Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Voyage dans les forêts de l’Hérault

De
400 pages

Jamais depuis six ou sept siècles, les forêts n’ont été aussi présentes qu’aujourd’hui dans le département de l’Hérault dont elles occupent le tiers de la superficie. Pourquoi une telle surface boisée ? Comment en est-on arrivé là ? Comment ces forêts ont-elles traversé le temps, du Néolithique jusqu’au XIXe siècle ? Pourquoi leur surface a-t-elle reculé du Moyen Âge à l’Ancien Régime, jusqu’à atteindre leur plus bas niveau au milieu du XIXe siècle ? Pourquoi ont-elles été qualitativement dégradées au cours de cette même période ? Et comment, aujourd’hui sont-elles devenues des formations très diversifiées, sans doute les plus riches et les plus variées de métropole, au plan floristique et faunistique ?


Comme ailleurs, les forêts héraultaises ont contribué à satisfaire, au fil du temps, les besoins changeants de la société. Leur état actuel est l’aboutissement de nombreuses interventions humaines des siècles durant. À cet égard, le XXe siècle a été une période très riche durant laquelle une œuvre extraordinaire a été accomplie. C’est le siècle de la reconquête, une période marquante dans la vie de ces espaces, un temps d’actions majeures qui ont façonné leurs visages actuels et les ont transformées pour leur permettre de nous offrir toutes les utilités et aménités que la société actuelle est en droit d’attendre de ses « espaces naturels ».


Comment ces forêts sont-elles aujourd’hui gérées et cultivées ? Pour satisfaire quels objectifs ? Quel avenir peut-on envisager pour ces espaces essentiels ? Cet ouvrage, réalisé par des forestiers, vous invite à un voyage dans l’espace et dans le temps pour découvrir et comprendre les espaces forestiers de l’Hérault. En particulier il vous convie à pénétrer dans vingt-cinq massifs boisés du département, choisis pour leur rôle majeur dans le paysage héraultais, soit par leur importance soit par leur image emblématique.


Voir plus Voir moins
De Saint-Guilhem à l’Espinouse
Voyage dans les forêts de l’Hérault
Jean-Louis Roque - Robert Izard - Michel Lacan - Philippe Lacroix
Référence bibliographique à utiliser :
Roque J.-L., Izard R., Lacan M. & Lacroix P., 2011. -De Saint-Guilhem à l’Espinouse, voyage dans les forêts de l’Hérault. Biotope, Mèze (Collection Parthénope); 400 p.
Sommaire
Préface Avant-propos Introduction – Des racines et des graines
Chapitre 1 DES FORÊTS DANS L’HÉRAULT : POURQUOI,COMMENT ? La forêt d’aujourd’hui, héritage d’une longue histoire
Entrons dans les forêts de l’ère tertiaire… e Une lente construction et une histoire chaotique jusqu’au XIX siècle Homo sapiens sapiens La grande révolution L’antique Bas-Languedoc, les Grecs et les Romains Le Moyen Âge, où quand les forêts « jouent de l’accordéon » La civilisation du bois, ou plutôt de la forêt, sous l’Ancien Régime La grande ordonnance de 1669 La grande réformation de Colbert Les maîtrises des Eaux et Forêts La disette de bois Les verreries forestières Querelles autour du bois Des chèvres et des brebis Haro sur les incendiaires Restauration des bois et mesnage du territoire ! Tourmente révolutionnaire sur les forêts e Le bois est mort, vive la forêt. Les hauts et les bas du XIX siècle Quand le domaine forestier de l’État… s’effondre Quand le domaine forestier communal… s’effrite 1878. L’Exposition universelle À vos périmètres ! Prêts ! Plantez ! e Photographie des forêts au début du XX siècle e Le XX siècle, le siècle de la reconquête Un siècle pour implanter les forêts domaniales La forêt gagnante, l’arbre retrouvé Les collectivités forestières en mouvement Débats sur la sylviculture Des forêts pour se souvenir Des moyens inespérés Les petits hommes verts Une volonté et un financement pérennes L’équilibre agro-sylvo-pastoral Les regroupements fonciers Les harkis forestiers Une organisation en « commandos » Le fléau de toujours Les volets forestiers de l’aménagement du territoire Le reverdissement du littoral Des politiques méditerranéennes
Des forêts et des bois. Le temps des récoltes Les pionniers de la conservation
Chapitre 2 LES FORÊTS HÉRAULTAISES AUJOURD’HUI
Parlons chiffres Une mosaïque de milieux Les sols forestiers Les roches font les sols Dans les sols, la vie La forêt et l’eau La disponibilité en eau L’action des arbres sur le cycle de l’eau Eau et gestion forestière Le milieu forestier : une cohabitation équilibrée d’êtres vivants La végétation forestière La végétation au sol Les formations végétales de transition vers la forêt Les ripisylves La faune forestière Les ennemis et les amis des arbres Les risques mécaniques, climatiques, chimiques La vigne et la forêt La forêt et le pastoralisme aujourd’hui Au-delà du présent; des espaces de mémoire et de recueillement Les vestiges du bâti vernaculaire Des forêts pour élever l’âme
Chapitre 3 LA FORÊT DE L’HÉRAULT : UNE GESTION DURABLE
Cultiver la forêt ? « Perpétuellement soutenir en bon état » Des utilités multiples. Vers une gestion multifonctionnelle Des outils de gestion, souvent imités Une réflexion à différentes échelles À l’échelle d’une région ou d’une infra-région À l’échelle de chaque forêt Les actes du forestier, la sylviculture La mémoire de la forêt Des forêts diverses, des objectifs variés À tout seigneur tout honneur « Promenons-nous dans les bois » Un patrimoine biologique remarquable à protéger Les sols et l’eau Les forêts dans les territoires Les forestiers et la faune sauvage Le devenir des yeuseraies
e Une forêt bien dans son temps, tournée vers le XXI siècle Une forêt éco-certifiée Les forêts, objets des solidarités Les hommes de la forêt
Chapitre 4 DANS LES PAS DU FORESTIER, DÉCOUVREZ LES FORÊTS EMBLÉMATIQUES DE L’HÉRAULT Portraits et visites guidées
1.Forêt domaniale de Saint Guilhem-le-Désert.Un guide haut placé 2.Massif de Puéchabon.Entre passé et futur : un village riche de ses yeuses 3.Forêt domaniale de la Séranne.Entre Vis et Buèges 4.Forêt domaniale de Notre-Dame de Parlatges.Pendu pour la bonne cause 5.Forêt communale de Clapiers.Aux portes de la ville ! 6.Forêt communale de Lunel.Rien ne va plus, les jeux sont faits ! 7.Bois du Grand-Travers.Entre deux eaux 8.Bois des Aresquiers.L’aigrette timide 9.Massif de la Gardiole.Entre vignes et étangs 10.Forêt domaniale de Sète.Les Pierres Blanches 11.Forêt départementale du Salagou.Protection rapprochée 12.Forêt communale de Mourèze.Quel cirque ! 13.Forêt domaniale de Carlencas.Un pin pour demain ? 14.Forêt domaniale de Saint-Michel.Retour vers le passé 15.Forêt domaniale de l’Escandorgue.Le yin et le yang 16.Forêt domaniale des Monts d’Orb.En « faisant le bois » 17.Forêt communale de Nissan-lez-Ensérune.Une volonté jamais démentie 18.Forêt domaniale du Minervois.Le pays de la pierre 19.Forêt domaniale de Saint-Chinian.À ses pieds, le domaine de Bacchus 20.Forêt domaniale des Avant-Monts.Un Américain champion de France 21.Forêt domaniale du Somail.Des feuilles aux aiguilles 22.Forêt communale de Fraisse-sur-Agout.De Somail à Espinouse 23.Forêt domaniale des Écrivains Combattants.Mémoires ! 24.Forêt communale de Rosis.Une forêt « européenne » 25.Forêt domaniale de l’Espinouse.Une épine dans le pied… des Cévennes!
Chapitre 5 QUELLES FORÊTS DANS LES SIÈCLES À VENIR ?
La grande question
Utopies ou nécessités
L’anticipation verte
Une menace exacerbée
ANNEXES
Petit lexique forestier
Abréviations utilisées
Liste des forêts publiques de l’Hérault
Bibliographie
Index géographique et des acteurs
Remerciements
Préface
L’ouvrage initié et coordonné par Jean-Louis Roque illustre avec force l’action constante des forestiers pour valoriser le patrimoine boisé et le transmettre aux générations futures. Cette mission, qui transcende le court terme, s’adapte aux évolutions sociétales et s’inscrit pleinement dans ce que nous nommons aujourd’hui le développement durable. Les forêts du département de l’Hérault, que les auteurs connaissent très bien à titre personnel et professionnel, se prêtent particulièrement à cet exercice.
L’approche multifonctionnelle de la gestion des forêts est omniprésente, avec des usages variés, parfois insoupçonnés, mais toujours fortement ancrés dans l’identité locale.
Le sens du long terme est un fil directeur qui relie les époques et intègre les nécessités du moment qui privilégient certains traitements (taillis, futaie…) ou certaines essences (chênes, hêtre, pins et sapins méditerranéens…).
Le rôle structurant de la forêt est mis en lumière par les multiples services qu’elle apporte, qui irriguent les territoires et appellent aux solidarités entre bénéficiaires et propriétaires forestiers : fourniture de bois, réservoir de biodiversité, protection des biens et des personnes contre les risques naturels, maintien de la ressource en eau, qualité des paysages et du cadre de vie…
Jean-Louis Roque, Robert Izard, Michel Lacan et Philippe Lacroix pour les photographies présentent ces fondements de l’éthique des forestiers et appellent l’attention à bon escient sur la nécessité de mener une sylviculture qui s’appuie sur les trajectoires écologiques des forêts concernées. Capitaine au long cours, le forestier doit en effet s’appuyer sur les capacités d’adaptation des arbres et des écosystèmes, pour maintenir le cap du développement durable.
Ils narrent tout cela avec un style que Jean de La Fontaine, qui fut maître des Eaux et Forêts à Château-Thierry, n’aurait pas désapprouvé lorsqu’ils invitent le lecteur à parcourir les sentiers, à observer les animaux, à visiter les peuplements, à s’émouvoir devant un vieil arbre ou un beau paysage… Cette empathie avec les forêts se nourrit des réflexions de forestiers de métier qui, au cours de leur carrière ont eu la chance de connaître et d’apprécier les forêts héraultaises.
Je forme le vœu que d’autres forestiers emboîtent les pas des auteurs pour nous transmettre leur expérience et nous faire bénéficier d’un regard à la fois technique, humaniste et passionné sur le patrimoine forestier de nos territoires.
Pascal Viné Directeur général de l’Office national des forêts
Avant-propos
Pourquoi un ouvrage sur la forêt héraultaise ? Les Landes, le Jura, la région de Rambouillet semblent avoir des histoires de forêts à nous raconter. Mais l’Hérault ? La garrigue, le chêne vert, du bois sans valeur particulière si ce n’est celle d’une flambée réconfortante… Ce n’est déjà pas si mal, mais c’est aussi une image d’Epinal (qui nous renvoie à la forêt vosgienne) qu’il convient de rectifier.
Dans la quasi-totalité de l’Europe, en France et en particulier dans l’Hérault, la forêt actuelle est le résultat d’une longue évolution au croisement de conditions géologiques et climatiques variées et d’une pression humaine apparue avec la révolution néolithique et de plus en plus forte au fil des millénaires. Tour à tour régressant ou s’étendant, exploitée ou abandonnée, crainte ou adorée, la forêt est depuis 10 000 ans inextricablement liée aux activités humaines, qui dans ce territoire, lui ont donné la variété que nous connaissons aujourd’hui : garrigue accompagnée de son cortège d’arbustes typiquement méditerranéens certes, mais aussi pinèdes littorales, hêtres et sapins de l’Espinouse, châtaigniers des Avant-Monts et les forêts de Pins de Salzmann…
e En ce début de xxi siècle, la forêt héraultaise est belle, variée, écologiquement riche de sa diversité et économiquement porteuse d’un réel potentiel de développement. Mais elle est aussimenacée, consommée par les incendies ou l’urbanisation, parfois uniformisée par des pratiques inconsidérées.
Le Conseil général de l’Hérault s’emploie à la protéger, à la faire connaître et à la faire respecter, à la valoriser. Au travers d’actions sur la filière bois, le bois-énergie, l’éco-construction, l’agroforesterie, la lutte contre les incendies ou de travaux en partenariat avec le monde de la recherche scientifique…, ce sont les femmes et les hommes qui y vivent, qui en vivent, que nous voulons soutenir. Au travers du développement des sentiers de randonnées, d’activités pédagogiques et de programmes de sensibilisation, ce sont tous les héraultais et visiteurs plus occasionnels que le Département accompagne.
La forêt est aujourd’hui au centre des enjeux mondiaux les plus importants : développement durable et préservation de la biodiversité. Que soient félicités et remerciés tous ceux qui dans l’Hérault la font connaître, vivre et la valorisent. Que, grâce à cet ouvrage, soient encouragés à la découvrir et à la parcourir tous ceux qui l’aiment et la respectent.
Le Département de l’Hérault est à leurs côtés.
André Vezinhet Président du Conseil général de l’Hérault
Pins de Salzmann. Saint-Guilem-le-Désert
Photo : M. Briola/Biotope
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin