Dialogue des Langues

De
Publié par

Tout en traçant une présentation d'ensemble des recherches et réflexions des deux grands linguistes fonctionnalistes français, André Martinet et Henriette Walter à travers des entretiens et des articles inédits, Nader Srage offre à ses lecteurs une véritable radioscopie de la pensée linguistique fonctionnaliste. La touche personnelle apportée par l'appartenance de l'auteur à plusieurs mondes culturels et linguistiques est omniprésente dans cet ouvrage, dans lequel il décrit ses relations tant académiques que personnelles avec Martinet le "Linguiste à vie" et Walter la "linguiste de terrain".
Publié le : lundi 1 septembre 2003
Lecture(s) : 306
Tags :
EAN13 : 9782296335592
Nombre de pages : 232
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Dialogue des langues Réflexions de deux linguistes fonctionnalistes : André Martinet et Henriette Walter

(Ç)L'Harmattan, 2003 ISBN: 2-7475-5149-0

Nader SRAGE

Dialogue des langues
Réflexions de deux linguistes fonctionnalistes : André Martinet et Henriette Walter

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L 'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Ouvrages

du même

auteur

La traduction en arabe du livre Fonction et dynamique des langues d'André Martinet, Préface d'André Martinet, Dar Al-Mountakhab 1996, 306 P. Al-Arabi, Beyrouth, Liban

Étude sociolinguistique du parler arabe de Moussaytbé ( Beyrouth), Préface d'Henriette Walter, Publications de l'Université études linguistiques. libanaise, section des

Beyrouth, Liban 1997, 298 P.

à ma petite famille, ma femme Huda, mes deux filles Sarah et Souraya, qui m'ont soutenu avec tellement d'ardeur et de patience dans mon parcours linguistique à la découverte de la Vérité. Nader

Paris, le 10.10.2002

Prtfface
Outre une ouverture sur la richesse de la langue arabe, ses niveaux, ses variétés, la complexité de leurs utilisations dans le Liban d'aujourd'hui, Nader SRAGE nous fait partager les péripéties de son parcours à la conquête d'une discipline scientifique, la linguistique, qui devient sa raison de vivre. Deux maîtres, en particulier, l'ont initié aux techniques d'observation, d'analyse et de recherche selon les principesfonctionnalistes: Henriette WALTER, d'abord, elle-même disciple d'André MARTINET. Del'un et de l'autre, on trouvera dans cet ouvrage des articles consacrés à l'arabe, à côté d'interviews échelonnées dans le temps. On appréciera le contraste, chez l'un et chez l'autre, entre le registre soutenu, élaboré, concis des articles écrits et le naturel plus « bavard» d'un langage spontané, souvent familier, « décontracté» dans les dialogues recueillis au cours d'échanges oraux où transperce la chaleur des relations amicales entre maîtres et disciple épris des mêmes études.
Jeanne Martinet

Remerciements

Je tiens à exprimer mes vifs remerciements qui ont eu la gentillesse de m'aider à achever qui me tiens beaucoup à cœur.

à tous ceux cet ouvrage

Je remercie particulièrement Henriette Walter pour le soutien qu'elle a apporté à cet ouvrage tout au long de sa réalisation, et pour ses remarques aussi bien judicieuses que précises. Je remercie également Jeanne Martinet qui m'a fait l'honneur de préfacer cet ouvrage, et de bien vouloir faire une lecture minutieuse du manuscrit. Mes remerciements les plus sincères vont également à mes amis et collègues Michèle Sendre, Bassam Baraké et Hayssam Kotob. Je leur suis très reconnaissant pour leur aide précieuse. Ma reconnaissance maître André Martinet linguistique, des mots, langue et non pas de la va enfin à la mémoire de mon qui m'a ouvert l'univers de la et de l'étude passionnante d'une langue.

Nader Srage Avril 2003

Système

de transcription

b b

occlusive bilabiale occlusive bilabiale emphatique (~) (~)

'-,-' '-,-'

m
m f 8 à ~à t t d ~d ~n s s

nasale bilabiale
nasale bilabiale fricative fricative fricative fricative emphatique sonore sourde sonore sonore emphatique sourde sourde emphatique sonore sonore emphatique labiodentale interdentale interdentale interdentale

r
r WI
è:;

Jo
<.::>

occlusive apico-dentale occlusive apico-alvéolaire occlusive apico-dentale nasale dentale fricative fricative sifflante sourde sifflante

..b

occlusive apico- alvéolaire

ù
iJ"

sourde emphatique

ù'"

z z
S

fricative sifflante sonore fricative sifflante sonore emphatique fricative chuintante sourde ~fricative chuintante sonore

(~)

:, :,
iJ"

1:

16

Dialogue

des langues

k g ~q 0 X il
( )

occlusive post-palatale occlusive post-palatale occlusive uvulaire fricative uvulaire sourde sonore fricative uvulaire

sourde sonore

<.LJ

J

t
ù

fricative pharyngale fricative pharyngale fricative
fricative

sourde sonore (le «hamza»)
(~)
ëAI

L t
ëAI
-'"

laryngale
laryngale

)

fricative laryngale emphatique latérale latérale emphatique apico vibrante
apico vibrante fricative emphatique labio-vélaire

h

1 1 r
r w y

(~)

J J
j
j

.3

fricative pré-palatale

voyelles voyelles

longues: brèves'

aüi
a u 1

diphtongues:

aw (fawq) ay (bayt)

Le système de transcription adapté est figure dans le dictionnaire de linguistique Dubois, exception faite des deux chuitantes lieu de S et ~ utilisées dans l'article d'André intitulé « Le Gîm arabe ».

celui qui de Jean s et Z au Martinet

I - Dictionnaire de linguistique, sous la dir. de Jean Dubois, Larousse, Paris 2001, p.n.

Préambule*

Le dialogue des langues est un ouvrage qui a pour mission de mieux faire connaître deux grands linguistes fonctionnalistes français: André Martinet et Henriette Walter, à travers des entretiens réalisés au cours des vingt dernières années. J'ai tenu à réunir mes deux maîtres avec lesquels j'ai eu l'opportunité d'apprendre la linguistique, de découvrir ses différentes théories et écoles, et par la suite d'adhérer au monde des linguistes. A ces deux linguistes renommés ainsi qu'à mon maître David Cohen, je dois beaucoup: l'acquisition des techniques de la recherche scientifique et de l'enquête sur le terrain, le développement des méthodes d'analyse des données collectées, l'étude de la diversité des usages linguistiques et l'intérêt porté à la dynamique des langues. Cet ouvrage me permet ainsi de retracer mon parcours dans le monde de la linguistique depuis 1978 jusqu'à présent. Ce parcours a été considérablement influencé par les relations nouées avec ces deux grands linguistes. Les détails porteront bien sûr un caractère
* Tout au long de cet ouvrage, j'ai essayé de ne pas intervenir pour ne pas altérer les propos tenus par mes professeurs. J'ai tenu à garder le style naturel parlé de mes interlocuteurs. Ce choix peut surprendre le lecteur qui s'attend à un style plus soutenu de la part d'un professeur de linguistique. Je signale que le dernier entretien de Martinet n'a pas été revu par lui, il est en quelque sorte brut. Ce qui peut expliquer, à mon avis, sa vitalité, voire son authenticité.

18

Dialogue

des langues

subjectif, mais la description de ce cheminement personnel est ici surtout l'occasion de présenter les grandes lignes d'une théorie linguistique ainsi que deux de ses représentants exemplaires. Ayant été séduit par le fonctionnalisme, je baigne dans la linguistique, qui est le monde où je vis, enseigne, écris, fais des recherches et «transpire» depuis plus d'une vingtaine d'années. Ce choix a certainement été conditionné par ma situation linguistique, partagée entre différentes langues: l'arabe littéraire et dialectal, le français et l'anglais. L'arabe représente pour moi la permanence de la langue maternelle, le français constitue un outil scientifique et l'anglais offre une possibilité supplémentaire de communication. Ces possibilités multidimensionnelles ont contribué à un développement conceptuel particulier, né de la faculté de penser et de communiquer dans plus d'une langue. Les résultats sont à la fois gratifiants, complexes et étonnants. Dans les pages suivantes, je voudrais essayer de faire apparaître et de développer, au plan méthodologique, ce que mes professeurs m'ont apporté dans mon parcours linguistique. Après une vingtaine d'années d'études, de recherches, de de participation à des colloques et d'enseignement, mes axes de réflexion portent à l'heure actuelle plus particulièrement sur: le langage des jeunes dans le Grand-Beyrouth; le processus évolutif du parler arabe de Beyrouth; l'interaction des variétés linguistiques de la langue arabe (diglossie); le bilinguisme et le trilinguisme; l'héritage religieux dans le langage quotidien des Libanais;

Préambule

19

l'image de la femme dans la culture populaire arabe (dictons, proverbes, etc.); l'analyse axiologique -ou étude des éléments de sens dans une langue particulière- de quelques termes en langue arabe; des études sur le terrain de type sociolinguistique la communication non verbale. Tous ces thèmes de réflexion résultent des enseignements et des relations que j'ai pu entretenir avec mes professeurs au cours des vingt dernières années. Avant de poursuivre, je ne peux passer sous silence le rôle joué par celui qui fut mon directeur de recherche, David Cohen, qui a été le premier à me recevoir, à me soutenir et à m'orienter. Il a été mon premier maître. Son apport est précieux en référence à ses enseignements relatifs à la dialectologie arabe, au sémitique comparé, à la sociolinguistique, aux langues communes et à la koinè poético-coranique ou à celle dans laquelle semblent avoir été écrits la poésie ara be et le Coran, et la «koinè arabe» «définie comme langue commune parlée dont procéderaient les dialectesl» . De son côté, André Martinet était le grand théoricien qui nous a appris que «chaque langue représente un monde à part, un complexe particulier de faits cohérents»2. Avec lui, j'ai appris à reconnaître la différence entre le langage humain et line langue -non pas la languel'importance des variétés d'usage, la nécessité d'une méthode scientifique pour aborder l'évolution des
1 - Cohen (David), Koinè, langue commune et dialectes arabes, Arabia
9, 1962. p. 119. 2 - Martinet (André), Mémoires d'un linguiste, Quai Voltaire, 1993, p. 296, 386p. Paris

20

Dialogue

des langues

langues, la linguistique synchronique, l'axiologie, le fonctionnement d'une langue pour déterminer les traits qui concourent à la transmission de l'information, ce qui constitue une vision dynamique des faits langagiers. On doit reconnaître dans ces différentes préoccupations l'axe principal des recherches en linguistique fonctionnelle. À maintes reprises, André Martinet a expliqué que le sens fondamental du mot «fonction» est «le rôle que joue la langue dans la communication de l'expérience humaine!». Henriette Walter, à la fois mon ex-professeur, ma collègue, ma présidente et ma grande amie dont l'amitié m'est toujours précieuse, m'a fait découvrir l'école linguistique fonctionnelle, son fondateur, André Martinet et la société internationale de linguistique fonctionnelle, la SILF, qu'il a fondée en 1976. C'est une érudite qui sait mettre son savoir à la portée de tous: linguistes spécialistes, chercheurs, et aussi tout simplement le grand public avide de la réalité linguistique de tous les jours. C'est elle qui a semé en moi cette tendance à humaniser la matière linguistique et à simplifier les unités comptables et les réalités mesurables dans les différents usages de la langue arabe. Ses travaux sur le français ont toujours représenté pour moi le modèle à suivre et à adapter pour décrire les variétés de la langue arabe. En reprenant le fil de l'histoire des recherches en linguistique fonctionnelle, il faut remarquer que si la première étude de phonologie mettant en valeur la diversité des usages est due à André Martinet2, c'est
1 - Martinet (André), Qu'est-ce que la linguistique fonctionnelle? Alfa, Sào Paulo, 1994, 38:11-18. 2 - La prononciation du Fan,cais contemporain: témoignages recueuillis en 1941 dans un camp d'officiers prisonniers, Paris. Droz, Société de publications romanes et françaises, 1971.

Préambule

2i

Henriette Walter qui inaugure en 1975, avec sa thèse d'Etat La dynamique des phonèmes dans le lexique fran>cais contemporain, publiée en 1976, les études de synchronie dynamique chères à Martinet. Les travaux d'Henriette Walter ont depuis lors été le point de départ de mes propres recherches sur l'arabe. *** Cet ouvrage a donc pour but de présenter chacun de mes deux maîtres et leur apport scientifique à travers des articles et des entretiens. Il a été jugé nécessaire de contextualiser chacun des entretiens (qui, quand, où et pourquoi ?), et de montrer en quoi ces entretiens ont permis d'enrichir ma propre expérience linguistique actuelle. Outre cet éclairage particulier de ces deux personnalitées, il était intéressant de faire précéder ces entretiens par un article de chacun d'eux. Les deux articles suivants sont inédits et ont été rédigés à ma demande. Le premier est le Gfm arabe d'André Martinet, et le second est la notion de synchronie dynamique en linguistique fonctionnelle - Application aux interdentales arabes, de Henriette Walter. Enfin, un troisième article également inédit, est signé par moimême et intitulé: L'interaction des variétés de la langue arabe à Beyrouth. Ces articles et entretiens peuvent être considérés comme une application de ce que préconise Le dialogue des langues. Ces trois articles traitent de sujets relatifs à la langue arabe et adoptent la théorie linguistique fonctionnelle. Le glossaire des termes spéciaux utilisés en linguistique fonctionnellel écrit par Martinet précise les sens exacts de la terminologie fonctionnelle (cf. Annexe glossaire
1 - Martinet (André). Mémoires p.375-378.

22

Dialogue

des langues

des termes spéciaux en linguistique André Martinet, p.205-21O).

fonctionnelle

par

*** C'est le linguiste d'aujourd'hui qui parle et non pas l'ex-étudiant que j'étais à l'époque. La France m'a accueilli en tant qu'étudiant, chercheur et professeur. En avri12001, j'ai été appelé par l'Université Jean Monnet à St-Etienne en qualité de professeur invité pour donner des cours aux étudiants du D.E.A., ainsi que pour donner des conférences sur mes dernières recherches. Cette opportunité de regagner la France, après une vingtaine d'années, en tant que professeur libanais de linguistique, m'a honoré et m'a donné l'occasion de rencontrer des collègues et des étudiants de St-Etienne et de Lyon. Suite à cette invitation, suscitée par ma collègue et amie Marie-Luce Honeste, j'ai pris la responsabilité de co-diriger le mémoire de D.E.A. d'une étudiante italienne, Sandra Cassinese. En juillet 2002, j'ai reçu une invitation officielle de la part du Professeur Dr. Werner Arnold - Université de Heidelberg, pour un séjour de recherche à l'Institut des langues et des cultures du Proche-Orient. Une place de travail m'a été proposée dans le département des langues sémitiques. Ce séjour, offert par la DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst), m'a donné l'occasion de mener à bien mes recherches sur le vocabulaire des jeunes et de bénéficier des avantages spécifiques du travail avec des collègues allemands, ainsi que de donner une conférence sur «le vocabulaire des jeunes au Liban». De même, j'ai eu l'occasion de consulter quelques derniers ouvrages linguistiques y compris le nouveau dictionnaire sur le langage des jeunes en Allemagne intitulé Voll konkretI.
1 - Ehmann (Hermann), 160 p. Voll konkret, München, Beck'sche Reihe, 2001,

Préambule

23

Cet ouvrage n'est pas un manuel de linguistique portant strictement sur l'aspect théorique d'une école linguistique. Mon objectif est d'offrir aux regards du grand public francophone, ou arabophone de formation et de culture francophone, certains des aspects de l'itinéraire scientifique des deux grands linguistes. Le fait de regrouper et de publier les thèmes de reflexion d'André Martinet et d'Henriette Walter, mes professeurs qui sont des idéaux intellectuels et linguistiques pour moi et pour toute une génération, doit être perçu dans une vision dynamique de leurs pensees. A mes maîtres de linguistique, avec lesquels j'ai évoqué dans cette préface les relations tant académiques que personnelles, je dois beaucoup. J'espère leur témoigner ainsi ma reconnaissance dans ce livre qui regroupe non seulement des contributions individuelles et le contenu de mes entretiens avec eux, mais qui couvre aussi une tranche de ma vie passée à la découverte de la linguistique.

***

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.