Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 11,50 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

RÉSENTATION P
Aller à lessentiel, cest nécessairement faire des sacrifices et reléguer dans les limbes de linessentiel ou du secondaire un nombre considérable dobjets, dauteurs et douvrages qui bien souvent eussent autant que dautres mérité déchapper à cette injuste discrimination. Il faut pourtant sy résoudre et ne retenir que quelques objets parmi la masse de ceux qui étaient légitimement envisageables. Et il faut encore, sur ces questions, sen tenir à quelques axes problématiques majeurs, à quelques modèles et analyses canoniques, supposés repré sentatifs de la masse des travaux laissés dans lombre.
Sur quelle(s) base(s) opérer ces choix drastiques ? En se concentrant sur les objets et les analyses qui, le plus souvent, composent le fond commun des cours généraux de sociologie politique ou de science politique, dispensés aujourdhui principalement à lUniversité et dans les Instituts d: lÉtudes Politiques État, la participation politique, les partis, les mouvements sociaux... Mais aussi en sarrêtant sur dautres qui, pour être moins systématiquement ou moins précisément abordés, nen constituent pas moins autant de questions que la compré hension des précédentes imposent déclairer : le politique, la notion de régime politique...
Lintroduction ellemême ne saurait se soustraire à cet impératif de brièveté. Il aurait pourtant fallu sy arrêter sur les éléments dune définition de ce quest la sociologie politique, envisa geant, dune part, la question de son domaine, dautre part, celle de ses méthodes et des conditions de recevabilité de ses analyses. Faute de pouvoir donner à ces débats et à ces enjeux la place quils nécessiteraient, et plutôt que de les réduire à une caricature outrancière, il semble plus raisonnable, sur ce point, de renvoyer le lecteur à dautres sourcesnotam ment la présentation synthétique que nous en avons proposé dans un ouvrage du même auteur paru chez le même éditeurSociologie politique, 2005, p. 1734 et, pour deux appro ches récentes et développées de ces débats : Pierre Favre,Comprendre le monde pour le
4
LESSENTIEL DE LA SOCIOLOGIE POLITIQUE
changer : épistémologie du politique, Presses de Sciencespo, 2005 et Éric Darras et Olivier Philippe (dir.),La Science politique, une et multiple, Paris, LHarmattan, 2004. Nous défini rons simplement (et lapidairement) ici la sociologie politique comme une approche sociolo gique (par son but, ses exigences épistémologiques, ses concepts et ses méthodes) des phénomènes politiques. Elle est donc, en dautres termes, unesociologie du politique, sur laquelle la définition de ce dernier terme permettra de jeter une première lumière...