L'essentiel du droit international public - 4e édition

De
Publié par


Ce livre présente en 16 chapitres l’ensemble des connaissances qu’il faut avoir sur le Droit international public. Ce droit a pour objet de réglementer les relations au sein de la société internationale, entre sujets de droit international et avec les nouveaux acteurs que sont les ONG et les individus. Au total une présentation synthétique, rigoureuse et pratique de ce qu’il faut connaître du Droit international public.


  • Étudiants en licence et master Droit
  • Étudiants des Instituts d’Études politiques

Catherine Roche est Maître de conférences à la Faculté de droit et des sciences sociales de Poitiers.

Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 84
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297015264
Nombre de pages : 136
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
RÉSENTATION P
Le Droit international public a pour objet de réglementer les relations au sein de la société internationale. Ce droit ne sintéresse quaux rapports entre sujets de Droit international, cestàdire principalement les États et plus récemment les organisations internationales. Même si les individus ont fait une apparition dans la société internationale depuis une cinquantaine dannées, ils ne restent que de simples acteurs et ne sont toujours pas de vérita bles sujets de droit. La société internationale est une communauté hétérogène, décentralisée, conflictuelle mais marquée par une volonté de créer des solidarités. Elle est hétérogène du fait de la multitude dÉtats qui la composent, des États très différents sur tous les plans : physique, économique, politique... Elle est décentralisée, parce que le Droit international est marqué par le principe de souverai neté des États. Les États sont indépendants et juridiquement égaux, il nexiste pas de pouvoir supérieur pouvant leur imposer une politique commune, ou lapplication dune décision dune juridiction internationale (nous verrons dailleurs que la compétence de ces juridictions nest pas obligatoire pour les États). On relève donc une multiplicité de volontés égales qui peuvent saffronter. Elle est conflictuelle en conséquence des deux éléments précédents : quil sagisse de conflits de « blocs », de « voisinage », ou infraétatiques, la société internationale a été et reste le théâtre de tous les types dantagonismes. Malgré tout, une volonté de créer des solidarités existe. Elle est soulignée par la multiplication des organisations intergouvernementales, et le nombre important de traités internationaux conclus entre les États. Paradoxe de la société internationale, jamais les conflits régionaux
4
LESSENTIEL DU DROIT INTERNATIONAL PUBLIC
nont été aussi nombreux, jamais le nombre dorganisations internationalesnotamment régionalesna été aussi élevé. Dans le même esprit, les sommets interétatiques sont de plus en plus fréquents et les relations internationales deviennent essentielles. Le Droit international public a donc le rôledifficilede réglementer ces relations. Il est alors tout autant un droit de lutopie, par exemple lorsquil pose le principe de linterdiction du recours à la force, quun droit du pragmatisme lorsque dans le même temps il réglemente lusage de cette force. Au vu des dernières évolutions du Droit international, ou plutôt de lutilisation qui en est faite, on peut même se demander sil nest pas devenu un droit utopique... Le présent ouvrage a pour ambition de permettre à létudiant davoir une vue densemble du Droit international public, en présentant successivement les modes de formation de ce droit, les acteurs de la société internationale, le droit régissant les relations internationales et les espaces.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.