Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de Annamaria Di Fabio, Claude Lemoine Vincezo Majer, Pierre Salengros
Vincezo Majer, Pierre Salengros
CONSEIL ET ORIENTATION POUR LE TRAVAIL
POUR LE TRAVAIL
Psychologie du travail
et ressources humaines
Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française
CONSEIL et ORIENTATION pour le travail
Psychologie du Travail et Ressources Humaines Collection dirigée par Bernard Gangloff  La collectionPsychologie du Travail et Ressources Humainestout ouvrage traitant des conduites humaines diffuse dans les organisations. Sont ainsi concernés : la formation, l’orientation et le recrutement, l’ergonomie, la communication, l’audit social, l’aménagement du temps de travail, la gestion des ressources humaines, etc. Tout type de travail susceptible de faire évoluer la connaissance et la réflexion dans ces domaines trouve ici naturellement sa place : présentation de méthodes et de résultats d’interventions, recherches expérimentales ou cliniques, analyses théoriques ou actes de congrès. Co-responsable de la collection, l’Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française assure l’expertise des ouvrages retenus pour publication. Déjà parus Robert Ngueutsa, René Mokounkolo, Narcisse Achi et Abdelkarim Belhaj (dir.) (2014),Psychologie du travail et développement des pays du Sud. Sabine Pohl et Olivier Klein (dir.) (2014),Stéréotypes et préjugés au travail. Des processus aux conséquences. Jacqueline Vacherand-Revel, Michel Dubois, Marc-Eric Bobillier Chaumon, Dongo Rémi Kouabenan et Philippe Sarnin (2014). Changements organisationnels et technologiques : nouvelles pratiques de travail et innovations managériales. Dongo Rémi Kouabenan, Michel Dubois, Marc-Eric Bobillier Chaumon, Philippe Sarnin et Jacqueline Vacherand-Revel (2013).Conditions de travail, évaluation des risques et management de la sécurité. Anne-MarieCostalat-Founeau (2013).Dynamique identitaire, action et changement.Marc-Eric Bobillier Chaumon, Michel Dubois, Jacqueline Vacherand-Revel, Philippe Sarnin et Dongo Rémi Kouabenan (2013).La gestion des parcours professionnels en psychologie du travail.
Sous la direction de Annamaria DI FABIO, Claude LEMOINE Vincezo MAJER, Pierre SALENGROS CONSEIL et ORIENTATION pour le travail Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française, AIPTLF
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN :978-2-343-07412-2 EAN :9782343074122

                                 !       "    #   $ %  ' !"#$()      * $ '! (  +,  +- . +01)   2 3  4     5)
#             22      2 
# 2     6   7         2   2              !"#$
8     9      6)       2 )      6)  22 :  ;
8            66        )     )         2 <             6  6    #2
  22  2  )         )  6   )      =        >  22 
'#     2         8      #2(

PERSPECTIVES TRAVAIL : UNE ANALYSE DE L’EVOLUTION DES THEMATIQUES DES COMMUNICATIONS A L’AIPTLF AU COURS DES TRENTE DERNIERES ANNEES
LEMOINE Claude et SALENGROS Pierre (CRP EA7273, Université de Picardie) (PsyTC., Université Libre de Bruxelles) claude.lemoine@univ-lille3.fr
Résumé : Les communications des congrès peuvent être des témoins des évolutions thématiques mais aussi des changements de méthodologie survenus dans les dernières décennies. Une analyse des intitulés de communications sur ces deux axes permet de dégager des modifications à partir de quatre congrès internationaux de psychologie du travail et des organisations (AIPTLF) répartis sur 30 ans, de 1982 à 2012. Elle indique les préoccupations des chercheurs, d'une part pour répondre à la demande sociale et s'adapter aux thèmes dominants, d'autre part pour élaborer des modes de ques-tionnement indirects et multiples avec utilisation d'instruments de mesure de plus en plus complexes, au risque de s'éloigner des réalités du terrain social et des conduites étudiées.
Mots clés :Evolution des recherches en psychologie du travail, thématiques, méthodologie.
7
Conseil et orientation pour le travail
1. Introduction du projet Le travail évolue, et personne ne niera ce qui apparaît comme une évidence technologique, sociétale, et par là, psycho-logique. Mais cette évolution adopte tantôt un rythme lent, tantôt est l’objet de convulsions rapides qui en changent jusque la nature. Le psychologue du travail est naturellement bien armé pour en suivre les cheminements, ne serait-ce qu’en raison de son rôle d’interface avec ses acteurs, observant, dialoguant, et parfois interférant avec l’activité réelle de ceux-ci. Chercheur universitaire ou intervenant de terrain, il est un témoin privilé-gié des changements que les évolutions technologiques et socié-tales font subir au travail ; il en est même un acteur, tentant de les comprendre et de les faire connaître (Battistelli et Lemoine, 2008).  En ce sens, le passage par des interventions, des communi-cations à l’occasion de congrès scientifiques ou de réunions thé-matiques est pour lui une manière naturelle de relater, discuter, témoigner quant au fond des évolutions psychologiques, sociales, organisationnelles constatées, et de rendre compte des changements de méthodes et de techniques nécessitées par ces dernières évolutions. Il importe d’y adjoindre une conséquence dérivée, soit l’évolution de la méthodologie elle-même : la méthodologie psychologique ne peut ignorer les réalités psy-chosociales du lieu, du moment, les circonstances économiques, non plus que l’évolution technique de logiciels d’analyse de plus en plus performants. D’où l’attention portée à cette évolu-tion et ses rapports avec les questions de contenu.  Le témoignage de l’interaction entre le psychologue du travail et son environnement - à côté de rapports d’expertise demandés par des commanditaires - prend classiquement la forme de communications proposées lors de congrès ou de réunions ad hoc, évoquant les thématiques spécifiques étudiées, les techniques de collecte de données, ainsi que les types d’analyse clinique ou statistique utilisés. Chaque congrès, chaque réunion technique ou scientifique est donc comme un album de photos sur un moment précis de notre réalité de psychologue praticien. Chaque photo invite à se souvenir d’une question, d’une préparation d’analyse, d’une application à une population, d’un ou de plusieurs «outils» d’analyse, puis de mise en forme de ces outils pour en arriver à une réponse actuelle à la question posée.
8
Conseil et orientation pour le travail
 Mais feuilleter un album, c’est vivre un moment particulier et singulier. Et nous avons parfois le besoin de feuilleter des albums du passé, pour en quelque sorte évaluer les changements perceptibles de contenu, de perspective, de projet. L’ambition de ce projet est donc de s’intéresser à une analyse sous certaines modalités des intitulés des communications délivrées à l’occa-sion de nos congrès, considérés comme témoins de l’évolution de notre discipline, pour y déceler des ruptures ou des conti-nuités relatives aux travaux des chercheurs et praticiens. Une question serait déjà de savoir si des évolutions régulières de fond peuvent se dessiner au travers des congrès analysés. Au-delà, des hypothèses pourraient se dessiner quant à l’importance de certains facteurs, ou de tendances de recherche au fil du temps.
2. Objectifs et «population » La méthodologie de cette étude est ainsi d’utiliser les intitulés (puis les contenus apparents) des communications présentées (et acceptées) des congrès organisés tous les deux ans par l’AIPTLF depuis sa création en 1980 jusqu’à ce jour. Soit 17 moments, 17 albums qu’il est possible de feuilleter pour en retracer le cheminement. Et au-delà des seuls intitulés, un objectif plus ambitieux serait de saisir quelques liens d’évo-lution des notions et des méthodes référencées en PTO au cours des trente dernières années.  Mais si la «population mère» représente 17 albums, il n’était guère possible d’étudier d’emblée une telle somme de documents. Notre choix s’est porté sur quatre d’entre eux, depuis le quasi premier (en fait le second) congrès à Paris jusqu’au dernier à Lyon. Nous avons adopté un séquençage d’environ 10 années. Soit quatre congrès, mis en œuvre en France, afin de garder des conditions assez homogènes, parcou-rant la période de 30 années en s’échelonnant approximati-vement de dix ans en dix ans : 1982, 1992, 2000 et 2012.
3. Précautions quant au projet 3.1. Les « données » étudiées  A donc été privilégiée dans un premier temps – que nous pourrions appeler «quantitatifune analyse» - stricto sensudes
9