//img.uscri.be/pth/65bab4bff6fb6954404ad682ac4465fec6b6335f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Initiation à l'arabe littéral

De
230 pages
Cet ouvrage propose de s'initier à l'arabe littéral, c'est-à-dire une langue parlée et écrite commune à tous les pays arabes. Il s'adresse à un public débutant motivé et se compose de deux parties distinctes : l'initiation graphique et phonétique ; la grammaire arabe de base. Il comporte également des exercices corrigés, ainsi qu'un lexique bilingue français-arabe et permet d'acquérir les bases élémentaires suffisantes à la compréhension du fonctionnement de la langue.
Voir plus Voir moins

Djamila Bensébaa

Initiation
à l’arabe littéral

30 leçons pour débutant






















Initiation à l’arabe littéral
















Djamila Bensébaa



Initiation à l’arabe littéral

30 leçons pour débutant

Méthode de langue



















Mise en page, illustrations et composition bilingue : Djamila Bensébaa




© L'Harmattan, 2013
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-01170-7
EAN : 9782343011707

SOMMAIRE


 Introduction................................................................ .9-10
 Abréviations– signes................................................... .11

I – Système graphique. .................................................13

1. Alphabet et phonétique......................................... ..15-17
2.Lettres isolées/liées................................................ .19-24
3.Voyelles brèves/soukoun ....................................... .25-29
4.Voyelles longues.................................................... .31-35
5.Tanwîn.................................................................... .37-41
6.Semi-consonne ........................................................43-48
7.Lettre géminée........................................................ .49-54
8.Lettres solaires/lunaires ......................................... .55-60
9.Tâ’ marbûta........................................................... .61-66
10. Hamza .................................................................... .67-73
11. Alif abrégé.............................................................. .75-79
12. Lettres radicales ..................................................... .81-86

II – Grammaire arabe................................................... .87

1. Masculin/féminin................................................... .89-90
2. Adjectif de couleur................................................. .91-92
3. Participe actif/passif............................................... .93-94
4. Adjectif démonstratif............................................. .95-96
5. Nom de lieu/d’instrument...................................... .97-98
6. Pluriel interne.........................................................99-100
7.Pluriel externe..................................................... .101-102
8. Duel..................................................................... .103-104
9. Fonction syntaxique............................................ .105-107

7


10. Complément de nom........................................... .109-111
11. Epithète/attribut....................................................113-115
12. Pronom affixe.......................................................117-121
13. Adjectif de relation...............................................123-124
14. Pronom relatif ......................................................125-126
15. Cas direct..............................................................127-130
16. Cas indirect ..........................................................131-133
17. Coordination/négation..........................................135-136
18. Particule interrogative........................................ .137-139

Annexes

1.Corrigé exercices graphiques.............................. .141-155
2.Corrigé exercices de grammaire ..........................157-173
3.Conjugaison arabe................................................175-187
4.Index des verbes...................................................189-190
5.Jours, calendriers, nombres de 1 à 10................. .191-194
6.Pays arabes.......................................................... .195-196
7.Index grammatical arabe........................................... .197

8.Index français-arabe...................................................199
.Verbes simples................................... .201-202
ère
.Verbes irréguliers 1forme .................203-204
.Verbes dérivés.......................................205-207
.Formes nominales.................................209-219

9.Bibliographie ............................................................221






8

 Introduction


Soutenu par une ligue de 22 pays membres, l’arabe est l’une des six
langues officielles aux Nations Unies.

Une recrudescence de l’intérêt porté à son apprentissage vient s’y
ajouter, malgré les difficultés sensibles chez les francophones à assi-
miler les intonations phonétiques spécifiques à la langue arabe.

On tend à opposer arabe littéral à arabe dialectal qui lui, désigne un
arabe local propre à chaque pays arabe.

Vous pourrez accéder aux dialectes si vous entreprenez une formation
en arabe littéral et vice-versa. Vous le ferez d’autant mieux que vous
aurez des bases suffisantes dans l’une ou l’autre formation.

Cet avantage s’explique par la présence d’un certain nombre de voca-
bles identiques aux deux parlers : littéral et dialectal.

Peu importe le choix, l’essentiel repose sur votre motivation, vos
projets, tout en gardant à l’esprit, l’idée indéniable que, contrairement
au dialecte qui se limite à un pays, l’arabe littéral vous fera découvrir
d’autres horizons en étendant davantage vos connaissances sur l’en-
semble du monde arabo-musulman.

*
* *

Cet ouvrage propose de s’initier à l’arabe littéral c’est-à-dire une
langue parlée et écrite commune à tous les pays arabes, utilisée dans la
presse, les médias audio-visuels, les conférences, etc….

Il s’adresse à un public débutant motivé par la langue arabe, et se
compose de deux parties distinctes :

1) l’initiation graphique et phonétique,
2) la grammaire arabe de base.

9

Il est recommandé de s’assurer d’une bonne prononciation phonétique
de toutes les graphies arabes, afin de mémoriser les phonèmes visuel-
lement et oralement, ceci pour chaque leçon.

Dans un deuxième temps, l’élève pourra concentrer son attention sur
l’aspect grammatical en se donnant les moyens d’effectuer tous les
exercices dont certains ont pour support les conjugaisons en annexe.

Il lui suffira ensuite de se reporter au corrigé annexé en fin d’ouvrage
pour repérer ses faiblesses.

Un lexique bilingue français-arabe également à sa disposition, lui
procurera une aide précieuse pour acquérir le sens des vocables arabes
utilisés dans les leçons et les exercices.

Apprendre l’arabe suppose que l’intéressé s’en tienne à une méthode,
prenne son temps pour découvrir les phonèmes arabes, s’exerce régu-
lièrement, et pourquoi pas, s’autodiscipline, car telle est la difficulté :
pouvoir tenir un délai raisonnable pour acquérir les bases élémentaires
suffisantes à la compréhension du fonctionnement de la langue arabe.

J’espère ainsi répondre à votre attentemais sans aucun doute, à
l’attente d’un public toujours plus nombreux à vouloir apprendre
l’arabe.

*
* *

Je suis certaine que cette contribution aussi modeste soit-elle, enri-
chira les connaissances d’un public plus motivé que jamais par les
études d’arabe.

Cet ouvrage est le résultat d’une expérience d’enseignement de l’arabe
littéral, d’un investissement en recherche personnelle, d’une réflexion
linguistique en rapport avec les interrogations des élèves.

Certes, au-delà de l’héritage culturel et linguistique, l’arabe s’impose
également par la grandeur de son patrimoine intellectuel.


10









1
abréviations signes
ex :exemple

adj : adjectif
ère
R1: 1radicale
qqch :quelque chose
ème
qqn :quelqu’un
R2 : 2radicale
masc : masculin
ème
R3 : 3radicale
fém(ϡ): féminin
ø lettrenon voyellée
sing :singulier

plur(Ν): pluriel

voy : voyelle









1
Les abréviations arabes sont entre parenthèses :(ϡ)= Ι˴ϧ ΅˴˵ ϣ fém
inin,
(Ν)= ϊ ˸ Ϥ ˴Ο plurie
l.


11































I - Système graphique

Cette partie étudie les mécanismes de l’écri-
ture. Le lexique prend forme à partir d’une
graphie voyellée liée à une autre.

En associant lecture - écriture - phonétique,
on travaille autant la prononciation que les
règles de liaison des signes.

Il n’est pas obligatoire de voyeller tous les
mots mais il est recommandé de repérer,
mémoriser le son des voyelles et le procédé
graphique, pour reconnaître un mot.

-1- Alphabetet phonétique

Cette première lecture consiste à s’approprier progressivement les 28
lettres de l’alphabet arabe avec la correspondance en lettres isolées
transcrites phonétiquement. Il suffit de repérer visuellement les signes,
de les apprendre par cœur au fur et à mesure, en se référant à la phoné-
tique.

liaison de la lettre
ra hiearabe lettreisolée
transcription phonétique
finale médiane initiale
Ύ˰ Ύ˰ ΍ ϒϟ ΍ alif ¦ Ɨ
ΐ˰˰ ˰Β˰˰ ˰Α ˯ΎΑ bƗ’ Ώ b
Ζ˰˰ ˰Θ˰˰ ˰Η ˯ΎΗ tƗ’ Ε t
Κ˰˰ ˰Μ˰˰ ˰Λ ˯ΎΛ tƗ’ Ι t
Ξ˰˰ ˰˰Π˰˰ ˰Ο ϢϴΟ ÷îm Ν ÷
΢˰˰ ˰˰Τ˰˰ ˰Σ ˯ΎΣ তƗ’ Ρ ত
Φ˰˰ ˰˰Ψ˰˰ ˰Χ ˯ΎΧ hƗ’ Υ h
Ϊ˰˰ ΩΪ˰˰ Ω ϝ΍Ω dâl Ω d
ά˰˰ Ϋά˰˰ Ϋ ϝ΍Ϋ dâl Ϋ d
ή˰ έή˰ έ ˯΍έ râ’ έ r
ΰ˰ ίΰ˰ ί ϱ΍ί zây ί z

15

β˰˰ ˰˰δ˰˰ ˰˰γ Ϧϴγ sîn α s
ζ˰˰ ˰˰θ˰˰ ˰˰η Ϧϴη šîn ε š
κ˰˰ ˰˰μ˰˰ ˰˰λ ΩΎλ ৢâd ι ৢ
ξ˰˰ ˰˰π˰˰ ˰˰ο ΩΎο ঌâd ν ঌ
ς˰˰ ˰˰τ˰˰ ˰˰ρ ˯Ύρ ৬â’ ρ ৬
φ˰˰ ˰˰ψ˰˰ ˰˰υ ˯Ύυ ਌â’ υ ਌
ϊ˰˰ ˰˰ό˰˰ ˰˰ϋ Ϧϴϋ ‘ayn ω ‘
ώ˰˰ ˰˰ϐ˰˰ ˰˰Ϗ ϦϴϏ ƥayn ύ ƥ
ϒ˰˰ ˰˰ϔ˰˰ ˰˰ϓ ˯Ύϓ fâ’ ϑ f
ϖ˰˰ ˰˰Ϙ˰˰ ˰˰ϗ ϑΎϗ qâf ϕ q
Ϛ˰˰ ˰˰Ϝ˰˰ ˰˰ϛ ϑΎϛ kâf ϙ k
Ϟ˰˰ ˰˰Ϡ˰˰ ˰˰ϟ ϡϻ lâm ϝ l
Ϣ˰˰ ˰˰Ϥ˰˰ ˰˰ϣ Ϣϴϣ mîm ϡ m
Ϧ˰˰ ˰˰Ϩ˰˰ ˰˰ϧ ϥϮϧ nûn ϥ n
Ϫ˰˰ ˰Ϭ˰˰ ˰˰ϫ ˯Ύϫ hâ’ ϩ h
Ϯ˰˰ Ϯ˰˰ ˰˰ϭ ϭ΍ϭ wâw ϭ w/û
ϲ˰˰ ˰˰ϴ˰˰ ˰˰ϳ ˯Ύϳ yâ’ ϱ y/î



16

 Signesdiacritiques

Certains groupes de signes arabes ont la même forme graphique: ils
se différencient alors par l’absence, la présence, et/ou le nombre de
points au-dessus ou au-dessous du signe: ce sont les points diacri-
tiques.

 Transcriptionphonétique

Pour faciliter la prononciation, il est nécessaire de s’entraîner à la
transcription phonétique. Il s’agit ici de l’alphabet phonétique interna-
tional. Ce recours doit aider un débutant à dissocier chaque signe
graphique, sinon il doit rester éphémère, car il est important de ne pas
rester trop dépendant de la transcription latine, le but étant de parvenir
rapidement à mémoriser la graphie arabe.

Néanmoins, pour des raisons pratiques, certains prénoms arabes
conserveront leurs formes courantes déjà en usage sans lien avec cette
phonétique, ex : Samira, Fatima, Rachid, Karim, etc…

 Hamza

La hamza est un signe (˯) qui,dans certains cas, ne fait pas partie
de la racine du mot.














17

-2isolées/liées– Lettres



Dans le tableau alphabétique précédent, on distingue :

- leslettres isolées de la première colonne, elles peuvent changer
de forme selon qu’elles se trouvent liées ou non avec une autre lettre,

ème
-nom de la lettre arabe et sa graphie en 2 lecolonne,

- leslettres liéestrois dernières colonnes du même tableau, des
selon qu’elles soient positionnées en lettre initiale, médiane ou finale
d’un mot. Elles peuvent changer de forme en fonction de leur position,
parfois en finale elles retrouvent leurs formes isolées.

 Lorsqu’onapprend à écrire une lettre simple, celle-ci est forcément
« isolée ».

 Onapprend à écrire un mot en liant les lettres les unes aux autres,
selon la règle de liaison des lettres établie dans les trois dernières
colonnes du tableau : il convient alors de s’assurer de la position de la
lettre concernée (initiale, médiane, ou finale) et de se conformer à la
forme adéquate indiquée dans ce tableau.

 Les lettres se lient entre elles : elles se lient avec la lettre qui précède
et celle qui suit.

 D’autres ne se lient pasavec la lettre qui suit mais avec la lettre pré-
cédente ; elles sont au nombre de six :Ã -ί -έ -Ϋ -Ω-§.

Ecriture droite-gauche: la lettre majuscule n’existe pas. Le mot
s’écrit de droite à gauche.




19

Lier les lettres


lettre
finale médiane initialehonétiqu
arabe


Ύ˰ Ύ˰ ΍ ϒϟ΍alif΍ Ɨ

ΐ˰˰ ˰Β˰˰ ˰Α ˯ΎΑ bƗ’Ώ b


Ζ˰˰ ˰Θ˰˰ ˰Η ˯ΎΗ tƗ’Ε t

Κ˰˰ ˰Μ˰˰ ˰Λ ˯ΎΛ tƗ’Ι t


 Le alif(Ύ˰) se lie avec la lettre précédente mais pas la suivante.
 LeΙ /t/ interdentalesourde est de la même famille queΏ et Ε.



Lettres b- t - t- phonétique - voyelles

la voyelle brève /u/ /a/ /i/ :prononciation brève


˶ ˴
Ι Ι Ι ˶Ε Ε˴ Ε˵ ˶Ώ Ώ˴ Ώ˵

tita tuti tatu biba bu

la voyelle longue /û/ /â/ /î/ : prononciation longue

ϲΛ ΎΛ ϮΛ ϲΗ ΎΗ ϮΗ ϲΑ ΎΑ ϮΑ

tîtâ tûtî tâ tûbî bâbû



 Inutile de souligner l’importance des points positionnées au-dessus
ou au-dessous des lettres, que l’on appelle « points diacritiques », car
ils permettent de préciser la valeur phonétique du signe.

 Unsimple oubli ou une négligence peut donner au mot un sens
inapproprié, d’où la nécessité d’appliquer les techniques d’écriture
adaptées à chaque signe dès le début.

20




Ë
¨śƄ ¨ŕśƄ
ÇÊÊÇ




˸
˲ ˴ Ϝ ϣ ˲ ˸
ΐΘ
˴ Δ˴ Β˴ ΘϜ˴ϣ




˲
˲ Ϟ ˸ϣ ˴έ Ϟ˴Ϥ ˴Ο



21




ΕϮΗ ΕΎΒ˴ϧ






˸
ΏΎϴ˶Λ Δ˴ϟ Ϊ˴ Α












22