Mémentos LMD - Droit pénal général - 10e édition 2015-2016

De
Publié par

Le droit pénal peut être défini comme « l’ensemble des règles qui organisent la réaction de l’État vis-à-vis des infractions et des délinquants ».

Entendu plus strictement, le droit pénal est « l’ensemble des règles ayant pour objet de déterminer les actes antisociaux, de désigner les personnes pouvant être déclarées responsables et de fixer les peines qui leur sont applicables ».
Cet ouvrage est une présentation claire, structurée et accessible des grands principes qui régissent le droit pénal et des règles relatives aux infractions, à leurs auteurs et aux peines.

Son édition 2015-2016 est à jour des récentes évolutions législatives et jurisprudentielles.



- Étudiants en licence et master Droit

- Étudiants au CRFPA et candidats à l’ENM

- Praticiens des professions juridiques et judiciaires



Patrick Kolb est maître de conférences de droit privé et sciences criminelles à la faculté de droit et des sciences sociales de l’université de Poitiers.

Laurence Leturmy est professeur à la faculté de droit et des sciences sociales de l’université de Poitiers.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297049344
Nombre de pages : 244
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sommaire
P résentation I ntroduction 1 Un mot dhistoire A  Lavant 1789 1) Le droit pénal de lAntiquité 2) Le droit pénal de lancien régime B  Laprès 1789 1) Le droit pénal classique a) La rupture b) Le compromis c) La contestation 2) Le droit pénal moderne 2 Bref regard sur la délinquance A  Informations ? B  Complément dinformations 1) Les instruments de mesure 2) Le contenu de la criminalité apparente 3) Le contenu de la criminalité légale
5
19 21 22 22 22 22 22 22 23 23 23 24 24 26 26 27 28
PARTIE 1 Les grands principes du droit pénal
C hapitre 1 La classification tripartite des infractions 1 Le principe de la classification tripartite 2 Les intérêts de la classification tripartite A  À légard des règles de fond B  À légard des règles de forme OMMAIRE C S1 Le principe de la légalité criminelle, fondement des sources hapitre 2 Le principe de la légalité criminelle du droit pénal A  La loi et le règlement, sources indiscutées du droit pénal 1) Le partage de compétences entre la loi et le règlement a) La notion de loi b) La notion de règlement 2)Un partage déséquilibré, la subordination du règlement à la loi a) La loi délimite la compétence réglementaire b) La loi concurrence la compétence réglementaire B  De lexistence discutée dautres sources en droit pénal 1) Des traités internationaux 2) De la coutume et de lusage entendus comme sources du droit pénal a) La coutume et lusage au service de la répression b) La coutume et lusage, obstacles à la répression 2 La signification du principe de la légalité à légard du législateur A  Les qualités exigées de tout texte pénal 1) La nécessaire précision de la règle pénale 2) La nécessaire proportionnalité de la peine édictée B  Le contrôle des qualités exigées 1) Le contrôle de la qualité de la loi pénale par le Conseil constitutionnel a) Le principe du contrôle b) La portée du contrôle c) Le contrôle de constitutionnalité a posteriori 2) Le contrôle de la qualité de la loi et du règlement par le juge pénal a) Le contrôle du règlement par le juge pénal b) Le contrôle de la loi par le juge pénal 3 La signification du principe de la légalité à légard du juge pénal A  La prohibition de tout pouvoir créateur du juge B  Lobligation dinterpréter strictement la loi
31
31 32 32 33
37
38 39 39 40 41 41 41 42 42 42
43 44 44
45 45 45 46 46
46 46 47 49
50 50 52
54 55 55
C hapitre 3 Le champ dapplication de la loi pénale 1 Lexistence de la loi pénale A  Le point de départ, lentrée en vigueur de la loi pénale 1) Lentrée en vigueur au lendemain de la publication 2) Lentrée en vigueur au jour même de la publication 3) Lentrée en vigueur reportée B  Le dernier jour, la fin de lapplication de la loi pénale 1) Labrogation a) Labrogation expresse b) Labrogation tacite 2) Le terme prévu 3) La désuétude 2 Lapplication de la loi pénale dans le temps A  Les lois pénales de fond 1) Le principe de la nonrétroactivité de la loi pénale 2) Le principe de la rétroactivité de la loi pénale plus douce B  Les lois pénales de forme 3 Lapplication de la loi pénale dans lespace A  Les principes envisageables B  Les principes applicables 1) Les infractions commises en France : lapplication du principe de la territorialité a) Les infractions commises sur le territoire b) Les infractions réputées commises sur le territoire 2) Les infractions commises hors du territoire de la République a) Linfraction commise par un français b) Linfraction commise à lencontre dun français c) Linfraction commise par un étranger d) Linfraction portant atteinte à des intérêts supérieurs français e) Linfraction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la communauté internationale
PARTIE 2 Linfraction
C hapitre 4 Les éléments de linfraction 1 Aperçu sur lhistoire des éléments de linfraction 2 Les principales présentations possibles de linfraction A  Présentation de linfraction en quatre éléments B  Présentation de linfraction en trois éléments 1) La disparition de lélément injuste 2) La disparition de lélément légal
59
59 59 59 60 60 61 61 61 61 62 62 62 63 63 64 66 67 67 67
68 68 68
69 69 71 71
72
72
77
77 78 78 78 78 78
OMMAIRE S
C  Présentation de linfraction en deux éléments 1) La version classique : le couple élément moral/élément matériel 2) Une version plus récente C hapitre 5 Le préalable légal : composante externe de linfraction
1 La nécessité pour le juge de qualifier les faits A  Les difficultés rencontrées pour toute qualification 1) La variabilité de la qualification OMMa) LeAprIincRipe,Ela liberté accordée à chaque autorité judiciaire S de qualifier les faits en toute indépendance b) Les exceptions 2) Les contraintes pesant sur chaque autorité judiciaire B  Les difficultés liées à lexistence dun conflit de qualifications 1) Le cumul de qualifications 2) Le concours de qualifications a) Les qualifications alternatives b) Les qualifications dites incompatibles c) La détermination de la qualification 2 La neutralisation de létablissement de la qualification A  Lordre de la loi 1) Lordre en question a) Lordre émanant dun texte de nature pénale b) Lordre émanant dun texte de nature extrapénale 2) La permission en question a) La permission émanant dun texte b) La permission émanant dune autorité administrative B  Le commandement de lautorité légitime 1) Le commandement ordonné a) Le principe b) La question du commandement illégal 2) Lautorité légitime C  La légitime défense 1) Les conditions tenant à lagression a) Les caractères injuste et actuel de lagression b) Lobjet de lagression 2) Les conditions tenant à la réaction : la défense a) Une réaction nécessaire b) Une réaction proportionnée c) La nécessité d?une réaction volontaire 3) Les cas privilégiés de légitime défense D  Létat de nécessité 1) Les fondements a) De lopportunité à reconnaître la nécessité comme fait justificatif b) La consécration de lautonomie de létat de nécessité
79
79 79
81
81 81 81
81 82 83 83 84 85 85 87 88 88 89 89 89 90 90 90 93 93 94 94 94 95 95 96 96 97 99 99 99 100 101 102 102
102 103
2) Les conditions de la justification a) Les conditions tenant à la menace b) Les conditions tenant à lacte C hapitre 6 L: composante interneélément moral de linfraction
1 Limputabilité A  La notion dimputabilité B  Les causes de nonimputabilité 1) Le trouble psychique ou neuropsychique a) Lalternative proposée par larticle 1221 b) La loi du 25 février 2008 et « la déclaration dirresponsabilité pénale pour cause de trouble mental » 2) La contrainte, laltération de la liberté a) Les formes de la contrainte b) Les caractères de la contrainte 3) Lerreur a) Le double visage de lerreur sous lempire du Code de 1810 b) La consécration législative de lerreur de droit 4) Le cas particulier de la minorité a) Lirresponsabilité pénale du mineur non discernant b) La responsabilité pénale du mineur discernant 2 La culpabilité A  La faute intentionnelle 1) L: le dolintention coupable 2) Les degrés de lintention coupable a) Le dol aggravé b) Le dol praeterintentionnel c) Le dol indéterminé B  La faute non intentionnelle 1) La mise en danger délibérée de la personne dautrui a) La mise en danger dautrui, incrimination autonome b) La faute de mise en danger, circonstance aggravante des délits dimprudence 2) La faute ordinaire dimprudence et de négligence a) La notion de faute dimprudence ou de négligence b) Lappréciation de la faute dimprudence ou de négligence 3) La faute qualifiée dimprudence et de négligence a) La notion de causalité indirecte b) De quel auteur parleton ? c) Les deux visages de la faute qualifiée 4) Des rapports entre la faute pénale et la faute civile a) Faute pénale et faute civile, le temps de lunité b) Faute pénale et faute civile, le temps de la dissociation ?
103 103 104
109
109 109 110 110 111
112 115 115 116 117
117 119 120 121 122 124 124 125 126 127 127 127 127 128 128
130 130 130
131 132 132 133 134 137 138
138
OMMAIRE S
C  La faute contraventionnelle ou faute présumée 1) La faute contraventionnelle au sens strict 2) Faute contraventionnelle et délits « matériels » C hapitre 7 L: composante interneélément matériel de linfraction
1 Lacte A  Lexigence de lacte 1) Le fondement 2) Lacte positif et lacte négatif OMMAIRE a) La commission par omission S1) Le nombre dactes b) Les infractions de pure omission B  Les modes de réalisation de lacte a) Les infractions simples, les infractions complexes et les infractions dhabitude b) Les intérêts de la distinction 2) La durée de lagissement a) Les infractions instantanées, permanentes et continues b) Les intérêts de la distinction 2 Le résultat A  De lexigence à lindifférence de résultat 1) Lexigence du résultat, linfraction matérielle 2) Lindifférence du résultat, linfraction formelle B  La tentative 1) Linfraction tentée a) Le commencement dexécution b) Labsence de désistement volontaire 2) Linfraction manquée 3) Linfraction impossible
PARTIE 3 Lauteur
C hapitre 8 Lauteur, personne physique 1 Lauteur principal A  Le principe de la responsabilité personnelle 1) Lhistoire du principe 2) La consécration du principe par le Code pénal B  La question de la responsabilité dite pour le fait dautrui 1) Présentation 2) La notion dauteur moral de linfraction
139 139 140
143
143 143 143 144 144 145 146 146
146 147 147 147 148 148 148 149 150 150 151 151 153 154 154
159
159 159 159 160 161 161 161
3) Les limites de lengagement de la responsabilité pénale de lauteur moral a) Lexigence dune faute personnelle b) La délégation de pouvoirs, source dexonération 2 Le complice A  La nécessité dun fait principal punissable 1) Le principe de lemprunt de criminalité a) Lexigence dune infraction punissable b) Lindifférence à la poursuite de lauteur principal 2) Le principe de lassimilation du complice à lauteur principal B  La nécessité dun acte de complicité 1) Lélément matériel de la complicité a) Laide ou lassistance b) La complicité par provocation c) La complicité par instruction 2) Lélément moral de la complicité a) Complicité dune infraction principale intentionnelle b) Complicité dune infraction principale non intentionnelle C hapitre 9 Lauteur, personne morale 1 Le domaine de la responsabilité pénale des personnes morales A  Les personnes morales concernées 1) Les personnes morales de droit privé 2) Les personnes morales de droit public B  Les infractions visées 1) La solution initialement retenue par le Code pénal, le principe de spécialité 2) Labandon du principe de spécialité 2 La mise enœuvre de la responsabilité pénale des personnes morales A  Les conditions exigées pour la mise enœuvre de la responsabilité pénale des personnes morales 1) La nécessité dune infraction commise par des organes ou représentants de la personne morale a) Le principe b) Le tempérament imposé par la loi du 10 juillet 2000 2) La nécessité dune infraction commise pour le compte de la personne morale B  Le partage des responsabilités 1) Le principe, le cumul des responsabilités 2) Les tempéraments au principe du cumul des responsabilités
162 162 162 163 164 164 164 164
165 165 166 166 167 168 168 169
169
171
172 172 172 173 174
174 174
175
175
175 176 178
178 179 179
179
OMMAIRE S
PARTIE 4 Les peines
C hapitre 10 Typologies des peines 1 Les peines et mesures de sûreté A  En doctrine 1) Lévolution des fondements du droit pénal 2) Les caractéristiques respectives OMMLe cAhoiIx dRuneEconception unitaire en 1992 B  Dans le Code pénal 1) Snomenclature des peines2 La 2) La création explicite dune mesure de sûreté en 2005 A  Les sanctions communes aux personnes physiques et morales 1) Les sanctions privatives ou restrictives de droits 2) Les sanctions patrimoniales 3) Latteinte à la réputation du condamné 4) La réparation du dommage B  Les sanctions concernant les seules personnes physiques 1) Les atteintes à la liberté daller et venir a) La privation de liberté b) Les restrictions de liberté 2) La privation de droits a) La privation des droits civiques, civils et de famille b) La privation dautres droits 3) Lobligation de faire a) Le travail dintérêt général b) Laccomplissement de stages c) La contrainte pénale 4) La peine de joursamende C  Les sanctions concernant les seules personnes morales 1) Les sanctions applicables à toutes les personnes morales 2) Les sanctions spécifiques à certaines personnes morales a) La dissolution b) Le placement sous surveillance judiciaire 3 La qualification de la peine A  La peine principale 1) Les peines principales « de référence » a) En matière criminelle b) En matière délictuelle c) En matière contraventionnelle 2) Les peines principales « alternatives » a) En matière correctionnelle b) En matière contraventionnelle B  Les peines complémentaires
185
185 185 185 186 186 186 188 189 189 189 190 191 191 191 191 191 192 192 192 193 193 193 194 194 194 195 195 195 195 195 196 196 197 197 197 198 198 198 198 199
C hapitre 11 Le choix de la peine 1 La détermination légale de la peine A  Le seuil maximum de la peine 1) Laggravation du maximum encouru a) Laggravation due aux circonstances de linfraction b) Laggravation due à létat de récidive 2) Latténuation du maximum encouru a) La minoration de la peine b) Lexemption de peine B  Le cumul limité des peines en cas de concours réel dinfractions 1) Le cas de lunité de procédure 2) Le cas de procédures séparées 2 La personnalisation judiciaire de la peine A  La personnalisation judiciaire au moment du prononcé de la peine 1) Lindulgence judiciaire a) Le choix de ne pas prononcer de peine b) Le choix de dispenser le condamné de lexécution de sa peine c) Le choix de modalités dexécution de la peine plus douces 2) La sévérité judiciaire a) La période de sûreté b) La peine incompressible B  La personnalisation judiciaire au cours de lexécution de la sanction 1) Laménagement du temps de lincarcération a) Semiliberté, placement à lextérieur, fractionnement de la peine et placement sous surveillance électronique b) Les permissions de sortir 2) Labrégement du temps dincarcération a) Les réductions de peine b) La libération conditionnelle c) La suspension de peine pour les détenus gravement malades C hapitre 12 Extinction de la peine et effacement de la condamnation
1 Les causes dextinction de la peine inexécutée A  Extinction de la peine sans effacement de la condamnation 1) La prescription a) Les délais de prescription de la peine b) Les effets attachés à la prescription
201
201 201 201 202 203 205 205 206
207 207 208 209
209 210 210
211
215 216 217 217
218 219
219 220 220 220 222
224
227
227 228 228 228 229
OMMAIRE S
2) La grâce a) Le domaine de la grâce b) Les effets de la grâce 3) Le relèvement B  Extinction de la peine et effacement de la condamnation : lamnistie 1) Les variantes de lamnistie 2) Les conséquences de lamnistie a) Les manifestations de leffet extinctif de lamnistie b) Les limites à leffet extinctif de lamnistie 2 Effacement de la condamnation après extinction de la peine OMMAIRE A  Les formes de la réhabilitation S 1) La réhabilitation judiciaire a) Au profit des condamnés personnes physiques b) Au profit des condamnés personnes morales 2) La réhabilitation légale a) Au profit des condamnés personnes physiques b) Au profit des condamnés personnes morales c) Au profit des personnes morales et physiques condamnées pour des faits commis en état de récidive légale B  Les effets de la réhabilitation B ibliographie générale I ndex
229 230 230 230
231 231 232 232 232 233 234 234 234 234 235 235 235
235 235
237
239
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.