Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

LES CONTES CHOISIS

De
207 pages
Se familiariser avec une langue étrangère tout en se divertissant, tel est le but recherché dans cet ouvrage qui propose au lecteur neuf contes de diverses origines. Les textes sont présentés simultanément en chinois et en français, par ailleurs le lecteur dispose en fin d'ouvrage d'un lexique qui regroupe près de 1700 mots et expressions d'usage courant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Bernard

sPica

LES CONTES
CHINOIS

CHOISIS

- FRANÇAIS

~t}[*
xuan gu shi

}x ~

-

~~

Hàn yU - Fa yU

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L 'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

1999 ISBN: 2-7384-7458-6

@ L'Harmattan

SOMMAIRE

Cendrillon.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

7

En tue sept d'un coup Les trois chiens La flûte enchantée Aladin et la lampe magique Le Rossignol Les trois perles
Les neuf dragons.

.27 45 63 79 101 119

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 133

Le jeune paon Poème Brésilien
Vocabulaire.

147 161
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 165

ê
~ ~ RIi
~&J

JJ!
7

- fXtr ~ =H
JI m
~ ~
..

1:;

H

27

45
63

~DJ JL 1 ]Y!~ 1$ iT

79

101
119 133 147

= mi 3l ~
1t ~ ~
,.J, fL

E! iffi i~ Ji

161
165

WL

~~~
~xw-?* W ~ ~ :Q~

Les contes Choisis C/,inois

- Français

Cendrillon

~ ~ R~
Hw Où niang

Cendrillon

y ou ge ke ài de xiao gii niang ; ta méi you bà ba ye méi you ma ma,

1f l' cr ~ rfJ ,J, Ra ~~; 1lm 1f * * it if 1f ~~~~, if
suo yi zhi hao hé bo mu zhù zài yi kuàir. Bo mu hé ta de Iieingge

m (;~ ft fi ~ 1S-Ii tt {f J1:JL , ~ 7ê f~ :f it
jiào ta ZUQzhè ge, ZUQnà ge .

~ JL .1£1-Ii ~ 1lmrfJ Wi l'

nû ér , mei tian dou bù ràng xiao gü niang xiii xi ; zong shi bù ting di

,J, Ra R~ 1* ,~,; ,~, I: :f ~ t&

[J~ 1lmft it 1', ft 1J~ . l'
Il Y avait une charmante jeune fille qui n'avait plus de Père ni de Mère; aussi, il lui fallut aller habiter chez sa Tante. Tous les jours, sa Tante et ses deux filles ne laissaient aucun répit à la jeune fille et sans cesse l'appelaient pour faire ci, pour faire ça.

" Kuài dian ba zao can song dào qin shi Ii lai!"

" Itk Ig ~E !Ji"

~ flJ ~ ¥= m
t&

*

"ti wo ba zhè jiàn
!""

fj J: ~E it

1£1:

yï ru tàng yi tàng !" " kuài qù ca di ban ba !"

1{n~ :Il-:Il!" "Itk* .
" Dépêche-toi de m'apporter

~

D(!!

l"

le petit déjeuner dans ma chambre /"

" Vite repasse mes affaires l" " dépêche-toi de nettoyer le sol l"

-9-

Ke lian de xiao gü niang , mei thin bèi bo mu hé liang ge jie jie

cr I~ ~ ,J, ~ Ra, ~ 7ê ~ 1S~ ~ ~ ~ PlIPlI
hü lai huàn qù , nong de hUn shen shàng xià you zang you po . Bo mu hé jie jie men kàn le , biàn jï xiào ta :" duo me ang zang

nf* ~ * , * 4; ~ 51 L r ~,OIt ~..
~ ,J, ~ ~&! ti- 1lΠ?X :k :I: JIt ~
,

iS ~ fa PlIPlIin ti- 7

, 1~ -1)1 ~ 1lŒ :" f ~ IDt ,OIt de xiao gü niang ! kàn ta hui tou tu liân de , jian zhi xiàng ge

~ ~ it ~

Hui gü niang !"

?X ~

R~ !"

Tous les jours, la pauvre J"eunefille était appelée puis rappelée par sa Tante et ses deux filles, si bien que tout son corps était

sale et brisé. La voyant, sa Tante et ses deux filles se moquaient d'elle: " Que cette fille est sale! à voir ce visage tout couvert-de cendre, elle ressemble vraiment à une Cendrillon l"

y ou yi tian , bo mu dui Iiang ge jie jie shuo :" haa xiaa xi! xing

1f -

7ê, iS -li )l;j- ~
,

~

PlI PlI -i~ :" -kT ~~ ,~, ! m.

qi liù wan shàng , wang zi yào zài huang gong Ii ju xing shèng dà

M" ~ L

X =f 4 {f ~ ~ m ~ fi ~ *

de wUhui ; yao qing ni men jie mèi lia qù can jia ne !" " ai ya , tài jJa if 1~ 111 PlI R* iifIl hao le ! wo dei kuài dian zhim bèi wan Ii fil ".

~. ~ JI
; !~

**

~

!" "DJt D~, :i:

-kT7

4; I~ ~g 1t * ~ ~L~~ ".
Samedi soir, il vous invite toutes

Un jour, la Tante dit à ses filles:" Bonne nouvelle! le Prince donne un bal grandiose au Palais; -10-

les deux!" "Magnifique !je dois vite préparer ma robe du soir".

" Hui gii niang , gan kuài ti WQ tàng zhè jiàn hong sè de xiù hua

"~ ~ ~a , fE I~ tf ~ ~ it 1tf: ~I ~ rfJ ~ {t
wim Ii ru . Ba WQde fà jia ca Iiàng xie !" lie jie men qi zui ba shé

~ ~L~~.1~~ rfJ~ ~.
di ming ling Hui gii niang.

~

$ l" MlMlirJ -c LI )~ ~

Hui gii niang yi miàn gong zuo, yi

tti!$~

~ ~~~.

~ ~~~

-

00 I~,-

miàn qÏng shëng wèn:

"Qing ni men dài WQqù can jia wU hui ,

hao ma ?" " hèng ! dài ni zhè ge zang xï xi de Huï gii niang qù ya,
, ff ~?"" C~! * i~ it 1- JIt~ ~ rfJ~ ~ ~~ * D~

00 ~ is fa}: " it i~ irJ * ~ * ~ 110 ~, .

bù bèi wang zi chao xiào cai guài ne !". Lèi shui zài Hui gii niang

IF ~ ~ f

Ri ~ ~ I~ ~ l". @ }J<. ~ ~ ~~ ~
~ ~~ ~ 11 tti!¥T1*.

de dà yan jing Ii shim zhe, HuÏ gii niang nan guo di chui xià le tau.

rfJ* u~lfim lA} ~,~

Ta xiang : shi ya! WQméi you piào Iiang de wim Ii ru , ér qie you

~

~,

:

£

D~ ! ~

~i iff ~ ~ rfJ ~ ~L~i, ffij li X

zang de hen, zen me néng qù ne ?

JIt ~ ~~, ~, ~ ~~ * ~ ?
"Cendrillon, dépêche-toi de repasser ma robe du soir rouge brodée". Fais briller mes épingles à cheveux l" Les deux soeurs ne cessaient de donner des ordres à Cendrillon. Cendrillon, tout en travaillant, m'emmener ce serait

demandait àfaible voix: "s'il vous plaît, pouvez-vous au bal?" " Hum!

emmener cette souillon de Cendrillon,

pour le Prince non pas risible mais grotesque l" Cendrillon baissait tristement la tête, les larmes brillaient dans ses yeux. Elle pensait: c'est vrai / je n'ai pas de belle robe du soir et puis je suis très sale, comment pourrais-je y aller?

- 11-

. ~~ Bf

Wu hui de ri zi dào le . B6 mu hé jie jie men da bàn de hen piào

flJ7. 1S-H} ji ji in tr ~ ~ ~Rfi ~

piào liàng liàng , gao gao xing xing di chü mén le. Hm gü niang ::a6 -er a ï!r' ï!r' ~ ~.uJ. I-LI )lQ . -tr: ~ .Jw~ XPt f~ ~ ~, (is] (is] , , , , J.U!. I.-U 'l\"

rl 7

bào zhe xiao mao gii ling ling di zua zài nuan lu qian . Zhè shi, H1, nURnlu Ii de huo yàn zhong, ZQU le yi wèi xian nû .Ta shuo : chu

m~ ,J, mit..

itt! ~;(£

al ~ W . it

al ~ m ~ *.;a 9=t,jE te 7
"

1~

m iLl1J;:.

~ -ii :
. ." fi

" Hw gii niang , ni zài xiang shén me ya ?" " à! ni shi. ." "W 0

~ ta R&, 1~ ;(£ ~, it ~ D~?" "D~ij! ~£ i
~,*
,

J:

shi xian nû à! Ni de ma ma xiang niàn ni, jiào WQlai kàn kàn ;

£ 1~ J;: D~ij !1~ ~ ~~~

WQyào ràng ni qù can jia wUhui ".fiZhè . . . bu shi kai wan xiào

[J~ * fi fi; J:
:f £ ff }jê~

J: 411 1~ ~ ita. ~ fl. "it. *
D~

..

ba . .zhè shi bù ke néng de ya! WQ . . WQ bu shi zài ZUQmèng ba!"

. .it £ :f cr U~~ D~!J: . . J::f £ ;(£ $ ~ D~!"

" zhè shi zhen de ya! ni qiao, xiao mao yào hé ni shuo huà le".

"it

£ ~ ~

D~! 1~ Il

, "J' m

4 ~ 1~ -ii ~ 7

ft.

Le jour du bal arriva. La Tante et ses deux filles se parèrent magnifiquement et toutes joyeuses s'en allèrent. Cendrillon, restée seule, prit le petit chat dans ses bras et s'assit près de la cheminée.

A ce momentlà , desflammes de la cheminée sortit unefée. Elle
dit: "Cendrillon à quoi penses-tu?" " Oh / vous êtes. ." "Je suis unefée / Ta mère pense à toi; elle m' a demandé de venir te voir; je vais tefaire participer au bal". "Vous plaisantez .~.ce n'est pas possible / Je. . .je dois rêver l" "C'est la réalité / Tiens, le chat va te parler". -12-

Xian nUshuo zhe, yang mo zhàng qïng qïng di zhi xiàng mao .
1~ JJ:

ii ~,

ffl . ft ~ ~ ~ 1~ rttJis
:"

Xiao mao gUQran shuo huà le :" Hui gii niang , qù can jia wUhui

"J' iS J1t~ ii ~ 7
De!!" "D~ijl"

~ RaRlt, ~ jJa. ~ * J: in ~ *

ba !" "à !" Hill gü niang qing shëng di jiào zhe . Xian nû wëi x.iào

~ RaA~~ FI ~ []~~ . 1~ JJ:. ~

zhe shuo:" Hui gii niang , wUhui kuài kai shi le; women zhim bèi

~

ii!"

~ RaA~, . ~ ,~ ff M3 7 ii ~,

;

chii ta ba!".Xian nû shuo zhe, yong mo zhàng zhi xiàng shën bian

tfj ~

D~!". iw JJ:

ffl . ft 1~ rttJ51 jiz

de nan gua ; nan gua Ii kè biàn cheng yi liàng mei Ii de ma chë .

rfJ m j[; m j[ "~I~J ~ ~

-

m ~

Ba

rfJ Y; ~.

"W 0 men hai xii yào ji pi ma". Xian nû shuo zhe , ZQU x.iàng WÜ

"J: 111~ ~ 4 Jl [ÇY;".1~ JJ:ii ~ , :îË rttJ Ji
jiao de yi ge zhuo lao shu de mù xiang, la kai le mén; Iao shu men

m rfJ -1'i!
"~I

~ ItrfJ *~,
.

1Jlff7rl;~

1t1n

Ii kè pao le chii lai.
~J
lEm

7 tfj*

Tout en parlant, la fée pointa avec agilité sa baguette vers le chat. En effet, le chat se mit à parler:" Cendrillon, "Oh ! " fit Cendrillon d'une voix faible. tu vas aller au bal l'' dit en souriant: à partir!"

Lafée

"Cendrillon, le bal va bientôt commencer, préparons-nous

Tout en parlant, la fée dirigea sa baguette vers des citrouilles qui se trouvaient à proximité; aussitôt, les citrouilles se transformèrent en

un magnifique carrosse. "11nous faut aussi des chevaux". En parlant, la fée se dirigea vers une souricière qui se trouvait dans un coin de la pièce, ouvrit la trappe et immédiatement les souris en sortirent en courant. - 13 -

Xian nû yong mo zhàng zhi xiàng ta men, yUshi ta men biàn chéng

i~ Jt. ffl .. ~t 1~ (tij 'Ë irJ , T £ 'Ë 111~ ~
le liù pi piào liang de bai ma. " Haï shao yi ge jià shi ma che de rén ;

7

1\ [Ç

~

~ (fJ ËJ ~."

~ p

-

~ ~ ~ ~!F (fJA.;

Hui gü niang, bié ill dai ya ! kuài qù zhao yi zhi lao shu lai". Huï gü

~ ~ ~~, jJlJ

niang pao dào gé Iou shàng , hen kuài di zhuil lai le yi zhÏ lao shil .

,t *

D~!~~ * ~

- R ~ ltt * ".~ ~

~~ Il flJ ~ ~ L , ~~ ~~ ttlt j1l\ * 7

-

R ~ ltt.

Xian nû yong mo zhàng ba lao shil biàn chéng le ma che fü; liu zhe

1tU ffl .. ft JE~ ltt ~ ~ 7 ~ !F 7ê; il .. Jt.
hu zi de ma che ffi, tuo le mào zi, gong gong jing jing di xiàng Hui

M

-T (fJ1; !F 7ê , H~7 ~W ?j * -T,

tt6l tt6l ttlt (tij

~

gü niang jü gong: " Xiao jie, nin hao ! wo jiàng jià zhe ma che song

~ R~ Il ~~ :" ~J' m, ~ ff ! 1Jt~ ~ .. ~ !F ~
nin qù huang gong can jia wu hui ". Xian nû wai zhe tou xiang le

~*

~ ~ ~ na . *". iLD ~ .. ~ ~. 7 Jt.

xiang you shuo :" Wo men hai dei zhao ji wèi pu rén".' ~. :x. i)t:" 1Jt 111 ~ 4!f ~ JL ~ 11' A. ft.
La fée pointa sa baguette vers elles; alors elles se transformèrent en de splendides chevaux blancs. Il manque encore quelqu'un pour conduire le carrosse; Cendrillon ne fais pas la sotte! vas vite me

chercher un rat

ft.

Cendrillon monta au grenier en courant et en

ramena vite un rat. La fée pointa sur lui sa baguette magique et il se transforma en cocher. Le cocher qui avait conservé sa moustache enleva son chapeau et s'inclina Cendrillon: "Bonjour Mademoiselle! respectueusement devant

je vais conduire le carrosse

pour vous emmener au Palais assister au bal". La~fée réfléchit en inclinant la tête et dit:" Il nous faut encore trouver des laquais". -14-

"hèng . . ba shénn1e bi~n chéng pu rén ne ? dUIle , Hui gü niang ni

"D~ .. Je! ft ~

~

~

11"A. ~?)(1 7, 1K ~ ~a 1~
, ~~ I~ JL !" 1K ~ 1l~

dào yuàn zi Ii zhuo san zhi xi shuài lai, kuài dianr !" Hui gü niang

jlJ ~ =f

m~

= R SI!9f *

zhuo lai de xi shuài, you bèi biàn chéng le pu rén." Lai ba ! Hui gii niang gai ni le, ni dëi chuan shàng zui mëi de Ii ru hé shui jing xié".

~ * rf1SI!",)(

~ ~ ~ 7 11" .. " A

*

D~

! 1K~

~a ~ 1~ 7, 1~ ~

~ ..t 1\i ~ rf1~L~~ ~ 7.k.a ft ". i

Xian nû ba ma zhàng zhi xiàng HuÏ gü niang , Hui gü niang Ii kè

1w -9: 1E .. ~t 1~ raI 1K ~ ~ft, 1K ~ ~a ~ :iJ
biàn de xiàng yi wèi gao gui de gong zhu. Ta chuan zhë fëi chang

~ ~ it ~
zhu zhë :

-

1ft ~! ~
,

rf1

~ 1t. M1 ~ ~ ~~ l'

hua Ii de yi shang, kuà shàng le ma chë. Xian nû zài yi pang ding

Barf1~ ~

~ ..t 7 g, ~. 1~ -9: ?f

-

11

DT

Qi ~:

" Hum! qui allons-nous transformer en laquais? voilà, Cendrillon vas dans la cour me chercher trois grillons, vas vite !" Les grillons ramenés par Cendrillon sont aussi tran~~formés en laquais. " Viens Cendrillon, à ton tour, ilfaut que tu aies la plus belle robe du soir et des souliers de verre. La fée pointa sa baguette magique sur Cendrillon qui se changea aussitôt en une ravissante princesse. Magnifiquement recommanda: habillée, elle grimpa dans le carrosse. La fée lui

-15-

" Hill gü niang , Qian wàn dei ji zhù ni bi xü zài wU yè shi èr dian

" 1K ~ 1l~, -=faf ~ I

il ~ 1~ ~~~Yi{£if ~ +

= ,g

de zhong sheng qiao xiang yi qiân , hui dào jia Ii , bù ran mo fa yi

~ ~, fi! ~
~~ ~, 1~ ~ ~

Dij [;l W, @ jlJ ~ m ,~ ~ 11~
@

-

xiao shi,ni you biàn hui yuân lâi de mu yàng , nà jiù zao le ; qù ba!

If * ~ « ~, 1]~ ~

zhù ni wan de yUkuài". "xiè xiè ni xian nû l" "hèi hè l" ma che ru

! " 7 * D~

76l1~ Jjê ~ 1ft ~~"."iit iit 1~ 1~ *!" "DI Dfi!"y, ~ 1ê
hill zhe bian zi , liù pi ma rei ye shi de wang qiân pao; bù yi huir,

n. ft f, 1\
1j! ~

rg Y, ~ 1~,~ tt W 1m;~ ~

-

~ JL ,

biàn yuè guo le sen lin, lâi dào huâng gong. Huâng gong zài yè

11 7 # #, * ~IJ :I: '8' . :I: '8' {£ ~ kong xià zài yi piàn ming liàng de deng gu3ng zhong, xian de tëi

~ r {£- Jt an ~ ~

~T

7é ~,

!! ~ ~~

châng mei Ii. Wu hui yi jing kai shi le; yi qtin da bàn de rei châng

l' ~BB." ~ E~~ ff 1lâ7;-m 1T~ ~ ~~l'
piào liang de gui fù rén zhèng wéi rào zhe niân Qing de wâng zi.

~ ~~~aÀlE
" Cendrillon,

00~.

~~ ~ ~f.
sinon l'enchantement

surtout souviens-toi que tu dois rentrer avant que

l' horloge sonne les douze coups de minuit,

cessera; tu reprendras ton apparence initiale et ce serait dommage. Vas / amuse-toi bien"." Merci bonne fée". "Hue l" Le cocher brandit son fouet et les six chevaux se mirent à galoper comme le vent; en peu de temps ils franchirent laforêt et arrivèrent au Palais. Dans

la nuit, le Palais tout illuminé de lumières apparaissait féerique. Le bal avait déjà commencé et une foule de dames très joliment parées entourait le J.eune Prince.

-16-

Zhè shi, Hui gü niang kuà xià le ma chë. Dà jia dou kàn zhe Hui gü

it H1 ~ Ra~ r 7 ~ ~.* ~ I~ ~ . ~ ~ ,~
niang; wang zi shuo :" à ! duo mei Ii de gü niang! ta shi shéi ya ?"

R~; ~ fa i~ :"D~ij ~ ~ !

Ba

~ ~ Ra ! ~ £ i1t D~?"

" Wâng zi diàn xià, WQmen cong Iâi méi you jiàn gub ta . Zhën shi

"~fa

!ir,~111

M* ~i1f ~rt~..:i:
Ba

tài piào liang le, ye xu shi ma nû ba!" " bu shuo! ta shi mei Ii dong rèn de gong zhu !" Wang zi zou xià tai jië, ying jië Hill gü niang.

!''''M~! ~:i: ~ :t fi 7C7,1:f!. :i: .. * De! i,f

~

A. ~
"~
Ba

* ~!"
~ * ~,

~ fa jE r ~ ~ , ~
XX

11 ~ ~ ~~

" mei Ii de gong zhu, bwin ying ni de dào lai!"

Wang zi qian zbe

~ 1~ ~ jlJ *!"

~ fa . ~
L; ~

Hui gü niang de shou, qing ta dào zui hao de zuo wèi shàng; wang

~Ra ~~~ -f-, ii~
fa -~ffl.

flJ.

M-~1i~

zi yi zhî péi zhè Hui gü niang hé ta yu kuài di jiào tan.

~ Ra~a ~ ~ Ift'~tii! ~1~.

C'est alors que Cendrillon descendit du carrosse. Tout le monde la regarda; le Prince s'exclama" Oh ! quelle ravissante jeune fille! qui est-elle?" "Altesse, nous ne l'avons jamais vue. Elle est vraiment très belle; c'est peut être une magicienne?" "Sottises! c'est une ravissante et gracieuse princesse l" Le Prince descendit le perron pour accueillir Cendrillon: "Belleprincesse, soyez la bienvenue" Le Prince prit la main de Cendrillon et l'entraîna; puis il l'invita à prendre la meilleure place. Le Prince tint compagnie à Cendrillon et s'entretint gaîment avec elle.

-17-

"Nà shi shéi jia de gii niang ya! cong lai méi jiàn guà ta l" qi ta de
!"Jt.1rl!, gui fil men xiàn mù di yi lùn zhe Kuài lè de shi guang . yi zhucin
0

"~~ it ~ ~ ~ ~~ D~! * ii .9lrt ~ £ M

~

!it! 1)( 1,~~. I~ * ~ a1 7é 0- ~ yan biàn liti zou le,Huï güniang hu ran xiang qi le xian nû de huà.

~

18ill ri .

o~il Il JE7, ~ ~ ~~ ~ ~
il fa} :" Bi T
,

~,îa 7 iLD ~ ~ J(

0

biàn wèn :" Diàn xià, Qingwèn xiàn zài ji dian le ?" " hai chà shi

it

fa} JJ\!?£ Jt J~ 7?"" ~ ~ +
!

wu ren zhong biàn shi wUyè shi èr dian zhong." " shén me ! zhè

Ji 1J\~' 1l £ lf ~ + = I~ ~tJr tt ~ 0""

it

me wan le! dui bu qi Diàn xià, wo dei hui qù le. Jin wan, wo jué

~ fi! 7 !)(;J:iFîa Bi T. ~ ~
yi huir ba!"" dui bu qi!

[[J

de hen kuài lè, zhen shi xiè xiè nin la !" "gong zhu, Qingduo wan Wang zi, zài jiàn la !"

* 7. ~ fI!,~ :at

! ~ ~~I~ * , ~ £ iiJ iiJ :! lJ!rl"" * ~, it ~ }ft
!ff ff)(;J :iF

- ~ JLD~

Jta ! ~ T,

:fI}.9l lJ!rl!ff

" De quelle famille est cette jeune fille? Nous ne l'avons encore jamais vue l" Les autres dames discutaient entre elles en l'enviant. C'était un instant merveilleux; glissant un regard autour d'elle

pour savoir s'il lui fallait partir, Cendrillon se rappela tout à coup les paroles de lafée et s'informa: "Altesse, pouvez-vous me dire

/' heure?" "Dans moins d'un quart d' heure il sera minuit" "Comment / il est déjà si tard / JOe suis désolée Altesse, Ce soir j'ai été très heureuse, je dois rentrer. je vous en remercie infiniment /"

Princesse, restez encore un moment l" " Désolée Sire, au revoir l"

-18-

Hui gu niang ji ji mang mang di Ii kai huang gong tiào shàng le ma

~ ~ ~~ I~ I~ 'tt 'tt !il!
~.~

. Tf ~

'g ~EL 7 Y;

che. Hui gu niang hui dào jia Ii, shi zhong zhèng hao qiao le shi èr xià.

~ ~~ @ flJ ~ m , fM4* lE ff ~ 7 +
;

=T
.

Mo faxiao shi le; Hui giiniang you chuan shàng le po jiù de yi shang.

Il ~ ~~~ 7

~ ~ ~~ ~ ~ L 7 it 18 ~ 1<:~

Ta jing jing di zuo zài nuan lu qian , deng dài jie jie men hui jia lai. ~ fit fit !il! ~ ~ al ~ f1îJ,~{i 1dl1dl1rJ@ ~*. Di èr tian wan shàng , huang gong Iiji xù ju xing wUhui. B6 mu hé

m = 7ê B! L, ~ 'g m ~fi~ ~ IT . ~. 1Siij; ~
jie jie men you qù can jia wUhui, liti xià Hui gUniangkàn jia. Dànshi xian nû zài ci chü xiàn le; ta ràng Hui gü niang chuan zhe you jin

1dl1dl111 * f> na .~, ~

il T ~ ~ ~a ~ ~. W! £

1w1;: ~ fX tfj:JJ[7; ~ it ~ ~ ~~ ~ ~ 1f ~
bian zhwing shi de wan Ii fil, chü xiàn zài wUhui shàng. jjz

¥: tiji ~ B! ~L~~, tfj :JJ[~ . ~ L

.

Cendrillon quitta précipitamment le Palais et sauta dans le carrosse. Elle était de retour à la maison juste au moment où l'horloge sonnait les douze coups. L'enchantement cessa aussitôt et Cendrillon se retrouva habillée de ses vieux habits. Elle s'assit en silence devant la cheminée et attendit le retour de ses soeurs. Le lendemain soir, le bal avait encore lieu au Palais. La Tante et les deux soeurs y retournèrent laissant Cendrillon garder la maison. Mais la fée apparût une nouvelle fois et habilla Cendrillon d'une robe du soir avec des ornements dorés pour paraître au bal.

-19-

Ke ài de Hw gü niang, ta kàn lai bi qian yi tian wan shàng gèng jia

crl!~~~~~,~fi*t~W-7ê ~
Ba

~.-t

YIjJa

mei Ii dong rén. Hw güniang hé wangzi jin Qingdi tiào wUtân tian,

~ A.,~ ~ ~a ~ xf

~ ~tfiiJ!JE. ~7ê,

ta kuài lè de wàng le shi jian.Hü rân,wUyè de zhong shëng xiang le.

~ ~~* ~ ~ 7 a1 fa}.~ M, lf ~ ~ ~tp F D~7.
"a! shi èr diân la ! zài jiàn !" "gong zhu ! ni zen me la !deng deng". 1~ ~ i. ~! ~ ~ fl. Wang zi dà chï yï jïng , huang zhang di jiào zhe " Diàn xià! Qing
nD~ij!

+ = g ~ !.j1J. !"" * m

~!

X f * oz: jt5!, Jb¥L iiJ! []~. " .m r ! if sit
nin bao zhong!" Huï gü niang shang xïn di shuo, pao xià le tai jië .
!" ~ ~ ~a 1n JL' iiJ! i~ , Il Wang zi zhuï dào tai jië xià , kàn jiàn di shàng you ge fa liàng de

~ 1* ~

r 7~~
~~ ~

.

xf~flJ

~ ~r,

fimiiJ!.-t1f1'

dong xï, biàn jian le qi lai.

*iffi; 111i7ta*.
Cendrillon était ravissante; elle était encore plus belle que la veille. si

Cendrillon et le Prince dansèrent et bavardèrent amoureusement,

bien que dans sa joie elle en oublia l'heure. Tout à coup minuit sonna. "Oh / déJ"àminuit / au revoir l" "Princesse / qu' y a-t-il / attends" cria le Prince surpris et troublé. "Altesse ! J"evous en prie, prenez

bien soin de vous/Tt fit Cendrillon d'une voix brisée alors qu'elle descendait le perron en courant. Le Prince la poursuivit jusqu'au bas

des marches et vit sur le sol quelque chose qui brillait; il ramassa.

- 20-

"D~ij 1: ~ ~ r rfJ- ~ 7)<.f ft .. f, ~ ,J, J1j ..£ i
ke ài de xié zi ya! gong zhu, wo yi ding yào zhao dào nirt.Ma chë hé

"à . . shi gong zhu diào xià de yi zhi shui jing xié . .duo me xicioqiao

Cf ~ rfJft -?- Dff! 1: ~, 1t

-

~ ¥ ~ flJ i~". Y;~ ~

pu rén, dou zài bàn lù shàng xiao shi le ; Hui gü niang chuan zhe po

11" .,I~ ?£-¥ ~ L ~~ ~ 7; ~ tO Ra :w _ . A
yi shang, ji ji mâng mâng di gan hui jÜiqù. HUIgü niang you lèi you

~~,

~~I~ Jtt Jtt

~ ft

@J

~ *. ~ tO R~ ~ fi ~

shang xïn di zuo zài di ban shàng, miàn qiân bai zhe yi zhi shuI jing

~Ô~~?£~~L,oon..-~*if
xié."ai! nan dào zhè shi mèng ma ! hm hwing de wang gong, qin qiè

ft ."~ ! Xt ji it £ ~ ~! rfJ £-?-..
"-*

~ if rfJ £ '8', m i)J
..7)<'la ft ajJ aJJ

de wang zi . .nan dào dou shi mèng ma? bù . .shuI jing xié ming ming

Xt 51 f~ £ ~ ~?:f

jiù zài zhèr ya! shéi hui xiang de dào nà wèi gong zhu jiù shi wo ne !" ~ At, ~~ la ~ --tr I =ailJ~ ~.I.. ~yL 1.:t. ~ JL Din, 11%'~ I~' ~ ~~II 7Jt-'-~ ~~ +- ~ ~8 ~ nI;? ,r' ~. '.ft~yL 1J\, II~ . Hui gü niang qiao qiao di shou qi le ta de shuI jing xié.

~ to R~ Jt~ Jt~ ~

1&~ 7 ik rfJ7)<.f ft . i

" Oh ! c'est un soulier de verre que la princesse a laissé tomber. Quel adorable petit soulier! Princesse, c'est sûr, Joete retrouverai".

Le carrosse et les laquais avaient disparus à mi-chemin et Cendrillon était habillée de vêtements usés; à la hâte, elle retourna à la maison. A lafois triste etfatiguée, elle s'assit par terre avec devant elle son soulier de verre. ''J'ai dû rêver! Le Palais magnifique, l'intimité avec le Prince. . tout cela ne serait-ce qu'un rêve? Non. . le soulier de verre était bien là ! Qui pouvait imaginer que la Princesse était bien moi?" soulier de verre.
- 21-

Cendrillon, toute triste, prit son

Guo le ji tian, huimg gong Ii de shi wèi, qi zhe ma zài jië dào shàng 11 7 Jl7ê, ~ 1; m ~ ~ TI,~. 1; 1£ ~j il L dà shëng xuan dü zhe wang zi de ming ling:" wang zi you ling,

*- FI 1ii it.
)A BJJ 7ê

~fa~

$ ~:"
1Sl

~fa

1f~,

cong ming tÎéinkai shi, you san wèi dà chén, na zhe yi zhi shui jing

ff Vd, E8

=

*- ~,..
f9j~

-fl 7.k. ia
~~ ff ~

xié, yi jia jia di fang wèn. Ru guo na wèi gii niang néng gou chuan

tE, - ~ ~!il!
~~

;,jj fa]. ~[].

1Sl

~:4~

nà zhi xié zi, biàn ke yi j ià gei wang zi". QUaDgUQde rén men, dou

fl tE fa, 1J!er ~J ti ~ ~ fa ".1: 00 ~ À irJ,f~

zài tan 100 zhe zhè jiàn shi. Niim Qing de gii niang men, gèng shi

1£1~1~.
I~.

it~~.

fP ~ ~ ~~~iI1,

j! £
.

hwii zhe ji dong bù an de xïn Qing,zhëng xian kong hou di shi xié.

${ ~ :t=3t ~ JL' J~, ~ jfG m m !il! Ut tE
~J' , ~ :4~ irJ ~ WJ1~ x*-7 f

Ke xi, xié zi fëi chang xiao, gü niang men de jiao dou tài dà le.

er 1M,tE fa ~~ l'

.

Quelques j"ours plus tard, des émissaires du Palais parcouraient à cheval les rues en faisant la lecture des ordres du Prince: "Par décret du Prince, à partir de demain trois dignitaires, porteurs df un soulier de verre, rendront visite à toutes les familles. La j"eune

jille qui pourra chausser le soulier deviendra If épouse du Prince". Tout le pays parla de l'évènement. Les jeunes jilles, trop excitées

pour calmer leur émotion, se disputaient la première place pour essayer la chaussure. Malheureusement, celle-ci était très petite

et les pieds des j"eunes jilles tous trop grands.

- 22-