Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

1
Droit administratif
Le droit administratif désigne l’ensemble des règles juridiques applicables à l’activité administrative, qu’il s’agisse des règles de fonctionnement de l’administration ou de celles régissant l’État et les collectivités territoriales (régions, départements, communes) dans leurs relations quotidiennes avec les administrés.
Quees sont es obîgatîons concernant es étabîssements recevant du pubîc ? Quees règes régîssent es débîts de boîssons ? Quees sont es précautîons à prendre en matîère d’hygîène et de protectîon  de a santé pubîque ?
Ques sont es cas possîbes de fermeture admînîstratîve ? Que prévoît a égîsatîon en matîère de prîx des prestatîons de servîce ? Comment s’opère a cassîicatîon des hôtes de tourîsme ?
& Droit Métiers
19
Le droit administratif
FICHE N° 1 La notion d’établissement recevant du public (ERP)
Les étabîssements recevant du pubîc (ERP) sont cassés par type et par catégorîe en 1 vertu d’un arrêté du 25 juîn 1980 . Les restaurants et débîts de boîssons sont de type N et appartîennent en grande majorîté à a cînquîème catégorîe dès ors qu’îs ne dépassent pas e seuî spécîique de 200 personnes quî es rattache à cette catégorîe. Les hôtes sont quant à eux consîdérés comme des étabîssements recevant du pubîc de type O. Un seuî propre à ces étabîssements permet de détermîner eur catégorîe d’appartenance. S’îs ne dépassent pas e seuî de 100 personnes, îs sont aors consîdérés comme des étabîssements de cînquîème catégorîe. Dans e cas contraîre, ’étabîssement est rattaché à a quatrîème catégorîe.
J
L
M N O
TYPES
I.  Structures d’accueil pour personnes âgées :  effectif des résidents
 effectif total
II.  Structures d’accueil pour personnes handicapées :  effectif des résidents
 effectif total
Salle d’auditions, de conférences, de réunions multimédia
Salle de spectacles, de projections ou à usage multiple
Magasins de vente Restaurants ou débits de boissons Hôtels ou pensions de famille
Soussol
100 20 100 100
ER SEUIL DU 1 GROUPE Étages Ensemble des niveaux
100 100
25
100
20
100 200 50 200 200 100
FICHE N° 1
FICHE N° 1
La notion d’établissement recevant du public (ERP)
21
& Droit Métiers
22
P
R
S
T U
TYPES
Salles de danse ou salles de jeux
Écoles maternelles, crèches, haltesgarderies et jardins d’enfants
Autres établissements
Établissements avec locaux réservés au sommeil
Bibliothèques ou centres de documentation (arr. du 12 juin 1995, art. 4)
Salles d’expositions
Établissements de soins
I.  Structures d’accueil pour personnes âgées :  sans hébergement J  avec hébergement VÉtablissements de culte HÔTELS, CAFÉS, RESTAURANTS WAdministrations, banques, bureaux XÉtablissements sportifs couverts YMusées (arr. du 12 juin 1995, art. 4) OAHôtelsrestaurants d’altitude GAGares aériennes (***) PAPlein air (établissements de)
Soussol 20
(*)
100
100
100
100 100 100 100
ER SEUIL DU 1 GROUPE Étages Ensemble des niveaux 100 120
1 (**)
100
100
100
200 100 100 100
100
200 30
200
100
100
20 300 200 200 200 20 200 300
(*) Ces activités sont interdites en soussol. (**) Si l’établissement ne comporte qu’un seul niveau situé en étage : 20. er (***) Les gares souterraines et mixtes sont classées dans le 1 groupe quel que soit l’effectif. Source : Article PE 2 de l’arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) – Legifrance.
Source : Article PE 2 de l’arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) – Legifrance.
La spécîicîté de ces étabîssements recevant du pubîc résîde dans ’exîstence de règes propres reatîves à ’obîgatîon d’accessîbîîté, au contrôe du respect des normes et à a sécurîté.
FICHE N° 1
L’oblIgatIon d’accessIbIlIté Les étabîssements recevant du pubîc doîvent être accessîbes aux personnes handî-2 capées, que que soît eur handîcap . L’obîgatîon d’accessîbîîté porte sur es partîesextérîeures et întérîeures des étabîssements et înstaatîons et concerne a cîrcuatîon, une partîe des paces de statîonnement automobîe, ’înstaatîon d’un ascenseur obîgatoîre sî ’étabîssement peut recevoîr cînquante personnes en sous-so, mezzanîne ou étage, es ocaux et eurs équîpements.
Les étabîssements avec hébergement, comme es hôtes, doîvent en prîncîpe dîsposer de pusîeurs chambres accessîbes aux personnes handîcapées, chambres devant être équîpées de douches ou de cabînes avec au moîns une unîté accessîbe. Pour es étabîssements de cînquîème catégorîe, cette accessîbîîté doît être réaîsée pour er e 1 janvîer 2015.
Le contrôle du respect des normes Ces étabîssements doîvent faîre ’objet de vîsîtes pérîodîques de contrôe et de vîsîtes înopînées effectuées par a commîssîon de sécurîté compétente, c’est-à-dîre dans e3 département, a commîssîon consutatîve départementae de a protectîon cîvîe . L’expoîtant doît demander au maîre une autorîsatîon d’ouverture au pubîc, un moîs avant 4 a date d’ouverture , maîs ee n’est pas obîgatoîre s’î n’y a pas eu de travaux ou s’î n’y a pas de changement d’affectatîon des ocaux, sauf sî ’étabîssement est resté fermé pendant pus de dîx moîs.
Avant de commencer des travaux soumîs ou non à permîs de construîre, î est nécessaîre d’obtenîr une autorîsatîon du maîre. Les commîssîons de sécurîté et, sî nécessaîre, a commîssîon d’accessîbîîté peuvent vîsîter es ocaux et donner au maîre un avîs en vue de a déîvrance de ’autorîsatîon d’ouverture. Cette vîsîte n’est pas obîgatoîre dans es étabîssements de cînquîème catégorîe comme es débîts de boîssons.
En cours d’expoîtatîon es étabîssements recevant du pubîc sont soumîs à des vîsîtes réguîères de a commîssîon de sécurîté. C’est à ’expoîtant de soîcîter ces vîsîtes auprès de a maîrîe. Toutefoîs a commîssîon de sécurîté peut égaement effectuer des vîsîtes înopînées en dehors des pérîodes régementaîres, quee que soît a catégorîe d’étabîsse-ment. Ces vîsîtes ont îeu sur demande de ’autorîté de poîce.
FICHE N° 1
FICHE N° 1
La notion d’établissement recevant du public (ERP)
23
Droit Métiers &
24
Les règles de sécurIté La sécurîté des étabîssements recevant du pubîc est régîe par es artîces R. 123-1 et suîvants du Code de a constructîon et de ’habîtatîon et par ’arrêté du 25 juîn 1980portant approbatîon des dîsposîtîons généraes du règement de sécurîté contre es rîsques d’încendîe et de panîque dans es étabîssements recevant du pubîc.
Les règes de sécurîté sont es suîvantes :
- es bâtîments doîvent être construîts de manîère à permettre ’évacuatîon rapîde et en bon ordre de a totaîté des occupants ou eur évacuatîon dîfférée sî cee-cî est rendue nécessaîre ;
- îs doîvent avoîr une ou pusîeurs façades en bordure de voîes ou d’espaces îbres per-mettant ’évacuatîon du pubîc, ’accès et a mîse en servîce des moyens de secours et de utte contre ’încendîe ;
- es matérîaux et es ééments de constructîon empoyés tant pour es bâtîments et ocaux que pour es aménagements întérîeurs doîvent présenter, en ce quî concerne eur compor-tement au feu, des quaîtés de réactîon et de résîstance approprîées aux rîsques courus. HÔTELS, CAFÉS, RESTAURANTS La quaîté de ces matérîaux et ééments faît ’objet d’essaîs et de vérîicatîons ;
- ’aménagement des ocaux, a dîstrîbutîon des dîfférentes pîèces et éventueement eur îsoement doîvent assurer une protectîon sufisante, compte tenu des rîsques courus, aussî bîen des personnes fréquentant ’étabîssement que de cees quî occupent des ocaux voîsîns ;
- es sortîes, es éventues espaces d’attente sécurîsés et es dégagements întérîeurs quî y conduîsent doîvent être aménagés et répartîs de tee façon qu’îs permettent ’évacuatîon ou a mîse à ’abrî préaabe rapîde et sûre des personnes. Leur nombre et eur argeur doîvent être proportîonnés au nombre de personnes appeées à es utîîser ;
- tout étabîssement doît dîsposer de deux sortîes au moîns ;
- ’écaîrage de ’étabîssement orsqu’î est nécessaîre doît être éectrîque. Un écaîrage de sécurîté doît être prévu dans tous es cas ;
- e stockage, a dîstrîbutîon et ’empoî de produîts exposîfs, toxîques, înlammabes sont înterdîts dans es ocaux et dégagements accessîbes au pubîc, sauf dîsposîtîons contraîres précîsées dans e règement de sécurîté ;
- es ascenseurs et monte-charge, es înstaatîons d’éectrîcîté, de gaz, de chauffage et de ventîatîon, aînsî que es équîpements technîques doîvent présenter des garantîes de sécurîté et de bon fonctîonnement ;
FICHE N° 1
- ’étabîssement doît être doté de dîsposîtîfs d’aarme et d’avertîssement, d’un servîce de surveîance et de moyens de secours contre ’încendîe approprîés aux rîsques. À ce tître, ’étabîssement doît être doté de moyens d’extînctîon tes que des extîncteurs portatîfs, sur roues ou des seaux et seaux pompes d’încendîe seon es cas, pour permettre au personne et/ou au pubîc d’întervenîr en cas d’încendîe. Un extîncteur à eau d’une conte-nance mînîmae de sîx îtres est généraement sufisant pour une surface comprîse entre 200 m² et 300 m² par nîveau. I doît faîre ’objet d’une vérîicatîon annuee et d’une révîsîon tous es dîx ans par une personne ou un organîsme compétent. Un pan d’împantatîon des extîncteurs dans ’étabîssement et un reevé des vérîicatîons doîvent être portés au regîstre de sécurîté ;
- î est possîbe pour certaîns étabîssements, en raîson de eur conceptîon ou de eur dîsposîtîon partîcuîère, que es prescrîptîons soîent aggravées ou atténuées ; dans ce dernîer cas, des mesures spécîaes destînées à compenser es atténuatîons aux règes. Toutefoîs, es atténuatîons ne peuvent être décîdées que sur avîs conforme de a commîssîon consutatîve départementae de a protectîon cîvîe ;
- î doît être tenu un regîstre de sécurîté sur eque sont reportés es renseîgnements îndîs-pensabes à a bonne marche du servîce de sécurîté et, en partîcuîer ’état du personne chargé du servîce d’încendîe, es dîverses consîgnes étabîes en cas d’încendîe, es dates des contrôes et vérîicatîons aînsî que es observatîons auxquees ceux-cî ont donné îeu, es dates des travaux d’aménagement et de transformatîon, eur nature, es noms du ou des entrepreneurs et, s’î y a îeu, de ’archîtecte ou du technîcîen chargés de surveîer es travaux.
Références
1 Arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP). 2 Article R. 1111191 du Code de la construction et de l’habitation. 3 Article R. 12348 du Code de la construction et de l’habitation. 4 Article R.12345 du Code de la construction et de l’habitation.
FICHE N° 1
FICHE N° 1
La notion d’établissement recevant du public (ERP)
25
FICHE N° 2 Les règles relatives aux débits de boissons
Le Code de a santé pubîque a rempacé e code des débîts de boîssons et organîse désormaîs a régementatîon des débîts de boîssons aux artîces L. 3331-1 à L. 3336-4 etR. 3322-1 et suîvants.
Les classIicatIons relatIves aux débIts de boIssons La classIicatIon des boIssons L’artîce L. 3321-1 du Code de a santé pubîque opère une cassîicatîon des boîssons en cînq groupes : 1) Les boîssons sans acoo 2) Les boîssons fermentées non dîstîées tees que vîn, bîère, cîdre, hydrome, vîns doux natures… 3) Les vîns doux natures autres que ceux appartenant au groupe 2, vîns de îqueur, apérî-tîfs à base de vîn et îqueurs ne tîtrant pas pus de 18 degrés d’acoo pur 4) Les rhums, taias, acoos provenant de a dîstîatîon des vîns 5) Toutes es autres boîssons acooîques
La classIicatIon des établIssements autorIsés à vendre des boIssons Les débits de boissons à consommer sur place Les débîts de boîssons à consommer sur pace sont répartîs en troîs catégorîes seon 1 ’étendue de a îcence dont îs sont assortîs . La îcence 1 reatîve aux boîssons sans acoo a été supprîmée par a oî n° 2011-302 du 22 mars 2011 : - a îcence de deuxîème catégorîe, dîte« licence de boissons fermentées », comporte ’autorîsatîon de vendre pour consommer sur pace es boîssons des deux premîers grou-pes (boîssons sans acoo et boîssons fermentées non dîstîées) ;
FICHE N° 2
FICHE N° 2
Les règles relatives aux débits de boissons
27
Droit Métiers &
28
- a îcence de troîsîème catégorîe, dîte« licence restreinte », comporte ’autorîsatîon de vendre pour consommer sur pace es boîssons des troîs premîers groupes (boîssons sans acoo, boîssons fermentées non dîstîées, vîns doux natures autres que ceux appartenant au groupe 2, vîns de îqueur, apérîtîfs à base de vîn et îqueurs) ;
- a îcence de quatrîème catégorîe dîte« grande licence »ou« licence de plein exer-cice », comporte ’autorîsatîon de vendre pour consommer sur pace toutes es boîssons dont a consommatîon à ’întérîeur demeure autorîsée, y comprîs cees du quatrîème et du cînquîème groupe (rhums, taias, acoos provenant de a dîstîatîon et toutes es autres boîssons acooîques).
I convîent de noter que a îcence est pérîmée et perdue orsqu’ee n’a pas été utîîsée depuîs pus de troîs ans. Les restaurants Les restaurants quî ne sont pas tîtuaîres d’une îcence de débît de boîssons à consommer 2 sur pace doîvent, pour vendre des boîssons acooîques, être pourvus d’une îcence :
- soît a« petite licence restaurant »permet de vendre es boîssons du deuxîème quî HÔTELS, CAFÉS, RESTAURANTS groupe (boîssons fermentées non dîstîées) pour es consommer sur pace, maîs seue-ment à ’occasîon des prîncîpaux repas et comme accessoîres de a nourrîture ;
- soît a« licence restaurant »quî permet de vendre pour consommer sur pace toutes es boîssons dont a consommatîon est autorîsée, maîs seuement à ’occasîon des prîncîpaux repas et comme accessoîres de a nourrîture.
Les hôtels Un hôte quî désîreraît commercîaîser ou servîr des boîssons doît être tîtuaîre d’une î-cence et se voît donc soumîs aux mêmes obîgatîons qu’un débît de boîssons :« la petite licence restaurant »ou a« licence restaurant ».Toutefoîs, es étabîssements hôteîers 3 peuvent depuîs 2010 , sans être tîtuaîre d’une îcence, proposer e servîce de boîssons non acooîsées quî est ’accessoîre d’une prestatîon d’hébergement.
Les débits de boissons à emporter Les étabîssements tîtuaîres d’une îcence à consommer sur pace ou d’une îcence de restaurant peuvent vendre pour emporter es boîssons correspondant à a catégorîe de eur îcence. Les autres débîts de boîssons à emporter doîvent, pour vendre des boîssons acooîques, être pourvus d’une îcence :
- soît a« petite licence à emporter »quî comporte ’autorîsatîon de vendre pour empor-ter es boîssons du deuxîème groupe ;
- soît a« licence à emporter »proprement dîte comporte ’autorîsatîon de vendre pour emporter toutes es boîssons dont a vente est autorîsée.
FICHE N° 2