//img.uscri.be/pth/6a3b7e73829295c12ebd7ee94a8fafc8b5488e5c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 28,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Etude sémantico-syntaxique de la complétive nominale en anglais et en français

De
350 pages
Cet ouvrage étudie la complétive nominale en anglais et en français. Il propose une typologie contractive tout en explicitant les fonctions syntaxiques de cette construction. Il s'intéresse plus particulièrement aux questions suivantes : quels sont les différents types de complétives en that/que et leurs fonctions vis-à-vis du nom recteur ? Qu'en est-il du rôle de ce dernier dans l'énoncé ? Quelles sont les propriétés sémantiques communes aux noms recteurs de complétive et la fonction discursive de celle-ci ? Est également analysée la problématique des traits sémantiques, voire pragmatiques, qui permettent à un nom de régir une complétive.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

actuellement Maître de conférences en Linguistique anglaise à l’Université
ses thématiques de recherche portent sur l’interface syntaxe / sémantique et pragmatique dans une approche contrastive anglais-français.
«
s
é
m
a
n
t
i
Issa M. Kanté
q
u
e
s
Étude sémanticosyntaxique de la complétive nominale en anglais et en français
> hope -wish
M O D A L IT EV O L IT IV E
ANGLAISETENFRANÇAIS
M O D A L IT EE P IS T E M IQ U E
assertion->hypothesis
Exemples d’indicatif en majorité
Exemples de subjonctif en majorité
Qlq exemples d’indicatif
demand<- constraint
M O D A L IT E D E O N T IQ U E
Modalité épistémique
mique Modalité aléthique
que Modalité déontique
ique Modalité volitive
ve
M O D A L IT E A L E T H IQ U E
probability
->necessity
CONTINUUM LEXICAL DESNOMSRECTEURS-ALTERNANCEINDICATIF/SUBJONCTIFENANGLAIS
»
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-09720-6 EAN :9782343097206
Étude sémantico-syntaxique de la complétive nominale en anglais et en français
Sémantiques Collection dirigée par Thierry PonchonDéjà parus Thierry PONCHON & ELENA VLADIMIRSKA,Dire l’autre voir autrui, l’altérité dans la langue et les discours, 2016. Christiane MORINET,Ce que l’écrit fait au sujet parlant. Un cheminement intellectuel, 2016. Samuel BIDAUD,La vicariance en français et dans les langues romanes (italien, espagnol, portugais), 2016. Boris LOBATCHEV,L’Autrement-perçu des langues, 2015. Nathalie GLAUDERT,Théorie de la marque et complexité linguistique, 2014. Stéphane GIRARD,Plasticien, écrivain, suicidé. Ethos auctorial et paratopie suicidaire chez Édouard Levé, 2014. María Dolores VIVERO GARCÍA,Frontières de l’humour, 2013. Antoine GAUTIER et Thomas VERJANS (dir.),Comme, comment, combien, Concurrence et complémentarité, 2013. Aviv AMIT,Continuité et changements dans les contacts linguistiques à travers l’histoire de la langue française,2013 Christiane MORINET,Du parlé à l’écrit dans les études, 2012. Jonas Makamina BENA,Terminologie grammaticale et nomenclature des formes verbales, 2011. André ROMAN,Grammaire systématique de la langue arabe, 2011. Julien LONGHI,Visées discursives et dynamiques du sens commun, 2011. Boris LOBATCHEV,L'autrement-vu, l'axe central des langues, 2011. Fred HAILON,Idéologie par voix/e de presse, 2011.
Issa M.KANTÉ
Étude sémantico-syntaxique de la complétive nominale en anglais et en français
REMERCIEMENTS
Je tiens à remercier Nicolas Ballier pour la confiance qu’il a placée en moi pendant mes études doctorales dont est issu ce livre. Je lui exprime ici toute ma gratitude pour ses encouragements, ses conseils et son écoute. Son intérêt pour ma recherche – la préface qui suit en est un témoignage éloquent – et nos nombreuses discussions ont été un soutien précieux et m’ont permis d’éclairer bien de points. Mes remerciements s’adressent à Madame Viviane Arigne, Madame Agnès Celle, Madame Mary-Annick Morel et Monsieur Raphaël Salkie d’avoir accepté de siéger à mon jury de thèse et pour leurs commentaires très constructifs ainsi intégrés à ce livre. Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à Monsieur Thierry Ponchon, Directeur de la collection « Sémantiques », grâce à qui ce projet a pu se réaliser. J’adresse mes remerciements à l’ensemble du corps professoral du département d’anglais de l’Université Paris 13 pour leurs encouragements. Je remercie particulièrement Madame Chritiane Migette, qui, il y a quelques années, a patiemment guidé mes premiers pas dans la recherche en linguistique. Mes remerciements vont à Messieurs Raphaël Salkie et Detmar Meurers pour leur disponibilité, notamment pendant leurs séjours respectifs à Paris 13 et à Paris 7 en tant que professeurs invités. Toute ma reconnaissance va également à mes amis et à toutes les personnes qui m’ont témoigné leur soutien durant ces années. Je n’oublie pas mes frères dont le soutien est et restera inestimable. J’adresse toute ma reconnaissance et mes remerciements à Véronique Bonnet pour son soutien constant, ses encouragements et pour sa relecture attentive. Je remercie mes collègues du CEDIP à Paris 13, notamment Anne Le Corre pour la confiance qu’elle m’a témoignée dans le cadre de la formation DUFEE et Sandrine Carré pour son aide précieuse et pour sa relecture d’une partie de ce travail. Pour terminer, j’exprime ma profonde gratitude à ma mère, qui m’a constamment soutenu et encouragé. Son rôle est inestimable dans la poursuite de mes études. Enfin, toute ma reconnaissance va à ma femme pour sa patience et pour son soutien.
Une pensée pour la mémoire de mon père.
Préface
La linguistique de corpus angliciste à l’aube de son virage statistique Je suis honoré de revenir ici sur la genèse d’un projet scientifique. J’ai eu la grande joie de transmettre à Issa Kanté la passion pour la chasse aux papillons à laquelle je m’adonnais depuis quelques années : à quelle condition un nom peut-il régir une complétive nominale et quel en est l’inventaire ? Issa Kanté a d’abord réussi l’extension au français d’une problématique posée au départ pour l’anglais, montrant que le nom recteur est davantage contraint par des restrictions de sélection en français. Il a de plus étendu l’étude des complétives aux positions non-adjacentes (là où mes travaux avaient privilégié les complétives adjacentes au nom recteur) et a proposé pour les complétives nominales une typologie fonctionnelle opératoire dans les deux langues. Issa Kanté a mis à l’épreuve, mais avec une toute autre méticulosité, une conception suggérée par son directeur de thèse dans un article du nom recteur commemodusdudictumque constitue la proposition enthatou enque. Il en a donné une interprétation plus précise, cherchant à caractériser le type de modalité en question. Ce travail permet ainsi de renouveler un peu le genre des études linguistiques anglicistes, notamment en travaillant la modalité dans le domaine nominal plus que dans les auxiliaires de modalité chers aux énonciativistes anglicistes, mais également en réintroduisant la notion de modalité aléthique dans son analyse de la modalité à l’œuvre dans les noms recteurs. Cette analyse s’est donnée une sorte de procédure de validation : si la composante modale des noms recteurs est un trait inhérent à la rection, alors on doit pouvoir montrer différentes manifestations de la modalité dans les noms recteurs. Le résultat est une typologie fondée sur les différents types de modalité des noms recteurs plus convaincante que les classements des noms recteurs proposés par ailleurs, que ce soit chez Hunston & Francis ou chez Huddleston et Pullum. Fondée à la fois sur corpus comparables et sur corpus parallèles, cette recherche a donné des aperçus, à partir des corpus comparables, sur les fonctionnements dans des genres de discours différents. La typologie des noms recteurs proposée est susceptible de contribuer à affiner une grammaire du discours qui se préoccuperait de l’émergence de certaines constructions pour certains vouloir-dire. La progression thème/rhème et l’utilisation d’une structure syntaxique dans un genre donné constituent autant de problématiques de la grammaire de texte que les concordanciers et les outils d’exploration de texte comme Trameur mettent maintenant à portée
9