'application, indiquer à quel principe elle se rattache :
*
Caractéristiques
Procéder à l’inventaire tous les 12 mois
Établir des comptes annuels
Constater les moins-values appa-raissant à la clôture d’un exercice Fournir des informations chiffrées dans l’annexe N’inscrire dans les comptes annuels que les bénéfices réalisés à la date de clôture d’un exercice
Principe d’indépendance des exercices a.
d.
g.
j.
m.
Principe de prudence
b.
e.
h.
k.
n.
Image fidèle
c.
f.
i.
l.
o.
17– Le Plan comptable général 1999 : a. intègre la comptabilité analytique * b. exclut les dispositions consacrées aux comptes consolidés c. comprend cinq titres d. est structuré en articles numérotés e. apporte des explications, des commentaires, des définitions sur certaines notions f. ne comprend que des normes comptables obligatoires
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.