Les paradoxes de la domination linguistique

De
Publié par

Cet ouvrage tente de mettre au jour les processus de minoration et de domination linguistiques actuels en interrogeant et réactualisant les données concernant une notion phare de la sociolinguistique : la diglossie. Il prend comme principal terrain d'étude la situation sociolinguistique corse qui offre une nouvelle lecture de la diglossie à travers une possible mutation.
Publié le : samedi 1 juin 2013
Lecture(s) : 58
Tags :
EAN13 : 9782296538542
Nombre de pages : 370
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Àt arevsrc teo vugeraRo, inmaol Cannonet d etem e au ttre lesjourecssp or eimsud ontirano ddet  eoitanimoiugnil ncautle stsqieu srogeant en interilautnasr tetcaéesnéon ces lon donitnu ena tecnrla s de hareon peuqitsiugniloicoe.siosgldia  l :nirpapicet liarrl  Ienprcod e mmauitnos cooiilgnn détude la siterffo iuuon enu ueiqstui qseor cidlgl  a e àsoise levelle decturioat Pn.leibut m enussopvart sree approcselon un eàle  traattnd uenglas dee alcios tnemulosér ehn moer u pose deettnue ratu,sl giloéoidlet  eesitcnof stnemenno expdèletif licacéaluq iel sri eatinn.iol  Itiarelucuot d trobas langagiers en isuttaoi nedd mooitatnesérper eunaontitutins-insnoa eix aérds ptyq trir duutouolesnu nuP . ,si ghettlodée rcma-srptaqiilasitnoa langueues de lérucoi nete rrnes l verciatassos etneireésnep aiqitolop oil, uesuuqàp érestnp », peu traitée j« tetap omir enirent l «guan» e es, pitr chaentsffré sid gedl noaut ou Te.qutiisugniloicos al raet les palences sea bmviottusel ntmor re dcedée es roffualruettituconsits  traauits tid seitsfett ion cdes onl noitanimod ed  liés à aradoxestaoi nilalm niro, uesqjuuingiqsteriased  àuf neinémtsa u  np rar codésint dnstaé riov e ,regremenmmtano lnsdat niugsiituqse .uSivant une visée etninevrnoittsin ce, oetrauv egeal ed eriatutatst  ealérén gntme tam aseolnn noComaiie.Rloss dig elbrulpév natirrsco ue,cae e drd pésaesene  tnume pérenilinguisr euctdoé ialqu426 SRNC ,ASIL 0ge eanga cult enicnenes udl ec ss celà ivunsierertî ed fnocneréattaché à lUMR àtd  ioCsrci,ar 003-4-898-97342- 733e cultureangue etI BS N :c roes.semnnienc a»,s lel ed éitrec tnegues lans ettureoianr gése« d tiqitsL euid asolge si qenstuensioaRodex sd  eaLd omination LinguiPas Le
R Cl
Les PaRadoxes
La diglossie en questions
de La domination Linguistique
Sociolinguistique
 
        
Les Paradoxes
de la domination linguistique
Sociolinguistique Collection dirigée par Henri Boyer (Université de Montpellier 3)  Conseil scientifique : G. Bergounioux (Univ. d'Orléans, France), A. Boudreau (Univ. de Moncton, Canada), E. Boix (Univ. de Barcelona, Espagne), J.-F. De Pietro (IRDP, Neuchâtel, Suisse), J. Guilhaumou (CNRS, France), G. Kremnitz (Univ. de Wien, Autriche), M. Matthey (Univ. de Grenoble 3, France), B. Maurer (Univ. de Montpellier 3, France), H. Monteagudo (Univ. de Santiago de Compostela, Espagne), H. Penner (Univ. Católica de Asunción, Paraguay), A. Kristol (Univ. de Neuchâtel, Suisse), Ch. Lagarde (Univ. de Perpignan Via Domitia, France), M. Tournier (CNRS, France)   La Collection « Sociolinguistique »  se veut un lieu exigeant d'expression et de confrontation des diverses recherches en sciences du langage ou dans les champs disciplinaires connexes qui, en France et ailleurs, contribuent à l'intelligence de l'exercice des langues en société : qu'elles traitent de la variation ou de la pluralité linguistiques et donc des mécanismes de valorisation et de stigmatisation des formes linguistiques et des idiomes en présence (dans les faits comme dans les imaginaires collectifs), qu'elles analysent des interventions glottopolitiques ou encore qu'elles interrogent la dimension sociopragmatique de l'activité de langage, orale ou scripturale, ordinaire, médiatique ou même « littéraire ».  Donc une collection largement ouverte à la diversité des terrains, des objets, des méthodologies. Et, bien entendu, des sensibilités.  Dernières parutions  Marie-Désirée SOL, Imaginaire des langues et dynamique du français. Enquête sociolinguistique , 2012. Henri BOYER et Hedy PENNER (sous la direction de), Le Paraguay bilingue , 2012. Sabine EHRHART, LÉcologie des langues de contact. Le tayo, créole de Nouvelle-Calédonie , 2012.  Eléonore YASRI-LABRIQUE, La Turquie et nous. Enquête sur limaginaire turc de la France, 2010. Henri BOYER (sous la dir. de), Hybrides linguistiques. Genèses, statuts, fonctionnements , 2010. Patrick CHARAUDEAU (dir.), Identités sociales et discursives du sujet parlant , 2009.  
Romain C OLONNA  
        Les Paradoxes de la domination linguistique   La diglossie en questions                   L’H ARMATTAN  
   
 
                                     © L'H ARMATTAN , 2013 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00894-3 EAN : 9782343008943
 
NOTES DE LECTURE   Nous employons les guillemets français (« ») pour toutes les citations que nous faisons et les guillemets anglais (" ") pour les citations imbriquées. Nous maintenons systématiquement les italiques lorsque les auteurs cités les ont employés. Quand nous en sommes à lorigine au cours dune citation dauteur, cela est signalé par une note de bas de page indicative. Nous faisons apparaître systématiquement en note de bas de page et non dans la bibliographie finale les références sur lesquelles certains auteurs cités sappuient. Nous proposons deux bibliographies finales : lune relative aux références livresques de lensemble des auteurs cités et lautre relative aux références dordre institutionnel ; y figurent précisément les entrées relatives à lUnesco, au Conseil de lEurope, à lUnion européenne, aux institutions françaises (Assemblée nationale, Conseil constitutionnel, République française) et enfin à la Collectivité territoriale de Corse. Nous reproduisons avec fidélité les citations et les extraits des documents exploités. Cependant, pour les besoins de la rédaction, certaines citations ou extraits de documents en corse sont directement traduits en français. Lorsque la première personne du pluriel représente lauteur, les accords éventuels se feront au singulier. Dans le but déviter certaines répétitions, nous employons ladjectif et le substantif « insulaire » comme synonyme de « corse » ou « Corses ». Ils ne se réfèrent jamais dans le présent travail aux « îles » ou « îliens » de manière générale. La pagination de certaines citations ne figure pas après lannée de parution et la mention de lauteur bien que la bibliographie finale fasse apparaître une pagination complète de la référence dont est extraite la citation. Cette inconvenance est due à une consultation du document sur des réseaux internes ou sur des rééditions électroniques qui formatent la pagination initiale. Certains auteurs corses signent leurs publications avec le prénom tantôt dans sa version corsisée, tantôt dans sa version francisée. Pour davantage de lisibilité bibliographique, nous faisons toujours apparaître les références dans la seule version française. Quils nous en excusent.       
 
 
                                            
 
LISTE DES ABREVIATIONS ET SIGLES UTILISES  AB, B, TB : Assez bien, Bien, Très bien ADEB : Association pour le développement de lenseignement bi-plurilingue ADECEC : Association pour le Développement des Études archéologiques, historiques, linguistiques et naturalistes du Centre-Est de la Corse AERES : Agence dévaluation de la recherche et de lenseignement supérieur AILCC : Associu di lInsignanti di/in Lingua è Cultura Corsa (Association des enseignants de langue et culture corses) AN : Assemblée nationale Anim : Animateur ANPE : Agence nationale pour lemploi APC : Associu di parenti corsi (Association des Parents Corses) ATC : Agence de tourisme de la Corse Aud : Auditeur BAFA : Brevet daptitude aux fonctions danimateur BELMR : Bureau européen pour les langues moins répandues BOEN : Bulletin officiel de lÉducation nationale BU : Bibliothèque universitaire CAPES : Certificat daptitude au professorat de lenseignement du second degré CCECV : Conseil de la culture, de léducation et du cadre de vie CCU : Centru culturale universitariu CE : Conseil de lEurope CECRL : Cadre européen commun de référence pour les langues CESC : Conseil économique, social et culturel de Corse cf. : Confer, se référer à CIEMEN : Centre international Escarré pour les minorités ethniques et les nations CLES : Certificat de compétences en langues de lenseignement supérieur CNRS : Centre national de la recherche scientifique CNU : Conseil national des universités CRDP : Centre régional de documentation pédagogique CRPE : Concours de recrutement des professeurs des écoles CS : Conseil scientifique CSC : Cunsulta di i studienti corsi CTC : Collectivité territoriale de Corse DCL : Diplôme de compétence en langue DESS : Diplôme détudes supérieures spécialisées DGESIP : Direction générale pour lenseignement supérieur et linsertion professionnelle DGLF : Délégation générale à la langue française DGLFLF : Délégation générale à la langue française et aux langues de France DUDL : Déclaration universelle des droits linguistiques EBLUL : European bureau for lesser used languages ERTé CI2E: Équipe de recherche technologique éducation. Curriculum, Identité(s) et Espace dans lEurope et al : abréviation d et alii , « et les autres »  
 
 
FCPE : Fédération des conseils de parents délèves des écoles publiques FLNC : Front de libération national corse (Mouvement politique clandestin) FRC : Français régional de Corse GI : Ghjuventù indipendentista GP : Ghjuventù paolina HDR : Habilitation à diriger des recherches ibid . : ibidem , au même endroit INED : Institut national détudes démographiques infra : en-dessous INRA : Institut national de la recherche agronomique INRP : Institut national de recherche pédagogique INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques IUFM : Institut universitaire de formation des maîtres IUT : Institut universitaire de technologie JO : Journal officiel LAHIC : Laboratoire danthropologie et dhistoire de linstitution de la culture Langue H/L : Langue High (haute) / Langue L : Langue Low (basse) LCC : Langue et culture corses LMD : Licence  Master  Doctorat LRL : Lexicon der Romanistischen Linguistik LRM : Langues régionales ou minoritaires LV : Langue vivante NdA : Note de lauteur NTIC : Nouvelles technologies de linformation et de la communication op. cit. : opere citato , uvre citée. OPA : Opération publique dachat PADDUC : Plan daménagement et de développement durable de la Corse PEN club : Poets, Playwrighters, Essayists, Editors, Novelists, Non-fiction authors PNC : Partitu di a nazione corsa PRG : Parti Radical de Gauche PS : Parti socialiste RCFM : Radio Corsica Frequenza Mora SMIC : Salaire minimum interprofessionnel de croissance SMS : Short message service sqq . : pour le pluriel sequunturque (et suivantes) supra : au-dessus TIC : Technologies de linformation et de la communication TLFi : Trésor de la langue française informatisé UCPP : Université de Corse Pasquale Paoli UE : Union européenne UFR : Unité de formation et de recherche UMP : Union pour un mouvement populaire UMR LISA : Unité mixte de recherche Lieux Identités eSpaces et Activités UNESCO : Organisation des Nations Unies pour léducation, la science et la culture univ. : université VALS-ASLA : Vereinigung für Angewandte Linguistik in der Schweiz  Association Suisse de Linguistique Appliquée
 
INTRODUCTION 1   « Je vous enverrai vos papiers de titularisation lorsque vous aurez changé la langue de votre répondeur ». Tel était le message quil nous a été donné découter quelques jours après notre admission au CAPES de langue et culture corses. Ainsi, une fonctionnaire du ministère de lÉducation nationale, voulant sassurer de la validité de notre adresse postale, se confrontait à notre messagerie téléphonique en langue corse. Le fait ne lui plaisant guère, elle nous invitait donc sur un ton plutôt injonctif, à changer la langue de notre messagerie au profit du français, le tout sur fond de menace et rétention dinformations. Après que linquiétude dun blocage administratif eut été dissipée, une profonde interrogation allait émerger de ce malencontreux conflit : en effet, comment la République pouvait-elle en lespace de la même semaine nous admettre au rang de professeur de langue corse et, à la fois, nous refuser le droit dutiliser cette même langue dans un cadre aussi privé que celui dune messagerie téléphonique ? Bien au-delà du caractère anecdotique de cette histoire, une contradiction majeure semble être inhérente au devenir paradoxal de la langue corse. Contradiction que nous avons pu éprouver à des multiples reprises tout au long de notre parcours et qui nous a accompagné dans notre observation et notre pratique quotidiennes de la langue. Son élucidation, tout du moins partielle, est lobjectif de la présente étude. Ainsi, les contours de la recherche se sont rapidement précisés autour dune approche sociale de la langue : articulant des questions relatives à la sphère privée et publique ; concernant le rapport dialectique entre le français et le corse à travers les différentes politiques de la langue et du plurilinguisme ; ou ayant trait aux pratiques interculturelles et identitaires. Cest assez logiquement que cet ensemble problématique nous a conduit à envisager la question du corse à travers la notion de diglossie. Dautant plus que le concept est largement diffusé au sein des Études corses 2  (Comiti, 1992 ; 2005 ; Verdoni, 2004 3 ; Ottavi, 2008a ; Thiers, 2008a ; notamment) dont notre formation universitaire sest amplement nourrie, et au sein de la
                                                 1  Cet ouvrage est issu de plusieurs publications précédentes et dune thèse qui a pour titre « Transformations diglossiques. Lexemple corse », soutenue en novembre 2011 à luniversité de Corse. 2  Filière spécifique denseignement et de recherche en langue et culture corses (diplômes habilités Licence, Master, Doctorat). La spécificité de cette filière est évoquée par Jacques Thiers pour qui les Études corses ont été investies symboliquement dune grande responsabilité (Thiers, 2004). 3  Cette référence renvoie à un ensemble de publications auquel ont participé A. Di Meglio, P. Ottavi D. Foata, D. Verdoni & M-A. Versini ou encore J-M. Comiti dans le cadre dun recherche INRP sous la direction de J-L. Derouet et B. Garnier (2002).  
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.