Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le droit à des élections libres

De
143 pages

Le droit à des élections libres figure parmi les droits les plus difficiles à appréhender : principe objectif et indispensable de toute société démocratique, il est aussi un droit subjectif et fondamental invocable par tout citoyen. Droit individuel d’une part, il n’a de sens que dans le cadre d’un exercice collectif. D’autre part, ce même droit, associé au droit de vote et au droit d’éligibilité, requiert une mise en oeuvre démocratique qui mobilise en réalité beaucoup d’autres droits et libertés, que ce soit avant, pendant et après l’élection proprement dite. C’est aussi un des droits les plus valorisé au Conseil de l’Europe en ce qu’il participe à la promotion de la « démocratie véritable » qui sert de pilier à l’Organisation aux côtés de la prééminence du droit et du respect des libertés fondamentales.


L’ouvrage passe au crible les principaux textes et sources du droit du Conseil de l’Europe en la matière : conventions, résolutions, recommandations, lignes directrices sans compter l’abondante jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme.


Cet ouvrage s’adresse aux praticiens du droit, aux étudiants, mais, plus largement, à tous ceux qui s’intéressent au couple Europe et démocratie.


Voir plus Voir moins
Yannick Lécuyer
LE DROITÀ DES ÉLECTIONS LIBRES
LE DROIT À DES ÉLECTIONS LIBRES
Yannick Lécuyer Préface de JeanPaul Costa
Edîtîons du Conseî de ’Europe
Les vues exprîmées dans cet ouvrage sont de a responsabîîté de ’auteur et ne relètent pas nécessaîrement a îgne oIcîee du Conseî de ’Europe. Tous droîts réservés. Aucun extraît de cette pubîcatîon ne peut être traduît, reproduît, enregîstré ou transmîs, sous queque orme et par queque moyen que ce soît – éec-tronîque (CD-Rom, înternet, etc.), mécanîque, photocopîe, enregîstrement ou de toute autre manîère – sans ’autorîsatîon préaabe écrîte de a Dîrectîon de a communîcatîon (F-67075 Strasbourg Cedex ou pubîshîng@coe.înt).
Photo de couverture : © Shutterstock
Mîse en pages : Jouve, Parîs
Edîtîons du Conseî de ’Europe F-67075 Strasbourg Cedex http://book.coe.înt
ïSBN : 978-92-871-7759-9 © Conseî de ’Europe, mars 2014 ïmprîmé dans es ateîers du Conseî de ’Europe
TâBE DES MâtîèRES
PréFace 1. InTroducTIon 1.1. ’înternatîonaîsatîon du droît à des éectîons îbres 1.2. es sources européennes du droît à des éectîons îbres 1.2.1. e droît de a Conventîon européenne des droîts de ’homme o 1.2.1.1. ’artîce 3 du Protocoe n 1 1.2.1.2 es autres dîsposîtîons conventîonnees concernées par e droît à des éectîons îbres 1.2.2. es traîtés, conventîons et accords du Conseî de ’Europe 1.2.3. asot awdu Conseî de ’Europe 1.2.3.1. es sources de asot aw1.2.3.2. Une source d’înterprétatîon de a Conventîon européenne des droîts de ’homme 1.2.3.3. es procédures de suîvî 1.3. e patrîmoîne éectora européen 2. Le chamP d’aPPLIcaTIon du droIT à des éLecTIons LIbres o 2.1. a portée de ’artîce 3 du Protocoe n 1 2.1.1. a consécratîon d’un droît subjectî de partîcîpatîon 2.1.2. es deux voets du droît à des éectîons îbres 2.1.3. a notîon de corps égîsatî 2.2. a synergîe du droît à des éectîons îbres avec es autres droîts garantîs par a Conventîon 2.2.1. a îberté d’expressîon 2.2.1.1. es contours de a îberté du dîscours poîtîque 2.2.1.2. e contrôe des îngérences 2.2.2. es îbertés de réunîon pacîIque et d’assocîatîon 2.2.2.1. es contours de a îberté de réunîon et d’assocîatîon en matîère poîtîque 2.2.2.2. e contrôe des îngérences 2.2.2.3. ’înLuence prépondérante de asot awdu Conseî de ’Europe
7 9 11 15 15 16
19 20 21 21
25 28 31 34 34 34 36 39
43 43 43 45 51 52 57 60
dROît À DES ÉECtîONS îBRESPage4
2.2.3. ’înterdîctîon de a dîscrîmînatîon 2.2.3.1. ’égaîté de traîtement 2.2.3.2. ’égaîté des chances 2.2.3.3. a protectîon des catégorîes vunérabes 3. Le régIme jurIdIque du droIT à des éLecTIons LIbres 3.1. es caractères du sufrage 3.1.1. ’unîversaîté du sufrage 3.1.2. ’égaîté du sufrage 3.1.3. a îberté du sufrage 3.1.4. e secret du sufrage 3.1.5. a pérîodîcîté du sufrage 3.1.6. e caractère dîrect du sufrage 3.2. es condîtîons d’exercîce du sufrage 3.2.1. ’âge 3.2.2. a natîonaîté 3.2.3. a capacîté 3.2.4. a résîdence 3.2.4.1. es expatrîés 3.2.4.2. a durée de résîdence 3.2.5. es condîtîons partîcuîères pour ’éîgîbîîté 3.3. e choîx du mode de scrutîn et des règes éectoraes 3.4. e contrôe des îngérences 3.4.1. ’exîstence de îmîtatîons împîcîtes 3.4.2. es évoutîons du contrôe de a Cour européenne des droîts de ’homme 3.4.3. a marge natîonae d’apprécîatîon 4. Les oPéraTIons éLecToraLes 4.1. es garantîes ondamentaes 4.1.1. ’honnêteté et a sîncérîté du scrutîn 4.1.2. a transparence des opératîons éectoraes 4.1.3. a neutraîté de ’Etat et de ’admînîstratîon 4.1.4. a stabîîté du droît éectora 4.2. e dérouement des opératîons éectoraes 4.2.1. es opératîons préîmînaîres 4.2.1.1. e découpage des cîrconscrîptîons éectoraes 4.2.1.2. ’înscrîptîon des éecteurs sur es îstes éectoraes 4.2.1.3. a date des éectîons 4.2.2. es opératîons de vote 4.2.3. e comptage des voîx et a procamatîon des résutats 4.2.4. e Inancement de a vîe poîtîque 4.3. e contrôe jurîdîctîonne des opératîons éectoraes 4.3.1. ’înappîcabîîté de ’artîce 6, paragraphe 1, de a Conventîon européenne des droîts de ’homme
63 63 66 68 73 73 73 75 75 76 78 79 79 79 80 82 85 85 86 87 90 93 93 94 98 102 102 102 103 105 108 110 110 110 112 113 113 115 116 119
119
4.3.2. ’înappîcabîîté de ’artîce 13 de a Conventîon européenne des droîts de ’homme 4.4. ’observatîon et ’évauatîon des éectîons concLusIon Index ThémaTIque Index jurIsPrudenTIeL bIbLIograPhIe séLecTIve
TâBE DES MâtîèRESPage5
122 123 128 131 135 140
PRÉâCE
éaîser une synthèse sur e droît à des éectîons îbres, quî comporte de mu-tîpes et compexes aspects, en un ouvrage d’un voume assez réduît, et e éRcuyer dans son îvre, pubîé par es Edîtîons du Conseî de ’Europe. Je e remercîe aîre de açon pourtant très compète: voîcî a gageure qu’a su tenîr M.Yannîck de m’avoîr demandé de préacer cet ouvrage, et je e éîcîte pour cette réussîte.
e droît à des éectîons îbres est consubstantîe à a démocratîe. Pus qu’un sîmpe droît de ’homme, encore qu’î constîtue un droît essentîe de ’être humaîn socîa (de ’homme et de a emme bîen sûr), e droît à des éectîons îbres représente un pîîer centra de asocîétédémocratîque, concept quî est sî présent par exempe dans a Conventîon européenne des droîts de ’homme (« a Conventîon »).
Pourtant, es contours de ce droît sont împrécîs. S’agît-î seuement d’un droît à ce que des éectîons soîent organîsées à des întervaes qu’on peut supposer raîsonnabes ? Et à quees condîtîons ces éectîons sont-ees vraîment îbres ? Ou encore doît-on comprendre cette expressîon comme ouvrant des droîts aux cîtoyens ? e droît de pouvoîr voter aux éectîons, sans îmîtes par exempe Inancîères comme orsque régnaît e sufrage censîtaîre ? Ceuî de pouvoîr en outre être îbrement candîdat aux éectîons ? En réaîté, ’étendue du prîncîpe des éectîons îbres peut être pus ou moîns grande, et cea dépend beaucoup des textes natîonaux, généraement de nîveau constîtutîonne, et des înstruments înternatîonaux, et peut-être pus encore de ’înterprétatîon par es juges de ces înstruments ou de ces textes. es Etats ne sont d’aîeurs pas toujours d’accord sur a portée à donner aux « éectîons îbres » : ’auteur rappee que es auteurs de a Conventîon ne es avaîent pas încuses dans e texte du 4 novembre 1950, et qu’î a au attendre pus d’un an et e Protocoe addîtîonne n°1 pour es voîr apparatre ; î note aussî que a Charte arîcaîne des droîts de ’homme et des peupes de 1981 est très prudente et presque muette sur e sujet, contraîrement aux înstruments européen et amérîcaîn en vîgueur.
M.Yannîck écuyer a paraîtement mesuré ’ampeur de a probématîque contenue dans e tître même de son îvre. Maîs î a choîsî un pan caîr et eicace uî permet-tant d’en traîter es dîférentes composantes : tout d’abord ’înternatîonaîsatîon
dROît À DES ÉECtîONS îBRESPage8
du droît, et pus spécîIquement ses sources européennes, e Conseî de ’Europe et a Cour européenne des droîts de ’homme étant au cœur du sujet traîté ; puîs o e champ d’appîcatîon du droît, en partant de ’artîce 3 du Protocoe n 1 à a Conventîon, te qu’înterprété, non sans audace, en tout cas de açon évoutîve, par a Cour de Strasbourg ; ensuîte, e régîme jurîdîque du droît à des éectîons îbres (caractères et condîtîons d’exercîce du sufrage, choîx du mode de scrutîn, contrôe par e juge des îngérences et des restrîctîons, compte tenu de a marge natîonae d’apprécîatîon, toujours déîcate à évauer) ; enIn, es garantîes quî doîvent entourer es opératîons éectoraes, e dérouement de cees-cî et eur contrôe jurîdîctîonne : ce sont évîdemment es condîtîons concrètes de a îberté des éectîons et du bon onctîonnement de a démocratîe. Des oîs éectoraes par-aîtes sur e papîer peuvent être appîquées de açon catastrophîque sur e terraîn, j’en aî eu personneement ’expérîence ; et e rôe des observateurs, organîsatîons întergouvernementaes et non gouvernementaes est essentîe pour détecter raudes et trucages (et autres întîmîdatîons ou obstaces).
Très bon connaîsseur du droît européen des droîts de ’homme, ’auteur anayse de açon quasî exhaustîve a jurîsprudence de a Cour de Strasbourg, de ’arrêt ondateurMathîeu-Mohîn et Cerayt c. Begîquede 1987, quî a dégagé es droîts subjectîsîmpîquéspar ’artîce 3 du Protocoe, à d’împortants arrêts pus récents (Hîrst, Zdanoka, Sedjîk et Fîncî, Scoppoa, Sîdîropouos, etc.). ï montre égaement que cet artîce, certes centra, n’est pas e seu à jouer, et que a îberté d’expressîon (artîce 10) et cees de ’artîce 11 (assocîatîon, réunîon, manîestatîon) peuvent être en cause égaement, sans oubîer a prohîbîtîon de a dîscrîmînatîon au tître de ’artîce 14. ï remarque que – bîzarrement ? – ’artîce 6 n’est pas appîcabe, depuîs ’arrêt, souvent dîscuté,Pîerre-Boch c. Francede 1997.
Maîs ’auteur ne se îmîte pas à cette exégèse de a jurîsprudence de Strasbourg. ï souîgne ’împortance des autres mécanîsmes dans ’orbîte du Conseî de ’Europe, et avant tout de a Commîssîon de Venîse (a Commîssîon européenne pour a démocratîe par e droît), dont es avîs, concusîons et recommandatîons sont de pus en pus souvent cîtés – et suîvîs – par a Cour européenne des droîts de ’homme. Pus généraement, asotawdu Conseî de ’Europe et de ses organes joue un rôe împortant, dont ’auteur donne des exempes ; c’est une bonne îdée. Bre, ’ouvrage de Yannîck écuyer ne devraît pas être utîe unîquement aux unî-versîtaîres quî cherchent à mîeux comprendre e droît à des éectîons îbres (pour o e choîx du corps égîsatî, est-î écrît dans ’artîce 3 du Protocoe n 1). Maîs î sera utîement consuté par es pratîcîens : avocats, experts, membres de a socîété cîvîe ou des partîs poîtîques, déenseurs des droîts de ’homme, etc. a îste n’est qu’îndîcatîve. Ce îvre me parat promîs à un succès certaîn ; î e mérîte par es înor-matîons nombreuses et précîses qu’î ournît, aînsî que par a carté de ’expressîon. Jean-Pau Costa Présîdent de ’ïnstîtut înternatîona des droîts de ’homme,ancîen Présîdent de a Cour européenne des droîts de ’homme (2007-2011)
1. INtRODUCtîON
eprenant a notîon de « démocratîe vérîtabe » înscrîte au préambue du e R statut du Conseî de ’Europe adopté à ondres e 5 maî 1949, e 5 Forum pour a démocratîe quî s’est tenu à Kîev du 21 au 23 octobre 2009 a concu que, dans ce type de régîme, « e peupe est souveraîn et a décîsîon appartîent à 1 ceuî ou à cee quî vote » . es rapporteurs généraux ont souîgné ’împortance capîtae du droît à des éectîons îbres aIn que « a voonté du peupe soît respectée orsqu’î s’agît de ormer a égîsature et e gouvernement à tous es nîveaux. e processus de transormatîon du résutat d’un scrutîn en mandats poîtîques doît se dérouer de manîère équîtabe, împartîae et Iabe. es cîtoyens doîvent être sûrs que eur voonté coectîve a été respectée et, de eur côté, îs accepteront e ver-dîct sortî des urnes ». ï exîste un îen îndéectîbe entre e Conseî de ’Europe et a démocratîe quî s’exprîme en premîer che par ’organîsatîon d’éectîons îbres dans des condîtîons quî en assurent e caractère démocratîque. Sî, contraîrement au respect des droîts de ’homme et des îbertés ondamentaes ou à a préémînence du droît, ’exîstence d’înstîtutîons démocratîques n’apparat pas expressément dans es condîtîons d’adhésîon des artîces 3 et 4 du Statut de 1949, ’admîssîon împîque nécessaîrement e respect des standards démocratîques éémentaîres. C’est aînsî que ’adhésîon de certaîns Etats a été ongtemps empêchée, e Portuga d’Antonîo de Oîveîra Saazar, ’Espagne de Francîsco Franco. En 1969, a Grèce de a dîctature des coones a quîtté e Conseî de ’Europe aIn d’échapper à ’opprobre d’une excusîon. Aujourd’huî, a Bîéorussîe, învîtée spécîae du Conseî entre 1992 et 1997, a vu sa candîdature suspendue pour non-respect des droîts de ’homme et des prîncîpes démocratîques. Dans sa décaratîon du 12 janvîer 2011, e Comîté des Mînîstres a décaré que e rapprochement entre ce pays et e Conseî de ’Europe se eraît précîsément sur a base du respect des vaeurs et prîncîpes européens quî supposent notamment de mettre un terme à a répres-sîon de ’opposîtîon démocratîque, des médîas îndépendants et de a socîété cîvîe. e Forum de Kîev concut de manîère générae que e Conseî de ’Europe
1.
e Systèmes éectoraux : renorcer a démocratîe au XXï sîèce, Strasbourg, Edîtîons du Conseî de ’Europe, 2010.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin