Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Développer les entreprises patrimoniales

De
210 pages


Si leur résilience en période de crise est régulièrement soulignée, les entreprises patrimoniales souffrent d'un déficit de considération. Pourtant, entre sagas industrielles, héritiers parfois aux ambitions démesurées et mythe des 200 familles, leur réussite ou leur chute (souvent spectaculaire) fascinent.



Attachement émotionnel, vision de long terme, volonté de conserver le contrôle, fiscalité, cession et transmission, création de richesse et d'emploi : quelle est la réalité de ces entreprises souvent méconnues qui constituent pourtant la face immergée de l'iceberg industriel français ? Insistant sur l'importance des deux catégories de population directement concernées (héritiers, "in-law", et managers, "outlaw"), les auteurs lèvent le voile sur ces dirigeants mal connus. Ils proposent des solutions pratiques pour sortir les entreprises patrimoniales de leur anonymat et leur (re)donner une place à part entière dans l'économie française.




  • Sylvestre Vieuxchênes s'interroge : que faire de son entreprise ? Une fiction réaliste


  • Les entreprises patrimoniales, poumon de l'économie


  • La France et les entreprises patrimoniales : "The Elephant in the room"


  • Le grand imbroglio fiscal


  • Entreprises patrimoniales en quête de capital humain


  • Un trésor caché en péril


  • Les entreprises patrimoniales ont besoin de vous !


  • Conclusion - L'heureuse alliance de l'héritier et du manager


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Sylvain Gariel
Gauthier Lherbier
Développer les entreprises patrimoniales
Un défi pour les héritiers et les managers
Développer les entreprises patrimoniales
Si leur résilience en période de crise est régulièrement soulignée, les entreprises patrimoniales souffrent d’un déficit de considération. Pourtant, entre sagas indus trielles, héritiers parfois aux ambitions démesurées et mythe des 200 familles, leur réussite ou leur chute (sou vent spectaculaire) fascinent.
Attachement émotionnel, vision de long terme, volonté de conserver le contrôle, fiscalité, cession et transmission, création de richesse et d’emploi : quelle est la réalité de ces entreprises souvent méconnues qui constituent pourtant la face immergée de l’iceberg industriel français ?
Insistant sur l’importance des deux catégories de population directement concernées (héritiers, « inlaw », et managers, « outlaw »), les auteurs lèvent le voile sur ces dirigeants mal connus. Ils proposent des solutions pratiques pour sortir les entreprises patrimoniales de leur anonymat et leur (re)donner une place à part entière dans l’économie française.
Sylvain Gariel, diplômé de Mines Paristech, Corps des Mines, a travaillé pour Vivasanté à São Paulo, où il a vécu de l’intérieur la vie des ETI patrimoniales. Il a rejoint l’Agence des participations de l’État (APE), où il suit les entreprises du secteur énergétique et minier dont l’État est actionnaire et administrateur.
Gauthier Lherbier, diplômé de Telecom Paristech et de l’uni versité d’Oxford, intègre le Corps des Mines en 2010. Il est chef de service Compétitivité en région ChampagneArdenne.
PRIX DE L’AFFO 2013
Développerlesentreprisespatrimoniales
Sylvain Gariel Gauthier Lherbier
Développerlesentreprisespatrimoniales
Un défi pour les héritiers et les managers
GoUpé EYoés 61, d SàîT-Gémàî 75240 PARIS Cédéx 05
www.édîTîos-éYoés.com
Mise en page : Florian Hue
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre français d’ex-ploitation du droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© GoUpé EYoés, 2014 ISBN : 978-2-212-55916-3
Les auteurs
Diplômé de l’école d’ingénieur Telecom Paristech et de l’université d’Oxford,Gauthier Lherbier intègre le Corps des Mines en 2010. Il effectue sa première expérience pro-fessionnelle au sein d’une usine de production chez Thales, qu’il complète ensuite par une année en tant qu’analyste en financement de projets et d’acquisitions dans la banque BNP Paribas à Londres. Très tôt sensibilisé à la problé-matique des entreprises patrimoniales par son environne-ment familial, Gauthier Lherbier a pris en septembre 2013 ses fonctions de chef de service Compétitivité auprès du préfet de Région Champagne-Ardenne.
Diplômé de Mines Paristech,Sylvain Gariel a lui aussi intégré le Corps des Mines en 2010. Après une première expérience de terrain chez Carrefour, il a travaillé pour Vivasanté (marques Juvamine, Mercurochrome et Urgo notamment) à São Paolo, où il a découvert de l’intérieur la vie des ETI patrimoniales. En juillet 2013, il a rejoint l’Agence des participations de l’État (APE) où il suit les entreprises du secteur énergétique et minier dont l’État est actionnaire et administrateur.
V
Les faits et opinions exprimés dans cet ouvrage restent de l’entière responsabilité des deux auteurs, sont exprimés à titre strictement personnel et ne sauraient en aucun cas engager les structures qui les emploient.
Remerciements
Nous souhaitons en premier lieu adresser nos remercie-ments à notre tuteur de mémoire, Michel Berry, directeur de l’École de Paris du Management, dont le soutien sans faille et la pertinence des remarques furent précieux dans le cheminement de notre réflexion.
Pour son regard critique et acéré qui nous a permis de reconsidérer nos propos à des phases cruciales de leur genèse, nous tenons à remercier également Thierry Weil, délégué général de la Fabrique de l’Industrie.
Pour la qualité des multiples échanges que nous avons pu partager, nous adressons nos remerciements tout particu-liers à Jean-Louis Beffa, président d’honneur de la compa-gnie de Saint-Gobain etchairmande la banque Lazard.
Pour la richesse des discussions et leur confrontation avec l’analyse d’une ETI devenue en 20 ans un fleuron du CAC 40, nous remercions vivement Pierre Pringuet, DG du groupe Pernod Ricard depuis 2000 et président de l’AFEP.
Pour son appui et l’excellence de ses propositions, nous tenons à remercier très sincèrement Grégoire Postel-Vinay, chef de la mission Stratégie de la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services.
Pour la rédaction du présent ouvrage, nous tenons à remercier l’ensemble des dirigeants d’entreprises, experts des entreprises patrimoniales et représentants de la puis-sance publique avec qui nous avons pu échanger : Jean-Marc Béguin, ancien directeur des statistiques d’entre-prise de l’INSEE ; Gérard Biolley, conseiller patrimonial ; Christine Blondel, professeur à l’INSEAD ; Nicolas Boël, président du groupe Solvay-Rhodia ; Michel Bon, ancien
VII
P-DG de Carrefour et de France Telecom ; Luc Darbonne, président du groupe Darôme et du FBN France ; Pierre Deschamps, élu à la CCI de Paris ; Marianne Faucheux, chargée de mission Pôles de Compétitivité à la Caisse des Dépôts ; Diane de Ferron, ancienne déléguée générale du FBN France ; Jean-Martin Folz, ancien DG de PSA, administrateur du groupe Solvay ; Yvon Gattaz, prési-dent de l’ASMEP-ETI ; Jean-Yves Gilet, directeur exécutif investissement ETI/GE, Bpi France ; Gérard Hirigoyen, professeur à l’Université de Bordeaux ; Dorothée Kohler, P-DG de Kohler Consulting & Coaching ; Patrick Kron, P-DG d’Alstom ; Henri Lagarde, ancien P-DG du groupe Thomson Électroménager ; Rémi Lesage, P-DG de l’en-treprise Rector ; Caroline Mathieu, déléguée générale du FBN France ; Olivier Mellerio, dirigeant de l’entreprise Mellerio dits Meller ; Alain Minc, dirigeant d’AM Conseil ; Jean-Claude Palu, médiateur du crédit à la Banque de France ; Jean-Marie Paluel-Marmont, président de l’AFFO ; Sophie Quancard, déléguée générale de l’AFFO ; Alexandre Ricard, directeur général délégué du groupe Pernod Ricard ; Claude Riveline, professeur à l’école de Mines Paristech ; Michel Rouger, président honoraire du tribunal de commerce de Paris ; Jean-Daniel Weisz, associé du cabinet Kohler Consulting & Coaching.
Nous remercions enfin l’administration du corps des Mines pour leur suivi, de même que les membres de la commis-sion des travaux personnels.
VIII
Développer les entreprises patrimoniales
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin