//img.uscri.be/pth/bf3e761b9e47359b03e3f4934d3f56b851830ca4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

L'essentiel des grands arrêts du droit international privé

De
182 pages
L'essentiel des grands arrêts du droit international privé permet à l'étudiant d'accéder facilement aux principaux arrêts et d'en retenir le contenu. 75 arrêts analysés et commentés.



- Étudiants en licence et master Droit

- Candidats à l'examen d'entrée au CRFPA ou au concours de l'ENM

- Praticiens des professions juridiques et judiciaires



Carine Brière est maître de conférences HDR à l'université de Rouen Normandie.
Voir plus Voir moins
PRÉSENTATION
Lajurisprudenceest lune des sources majeures du droit international privé. Elle a dailleurs été pendant long temps lasource essentielle du droit international privé français, faute de règles législatives suffisantes. Dès e le début duXIXsiècle, la jurisprudence a ainsi dégagé, à partir de larticle 3 du Code civil, les principes servant de soubassement à la matière. De fait, la plupart des règles françaises de conflits de lois et de conflits de juridic tions ont été créées par les juges. La ratification de conventions internationales et notamment de Conventions de La Haye ainsi que la communau tarisation de la matière, avec ladoption de différents règlements européens, na pas remis en cause le rôle incon tournable de la jurisprudence, car linterprétation des textes internationaux et européens suscite la controverse. Le droit international privé reste donc un droit jurisprudentiel. Toutefois, lesdécisionsalimentant la matièrene sont plus simplement francofrançaises. Sy ajoute une masse importante darrêts de la Cour de justice de lUnion européenne. Cette Cour forge des interprétations autonomes de diverses notions essentielles en droit international privé bouleversant, parfois, les principes classi ques, car elle intègre à la matière des considérations de libre circulation qui y sont étrangères. De plus, limmixtion des droits fondamentaux en droit international privé confère à laCour européenne des droits de lhommeun rôle certes plus inattendu, à première vue, mais quil convient de ne pas négliger. Lordre public européen défini par cette juridiction exerce son influence sur la mise enœuvre des lois étrangères désignées par les règles de conflit applicables et sur les effets des jugements étrangers. Les solutions dégagées par les différentes juridictions compétentes, pour statuer sur les litiges privés internatio naux, sont souvent subtiles ainsi que le montrent les commentaires darrêts retenus dans cet ouvrage en fonction de lintérêt que ces arrêts ou décisions présentent eu égard à lobjet et aux méthodes du droit international privé.
SOMMAIRE
Présentation Liste des principales abréviations Chapitre 1La compétence internationale re 1oct. 1962,civ., 30 Cass. 1 Scheffel9421500,févr. 1997, nº et 11 Strojexport re 2mai 2006, nº 0412777,Cass. 1 civ., 23 Prieuret 22 mai 2007, nº 0414716,Fercomé tal re 30715823,oct. 2008, nº civ., 22 Cass. 1 Monster Cable 4juin 2003, nº 0045629,Cass. ch. mixte, 20 École saoudienne de Paris re 5Cass. 1 mai 2015, nº civ., 13 1317751,Commisimpex er 6mars 2005, nº C281/02,CJCE, 1 Owusu 71226585,2014, nº 23 sept. Cass. com., Adrivon re 8civ., 7 oct. 2015, nº 1416898,Cass. 1 eBizcuss re 91119516,Cass. 1 sept. 2014, nº civ., 24 Cartier 10C159/02,avr. 2004, nº CJCE, 27 Turner c/ Grovit 11CJCE, 2 avr. 2009, nº C523/07 Chapitre 2Leffet des décisions étrangères re 1Cass. civ., 7 janv. 1964,Munzeroct. 1967,, 4 Bachirciv., 6 et Cass. 1 83févr. 1985, nº 11241,Simitch re 2févr. 2007, nº 0514082,Cass. 1 civ., 20 Cornelissen 31953,17 avr. Cass. civ., Rivière re os 4civ., 17 févr. 2004 (2 arrêts), n 0111549 et 0211618Cass. 1
3 9 11 12
14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 35
36 38 40 42
re 5Cass. 1 civ., 16 mars 1999, nº 9717598,Pordéa re er 60913303,déc. 2010, nº civ., 1 Cass. 1 Fountaine Pajot re 7Cass. 1 civ., 20 1130120juin 2012, nº re 8juill. 2015, nº 1325846,civ., 8 Cass. 1 Ryanair 9CEDH, 28 juin 2007, nº 76240/01,Wagner2011, nº 56759/08,et 3 juin Négrépontis Chapitre 3La mise enœuvre de la règle de conflit re 1Cass. 1 civ., 11 oct. 1988, nº 8711198,Rebouh9616361,et 26 mai 1999, nº Mutuelle du Mans re 2mai 1997, nº 9515309,Cass. 1 civ., 6 Hannover International re 322 juin Cass. civ., 1955,Caraslanis9419322,1997, nº 11 mars 1 civ., et Cass. Mobil SOMMAIRE North 41878,24 juin Cass. civ., Forgo re 5civ., 28 Cass. 1 0015734,juin 2005, nº Aubinjuin 2005, nº com., 28 02et Cass. 14686,Itraco reie 69622487,avr. 1999, nº civ., 13 Cass. 1 BelgeC Royale re er 79515262,civ., 1 juill. 1997, nº Cass. 1 Africatours c/ Diop 81948,25 mai Cass. civ., Lautour 9Cass. civ., 18 mars 1878,Princesse de Bauffremont re 100819293,févr. 2010, nº civ., 3 Cass. 1 DucasseArman c/ Chapitre 4Les méthodes concurrentes de la méthode conflictuelle os 1CJCE, 23 nov. 1999, n C369/96 et C376/96,Arblade 2CJCE, 9 C381/98,nov. 2000, nº Ingmar 30614006,mixte, 30 nov. 2007, nº Cass. ch. SA Agintis 42010, nº 16 mars Cass. com., 0821511,Moller MaerskS Ap 5Cass. civ., 2 mai 1966,Galakis Chapitre 5Létat et la capacité des personnes 11860,Cass. civ., 28 févr. Bulkleyet 9 mai 1900,de Wrède os 22015 (2 3 juill. Cass. Ass. plén., 1421323 et 1550002arrêts), n re 309139492010, nº 3 mars 0520529 et janv. 2007, nº civ., 18 Cass. 1
44 46 48 50 52 55
56 58
60 62
64 66 68 70 72 74
77 78 80 82 84 86 89 90 92 94
re os 4mars 2013 (2 civ., 20 1124388 et arrêts), n 1128025Cass. 1 5oct. 2003, nº C148/02,CJCE, 2 Garcia Avelloet CJCE, 14 oct. 2008, nº C353/06, Grunkin et Paul re os 608109620813541 et arrêts), n juin 2009 (2 civ., 4 Cass. 1 Chapitre 6Le mariage re os 10310178 et 0217096Cass. 1 civ., 29 sept. 2004 (2 arrêts), n re 21350059Cass. 1 janv. 2015, nº civ., 28 re 3sept. 2002, nº 0015789Cass. 1 civ., 24 re er os 409719920967805, 1016482 et arrêts), n juin 2011 (3 civ., 1 Cass. 1 re 5Cass. 1 civ., 8 juill. 2015, nº 1417880 re 6Cass. 1 févr. 2010, nº civ., 17 0711648,Hadadi re 7Cass. 1 civ., 28 mars 2013, nº 1119279 re 80819793,sept. 2009, nº civ., 30 Cass. 1 Rocheet 4 1111107,juill. 2012, nº Roche Chapitre 7La filiation re 1oct. 2011, nº 0971369Cass. 1 civ., 26 re 2mai 2013, nº civ., 15 1112569Cass. 1 re os 3oct. 2006 (2 arrêts), n 0615264 et 0615265Cass. 1 civ., 10 re 4Cass. 1 0221075mai 2005, nº civ., 18 5CA Versailles, 14/0425316 avr. 2015, nº re 6Cass. 1 civ., 5 1224780mars 2014, nº re 7Cass. 1 juill. 2010, nº civ., 8 0821740 et 4 nov. 2010, nº 0915302 Chapitre 8Le droit patrimonial de la famille re 1oct. 2012, nº 1118345Cass. 1 civ., 10 re 29815650,mars 2000, nº civ., 21 Cass. 1 Ballestrero, 11 févr. 2009, nº 0612140,Riley et 23 juin 2010, nº 0911901,Tassel re 31017365Cass. 1 nov. 2012, nº civ., 21 4août 2011, nº 2011159 QPCCons. const., 5 re 5Cass. 1 1421287nov. 2015, nº civ., 25 re 6Cass. 1 civ., 19 sept. 2007, nº 0615295
96
98 100 103 104 106 108 110 112 114 116 118 121 122 124 126 128 130 132 134 137 138
140 142 144 146 148
SOMMAIRE
re 71027016avr. 2012, nº civ., 12 Cass. 1 Chapitre 9Les obligations re 1Cass. 1 juill. 1959,civ., 6 Fourrures Renel os 2arrêts), n C14/76,CJCE, 6 oct. 1976 (2 De Blooset C12/76,Tessili 3C381/08,févr. 2010, nº CJUE, 25 Car Trim re 4Cass. 1 civ., 19 nov. 2014, nº 1313405,Brenneke 5sept. 1988, nº C189/87,CJCE, 27 Kalfelis os 6C585/08,déc. 2010, n CJCE, 7 Pammeret C144/09,Hotel Alpenhof os 7CJUE, 25 C509/09,oct. 2011, n eDate Advertisinget C161/10,Martinez re 8sept. 2013, nº 0912442,Cass. 1 civ., 11 Refcomp SOMMAIRE re 91410373sept. 2015, nº civ., 16 Cass. 1 10Cass. soc., 9 juill. 2015, nº 1413497 re 11avr. 2014, nº civ., 30 1311932Cass. 1 os 12CJUE, 21 C475/14 (aff. jointes),C359/14 et janv. 2016, n Ergo Insurance SE
150 153 154 156 158 160 162 164 166 168 170 172 174 176