Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le verbe et l'image

De
115 pages
A la fin des années 60, la mode était à la linguistique, puis les années 70 ont vu l'avènement de la sémiologie et les années 80 le triomphe de la communication. Par-delà l'effet de mode, la métamorphose des champs disciplinaires souligne l'évolution de l'histoire des idées. Mai 68 est souvent célébré comme un moment de libération de la parole, puis les années 70 marquent l'épiphanie de l'image publicitaire et les années 80 inaugurent l'ère de la vidéo portable et de la micro-informatique. Les années 90 seront sans doute célébrées comme le moment de la rencontre, sur un même support énonciatif numérique, du verbe et de l'image.
Voir plus Voir moins

LE VERBE ET L'IMAGE

Collection Champs visuels dirigée par Pierre-Jean Benghozi, Bruno Péquignot et Guillaume Soulez
Une collection d'ouvrages qui traitent de façon interdisciplinaire des images, peinture, photographie, B.D., télévision, cinéma (acteurs, auteurs, marché, metteurs en scène, thèmes, techniques, publics etc.). Cette collection est ouverte à toutes les démarches théoriques et méthodologiques appliquées aux questions spécifiques des usages esthétiques et sociaux des techniques de l'image fixe ou animée, sans craindre la confrontation des idées, mais aussi sans dogmatisme. Dernières parutions Luc VANCHERI, Film, Forme, Théorie,2002. Sylvie AGUIRRE, L'ombre de la caméra: essai sur l'invisibilité dans le cinéma hollywoodien, 2002. Pierre Alban DELANNOY, Maus d'Art Spiegelman: bande dessinée et Shoah, 2002. JP. BERTIN-MAGHIT, M. J. JOLY, F. JOST, R. MOINE. (dir.), Discours audiovisuels et mutations culturelles, 2002. Maxime SCHEINFEIGEL, Les âges du cinéma: trois parcours dans l'évolution des représentations filmiques, 2002. Jean-Pierre ESQUENAZI, Politique des auteurs et théorie du cinéma, 2002. Jean-Louis PROVOYEUR, Le cinéma de Robert Bresson, 2003. Sébastien GENVO, Introduction aux enjeux artistiques et culturels des jeux vidéo, 2003. Roland SCHNEIDER, Cinéma et spiritualité de l'Orient extrême: Japon et Corée, 2003. Centre de recherche «La scène », L'incompréhensible. Littérature, réel, visuel, 2003. Fabienne COSTA, Devenir corps: passages de l'œuvre de Fellini, 2003 Hervé PERNOT, L'atelier Fellini, une expression du doute, 2003. Patrick BRUN, Poétique{ s) du cinéma,2003.

LE VERBE ET L'IMAGE
Essais de sémiotique audiovisuelle
Jean-Paul Desgoutte

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

FRANCE

L 'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino

ITALlE

Du même auteur

L'écriture du coréen, genèse et avènement (éd.), l'Harmattan, Paris, 2000. La mise en scène du discours audiovisuel (éd.), l'Harmattan, Paris, 1999. Motifs de rupture, lesfigures du sujet en scienceshumaines (éd.), l'Harmattan, Paris, 1998. L'utopie cinématographique, essai sur l'image, le regard et le point de vue, l'Harmattan, 1997. La parole de l'autre (coll.), éditions Hachette, 1977. Propos sériels, cédérom, lntermédia, Université de Paris 8, 1995. Rio A rma, vidéo, Cicda et Vidéotel, Lima, Paris, 1987. Huaycdn, una experiencia de habilitaciôn urbana, vidéo, Rexcoop et Vidéotel, Paris, Lima, 1987. Noël à Paris, le réveillon de la Cloche, film, diffusion: Forum des images, Paris, 1981-1982. Tikaré, film, Vidéo 9, Caritas, Paris, Ouagadougou, 1981. La fiancée ivre, fiction, Films Jean-Paul Desgoutte, Paris, 1980. Souvenirs de banlieue, film, diffusion: Forum des images et Médiathèque des Affaires étrangères, Paris, 1979. Métropolitain 77, film, diffusion: Forum des images, Paris, 1978.

(Q L'Harmattan,

2003

ISBN: 2-7475-5121-0

SOMMAIRE
,.................................................................................................................................................................................................................

PRÉ

F ACE.

................................... .................. .....

09

I. PROLÉGOMÈNES A UNE PRAGMATIQUE DU VERBE ET DE L'IMAGE
1. 2. 3. 4. 5. 6. L ' h erltage semlO 1 oglque........................................ Le verbe et l'image L'écriture et le récit Le récit ..audiovisuel. Le récit multimédia Pour une pragmatique de l'image
I

15
15 16 18 18 19 21 25 26 28 30 33 34
36

.

,.

.

II. LES ARCANES DU SUJET 1. 2. 3. 4. 5. 6. L'approche linguistique Le récit filmique Le point de .vue Le sujet Stade du miroir et stade de l'écho . I . F 19uressemantlques.............................................

III.

LA MISE EN SCÈNE DE L'ENTRETIEN Champ sémiotique, champ sémantique............. Le discours et le récit....................................... L'alternance des propos.................................... ,I . . P oInt d e vue et pOInt d ecoute.......................... Les catégories personnelles de l'image...............
Le modèle de 1'interview... ... ... ... ... .. ... .... ... ... ... .

41

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Dialogue et conversation.................................. Les aspects du récit audiovisueL........................ Typologie de l'entretien audiovisueL................. La diffusion en direct........................................ La diffusion en différé.......................................

42 43 43 45 47 49 50 52 56 58 60

IV. L'ÉCONOMIE 1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 2. 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. V. Du sens

DU VERBE ET DE L'IMAGE

67 67 68 69 72 73 80 83 86 88 99 105 115

Saussure et la question du sens L'arbitraire du signe Le modèle de Peirce L'apport de Benveniste L'énonciation audiovisuelle La ponctuation du discours La syntaxe du récit L'énonciation verbale L 'énonciation visuelle La rhétorique audiovisuelle BIBLIOGRAPHIE. ..... ............ .................. ...

Préface
......................................................................

A la fin des années 60, la mode était à la linguistique, puis les années 70 ont vu l'avènement de la sémiologie et les années 80 le triomphe de la communication. Par-delà l'effet de mode, la métamorphose des champs disciplinaires sous-jacente au déplacement de l'intérêt collectif - souligne l'évolution de l'histoire des idées. On peut ainsi associer à ces trois temps trois événements qui ont profondément modelé la vie sociale française. Mai 68 est souvent célébré comme un moment de libération de la parole, puis les années 70 marquent l'épiphanie de l'image publicitaire (et singulièrement de l'image porno-érotique) et enfin les années 80 inaugurent l'ère de la vidéo portable et de la micro-informatique. Chacun de ces événements manifeste, à sa façon, une transformation du rapport que la société entretient à son propre langage, comme outil de représentation et d'échange.

10

PRÉF ACE
La libération de la parole

..................................................................................................................................................................................................................

La linguistique s'est voulue, dès son origine, une pure méthode d'analyse appliquée à son objet - la langue - en dehors de toute autre finalité que celle visant à en identifier les unités, les formes, les relations et les structures. Cette volonté marquait un renversement de tendance radical par rapport aux traditions philologiques qui s'inscrivaient de tout temps dans des projets externes à leur objet: historique, normatif, éducatif, herméneutique, etc. On se libérait en quelque sorte de l'idée que le sens est premier par rapport à la forme ou encore que le langage est un outil dont l'intelligence est soumise à celle de son usage. La libération du commentaire linguistique de son carcan philologique allait dans le sens d'une valorisation de la libre expression orale, individuelle et subjective. Au même moment, le développement des médias audiovisuels de masse, radio et télévision, étendait leur usage à la quasi totalité de la population, rendant manifeste que l'impact d'un message ne procède pas uniquement de sa signification - ou de son contenu - mais aussi de sa forme, de son support et de son public. Ce qu'on appelait traditionnellement le sens était ramené en quelque sorte à la partie émergée du signe.
L'empire des signes
..................................................................................................................................................................................................................

Et de fait, dans les années formulée par Saussure) se fonction d'unité symbolique signe devient le paradigme

70, le signe (selon l'acception substitue au verbe dans sa de représentation sociale. Le où se précipite toute une

LE VERBE ET L'IMAGE

11

collection d'objets bâtards et multiformes, le concept générique dont relèvent aussi bien les panneaux de circulation que les rites initiatiques bantous, les saveurs de la cuisine chinoise que les symptômes obsessionnels névrotiques, et, prima inter pares, l'image publicitaire qui est à la fois rite et symptôme, spectacle et message. La publicité, sous l'effet même de ce mouvement des idées, cesse d'être un artisanat de bricoleurs ingénieux pour devenir une méthode d'intervention systématique et raisonnée sur le public. Le développement de la publicité et
singulièrement de la publicité à la télévision

-

marque un

renversement dans le commerce des objets et des idées dans la mesure où le langage, aussi sommaire soit-il, qu'elle propose, tend à se substituer à toute autre forme de discours. Etudes de marché, sondages, entretiens, jeux de rôles et simulacres en sont les outils indispensables et ce phénomène est si fort que les campagnes politiques ellesmêmes en viennent à se structurer comme des discours
publicitaires

-

les techniques

de promotion

des candidats

s'inspirant dès lors de celles propres aux produits de consommatIon. On aurait tort cependant de ne voir dans ce phénomène qu'une dégénérescence du débat d'idées. Il s'agit bien d'une transformation imputable aux conditions nouvelles de la communication sociale qui impose d'autres formes au langage que celles pratiquées depuis cinq siècles grâce à l'imprimerie et depuis quelques millénaires grâce à l'écriture. La publicité, à vrai dire, n'a pas un langage qui lui soit propre mais reprend à son compte ce qui s'est lentement développé du langage audiovisuel, depuis cent ans, à travers la radio, le cinéma, la photographie, la télévision.