La traite et l'exploitation des êtres humains en France

De

En dépit de la lutte contre la traite et l'exploitation des êtres humains, trop souvent encore, ceux qui en sont victimes continuent à rencontrer des obstacles pour accéder à la justice et recevoir une assistance appropriée.
Dans ce contexte, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) a examiné le droit en vigueur, et les conditions de sa mise en oeuvre, afin d'identifier les failles du dispositif français. Au terme de ses travaux, elle a adressé aux pouvoirs publics un avis accompagné d'une centaine de recommandations.

Les annexes comportent notamment l'avis de la CNCDH sur la traite et l'exploitation des êtres humains en France, présenté en français et en anglais, ainsi que l'état des ratifications des textes internationaux relatifs à la traite et à l'exploitation par les États membres de l'Union européenne.

Publié le : vendredi 1 janvier 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782110101860
Nombre de pages : 424
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Table des matières
Préface ........................................................................................... 9
Avant-propos ............................................................................ 15
Introduction ............................................................................. 19
Chapitre premier Les définitions internationales de la traite et de l’exploitation ............................................................. 23
Remarques préliminaires : quelques fausses idées à abandonner ....................................................................................... 24
I - La traite : une définition plurielle...................................... 26 A - Les différentes définitions de la traite.................................................. 26 1 - La traite en vue de l’esclavage.................................................................. 27 2 - La traite en vue de la prostitution.............................................................. 27 3 - La traite en vue de l’exploitation................................................................ 28 4 - Points communs et divergences des définitions de la traite.............................. 30 a) Les différents actes qualifiés de traite................................................................. 30 b) L’usage de moyens de coercition à l’encontre des personnes majeures............................ 31 c) L’exploitation, élément de définition de la traite..................................................... 31 B - La traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants.................... 32 1 - Les particularités du trafic illicite de migrants.............................................. 32 2 - Un chevauchement partiel avec la traite...................................................... 34
II - L’exploitation : une définition en construction........... 35 A - Les différentes formes d’exploitation.................................................. 35 1 - Le travail forcé...................................................................................... 36 2 - La servitude.......................................................................................... 37 3 - L’esclavage........................................................................................... 39 4 - Les institutions et pratiques analogues à l’esclavage...................................... 40 5 - L’exploitation sexuelle............................................................................. 42 6 - Le prélèvement illicite d’organe................................................................ 44 B - La notion d’exploitation en droit international.................................... 45 1 - Les différents degrés d’exploitation............................................................ 47
3
4
a) La hiérarchie proposée par la Cour européenne des droits de l’homme............................ 47 b) Les silences laissés par la théorie de la hiérarchisation des formes d’exploitation.................. 48 2 - Le seuil de l’exploitation ?....................................................................... 49 a) L’exploitation, au moins une violation du droit du travail............................................ 50 b) L’exploitation, au moins un abus de vulnérabilité.................................................... 50 c) L’exploitation, au moins une atteinte à la liberté, l’intégrité ou la dignité.......................... 51
Chapitre 2 La traite et l’exploitation en droit français . 55
I - Les infractions couvrant les faits de traite...................... 56 A - L’infraction générale de traite : sa conformité partielle avec le droit international............................................................................................ 57 1 - L’indifférence des moyens employés........................................................... 58 2 - La recherche d’un profit........................................................................... 59 3 - Les formes d’exploitation facilitées par la traite............................................ 60 B - Les autres infractions applicables : redondances et confusions............. 61 1 – La traite en vue de la prostitution.............................................................. 62 2 - La traite en vue de la mendicité ou du travail de rue...................................... 63 3 - L’aide à l’entrée, à la circulation ou au séjour irréguliers................................ 63
II - Les infractions couvrant les faits d’exploitation......... 66 A - Les dispositions spécifiques à l’exploitation : une couverture imparfaite................................................................................................ 67 1 - Les proxénétismes.................................................................................. 67 a) Entraver l’exercice de la prostitution.................................................................. 67 b) Protéger contre l’exploitation de la prostitution...................................................... 68 2 - L’exploitation de la mendicité................................................................... 70 a) Entraver l’exercice de la mendicité.................................................................... 70 b) Protéger contre l’exploitation de la mendicité........................................................ 70 3 - La réduction en esclavage........................................................................ 71 a) Une infraction aggravée, sans infraction simple...................................................... 71 b) Faire le commerce d’une personne, une infraction manquante..................................... 72 B - Les autres dispositions applicables : des infractions relais.................... 73 1 - Les agressions ou atteintes sexuelles.......................................................... 74 a) Les agressions et atteintes sexuelles selon le code pénal............................................ 74 b) Le cas particulier du recours à la prostitution de personnes vulnérables............................ 74 2 - Les conditions indignes de travail ou d’hébergement..................................... 76 a) Les formes d’exploitation les moins graves et en deçà............................................... 76 b) Les formes les plus graves d’exploitation............................................................. 77 c) La concurrence des dispositions relatives à l’aide à la migration irrégulière........................ 79 d) La concurrence des dispositions relatives au travail illégal........................................... 80 3 - La délinquance forcée............................................................................. 82 4 - Le prélèvement illicite d’organe................................................................ 84 C - Une nécessaire définition de l’exploitation.......................................... 86 1 - Une réforme nécessaire du droit en vigueur................................................. 86 2 - La définition de l’exploitation au travers du droit français............................... 88
III - Les obstacles à une répression globale et cohérente... 92 A - La subsistance de poches d’impunité................................................... 92
1 - En amont : la tentative d’exploitation.......................................................... 92 2 - En aval : le recel consécutif à l’exploitation................................................. 94 a) Les dispositions spéciales.............................................................................. 94 b) Les dispositions de droit commun..................................................................... 96 B - Une échelle des peines incohérente..................................................... 97 1 - L’harmonisation des peines principales encourues pour exploitation................. 97 a) L’exploitation sexuelle, comme forme aggravée de l’exploitation................................... 98 b) L’esclavage comme forme la plus grave d’exploitation.............................................. 99 c) L’harmonisation des circonstances aggravantes.................................................... 100 d) L’harmonisation des peines encourues par les personnes morales................................ 100 2 - L’harmonisation des peines complémentaires encourues pour exploitation........ 103 3 - La coordination des peines encourues pour traite et exploitation.................... 105
Chapitre 3 Les auteurs de faits de traite ou d’exploitation ............................................................... 109
Remarques préliminaires : les limites des données chiffrées disponibles..................... 109 ...............................................
I - Détecter les faits de traite ou d’exploitation............... 115 A - Les services de détection et de répression......................................... 115 1 – Les services spécialisés dans la lutte contre l’exploitation sexuelle................ 116 a) Les services luttant contre l’exploitation de la prostitution........................................ 116 b) Les services luttant contre les autres formes d’exploitation sexuelle.............................. 117 2 - Les services spécialisés dans la lutte contre la migration irrégulière ou le travail illégal.................................................................................... 120 a) L’Office central pour la répression de l’immigration illégale et de l’emploi des étrangers sans titre................................................................................................. 120 b) L’Office central de lutte contre le travail illégal..................................................... 121 c) L’inspection du travail................................................................................ 123 3 - Les autres services spécialisés concernés.................................................. 127 a) Les brigades de protection des mineurs............................................................ 127 b) L’Office central de lutte contre la délinquance itinérante.......................................... 128 B - Identifier les faits de traite ou d’exploitation..................................... 129 1 - Un impératif........................................................................................ 130 a) Une obligation internationale....................................................................... 130 b) Une priorité nationale............................................................................... 132 2 - Les moyens de faciliter l’identification...................................................... 135 a) La formation des services concernés................................................................ 135 b) La coopération entre services....................................................................... 138
II – Prouver et sanctionner les faits de traite ou d’exploitation ........................................................................... 142 A - Les freins à une enquête efficace...................................................... 142 1 - L’accès limité à certains outils................................................................ 142 a) Les outils spécifiques à la lutte contre la criminalité organisée.................................... 143 b) La possible délivrance d’un titre de séjour aux témoins........................................... 144 c) Le mandat d’arrêt international ou européen...................................................... 146 2 - L’accès limité à certains indices.............................................................. 149
5
6
B - Les freins à une sanction appropriée................................................. 150 1 - Les faits commis à l’étranger.................................................................. 151 2 - Les auteurs bénéficiant d’une immunité.................................................... 153 3 - La correctionnalisation.......................................................................... 155
Chapitre 4 Les victimes de traite ou d’exploitation ..... 161
Remarques préliminaires : l’identification des victimes... 162
I - Accéder effectivement à la justice ................................... 168 A - L’accès à la justice des victimes de traite ou d’exploitation................ 169 1 - Le droit de porter plainte....................................................................... 169 a) Le droit de déposer plainte.......................................................................... 170 b) Le délai de prescription de l’action publique....................................................... 172 c) Le droit des associations et syndicats de se constituer partie civile................................ 174 2 - Le droit d’être entendu.......................................................................... 176 a) L’audition des victimes............................................................................... 176 b) La participation des victimes résidant à l’étranger................................................. 179 3 - Le droit à une indemnisation juste et appropriée......................................... 180 a) L’insolvabilité de l’auteur des faits................................................................... 181 b) Un accès inégal à la Commission d’indemnisation des victimes d’infraction..................... 182 c) L’évaluation du préjudice subi....................................................................... 185 i) Le préjudice subi du fait d’avoir été vendu............................................................... 185 ii) Le préjudice subi du fait des sommes extorquées........................................................ 186 iii) Le préjudice subi du fait de son exploitation domestique................................................ 187 iv) Le préjudice subi du fait des salaires impayés........................................................... 188 d) L’exécution de la décision prononcée............................................................... 190 B - Les moyens de garantir l’effectivité de l’accès à la justice des victimes de traite ou d’exploitation.................................................. 193 1 - Le droit à un accueil convenable............................................................. 193 2 - Le droit d’être informé........................................................................... 196 3 - Le droit d’être représenté et assisté.......................................................... 200 a) L’accès à l’aide juridictionnelle....................................................................... 200 b) Les administrateursad hoc.......................................................................... 202 c) Les auxiliaires de justice.............................................................................. 206 i) Les avocats............................................................................................ 206 ii) Les traducteurs-interprètes............................................................................. 207 4 - Le droit de ne pas être indûment poursuivi et sanctionné.............................. 209 a) Une relative protection des victimes de traite ou d’exploitation contre leur sanction............ 210 i) Un principe général : l’exonération de responsabilité pénale en cas de contrainte.......................... 210 ii) Un principe subsidiaire : la personnalisation des peines.................................................. 211 iii) Un cas particulier : les mesures de police administrative................................................. 212 b) le principe de la sanction des victimes les plus visibles d’exploitation de la prostitution........ 212 i) L’effet recherché : sanctionner les victimes d’exploitation de la prostitution................................ 213 ii) Le résultat obtenu : la sanction de victimes d’exploitation de la prostitution............................... 215 5 - Le droit au séjour des victimes étrangères en situation administrative précaire. 218 a) Les textes internationaux spécifiques à la traite................................................... 219 b) Le dispositif français : l’article L. 316-1 du CESEDA............................................... 221 i) Un champ d’application limité.......................................................................... 221 ii) Une mise en œuvre restrictive.......................................................................... 224
6 - Le droit à la sécurité des victimes et des membres de leur famille.................. 229 a) La protection contre une menace en France....................................................... 230 i) Offrir une protection policière.......................................................................... 230 ii) Éviter les contacts avec les auteurs...................................................................... 233 iii) Assurer la confidentialité des informations relatives aux victimes......................................... 235 iv) Permettre un changement de domicile................................................................. 238 b) Le droit d’asile des victimes étrangères de traite ou d’exploitation............................... 242 i) Les principes directeurs du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés......................... 242 ii) La protection subsidiaire accordée par la France......................................................... 246 iii) Les limites de la protection offerte par la France........................................................ 248
II - Être effectivement rétabli dans ses droits économiques et sociaux............................................................. 252 A - Les droits économiques et sociaux des victimes, majeures, de traite ou d’exploitation...................................................................... 253 1 - Le droit à un logement convenable et sûr.................................................. 254 2 - Le droit d’accéder aux soins................................................................... 257 3 - Le droit d’accéder au marché du travail, à la formation, à l’enseignement et à l’éducation......................................................................................... 260 4 - Le droit à une allocation de subsistance.................................................... 263 B - Les moyens de garantir l’effectivité des droits économiques et sociaux des victimes de traite ou d’exploitation.................................. 265 1 - Le droit d’être informé........................................................................... 266 2 - Le droit à un accompagnement social approprié.......................................... 268 3 - Le droit au séjour des victimes étrangères en situation administrative précaire. 271 a) Les textes internationaux spécifiques à la traite.................................................... 272 b) Le dispositif français : les articles L. 316-1 et L. 313-14 du CESEDA.............................. 274 C - Le cas particulier des victimes, mineures, de traite ou d’exploitation... 277 1 - Les conditions posées à la protection des victimes, mineures, de traite ou d’exploitation....................................................................................... 279 a) L’identification d’une situation de danger.......................................................... 279 b) La présomption de minorité des victimes, mineures, de traite ou d’exploitation................. 281 c) La prise en charge effective des victimes mineures et isolées...................................... 283 2 - La mise en œuvre de la protection des victimes, mineures et étrangères, de traite ou d’exploitation........................................................................... 286 a) Offrir un accompagnement approprié.............................................................. 286 b) Assurer la continuité de la protection à l’étranger................................................. 288
Conclusion Pour une meilleure prévention de la traite et de l’exploitation ............................ 297 1 - Prévenir la traite et l’exploitation dans les secteurs d’activité particulièrement touchés................................................................................................... 299 a) La prévention de l’exploitation de la prostitution.................................................. 299 i) Le régime actuel de la prostitution, un facteur d’exploitation............................................. 300 ii) La nécessaire réforme du régime de la prostitution...................................................... 303 b) La protection des travailleurs dans les autres secteurs............................................. 307 i) Les travailleurs saisonniers dans le secteur agricole....................................................... 309 ii) Les travailleurs dans le secteur des services à la personne................................................ 314 2 - Prévenir la traite et l’exploitation des personnes vulnérables......................... 318 a) Repenser les politiques migratoires................................................................. 320
7
8
b) Le cas particulier des mineurs isolés étrangers à la frontière...................................... 326 i) La détention des mineurs isolés étrangers en zone d’attente.............................................. 326 ii) Le non-respect du droit commun relatif à la protection des mineurs en danger............................ 329 3 - La création d’un rapporteur national sur la traite et l’exploitation................... 333
Bibliographie ......................................................................... 337 Ouvrages et articles................................................................................... 337 Manuels, études et rapports........................................................................ 339 Avis et résolutions.................................................................................... 342
Acronymes ............................................................................... 345
ANNEXES ................................................................................. 349
Annexe I Avis de la CNCDH sur la traite et l’exploitation des êtres humains en France, 18 décembre 2009.......... 351
Annexe II CNCDH Opinion on combating the trafficking and exploitation of human beings in France, 18 December 2009.................................................................... 381
Annexe III Principaux textes internationaux relatifs à la traite et à l’exploitation. ......................................................................... 409
Annexe IV Liste des personnes auditionnées et consultées ................. 413
Annexe V Programme de la réunion technique CNCDH-BIT,Traite des êtres humains et travail forcé en France. Se pencher sur les formes d’exploitation autres que sexuelles, Paris, 26-27 octobre 2009...................................................... 417
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.