//img.uscri.be/pth/86d9599204dfd82bc1afc51f66bc1341f4c38490
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les langues Bantoues du Congo-Brazzaville

De
400 pages
Les travaux présentés dans cet ouvrage constituent une contribution à la connaissance scientifique, à la préservation et au développement des 7 langues bantoues dénommées groupe Mbosi (Mbochi) menacées de disparition comme la plupart des langues parlées au Congo-Brazzaville et partout ailleurs en Afrique. Le tome 2 comporte des études relatives à chaque langue suivie également d'une étude typologique. La conclusion confirme la cohésion et l'unité intrinsèque du groupe en dépit des tendances au regroupement des langues en deux sous-ensembles: les langues continentales et les langues riveraines du fleuve Congo.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LES LANGUES BANTOUES
DU CONGO-BRAZZAVILLE
Etude typologique des langues
du groupe C20 (mbosi ou mbochi)
Tome 2: Classes nominales, Conclusion générale Etudes Africaines
Collection dirigée par Denis Pryen
Déjà parus
Abraham Constant Ndinga Mbo, Pour une histoire du Congo-
Brazzaville, 2003.
Jean-Rodrigue-Elisée EYENE MBA, L'Afrique sur le chemin de la
croissance et de l'évolution, 2003.
Main et Edgar HAZOUME, Lettre discourtoise aux souverainetés
africaines, 2003.
Vincent Sosthène FOUDA, Les médias face à la construction de
l'État-nation en Afrique noire : un défi pour le Cameroun, 2003.
Catherine COQUERY-VIDROVITCH (prés.), La découverte de
I 'Afrique, 2003.
Kengné FODOUOP, Citadins et développement, les campagnes
au Cameroun, 2003.
Charles KAREMANO, Au-delà des barrières, 2003.
DJEREKE, Fallait-il prendre les armes en Côte d'Ivoire ?, 2003.
Ndiaga LOUM, Les médias et l'État au Sénégal, 2003.
Annie LE PALEC et Hélène PAGEZY, Vivre avec le VIH au
Mali : stratégies de survie, 2003.
DOUE GNONSEA, Cheikh Anta Diop, Théophile Obenga :
combat pour la renaissance africaine, 2003.
MABIK-ma-KOMBIL, Ngongo des initiés. Hommage aux
pleureuses du Gabon, 2003.
GOMIS Souleymane, La relation famille-école au Sénégal, 2003.
M. Franklin J. EYELOM, Le partage du Cameroun entre la
France et l'Angleterre, 2003.
MINKO MVE Bernardin, Gabon entre tradition et post-
modernité, 2003.
CASTANHEIRA J.P., Qui a fait tuer Amilcar Cabral ?, 2003
Pierre ERNY, L 'enseig,nement au Rwanda après
l'indépendance (1962-1980), 2003.
Eustache YOLLA MANDJOUHOU, La politique étrangère du
Gabon, 2003.
Maxime SOMÉ, Politique linguistique et politique éducative en
Afrique, 2003.
Yves Ekoué AMAIZO, L'Afrique est-elle incapable de s'unir, 2002. Antoine NDINGA OBA
Professeur de linguistique
Université Marion Ngouabi
Brazzaville
LES LANGUES BANTOUES
DU CONGO-BRAZZAVILLE
Etude typologique des langues
du groupe C20 (mbosi ou mbochi)
Tome 2: Classes nominales, Conclusion générale
L'Harmattan L'Harmattan Hongrie L'Harmattan Dalla
5-7, rue de l'École-Polytechnique Hargita u. 3 Via Bava, 37
75005 Paris 1026 Budapest 10214 Torino
FRANCE HONGRIE ITALIE
CO L'Harmattan, 2003
ISBN : 2-7475-5749-9
EAN : 9782747557498 Chapitre III
Les classes nominales Introduction
Les langues que nous étudions dans ce travail sont des
langues à classes comme les autres langues du domaine bantu.
Dans ces langues, chaque nominal intègre une ou plusieurs
classes, soit pour exprimer l'opposition numérique
singulier/pluriel ou dénombrable/collectif, soit pour former
de nouvelles unités lexicales par dérivation.
Les nominaux désignant les liquides comme l'eau et des
notions abstraites ne sont pas aptes à cette opposition
singulier/pluriel ou dénombrable/collectif.Les liquides se
rangent généralement dans la classe 6, ex. mà, c1.6 "eau" en
mboà.
Chaque classe est marquée généralement par un préfixe
qui affecte le nominal et ses déterminants. Les classes sont
numérotées et leur numéro sert à indiquer la position de la
classe dans l'ordre de découverte de l'ensemble des classes
nominales dans le domaine bantu. Ainsi, la classe 1
découverte la première est représentée dans le bantu commun
par le préfixe Imo-1.
Dans le cas de l'opposition sing./pl. ou
dénombrable/collectif, les classes portant les nombres
impairs correspondent généralement au singulier et celles
pourvues du nombre pair correspondent au pluriel. Ainsi,
moto c1.1 "être humain" et bato c1.2 "êtres humains" en
likuba. Cette dichotomie connait des exceptions: la classe 6
comprend beaucoup de nominaux de forme plurielle comme par
exemple les liquides, sans pour autant que le sens ait
forcément un contenu pluriel. De même, la classe 14 possède
beaucoup de noms qui ne connaissent que le singulier, ex.
bolému, cl. 14 "le bien" en likuba.
Dans les langues akwé, koy6 et embosi où les classe 9
et 10 sont identiques la classe 9 représente le singulier et
le pluriel.
Chaque classe est généralement caractérisée par les
éléments suivants:
10 Le préfixe de classe du nominal ou préfixe
indépendant qui peut présenter une ou plusieurs formes.
4
2° Les préfixes d'accord ou préfixes dépendants. Ce
sont des marques formelles affectant les déterminants du
nominal et qui de ce fait, lui sont subordonnées. Ces
marques peuvent avoir la même forme que le préfixe nominal
ou en différer.
Certaines classes comportent des sous-classes. Tel est
le cas des classes 1, 2, 3, 4, 8 et 14 dans les langues
mboko, ngàre, akwé, koy6, mbosi, que nous appelons langues
continentales ou langues de tànda "amont", par opposition
aux langues de tse ou langues riveraines: likuba et likwàla.
Ces sous-classes se cractérisent par le fait que leur
préfixe est différent de celui de la classe correspondante
et ne peut être expliqué par une règle de conditionnement.
Les sous-classes d'une même classe sont caractérisées
par des préfixes spécifiques tandis que les préfixes
d'accord et les genres sont identiques.
3° Les genres. Comme nous l'avons dit plus haut, la
plupart des classes s'apparient pour exprimer l'opposition
singulier/pluriel, formant ainsi des "genres".
Parmi les éléments qui s'accordent en classe avec le
nominal au moyen de marques spécifiques, on distingue, entre
autres, l'adjectif, le démonstratif, le pronominal "tout(s)"
les numéraux (2 à 5), le connectif, le verbal, le substitut.
Parmi les thèmes adjectivaux qui suivent l'accord en
classe on relève principalement en mbosi:
-bé "mauvais", ex. modo obé c1.1 "une mauvaise
personne"; bado abé abé cl. 2 "de mauvaises gens"; osinga
obé cl. 3 "une mauvaise ficelle", isinga ibé ibé cl. 4 "de
mauvaises ficelles" diva ibé cl. 5 "une mauvaise dent", mina
abé abé cl. 6 "de mauvaises dents", ek6d6 ebé c1.7 "une
mauvaise peau", ik6d6 ibé ibé c1.8 "de mauvaises peaux",
pembà mbé cl. 9 "un vilain nez", po mbé mbé cl. 10 "de
mauvaises affaires", lekési ibé cl. 11 "une mauvaise
feuille", kàsi mbé mbé cl. 10 "de mauuvaises feuilles",
bwàde obé cl. 14 "une mauvaise pirogue".
-lémi "bon", ex. modo olémi c1.1 "une bonne personne,
bado alàmi alàmi c1.2 "de bonnes gens", osinga olàmi c1.3
"une bonne ficelle", isinga ilàmi ilàmi c1.4 "de bonnes 5
ficelles", dina ilâmi c1.5 "une bonne dent", mina alàmi
alàmi c1.6 "de bonnes dents", ek6d6 elàmi c1.7 "une belle
peau", ik6d6 ilâmi ilâmi c1.8 "de belles peaux", ndàko ndâmi
c1.9 "une belle maison" pô ndâmi ndâmi c1.10 "de bonnes
affaires", lekàsi ilâmi c1.11 "une belle feuille", bwàdo
olàmi c1.14 "une belle pirogue"
-bwe "bon": modo obwe cl. 1 "une bonne personne, dina
ibwee, "une belle dent", ek6do ebwe c1.7 "une belle peau",
pembà mbwe c1.9 "un beau nez" , pembà mbse/É mbwre c1.10 "de
vilains nez", lekàsi ibwe c1.1 1 "une belle feuille", bwàdo
obwec1.14 "une belle pirogue"
-là "long" ,ex modo olà c1.1 "une grande personne",
osinga olà c1.3 "une longue ficelle", ek6d6 elà c1.7 "une
longue peau", pembà ndà c1.9 "un long nez", pembà ndà ndà
c1.10 "de longs nez", lekàsi ilâ c1.11" une longue feuille",
bwàdo olà c1.14 "une longue pirogue".
ne "gros", ex. modo one c1.1 "une grosse personne", -
osinga ane c1.3 "une grosse ficelle", dina ine c1.5 "une
grosse dent", ek6d6 ené c1.7 "une grande peau", pembà ne c1.9
à
"un gros nez", po néné c1.10 "de grandes affaires", lekàsi
inc c1.11 "une grande feuille", bwâdo one c1.14 "une grande
pirogue"
-tisi "petit, peu", ex. mwàna otisi c1.1 "un petit
enfant", osinga otisi c1.3 "une petite ficelle", dina itisi
c1.5 "une petite dent", ek6d6 etisi c1.7 "une petite peau",
pembà tisi c1.9 "un petit nez", pembà tisi tisi c1.10 "de
petits nez", lekàsi itisi c1.11 "une petite feuille", bwâdo
otisi c1.14 "une petite pirogue"
-kyee(synonyme de otisi "petit" avec les mêmes accords)
kima "autre": modo okima c1.1 "une autre personne", -
osinga okima c1.3 "une autre ficelle", ek6d6 ekima c1.7 "une
autre peau", pembà ekima c1.9 "un autre nez", po ekima c1.10
"d'autres affaires", lekàsi ikima c1.11 "une autre feuille"
(mboko et ngà).
-yiki "beaucoup": bado ayiki c1.2 "beaucoup de gens"
isinga iyiki c1.4 "beaucoup de ficelles" ik6d6 iyiki c1.8
"beaucoup de peaux", kâsi ndziki c1.10 "beaucoup de

feuilles"(embosi). 6
"court": modo oktlü cl. 1 "une personne courte",
osinga okiliti c1.3 "une ficelle courte", ek6d6 ekülü c1.7
une peau courte", pembà }KIM cl. 9 "un nez court", pembà
c1.10 "des nez courts", bwàdo oktilû c1.14 "une
pirogue courte".
A ces thèmes s'ajoutent -koko "un". Il s'agit d'un thème
numéral mais dont le préfixe porte un ton bas comme ceux des
adjectifs, ce qui nous oblige à le ranger dans cette
catégorie.
Certains thèmes ne suivent pas le système d'accord.
C'est ce qui apparaît dans les cas suivants, au stade actuel
des travaux:
a) les thèmes désignant des couleurs, ex. pü "blanc":
olangi pü (c1.3) "une bouteille blanche"; swe pü pü, (c1.10)
"des cheveux blancs; diva pd (c1.5) "une dent blanche"
(mbosi). okandé tsc(c1.3) "un habit rouge"; pembà tac (c1.9)
"un nez rouge".
b) un grand nombre de termes appartenant à des champs
sémantiques variés, y compris l'interrogatif "combien", ex.
ba "plein": ndzûngu ba c1.9 "une marmite pleine", et6ngo ba
c1.7 "un étang plein"; te "debout": modo te c1.1 "un être
humain debout", mwedé te c1.3 "un arbre debout", k6ngi te
c1.9 "une gargoulette debout"; sàfidiHsàBiri] "fade": mA
sàfidi c1.6 "de l'eau fade", ek116 sàfidi "du manioc sans
goût", nyama sàfidi "viande fade"; osià "éloigné": modo osià
"une personne éloignée", mwedé oslà "un arbre éloigné",
ét6ngo osià "un étang éloigné", poko osià "un village
éloigné".
Remarque: le thème -flndi [01ndi] "noir" admet quelques
accords : mwàna ofindi c1.1 "un enfant noir", bâna afindi
afindi c1.2 "des enfants noirs", okàndé ofindi "un habit
noir", ikàndé ifindi ifindi c14 "des habits noirs", bwàdo
ofindi cl. 14 "une pirogue noire".
L'accord avec le nominal au pluriel se manifeste au
moyen de deux procédés:
a) par le préfixe correspondant à la classe du pluriel
et par le redoublement du thème adjectival dans le cas des
7
thèmes qui admettent les accords, ex. ik6d6 ilé ilà "de
longues peaux"
b) le redoublement du thème adjectival seul, pour les
thèmes qui ne s'accordent pas avec le nominal, ex. myedé tso
tso "des arbres rouges"
Le connectif est employé pour relier le nominal
déterminant au nominal déterminé. Il est aussi employé avec
les interrogatifs: nde ? "qui, quoi?" ?, (question portant
sur l'usage et la destination"), ex. mwede mà nde ?"quel
arbre?", ekétd6 yé nde? "quelle peau ?" (c'est-à-dire la peau
de quelle bête ou la peau servant à quoi ?); pe "où
?"(question portant sur l'origine),ex. modo yé pe? "quelle
personne, personne de quelle origine ?".
Certains thèmes contribuent à la formation de nouvelles
unités lexicales par le jeu de la commutation des préfixes.
En changeant de classe par le biais du préfixe, ils
modifient leur sémantisme initial. Ainsi, le thème mbosi
-sà par exemple, peut avoir différents sens, selon le
préfixe qui lui est attribué, ex.:
osé Io-sé cl. 3 "safoutier" .
lesé Ile-sà1 cl. 11 "safou"(fruit)
dans Le nombre de classes nominales n'est pas le même
toutes les langues du groupe C20. Le akwé, par exemple, a 10
classes au lieu de 12 en mboko, ngére, likwàla et likuba. Le
koy6 et le mbosi ont 11 classes, la classe 10 ayant fusionné
avec la classe 9 à cause de l'identité de leurs préfixes
nominaux et d'accord.
A la présentation classique qui traite de façon éclatée
c'est-à-dire séparément, les préfixes, les genres, et le
système d'accords, nous avons préféré l'étude de chaque
classe en tant que sous-système, avec toutes ses
composantes: les deux types de préfixes ainsi que les
genres. L'on a ainsi privilégié la cohérence interne sans
laquelle il est impossible d'appréhender l'identité profonde
et complexe de chaque classe.
Les règles de combinaison de consonnes et voyelles
dégagées tout au long de la partie consacrée à la phonologie
8
nous ont servi dans la clarification des amalgames qui se
présentent parfois dans le fonctionnement des classes
nominales. Nous avons pu ainsi nous rendre compte de la
complexité de la morphologie des langues du groupe C20.
L'étude morphologique des démonstratifs et connectifs
nous a apparu particulièrement délicate à traiter tout comme
les problèmes de l'élision et de l'assimilation.
Les différents types de thèmes (adj.,démonst.,
connectif...) utilisés dans l'analyse nous ont permis
d'identifier les préfixes dont nous avions besoin pour
caractériser les différentes classes nominales dans la
première partie et parvenir par la suite à une synthèse.
L'étude des classes nominales occupe une place
prépondérante dans la morphologie des langues que nous
étudions.
L' examen des classes nominales de chaque langue
comporte les question suivantes:
L'inventaire des classes nominales qui comprend:
- Les préfixes des nominaux et ceux des déterminants
- Les genres
- La dérivation par commutation des préfixes nominaux.
La réalisation de l'ensemble du travail s'est faite en
deux parties:
1) Etudes spécifiques permettant d'examiner le système de
classes de chaque langue. C'est l'objet de la première
section. Les données réunies ici sont utilisées par la
suite dans la partie consacrée à la typologie.
b) Synthèse et typologie sur l'ensemble du domaine.
Il s'agit de dégager les caractéristiques générales du
groupe C20 ainsi que les éléments de ressemblance et de
différence sans oublier les sous-groupes de langues qui en
résultent.
Section I
Études spécifiques 10
Dans cette partie nous présentons les caractéristiques
de chaque langue en ce qui conncerne les classes nominales.
Les résultats de cette analyse seront utilisés dans la
partie consacrée à la typologie.
1 Mboko
Inventaire des classes
On notera les classes nominales suivantes caractérisées
respectivement par leurs préfixes nominaux et dépendants
ainsi que par les genres.
Classe 1
Préfixes nominaux
La classe 1 comprend trois préfixes affectant des sous-
classes de nominaux, selon le contenu sémantique des thèmes:
1 imo-1 /mo-/ -cv (1 cas)
/mw-/ -v
la 10-1 /0-/ -CV1, 2, 4
/0-/ -CV3
lb 10-1 -cv
- Le préfixelmo-I
Il affecte généralement des nominaux à initiale
vocalique à l'exception de moto "être humain" désignant des
êtres humains ou des termes de parenté, ex.
mwAsi/basi "épouse(s)"
mwana/bana "enfant(s)
é
mwEnE/bene (ammrenc) "notables".
11
Au plan formel, le préfixe (mo-( est représenté par les
variantes suivantes:
/mo-/ devant un thème à initiale consantique
Le terme modo/bado "être humain" présente comme
préfixe singulier mo- qui alterne au pluriel avec ba-, ce
qui conduit à considérer que son thème est de type -cv.
C'est donc le seul thème à ne pas avoir o- comme préfixe, à
l'instar des thèmes ayant ce type de structure.
/mw-/ devant un thème à initiale vocalique
Ex. mwési (mo-às11 "épouse"
mwàna (mo-ànal "enfant"

(mo-enel "notable" mens
Les nominaux de la sous-classe 1 forment leur pluriel au
moyen du préfixe de la sous-classe 2 (ba-).
- Le préfixe Io-1
Ce préfixe caractérise des nominaux de type cv(cv)
désignant:
des termes désignant des membres de famille: -
oyido Io-yidol/ayido "femme(s)"
"mari(s)" ol6mi (o-16mil/a16mi
- des noms de personnes
okia "nom de personne"
"nom d'être humain" okfia
okundd "nom d'être humain "
- des noms d'agents, ex.:
obengi (o-bengil/abengi "chasseur(s)"
ot6ngi (o-t6ngiI/at6ngi "constructeur(s)"
osébi (o-sébil/asébi "récolteur(s) de vin"
Les nominaux de la sous-classe la forment leur pluriel
au moyen du préfixe de la sous-classe 2a la-I, ex.
"chasseur(s)" o-bengi/a-bengi
12
D-kani/a-kani "malade(s) "
Le préfixe 10-1 a deux variantes, selon le dégré
d'aperture de la première voyelle du thème:
/o/ devant un thème comprenant une voyelle de ler, 2e ou
4e degré d'aperture dans la syllabe initiale du thème, ex.
ol6mi "mari"
/D/ devant un thème comprenant une voyelle du 3e degré
d'aperture dans la première syllabe du thème, ex. Dkoni
"malade"
- Le préfixe 10-1
Il affecte des nominaux désignant:
- des termes de parenté, ex.:
"petit(s) fils" nda/anda
ng6ko/ang6ko "mère(s)"
nel6mi/ang616mi "oncle(s)"
kàni/akâni "notable(s)"
tai/atà1 "père(s)"
bola/abola "frère(s) ou soeur(s)"
- des animaux:
ngbândé/angbàndé "chien(s)"
ndzoku/andzoku "éléphant(s)"
ngwe/angwe "panthère(s)"
nyama/anyama "anim(aux)"
nyDsi/anyosi "oiseau(x)"
kilsu/aktisu "tortue(s)
swé/aswé "poisson(s)"
koso/akoso "perroquet(s)"
taba/ataba "chèvre(s)"
- une plante
Ex. k6bo/akésbo "igname(s)"
- la lune
Ex. swéngé/aswéngé/swéngé c1.10 "lune(s), mois"
13
Les nominaux de la sous-lasse lb forment leur pluriel
au moyen du préfixe de la sous-classe 2a.
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été identifiés:
Préfixe adjectival: o-
Ce préfixe a deux variantes selon le degré d'aperture
de la voyelle de la première syllabe du thème:
/o-/ devant un thème ayant une voyelle de ler, 2e ou 4e
degré d'aperture dans sa première syllabe
Ex. nyama obé "un mauvais animal".
k6bo olà "igname longue"
modo okima "une autre personne"
k6bo oyiki "beaucoup d'igname"
/a-/ devant un thème ayant une voyelle de 3° degré
d'aperture dans la première syllabe, ex. nyama ans "un gros
animal"
modo okako "une personne"
Démonstratif 1: y6
Ex. modo y6 "cette personne-ci"
Démonstratif 2 : y6:
Ex. modo "cette personne-là"
Préfixe pronominal:D-
/D/ devant un thème ayant une voyelle de 3° degré
d'aperture dans la première syllabe
Il affecte le totalisateur -tsa "tout"
Ex. swé otso "tout le poisson"
Préfixe connectif: à lo-61 (?), yé
Ex. modo à poko [modàpoko] "quelqu'un du village"
14
kûsu â okondzi [kùs6kondzi] "la tortue du chef"
mwési yé okondzi [mwas6kondzi] "la femme du chef"
modo yâ Mbama (modàmbamal "1' homme de Mbama"
Remarque: il semble que la forme yâ résulte d'une
prononciation appuyée.
Préfixe sujet: à-
- devant une marque verbale vocalique:
- au présent progressif: modo àabina "quelqu'un
danse".
- devant un radical verbal à initiale consonantique
-au passé récent: modo ébini "quelqu'un a dansé"
-au passé moyen: modo ébiné "quelqu'un avait dansé"
Substitut nominal: wa "lui, elle, le, la "
Ex. modo àabina "quelqu'un danse"; wa làabina ou wa
àabina "lui, il, elle danse" ; nyama éawé "elle (bête), elle
va mourir"; wa làawà "elle, elle va mourir", bisi léb3ni wa
"nous, nous l'avons vue" (la femme); àpe ne "il lui a donné"
(à la femme).
Genres
La classe 1 représente le singulier de la classe 2
Cl. 1/2, mo-, o-/ba-, a- : modo/bado "personne(s)";
ol6mi/a16mi "mari(s)"; swéngé/aswéngé (Cf. démonstratif cl.
1 swéngé y6/c1.2 aswéngé bé "lune(s)".
Classe 2
Préfixes nominaux
Cette classe comprend deux préfixes représentant des
sous-classes:
2) Iba-I /ba-/ -cv
/b-/ -v
2a) la-1 /a-/ -cv(cv)
15
Le préfixe lba-I affecte des nominaux de la classe 1,
préfixe mo- au singulier.
Il a deux variantes:
/ba-/ devant un seul nominal à initiale consonantique.
Ex. bado "êtres humains"
/b-/ devant des nominaux à initiale vocalique
Ex. béai lba-àsil "épouses"
bàna iba-ànal "enfants"
- Le préfixe la-1 affecte des nominaux affectés par les
préfixes lo-1 et10-1 au singulier (termes de parenté, les
animaux, les végétaux, les astres, des emprunts), ex.
a16mi "maris"
angôko "mères"
ayido "femmes"
atà1 "pères"
"panthères"" angwe
anyama "animaux"
aswé "poissons"
angbàndé "chiens"
"éléphants" andzoku
anyas1 "oiseaux"
akûsu "tortues"
andzià "pous"
avel6 "vélos"
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: a-
Ex. bado abé abé la-bé a-bé I (badabàbél "de mauvaises
gens". Le thème adjectival est nécessairement redoublé avec
son préfixe.
al6mi anànz lane-anel "maris gros"
Remarque: Au point de jonction de deux mots identiques
ou non, la dernière voyelle du premier mot s'élide; mais si
16
son ton est haut, il domine celui de la voyelle en position
initiale dans le mot suivant, lorsqu'il est bas
Ex. alômi akima "d'autres maris"
bado ayiki "beaucoup de gens"
Démonstratif 1: bé
Ex. bado bà "ces gens-ci"
alômi bà "ces maris-ci"
Démonstratif 2: bé à:
Ex. bado bà ô: "ces gens-là"
alômi bà ù: "ces maris-là"
Remarque: la forme [bado 'où] n'est pas attestée;
l'allongement de u, composante du démonstratif 2 a une
valeur onomatopéique accompagnant le geste visant un objet
éloigné.
Préfixe pronominal et numéral: à-
- devant le totalisateur -tso "tout"
Ex. bado àtsa "toutes les personnes"
alômi âtso "tous les maris"
- devant les numéraux "deux" à "cinq"
bado àba (ou àbaà) "deux personnes"
bado àsado "trois personnes"
bado anal_ "quatre personnes"
bado àtàno "cinq personnes"
Remarque: seuls les cinq premiers nombres s'accordent
avec le nom.
La réalisation àbaà "deux" qui apparait de temps en
temps est facultative, ex. bado àba ou àbaà "deux personnes"
Préfixe connectif: (? )ou é
/be, ex. bâsi bà okondzi [basib6okondzi] "les épouses
du chef".
/à/, ex. bado à poko"les gens du village".
ayido IDA ngolo ou ayido à ngolo "les femmes de l'autre
côté".
17
Préfixes sujets
bd- devant une marque verbale vocalique, exemple au
présent progressif, ex. bado bâabina "les gens dansent"
é- devant un radical verbal ayant une consonne à
l'initiale, exemple:
- au passé récent, ex. bado ébini "les gens ont dansé"
- au passé moyen, ex. bado ébiné "les gens avaient
dansé".
Substitut nominal: bd Iba- àI(?) "eux, elles, les
leur"
Ex. béna béabina "les enfants dansent" bd béabina "eux,
ils dansent"; ngà ibOni bd "moi, je les ai vus" (ex.les
enfants); ngà ipÉ bé nyama "moi, je leur ai donné de la
viande" (ex. aux enfants).
Genres
Cl. 1/2, vu précédemment.
Cl. 3/2, olconi/ikoni/akoni"malade(s)"
Cl. 9/2, ndàko/andàko (cf. accord avec le démonstratif:
andàko bé "ces cases-ci)
Remarque: ce dernier genre s'applique à certains noms
d'emprunt, ve16/avel6 "vélo(s)" (Cf. accord avec le
démonstratif dans avel6 bé "ces vélos-ci".
Classe 3
Préfixes nominaux
Cette classe est caractérisée par deux préfixes
représantant des sous-classes de nominaux.
3 imo-1 /mu-/ -cv
/nue-/- V antérieure
/M-/ -v postérieure
3a 10-1
1,2,4 /0-/ -CV
/3/ —CV 3
18
Le préfixe Imo-I affecte des nominaux en nombre réduit
désignant des parties du corps, l'arbre, des objets, ex.
"ventre(s)" mwei/myei
munga/minga "queue(s)"
mwenge/myenge "brochet(s)"
mwandzà/myandzà "toit(s)"
mwedé/myedé "arbre(s)"
a trois représentations: Le préfixe Imo-I
/mu-/ devant un thème à initiale consonantique
Ex. munga/minga "queue(s)"
/mw-/ devant une voyelle antérieure:
Ex. mwei Imo-eil---> mwei "ventre"
mwésé Imo-ésél--> mwésé "soleil"
mwedé Imo-edél--> mwedé "arbre"
/m-/ devant une voyelle postérieure:
Cette forme se présente avec des termes dont la voyelle
au singulier est une voyelle postérieure mais qui alterne au
pluriel avec une voyelle antérieure. Ces termes au singulier
pourraient être expliqués par assimilation de la voyelle du
radical (au pluriel) à celle du préfixe puis par élision de
cette dernière, ex. m6sé "soleil"; m6à/méà "digue(s)",
mùnda/minda "lampe(s)".
mdesé (voir mésé)Imo-ésél---> mwése---> mw6sé--->m6sé
"soleil".
m6àImo-éà I---> mw-éâ ---> mw-6à--->m6à/méà "digue(s)"
eindalmo-indal--->mwinda-->mw-inda-->mw-ilnda--
>mùnda/minda "lampe(s)".
- Le préfixe 10-I
Il affecte des nominaux à initiale consonantique
désignant des réalités variées, ex.
- des parties du corps humain, animal, ou végétal
okùeikila "os"
okongo/ikongo "dos"
Dtpngil/itongù "nombril(s)"
19
okii/ikii "surcil(s)"
osa/isa "doigt(s)"
"racine(s)" okangO/ikangà
okond6/ikond6 "queue(s)"
okwé/ikwé "diable(s)"
ombodiambodi "soldat(s)"
- le temps, les saisons, éléments atmosphériques, cours
d'eau, espace:
otuba/ituba "saison(s) des pluies"
oba/ibù "année(s)"s
okondza/ikondza "colline(s)"
"vent(s)" opepe/ipepe
okesi/ikesi "ruisseau(s)
oka/ika "tertre(s)"
- des animaux:
OSEMEnSEME "serpent(s)"
- des végétaux:
ond6ng6/ind6ng6/nd6ng6 "piment(s)"
ongo6/ingo6 "roseau(s)"
- des objets fabriqués:
okia/ikia "filet(s)"
osinga/isinga "filet(s), corde(s)"
okandà/ikandà "lettre(s)"
okOndà/ikOndà "habit(s)"
pkonyinkDnyi "nasse(s)"
okpà/ikpà "sel(s)"
Sous l'influence du lingala, certains termes prennent
le préfixe mo-, ex.
mobû "année"
mokilmbà "charge, poids"
mosinga "filet, corde"
20
Le préfixe lo-1 comporte deux variantes:
/o-/ devant un thème ayant dans sa première syllabe une
voyelle de le ou 2e degré d'aperture, ex.
okia "filet"
okia "os"
okond6 "queue"
voyelle de 3e degré d'aperture
Ex. akesi "ruisseau"
atongeitangû "nombril(s)"
Tous ces préfixes et leurs variantes gouvernent les
mêmes accords et appartiennent à la même classe.
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: o-
Ce préfixe a deux variantes:
/o-/ lorsque la voyelle initiale du thème est de I." ou
4e degré d'aperture, ex.
osinga ola "un long filet"
osinga okima "un autre filet"
okpà oyiki "beaucoup de sel"
/o-/ lorsque la voyelle initiale du thème est de 3e
degré d'aperture.
Ex. mwedé one "un gros arbre"
mwedé okoko "un arbre"
Démonstratif 1: mù
Ex. mwedé mû "cet arbre-ci"
oktia mû "cet os-ci"?
Démonstratif 2: 1:0,:
Ex. mwedé "cet arbre-là"
21
"cette racine-là" okangé yû:
Préfixe pronominal: 6- (â-)
- devant le totalisateur -ts3 "tout"
Ex. mwedé ats3 "tout l'arbre"
Préfixe connectif: né Imo-à1 (?), é
munga mà ngbàndé "la queue du chien"
osinga mà ol6mi [osinga m6o16mi )"le filet ou la corde
du mari"
Ex. mwedé à na [mwedânD) "ton arbre"
Préfixes sujets:
m6- devant une marque verbale vocalique, exemple au
présent progressif, osinga m6okéna "le filet ou la corde se
casse"
6- devant un radical verbal ayant une consonne à
l'initiale, exemple
- au passé récent, ex. osinga 6kéni "le filet ou la corde
s'est coupée".
au passé moyen, osinga 6kénà "le filet ou la corde s'était -
coupée".
"lui, elle, le" Substitut nominal: mi Imo-à1
Ex. osinga m6obonga "elle (ficelle), elle brûle"; inné
"moi, je l'ai m6obonga "elle, elle brûle"; ngà iboni inné
vue" (ex. ficelle).
ngé iperowà "moi, je l'ai donnée" (ex. au soldat).
Genres
La classe 3 constitue généralement le singulier de la
classe 4.
Cl. 3/4 , mo-/mi; o-/i-: mwede/mede "arbre(s);
okond6/ikond6 "queue(s)"
On rencontre aussi les genres suivants:
Cl. 3/2, ambpdi/ambodi "soldat(s)"
Cl. 3/6, o-/a ex. osinga/asinga "f ilet(s),corde(s)"
Cl. 3/4 ou 10, o-/i, o.-le, ex.
22
ond6ng6/ind6ng6 ou nd6ng6 "piment(s)"
osinga/isinga ou singe "filet(s), corde(s)"
N.B. Certains nominaux de cette classe admettent
d'autres classes au pluriel, ex. Dkoni y6 c1.1 ou olmni mû
c1.3 "ce malade-ci; otà/ità c1.3/4 ou otà/atà c1.3/6
"fusil(s).
Classe 4
Préfixes nominaux:
La classe 4 comprend deux préfixes représentant des
sous-classes de nominaux.
4 1mi-1 /mi-/ -cv
/my-/ -v 2, 3, 4
11.11-/ -V1
4a li-1 /i-/ -cv
- Le préfixe nominal 1mi-1
Il affecte les nominaux qui forment leur singulier au
moyen du préfixe 1mo-1 examiné en classe 3.
Le préfixe 1mi-1 a trois variantes:
/mi-/ devant un thème à initiale consonantique, ex.
minga "queues".
/my-/ devant un thème à voyelle initiale de 2e, 3e ou
4e degré d'aperture, ex.
myedélmi-edél "arbres"
myenge Imi-engel "poissons"sp
myandzà Imi-andzà1 "toits"
Am-/ devant un thème pourvu d'une voyelle antérieure de
ler degré. Cette forme résulte de l'élision de la voyelle du
préfixe, ex.
minda Imi-indal "lampes"
23
- Le préfixe 1i-1
Le préfixe li-I affecte des nominaux à initiale
consonantique, ex.
okila/ikaa "os"
asems/iscme "serpent(s)"
otuba/ituba "saison(s) des pluie(s)"
"an(s)"
Préfixes d'accord:
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: i- ou e-
Ce préfixe a deux variantes:
/e/ devant un thème ayant une voyelle de ler, 2e, ou 4e
degré d'aperture, ex. medé ebé ebé "de vilains arbres"
minga elà elà ou ilé ilà"de longues queues"
medé ikima ou medé ekima "d'autres arbres"
medé iyiki ou eyiki "beaucoup d'arbres"
/6/ devant une syllabe comprenant une voyelle de 3e
degré d'aperture
Ex. medé Ensile "de gros arbres"
Démonstratif 1 : mé ou mi
Ex. medé mé ou mi "ces arbres-ci"
ikondô mi ou mé "ces queues-ci"
La variante mi est pratiquée dans les zones proches du
akwà".
Démonstratif 2 : mi:
Ex. medé mi: "ces arbres-là"
ikond6 mi: "ces queues-là"
Préfixe pronominal et numéral: i-, é-
- devant le totalisateur -tso "tout"
Ex. medé itso "tous les arbres"
devant les numéraux "deux" à "cinqi" -
Ex. medé éba "deux arbres"
24
ikond6 ésédo "trois queues"
ikandà énai "quatre lettres"
ikangé éténo "cinq racines"
Préfixe connectif: myé Imi-&I, mg, é
Il a trois variantes:
/myà/, ex. medé myà sà ka "les arbres de la forêt".
/mà/, ex. medé mà sà ka "les arbres de la forêt""
/à/, ex. medé à sà ka(medà sàka) "les arbres de la
forêt".
ikondô é ngbéndé [ikondàngbandé]"les queues de chien".
Préfixes sujets:
mi- ou mé- devant une marque verbale vocalique, exemple
au présent progressif, isinga miikéna " les filets ou cordes
se cassent"; minga miikéna "les queues se coupent".
i- devant un radical verbal ayant une consonne à
l'initiale, exemple,
- au passé récent, isinga ikéni "les filets ou cordes
se sont coupées"; minga ikéni, ex. "les queues se sont
coupées"
- au passé moyen, ex. "les queues s'étaient coupées"
Substitut nominal: myé 1mi- Al "eux, elles, les
leur"
Ex. minga miibonga "les queues brûlent"; myé miibonga
"elles, elles brûlent" ; bisi léboni myà "nous, nous les
avons vues"(ex. les queues).

bisi lape myà "nous, nous les avons données" (ex. aux
soldats).
Genres:
Les nominaux de la classe 4 font leur singulier en
classe 3.
Cl. 3/4 vu précédemment.
25
Classe 5
Préfixes nominaux:
La classe 5 est représentée par le préfixe Idi-1
comportant deux variantes conditionnées par l'initiale du
thème.
/d-/ -v 5 Idi-1
/i-/ -cv
- La variante 'di-1 affecte des nominaux extrêmement
rares. Nous n'en avons enregistré que deux dans notre
corpus. Il s'agit des nominaux à initiale vocalique, la
voyelle étant i; le préfixe est réduit à sa consonne Id-I
suite à l'élision de sa voyelle, ex.
dis ou disu Idi-isol/misD "oeil/yeux"
dinaou dinuldi-inol /mina "dent(s)"
- La variante li-I n'a qu'une représentation:
/i-/ devant un thème à initiale consonantique.
Il caractérise des nominaux appartenant à des champs
sémantiques variés: des parties du corps humain ou animal
qui vont par paire. On y trouve cependant d'autres termes.
ité5i/at6i "oreille(s)"
iséi/aséi "fesse(s)"
ibe/abe "sein(s)"
ib6/ab6 "tête(s)"
ipabil/apabil "aile(s)"
ikei/akei "oeuf(s)"
- ciel, pierre
ikueaku6 "ciel/cieux"
ibwei/abwei "pierre(s)"
- des objets fabriqués
ibéé/abéà "trou(s)"
ibàkà/abàkà "couteau(x)"
ikongo/akango "lance(s)"
iblia/abùa "bâton(s)"
26
- Notions abstraites
Ex. ifa/pa(cl. 5/10) "affaire(s)
Remarque: le préfixe nominal i- tend à se généraliser.
Il se réalise e- dans les zones sous influence ngàre.
préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: i- ou e-
Ex. itoi ilai ou elai ou ilà "une longue oreille"
La variante -lai du thème -là "long" est facultative
ibéâ ine "un grand trou"
ibéâ ikima "un autre trou"
it6i elokp ou ikoko "un trou"
Démonstratif 1: di
Ex. it6i di "cette oreille-ci"
itàle di "ce soleil-ci".
Démonstratif 2: di: ou y1:
Les deux variantes sont dialectales:
Ex. it6i di:ou yi: "cette oreille-là"
diso di: "cet oeil-là"
Préfixe pronominal: i-
-devant le totalisateur -tao "tout"
Ex. ibéâ itso "tout le trou"
ifo itso "toute l'affaire"
N.B. Vers Mbomo i correspond le plus souvent à e- ou e.
Ainsi, on trouvera ibéâ itso ou etso "tout le trou"
Préfixe connectif: là Ili-à1
Ex. it6i là Ili-à1 mwàna "l'oreille de l'enfant".
27
Préfixes sujets:
devant une marque verbale vocalique, exemple
au présent progressif, ex. it6i liikéna "l'oreille se
coupe"
devant un radical verbal ayant une consonne à 1-
l'initiale.
au passé récent, ex. it6i ikéni "l'oreille s'est -
coupée".
- au passé moyen, ex. it6i ikéné "l'oreille s'était
coupée.
Substitut nominal: dyé Idi- él ou dé "lui, elle,
le, la".
de ou dé Ex. dinu lbongi "la dent s'est brûlée";
dyé "eux, ils l'ont liibonga "elle, elle brûle"; bé àbani
vue(dent)."
Genres
La classe 5 constitue généralement le singulier de la
classe 6 et de la classe 10 dans de rares cas:
Cl. 5/6, d-/m-, i-/a- : it6i/at6i "oreille(s)";
dinu/minu "dent (s)" .
Cl. 5 /10, if3/p0 "affaire(s)"
Classe 6
Préfixes nominaux:
La classe 6 est caractérisée par un préfixes ayant deux
variantes:
6 Ima-1 /m-/-v
/a-/-cv
-le préfixelma-1
28
Il affecte les nominaux qui ont le préfixe de classe 5
Idi-1 au singulier ainsi que ceux de la classe 14 au
singulier.
Le préfixe ma- a deux représentations:
/m-/ devant une voyelle et attesté uniquement devant
des nominaux à initiale vocalique, ex.
disu/misu cl. 5/6 "oeil/yieux"
dinu/minu cl. 5/6 "dent(s)"
bwàdo/màdo cl. 14/6 "pirogue(s)".
bwanga/manga cl. 14/6 "danse(s)."
/a-/ devant consonne
Cette variante affecte la grande majorité des nominaux
à initiale consonantique qui présentent la variante i- du
préfixe de classe di- ainsi que certains nominaux des
classes 7, ou 9 au singulier.
Ex. it6i/at6i (5/6) "oreille(s)"
iku6/aku6 (5/6) "ciel/cieux"
ekuo/akuo (7/6) "pied(s)"
king6/aking6 (9/6) "cou(s)"
A côté de ceux-là il y a des nominaux qui n'ont pas de
singulier grammatical, ex.
méi Ima-ail "eau"
maké Ima-akal "rosée"
alông6 "sang"
andzinye "urine"
ambi "matières fécales humaines ou
fiantes"
awûda "huile"
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
29
Préfixe adjectival: a-
Ex. akuo anone "de grands pieds"
abm alé alé lalàalà--->alà1à1 de longs bras"
akuo akima "d'autres pieds"
"beaucoup de pieds" akuo ayiki
Démonstratif 1: ne
Ex. akuo mà "ces pieds-ci"
Démonstratif 2: mé
"ces pieds-là" Ex. akuo mà
Préfixe pronominal et numéral é-
- devant le totalisateur -tso "tout"
Ex. abéà àtso "tous les trous"
- devant les numéraux "deux" à "cinq"
Ex. akuo àba(à) "deux pieds"
akuo ésédo "trois pieds"
akuo ànai "quatre pieds"
akuo àtàno "cinq pieds"
Préfixe connectif: màlma-à1(?) ou à
Ex. ab= mà okondzi [ab= m6okondzi] "les bras du chef"
abéà mà pokotabéàmàpokol"les trous du village"
alumoà bà [akwaàbà] "leurs pieds"
La langue pratique deux formes du connectif:
la forme mà qui maintient la consonne du préfixe -
d'accord
- la forme à qui résulte de l'élision de la consonne
initiale du préfixe d'accord.
Préfixes sujets:
mg- devant une marque verbale vocalique, exemple -
- au présent progressif, ex. at6i méakéna "les oreilles se
coupent".
é- devant un radical verbal à initiale consonantique
- au passé récent, ex. at6i àkéni "les oreilles se sont
coupées".
30
- au passé moyen, ex. at6i ékéné "les oreilles
s'étaient coupées".
Substitut nominal: mà Ima-àI "eux, elles, les
leur"
Ex. mina méabonga "elles (dents), elles brûlent"; M
màabonga "elles, elles brûlent"; bisi léboni mà "nous, nous
les avons vues" (ex. les dents).
Genres:
Cl. 5/6 vu précédemment.
Certains nominaux ont leur singulier dans d'autres
classes, ex.
Cl. 7/6, ex. eboo/aboo "bras"; ekuo/akuo "pied(s)"
Cl. 9/6, ex. king6/aking6 "cous(s)"
Cl. 11/6, ex. lekàsi/kàsi/akàsi "feuille(s)"
Cl. 14/6, ex. bwàdo/màdo "pirogue(s)"
Remarque: le préfixe a- de la classe 6 tend à se
substituer à celui de la classe 10.
Classe 7
Préfixe nominal
La classe 7 est représentée par le préfixe suivant:
le-I /e-/ -Cv42,4
/e-/ -CV3
Les nominaux affectés de ce préfixe désignent des
parties du corps humain ou animal ainsi que des verbo-
nominaux, ex.
Ex. eb6mbo/ib6mbo "vagin(s)"
ek6d6/ik6d6 "peau/peaux"
ebelpfibela "cuisse(s)"
ebae/ibae "fleuve(s)"
ekuo/akuo c1.7/6) ou ikuo cl. 7/8 "pied(s)"
embd/bimbi Ibi-mbil "chose(s)"
31
On note une alternance de la voyelle du radical
"écorce(s) epaeipa6
Des verbo-nominaux:
ekoba "prendre"
eyemba "chanter"
eduma "courir"
"porter" ebéda
stp&s "apporter"
"aller" EkE
- Le préfixe le-I a deux représentations:
le/ lorsque la première syllabe du thème comporte une
voyelle de ler, 2e ou 4e degré d'aperture, ex. ek6d6 "peau"
/E-/ lorsque la première syllabe du thème comporte une
voyelle de 3e degré d'aperture, ex. EbElD "cuisse".
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: e-
On note deux variantes:
/e-/ lorsque le thème adjectival comporte une voyelle
de ler, 2e ou 4e degré d'aperture dans sa première syllabe,
ex.
ekuo elai "un long pied"
EkuD ekima "un autre manioc"
Ekup eyiki "beaucoup de manioc"
/E-/ lorsque le thème adjectival comporte une voyelle de
3e degré d'aperture dans la première syllabe, ex.
/
ekuo ene "un gros manioc
ekok "un manioc"
32
Démonstratif 1: y6
"ce manioc-ci" Ex. Ekua y6
Dironstratif 2: yé:
Ex. ekuo yé: "ce manioc-là"
Préfixe pronominal e-
- devant le totalisateur -tso "tout"
I
Ex. ekuo Etso "tout le pied"
Connectif: d-le-à1 (?)
Ex. ekuo é na [ckwàna ] "ton manioc"
ekuo à (yà) okondzi [ekwoèkondzi "le pied du chef"
Préfixe sujet: é-
- Devant une marque verbale vocalique:
au présent, ex.
ekuo éekpa "le manioc tombe"
- Devant un radical verbal ayant une consonne à
l'initiale, ex.
au passé récent et au passé moyen
ekuoékéni "le pied est coupé"
ekuo ékéné "le pied s'était coupé".
Substitut nominal; yà le- él "lui, elle, le, la"
Ex. ek6d6 yéepasa "elle (peau), elle se déchire"; yé
yéepasa "elle, elle se déchire"; mwéna &boni yà "l'enfant,
il l'a vue"(ex. la chose).
Genres:
D'une manière générale, la classe 7 constitue le
singulier de la classe 8. Mais certains nominaux de cette
classe admettent les classes 2 ou 6 pour former leur
pluriel. Tel est le cas de ekuo/akuo cl. 7/6 "pied(s).
il
Cl. 7/8, e-/i- : ektohkuo "manioc(s)"
Cl. 7/6, e-/a- : ekuo/akuo "pied(s)"
Cl. 7/2, : ebun(a) itumba/abun(a)
itumba"bagareur(s)"
33
Les préfixes d'accord des classes 7, 9 et 10 ont
fondamentalement les mêmes formes.
Classe 8
Préfixes nominaux
La classe 8 est marquée par deux préfixes
corrrespondant à deux sous-classes:
8 Ibi-I /bi-/ -ci
Le préfixeibi-I affecte deux thèmes à initiale
consonantique attestés dans le corpus, ex.
bimbl /singulier embù "chose(s)".
bité (pl.) "guerre"
Il est moins représentatif de la classe 8 que le
préfixe
Le préfixe li-j affecte la plupart des nominaux vus en
classe 7 (singulier):
t ,
ikuo "maniocs"
ik6d6 "peaux"
ikuo "pieds"
ib6mbo "des vagins"
ibae "foies"
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: i-
Ex. ik6d6 ibé ibé li-bé i-bé)" de mauvaises peaux"
ikeld6 ikima "d'autres peaux"
ik6d6 iyiki "beaucoup de peaux"
Démonstratif 1: bi
Ex. ik6d6 bi "ces peaux-ci"
34
Démonstratif 2: bi:
Ex. ik6d6 bi: "ces peaux-là"
Préfixe pronominal et numéral: i-
- devant le totalisateur -tsp "tout"
"toutes les peaux" Ex. ik6d6 itsD
- devant les numéraux "deux" à "cinq"
"deux écorces Ex. ipa6 ibaé
"trois foies" ibae isédo
bimbi inai "quatre choses"
ik6d6 iténo "cinq peaux"
Préfixe connectif: bé Ibi-à1 (?) ; é
On note deux variantes:
bà- ex. iktio bà okondzi [ikuo béokondzi "les maniocs
du chef".
à, ex. ilwo à bisi [ikwàbisi ] "nos maniocs"
Préfixes sujets:
bi- devant une marque verbale vocalique, exemple
"les peaux tombent" - au présent, ex. ik6d6 biikpà
(présent progressif).
i- devant un radical verbal à initiale consonantique.
- au passé récent, ex. ik6d6 ipasi "les peaux se sont
déchirées".
- au passé moyen, ex. ik6d6 ipasé "les peaux s'étaient
déchirées".
Substitut nominal: byé Ibi- ài (?) eux, elles,
les, leur"
Ex. ik6d6 biibonga "elles (peaux), elles brûlent"; byé
biibonga "elles, elles brûlent"; bàna &boni byé "les
enfants, ils les ont vues" (ex. les peaux).
Genres:
La classe 8 constitue généralement le pluriel de la
classe 7.
Cl. 7/8 vu précédemment.
35
Classe 9
Préfixe nominal: lel
La classe 9 est représentée par le préfixe mi-. Celui-ci
affecte les nominaux désignant des parties du corps, des
phénomènes naturels, ex.:
pembà/apembâ "nez"
king6/king6 ou aking6 cl. 9/6 "cou(s)"
ndàlmiandfto "case(s)"
ke5mbeak6mb6 "nom(s)
mbeleambtlà "pluie(s)"
ndzià/andzià "chemin(s)"
Préfixes d'accord
Les préfixes suivants ont été relevés:
Préfixe adjectival: e- ou e, o-ou 3, n- ou m-
On note les variantes suivantes:
/e-/ou /o-/
ndzià elcalû ou okil1t1 "un chemin court"
k6mb6 elai ou olai "un long nom".
/e-/ou /o-/, ex.
pembé one ou eue "un gros nez"

pembà Elcolcoou okolue "un nez"
On emploie au choix les préfixes e- (e-) ou o-(o-)
/n-/,ex.
pembé nda in -lal "un long nez"
king6 nda "un long cou"
0-
pembà (e)ne "un gros nez"
king6 "un cou court"
Ces deux dernières formes sont les plus usitées.
36
1: y6 Démonstratif
Ex. pembâ y6 "ce nez-ci"
Démonstratif 2: yé:
"ce nez-là" Ex. pembà yé:
ndzià à poko "le chemin du village"
Préfixe pronominal: e-
- devant le totalisateur -tso "tout"
Ex. pembà etso "tout le nez"
le-él (?) Connectif: yé ou é
pembà (y)à okondzi "le nez du chef"
ndzià (y)à poko "le chemin du village"
king6 (y)à okondzi [king6okondzi] "le cou du chef"
Ex.pembà yà no[pembà no] "ton nez".
Préfixe sujet: é-
.Devant une marque verbale vocalique
au présent progressif, ex. pembà éebonga "le nez -
brûle".
.Devant un radical verbal à initiale vocalique
au passé récent, ex. pembâ ébongi "le nez est brûlé" -
- au passé moyen, ex. pembà ébongâ, "le nez était
brûlé".
Substitut nominal: yà le- àI(?)"lui, elle, le, la "
yà Ex. ndàko y6 ébongi "cette maison, elle est brûlée";
ébongi "elle, elle est brûlée"; bisi léboni yé "nous, nous
l'avons vue"(ex. la maison).
Genres:
La classe 9 constitue traditionnellement le singulier
de la classe 10, ex. king6/king6 "cou(s)". On note que de
plus en plus la plupart des nominaux de cette classe font
leur pluriel en classe 6.
Cl. 9/10: king6/king6 "cou(s)"
Cl. 9/6, er-/a-: pembà/apembà "nez"