En apprenant le créole à Bissau ou Ziguinchor

De
Publié par

Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 811
Tags :
EAN13 : 9782296162143
Nombre de pages : 120
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

En apprenant le créole à Bissau ou Ziguinchor

J.L. DONEUX

J.-L. ROUGÉ

EN APPRENANT LE CRÉOLE A BISSAU OU ZIGUINCHOR

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

@

L'Harmattan, 1988 ISBN: 2-7384-0219-4

INTRODUCTION.

Le présent Bissau sité d'apprendre D'emblée, s'agit

ouvrage

s'adresse désirent

à ceux qui, vivant ou se trouvent

en.Guinéela nécesil ne é-

ou en Casamance,

devant

le créol~. une remarque s'impose. Pour les auteurs, de la langue Personne, d'apprentissage à ces mots. au sens

pas d'une méthode

donné traditionnellement

après avoir

tudié ce livre, ne parlera vraiment le créole. Parce que les pages qui suivent constituent en fait une sorte de guide pour l'auto-apprentissage de s'initier Le livre Chaque de ceux qui ont la possibilité et rien de plus. de deux parties: un ou plusieurs une vingtaine petits textes de leserquotidienne à la langue, se compose

çons et un lexique. leçon comprend vant d'introduction à la présentation de réalités grammaticales,

de vocabulaire thématique, ou m~me de traits culturels. Nous avons essayé d'y couvrir les prir.cipaux problèmes de communication qui peuvent Le lexique se poser à l'apprenant. est un lexique de base, dans lequel Ainsi, certains ont été opérés. l'on ne retrouve-

choix supplémentaires

ra pas là le vocabulaire de la vie moderne urbaine, dans ses aspects techniques et scientifiques, parce qU'il n'est pas encore réellement le. Mais, d'expliquer statut pour mieux ce qu'est faire comprendre ce propos, il est bon le un créole, et quel est aujourd'hui intégré dans ce que nous estimons être le créo-

du "kiriol"

en Guinée-Bissau~

On appelle créole une langue née du contact de deux ou de plusieurs peuples de communautés linguistiques différentes. L'une des parties, essayant d'apprendre la langue de l'autreou ce qui lui est présenté comme tel - finit par créer une langue nouvelle. Ainsi, tative faite portugaise le kiriol à partir est né en Guinée africains et au Sénégal d'apprendre la langue de la tenles Pormais par des groupes la langue

d'informations

partielles

(souvent,

tugais ne parlaient

pas aux Africains

portugaise

- 2 sa réduotion les navires). tées à l'aide langues à un système des langues plus élémentaire, durent afrioaines déjà en usage sur

Ces informations

rapidement

être oomplé-

looales,

ou en ayant re-

cours à toutes les analogies en présence. Le système entre Portugais Afrioains mées les villes

possibles

entre les différentes à la communic~tion se sont forBissau), il

ainsi formé a servi et Afrioains, (Cacheu, puis, différentes.

d'abord

très vite, à oelle entre lorsque Farim,

d'ethnies

Enfin,

Geba, Ziguinchor,

s'y est fixé, se structurant de plus en plus fermement et devenant la langue des différents groupes sociaux vivant dans ces villes. Aujourd'hui, pulation urbaine culaire le kiriol est parlé par plus de 40% de la podoit s'ajouter les enfants la couche véhides villes conil est la langue de Guinée-Bissau la plus ancienne (à laquelle

de ziguinchor);

du pays, et celle dans laquelle le créole

sont élevés. Mais actuellement, tradictoires. la scolarisation ne les locuteurs à la nécessité canisation, au créole, est soumis à des forces D'un cOté, - souvent à mélanger de répondre la lusitanisation, trop sommaire à de nouveaux due d'une part à

- en portugais, qui mèles deux langues, et, d'autre part, besoins linguistiques, c6té, l'afrilose mettre afrià des D'un autre couches

nés de la modernisation produite cales qui, fréquentant caine ethnique. développements enfants culaire. Cette kiriol.
(profond),

de la société. la ville

par de nouvelles

de populations doivent

ou y habitant, première

alors que leur langue Et enfin, autonomes,

est une langue porteurs

le créole

est en outre poussé première,

dont les principaux comme langue ne l'utilisaient

sont les véhide

qui ont le créole

voire unique,

alors que leurs parents situation
le créole

que comme langue variétés
(léger,

fait qu'il existe plusieurs ont coutume
des vieux, au

Les Guinéens

d'opposer
créole

le créole ~.
super-

!!2!

ficiel),

celui des jeunes, de le montrer, avons

plus lusitanisé. de décrire

La réalité,

comme

nous venons

est un peu plus complexe. ici, c'est le noyau

Ce que nous

essayé

~

du créole:

sans être vraiment du kiriol~,
d'érudit, c'est ce qui correspond

qui est deà la vie traou

venu un créole

ditionnelle, à la vie quotidienne, c'est le niveau de langue qui est utilisé tous l~s jours à la maison, dans le quartier au village.

- , -

Pour les variétés qu'elles grammaire. aujourd'hui structures consistent, cées par le por~ugais, Nous avons nécessaire) grammaticales

plus modernes,

le lecteur

doit savoir influenou la (et

le plus souvent, estimé

dans des formes

dans la prononciation, que cet aspect de la langue

le lexique

complémentaire

se surimpose, à Bissau,

en fait, aux Réusque suppose

et au lexique

que nous offrons.

sir personnellement

cette surimposition,

l'on ait une certaine familiarisation avec le portugais. Mais la situation est ouverte, de telle sorte qu'à ce niveau-là de langue bien des variations individuelles sont permises, parce que les nouvelles acquisitions - qui se sont surtout multipliées depuis la guerre de libération Guinée-Bissau - ne font pas encore de la langue. et l'indépendance de la vraiment partie du système

L'ECRITURE DU CREOLE.
Le créole est ce que l'on a coutume d'appeler une langue pas

"à tradition orale", c'est-à-dire de textes écrits, dont l'écriture L'écriture tiel celle proposée Son leur. quelle autre avantage Ainsi,

une langue

qui ne possède

n'a pas été fixée. ici est pour l'essenNationale renconde Guinée-Bissau. de l'Education

que nous avons retenue par le Ministère

en 1981, lors d'une conférence sur les autres est que chaque par exemple, trer à Bissau

sur les langues écritures signe possède

que vous pourrez de la graphie

une et une seule vadu fran-

au contraire

çais, les lettres voyelle, lettre, Voici, ropéennes valeurs ne lettre

k (~ en français), devant n'importe se prononcent toujours de la même façon. Aucuqui soit aussi celle d'une (ou à d'autres langues les eu-

& ou

ne peut avoir une valeur par rapport au français

en tout cas dans le même contexte. les sons n'existent utilisées pas en français),

lorsque

des lettres

en créole:

1. VOYELLES. a la même valeur se prononce qu'en français. moyen du français.

.!

e

comme un

f

(!21!

:

seul le ~ du mot k! "que" se prononce comme un
dans certaines conditions).

"e muet" du français

- 4 -

l

a la même valeur suite

qU'en français.
pas

Mais attention

à une en

~,

qui ne se prononce mais bien comme! comme un
français;

comme dans chemin

français,

suivi d'une nasale. du français.
n'avez pas la pratique

~ ~

se prononce est le

~

moyen

~

du

si vous

d'autres

langues,

il faudra

vous habituer ~,

vite à évi~.
dans no-

ter une prononciation~,

comme dans ~,
on peut

!2!!

: par

suite

de

contractions,

rencontrer,

tre écriture voyelle

du créole,

deux voyelles

identiques répétée:

(ii, uu) se une kusa kuu ka

suivant dans le même mot.. longue,

Dans ce cas, il faut réaliser (kusa ke-u ka tene). Le

et non pas une voyelle

tene "la chose que tu n'as pas"

~

est bref, mais celui de

~

~ de

est long.

2. CONSONNES. Les consonnes générale rement
taines

qu'en français.

m, ~, ~, ~, 1, !, 1 et ~ ont la même valeur Il est à noter cependant que, contraidu français
le

à la prononciation
prononciations

standard

(mais comme cer-

niveau

de la luette,

~ n'est pas articulé au mais avec la pointe de la langue; en outre,
mais "frappé". Dans vos débuts, avec un à l'audi-

régionales),

il n'est pas "roulé", tion, méfiez-vous

de ne le confondre plus ou moins au

~ ou

un

1. dans

c -

correspond

et mieux au

~

!!

du

français

~,
donc,

de l'anglais

dans church.

Veillez k.

dans les premiers
.;1

pas, à ne pas le prononcer sonore

est le correspondant ou moins au français
glais

de ~. Il corres.pond
diable, et mieux

plus à l'an-

A!

dans

l

ou

~

dans

jud~e. ~, ~, ~; donc comme

k oS

vaut pour le ~ du français devant
dans ~, a toujours corps. curieux. le son du français

~are ou

~.
Ce son est

-

fi

correspond au français
correspond au

~

dans a~eau.
parkin~. d'un mot ou entre deux essentiellement

fi

~

de l'anglais: à l'initiale fi.

rare en créole voyelles

et c'est dans ces positions

que nous le noterons

a
correspond
dans une

5

comme
il se m'ridionale du trançais,

au

a du

français, mais, en tinale, et

prononciation

prononce comme le so~ pr'c'dent (fi). Comme il s'agit d'une simple variation de n en finale, nous ne l'4cri(et non A). rons ~amais autrement que

a

4

correspond voyelles.

au 4 du français qui n'est pas entre deux Il a donc tou~ours le même son que dans JE-

~ent, non celui de vase.

l ~
,.

insorit la même semi-voyelle insorit une semi-voyelle dans wait, word, etc (1).

que dans le français

~.

semblable

à celle de l'anglais

PARTICULARITES.

N -

cet! majuscule écrit un pronom personnel sujet ou ob~et de première personne du singulier "je, me, moi". Sa ~rononciation
passant suit. qui par Pour In/

est variable,
et /ft/, selon l'attention nous

allant de /m/ à
sa position sur écrirons les une ou le

Ift/,
son

en
qui

attirer

prononciation ceci: vous à

n'est

pas

évidente, da-N-el). les leçons

néanmoins autres cas,

da-ft-el trouverez une
!(Q,

(et non dans

Pour les de

indications ce pronom.

nécessaires

prononciation

correcte

Pm, ~, lettres

n!, D,Q,a,1,,W£,U,
qui montrent nasale

~,

Do!sont des suites de
Lorsqu'elles se trou-

que le créole fait un grand usage + consonne.

des séquences cer autrement en détachant

vent à l'intérieur

d'un mot, il ne faut pas les prononde la voyelle est à prononcer qui précède. ga-ra-n-di, standard. et non

que ne le fait le français méridional: la nasale

Donc, 2:arandi "grand"

pas avec un !n nasal comme en français
(1) Il Y a un rapport

entre
J2Y.l

1

et

l, ~ et~.

De telle sorte

qu'un verbe comme
crivant

"poser", devient i pui-l "il l'a posé".

Nous sommes restés ici au plus près de la prononciation, les voyelles quand la majorité des locuteurs les prononcent, et les semi-voyelles dans l'autre cas.

é-

- 6 Mais ces suites peuvent aussi se trouver au commeneement

d'un mot. Dans ce cas, échappes de qU'ont certains commentateurs trouvant devant des mots africains dans les langues KBodj" comme sont fréquentes tent "Monsieur dame Ndoba" plement

tout de suite à l'habitude télévision qui, se (car ces suites de S04S interprèdu continent),

"Monsieur

~

bodj" et "Ma(b. d. g.

comme RMadame

ènne doba"
.

! Il s'agit tout simla consonne

pour vous de faire précéder

etc) d'une nasalisation.
Pour ceux Qui ont fait un peu de phonétiQue:

TABLEAU GENERAL DES PHONEMES DU CREOLE DE BISSAU.

CONSONNES

. .

10 Q) ri 111 o,..j

10 Q) ri
111

ID Q)
ri

10 Q) r-. o,..j

as

.a ri

111

+> R Q)

ri

+> 111

ri

111

'd

S.

'G)

>
fi

nasales
sonores

m b p f w

n d t s 1 r

fl

j e y

g k

occlusives sourdes fricatives sonorantes frappée
SEQUENCES à NASALE :

mb. nd, flj, fig, mp, nt, fle, flk, nf et ns. (dans notre écriture, fiet fi ont comme inscription simplement n : nj, ng, ne, nk).
Q) +> R 111 r-. ,Q) o,..j r-.

VOYELLES:

~r-. 111

fermées
moyennes

i

u

e
a

0

ouverte

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.