Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 24,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

LES VERBES PERSANS

De
344 pages
Ce présent livre se donne comme but :
- de présenter une liste complète des verbes disponibles dans le lexique du persan,
- de présenter un modèle exhaustif de la formation morphologique des verbes persans,
- d'aider à résoudre les problèmes liés à la production et/ou à la compréhension de formes conjuguées des verbes persans,
- de présenter succinctement les contextes phrastiques dans lesquels les formes verbales se réalisent.
Voir plus Voir moins

Les verbes persans
Morphologie et conjugaisons

@ L'Harmattan, ISBN:

2001 2-7475-1272-X

Mohsen HAFEZIAN

Les verbes persans
Morphologie et conjugaisons

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

-

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest - HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino - ITALIE

Je tiens à remercier Marzieh BABADI, pour ses aides et son indispensable participation à la préparation du présent livre. Mes remerciements vont aussi à Sophie CRONIER. Sans ses encouragements, ses conseils judicieux et son appui scientifique ce travail n'aurait pas vu le jour. J'exprime également toute ma reconnaissance pour Claude GRUAZ dont les enseignements m'ont foumi la pierre d'angle de toute la réflexion sur ma propre langue.

Sommaire

. . . . .

Avant-propos Critères appliqués à la présentation des verbes Modifications fonnelles des lettres en fonction de leur position Transcription phonétique Abréviations
des verbes des verbes simples

p.3 p.4 p. 5 p. 7 p. 10 p.ll p. p. p. p. Il 13 14 15

I. Morphologie 1. Morphologie 1.1. Classe A 1.2. Classe B 1.3. Classe C

2. Morphologie des verbes dérivés 2.1. Verbes dérivés par préfixation 2.2. Verbes dérivés par infixation (Verbes factitifs) 3. Morphologie II. Désinences des verbes composés et pronoms personnels

p. 18 p. 19 p. 19 p.2l p.25 p.27 p.27 p.27 p.2S p.33 p.35 p.35 p.35 p.35 p.36

III. Typologie des verbes 1. Verbes pleins 2. Verbes défectifs

3. Verbes auxiliaires et semi-auxiliaires
4. Verbes transitifs IV. Syntaxe des Modes et des Temps 1. Modes personnels 1.1. Indicatif 1.1.1. Présent simple 1.1.2. Présent progressif

1

1.1.3. Présent accomp1i 1.1.4. Passé simple 1.1.5. Imparfait 1.1.6. Itnparfait accompli 1.1.7. Plus-que-parfait 1.1.8. Plus-que-parfait surcomposé 1.1.9. Futur 1.2. Subjonctif 1.2.1. Présent 1.2.2. Plus-que-parfait 1.3. Impératif 1.3.1. Impératif positif 1.3.2. Impératifnégatif 2. Modes impersonnels 2.1. Participes 2.1.1. Participe présent 2.1.2. Participe passé 2.2. Infmitifs V. Tableaux de conjugaison 1. Tableaux des verbes de la classe A 2. Tableaux des verbes de la classe B 3. Tableaux des verbes de la classe C 4. Tableaux des verbes dérivés 5. Tableaux des verbes composés

p. 38 p.39 p.40 p.42 p.42 p.44 p.45 p.46 p.46 p.49 p. 50 p. 50 p. 51 p.52 p.52 p. 52 p. 53 p. 55 p.57 p. 57 p. 173 p. 191 p.269 p.289 p.297 p. 339

. Liste des verbes . Bibliographie

2

Avant- propos Le présent travail, destiné principalement aux apprenants francophones du persan, s'est donné comme buts: - de présenter une liste complète des verbes disponibles dans le lexique du persan. Les verbes qui se trouvent dans cette liste, appartiennent à différents registres, à différentes régions persanophones et à différents usages. Cependant, les verbes présentés dans les tableaux-types, à une exception près, se trouvent parmi les verbes les plus fréquents du persan de l'Iran. Dans la liste, l'absence de marque d'usage (littér., VX.,etc.) indique que le verbe concerné est d'un usage courant. - de présenter un modèle exhaustif .de la formation morphologique des verbes persans. L'analyse portant sur la formation du verbe simple, qu'il constitue une unité lexicale à lui seul, ou qu'il fasse partie intégrante des verbes dérivés ou des verbes composés, a été le pivot de toute notre explication. - d'aider à résoudre les problèmes liés à la production et/ou à la compréhension des formes conjuguées des verbes persans. La présentation séquentielle des formes conjuguées dans les tableauxtypes, la transcription phonétique et la traduction de l'ensemble de verbes visent à répondre à cette exigence didactique. - de présenter succinctement les contextes phrastiques dans lesquels les formes verbales se réalisent. Cependant, les explications d'ordre syntaxique ne sont abordées que pour préciser les formes conjuguées de tel ou tel verbe. Etant donné que ce travail est, à notre connaissance, le premier dans son genre, il peut être aussi utile aux persanophones pour tout usage qui concerne les verbes et leurs formes conjuguées.

3

Critères appliqués à la présentation des verbes
Les critères en question sont les suivants: - La classification des verbes selon les modifications morphologiques et fonnelles observables dans le passage du radical I au radical II. Tous les verbes dont les radicaux présentent des propriétés morphologiques et/ou fonnelles identiques se trouvent dans la même classe verbale. Ainsi, nous avons constitué trois classes verbales. La classe A. (Tableaux 1-58), la classe B. (Tableaux 59-67) et la classe C. (Tableaux 68-106). Les verbes dérivés dont le radical est l'un des verbes de ces classes se trouvent dans les tableaux 107116. Cela est aussi vrai pour les verbes composés qui s'observent dans les tableaux (117-120). - La subdivision des classes en fonction de la lexicalisation ou non lexicalisation des fonnes verbales « participe passé », «participe présent », « infmitifpassif» et « infmitiffactitif». - La subdivision des classes en fonction de la présence ou de l'absence des variations graphiques des verbes dans les dictionnaires consultés. Ces variations présentent des fonnes graphiques parallèles. Cependant, quand ces fonnes graphiques sont jugées non récurrentes, nous les avons pas enregistrées. Quand les variations formelles ne concernaient que le verbe présenté dans le tableau, nous les avons marquées par un astérisque (*). - Le groupement de tous les verbes dérivés d'après leur verbe racine. Dans la liste, ces verbes qui suivent immédiatement le verbe racine sont présentés centrés dans la colonne concernée. Pour les rares verbes composés que nous avons cités, en guise de précision, le même arrangement typographique est effectué. Ces critères sont rigoureusement appliqués à l'ensemble des verbes recueillis dans le présent livre.

4

Tableau a.
Modifications formelles des lettres en fonction de leur position

Initiale

Médiane ~"

Finale r!

Isolée C

~.
~'" ~~"
~y

t!
@

t
~ri

~~A
~~III

~.-

~.-

,.

,.

A

.
i

~..
.

..,.
..;.

..,
..;.

:;

~~J
.I

~.. 1

"
J
...

J
J
f

~.
it,
~f +

~l-

â
~! ....
'-' '-'

~t.
w
w .,

., i
A

~.
.
,. ~~.

y

..;.
,.
'-'

.:.

5

Initiale ; S 1 a .s, 1; J j It J ~.) T J

Médiane i £ I. la Ji ~-

Finale '-Â -.:1 ..1 ... ".

Isolée ..; .:J J ~. J. .s; ~J

A .a. .i. , J

~j It ~J .) t J

6

Tableau b. Transcription Lettres Simples / Composées phonétique

Phonèmes persans Voyelles

r,',~
....

laI Postérieure , ,

---,
.... .J. ,/

/al
~Antérieure

---, , ,
.... ..I-

~,.
.... ..l-

le/
Moyenne ou fermée

---,
J:, ..

, ,

/o/
~Arrondie, postérieure

. ..

,

.. "

J , J' ,

lill Brève ou lonKUe ~/u/ Arrondie, Antérieure Semi-voyelles

..s

/jl Palatale Iw 12 Vélaire

J

Cette lettre précédée d'une lettre consonantique, d'une lettre qui transcrit une semi-consonne, ou à l'intérieur de deux lettres consonantiques, transcrit le phonème IiI. La même lettre précédée etlou suivie d'une lettre vocalique ou à l'intérieur de deux lettres vocaliques transcrit la semi-consonne Ij/. 2 Cette lettre cOITespondà la semi-voyelle /wl quand elle est précédée d'une voyelle.

1

7

Tableau

b. (Suite)

Phonèmes persans Consonnes

w

Ibl
Occlusive, labiale, sonore

w
~,'"

Ipl
~Occlusive, labiale, sourde

Itl Occlusive, dentale, sourde ~Idl Occlusive, dentale, sonore

.:J

Ikl Occlusive, alatale, sourde IgI Occlusive, alatale, sonore Itfl
ré- alatale, sourde

..J
G

~letl

.J
J ~'tJII'~
j

ré- alatale, sonore Ifl Fricative, labiodentale, sourde I v 13 Fricative, labiodentale, sonore Isl Fricative, si .ante, sourde

, ..;,.,~
I.

/zl
Fricative, si ante, sonore

If/ ~Fricative,chuintante, sourde

3 Cette lettre transcrit la consonne Ivl quand elle est précédée etlou suivie d'une lettre vocalique ou à l'intérieur de deux lettres vocaliques. 8

Tableau

b. (Suite)

Lettres
Simples / Composées

Phonèmes

persans Consonnes

J

A

C,1Ii f

I 31 Fricative, chuintante, sonore Ih!
Fricative, glottale, sOll:ffle,sourde

ImI Occlusive, nasale, bilabiale ln!
~Occlusive, nasale, dentale

J
J f,.j

III Fricaüve,Hquide, sourde I ri
Fricative, liquide, roulée, sonore

t,

I ql Occlusive, uvulaire, sonore ~Ix! Fricative, postvélaire, sourde

9

Abréviations
Ait. : Alternance Auxil. : Auxiliaire Corn. : Composé Déf. : Défectif Dér. : Dérivé Ef. : Effacement Ex. : Exemple fame : Familier Inf.: infinitif Inf. passif: Infinitif passif injure : Injurieux littér. : Littéraire P. Passé: Participe passé P. Présent: Participe présent rég. : Régional RI. : Radical I. RII. : Radical II. tr. : Transitif intr. : Intransitif Var. : Variation graphique du verbe vieil. : Vieilli. Pour les verbes dont l'usage n'est plus fréquent,mais qui reste comprisde la
plupart des locuteurs.

vx. : Vieux. Pour les verbesqui sont sortis de l'usage et
dont le sens demeure généralement opaque.

10

I. Morphologie des verbes
Les verbes du persan se partagent, selon le type de leurs constituants, en trois groupes: les verbes simples, les verbes dérivés et les verbes composés. La fonne infmitive des verbes, qu'ils soient simples, dérivés ou composés, contient toujours: i. le [an] ,;,; comme désinence de l'infmitif qui se trouve, sans aucune exception, à la fm, et ü. deux radicaux verbaux dont l'usage est spécifié selon le temps et le mode de l'énoncé. Ces deux radicaux sont:

. Le radical

I. (ci-après RI.) qui fait partie des constituants du

passé simple, de l'imparfait, du futur et du participe passé. Précisons que le participe passé participe à la construction du présent accompli, de l'impar:fait accompli, du plus-que-parfait, du plus-que-parfait

surcomposé de l'indicatif et à la construction de l'infinitifpassif.

.

Le radical II. (désormais RII.) sur lequel sont fOImés le

présent simple, le présent progressif, le futur de l'indicatif et le participe présent. Les radicaux verbaux et leur morphologie fonnent l'axe de toutes nos démarches à l'étude de l'ensemble des verbes du persan. 1. Morphologie des verbes simples La forme infmitive d'un verbe simple est, sur le plan synchronique, indécomposable en des unités affixales et/ou lexicales. Cet infInitif contient alors une désinence et deux radicaux dont l'un est dérivé de l'autre. L'identification Il de la désinence ne pose

pratiquement aucun problème. Mais comment se distinguent les deux radicaux au sein d'un infinitif? Les radicaux verbaux sont le résultat de modifications formelles successivement appliquées à l'infinitif. Voici de quoi il
s'agit:

- Le RI. est issu de l'effacement
verbes persans.

de la désinence de l'infinitif

[an] ~~. Cette règle ne connaît aucune exception dans l'ensemble des

- Le RII. est le résultat d'une série de modifications

formelles

effectuées

sur l'un ou plusieurs graphes finaux du RI. Nous

reconnaissons trois classes de modifications formelles dans le passage des RI. aux RII. des verbes persans. Ces modifications sont

entièrement régulières. La régularité en question est la base théorique, et expérimentale, de la subdivision des infinitifs persans dans notre approche. A chaque classe de modifications formelles est, alors,

attribuée une classe verbale 1 :

. La classe A contient tous les RII. issus de l'effacement
graphe ou d'un groupe de graphes du RI. Ex. : Inf. [xaridan] ~~..; ~ RI. [xarj~ J.J";~ RII. [xar] ~

d'un

.
1

Les RII. résultant de l'alternance d'un graphe ou d'un

groupe de graphes du

~.

se rangent dans la classe B.

Cette régularité effective et observable dans tous les verbes du persan, nous permet
tant que les notions "régulier" et "irrégulier" ne concernent que la forme

d'insister,

12

Ex. : Inf. [!fidan] ~~

~ RI. [!fidJ ~

~ RII. [!fin] ~ opérations (effacement

.

L'accumulation

des deux dernières

et alternance) dans le passage du RI. au RII. se trouve dans la classe C. Ex. : Inf [doftan] ~,~ ~ RI. [daft] ~,~ ~ RII. [doJj J'~

Sont identifiables, à l'intérieur de chaque classe verbale, une série de segments graphiques dont la modification marque, comme nous venons de le voir, le passage du RI. au RII. C'est à partir de ces considérations que nous décrivons, dans ce qui suit, l'ensemble des modifications formelles et les segments qui y sont associés.

1.1. Classe A
Cette classe contient tous les infinitifs dont le RII. est issu de l'effacement du segment final du RI. Le segment en question peut être formé:

. d'un

seul graphe. Ces graphes sont [d]

~

et [t] ~.

Ex. : Inf. [ovardan] ~"~J~T RI. [ovardJ ~.)~T RII. [a var] J~T ~ ~ 2 Inf. [bof tan] ~~ ~ RI. [boft] ~~ ~ RII. [bof] J~

.. de deux graphes. Les segments effacés sont: [ad] ~l ,
~ et [id] ~

[st]

.

Ex. : Inf. [oftodan] ~"~\;j1 RI. [oft adj ~\;j1~ RII. [oft] ~1 ~

morphologique, sur le fait qu'il n'y a pas lieu de parler de verbes réguliers et irréguliers en persan. finale. De fait, ces deux graphes font partie, à moins qu'ils ne soient les seuls graphes à modifier, de tous les segments à modifier dans le passage du RI. au RII. 13

2 Il est à noter que tous les RI. ont soit le graphe [t] ~, soit le graphe [d] ,) à la position

Inf. [zif tan] ~.J

~ RI. [zist] ~.J

~ RII. [zi] ~j

Inf. [xaridan] ~~~ ~ RI. [xaridj ~~ ~ RII. [xar] ;

...
[mad]
.L:o

de trois graphes. Les segments et [oft] ~
~.

effacés sont:

[est] ~

,

,

fist] ~

Ex. : Inf. [danestan] ~,~

~ RI. [danest] ~,~

~ RII. [dan] ~,~

Inf. [amadan] ~~T ~ RI. [amadj ~T ~ RII. [a] T

Inf. [negaristan]
Inf. [pazirotan]

~~
~~~ ~

~

RI. [negarist]~~
~

~

RII.[negar]

~

RI.[paziroft] ~~ ~

RII. [pazir] J!~

Les infinitifs simples de la classe A et leurs formes conjuguées se trouvent dans les modèles 1 à 58 du présent livre.

1.2. Classe B
La classe B contient tous les infinitifs dont le RII. est issu de l'alternance du segment final du RI. avec un autre segment. Les segments alternants sont chacun construits à l'aide:

. d'un
Ex. : Inf. [zadan]

graphe. Le seul couple alternant est [d] ~ I [n] ~ .
~'~j ~ RI. [za~ ~j ~ RII. [zan] ~j

.. de deux graphes. Les segments alternants sont: [st] ~ / [nd]
o. Ex. : Inf. [bastan]
~

, [ft]

~

I [rd]

:J), [id] ~ I [aw] J' , [ad]

~~I [aw] J'et

[ad]

~l / [ah]

Inf. [gaftan]

~ ~

~ ~

RI. [bast] ~
RI. [gait]

~

RII. [ban£tl

~
~~

."~ Io~ ~ RII. [gar£tl
,

~ Inf. [fenidan] ~'t... A. RI. [fenilfl ~
--

~ RII. [fenaw]

~

,

Inf.

[fodan] \JJ:;.~ RI. [Jo£tl ~ ~ RII. [Jaw] ~
14

Inf. [dodan]

~"~I~ RI. [da£tl ~I~~ RI!. [dab] o"~ ~

Un seul cas où l'alternance des constituants

en question concerne l'ensemble

du RI. est le cas du verbe [didan] ~~~ , dont [did] ~~

est le RI. et [bin] ~ le RII. Cela est le seul et unique cas de radical supplétif en persan.

Les infinitifs simples de la classe B et leurs formes conjuguées se trouvent dans les modèles 59 à 67. 1.3. Classe C Les RII. de la classe C des verbes simples sont le résultat d'une double modification formelle des constituants graphiques du RI.: l'effacement, d'un côté, et l'alternance, de l'autre côté. Le segment tronqué et/ou le segment alternant peut être constitué d'un seul graphe, de deux et même de trois graphes. L'identité des

segments tronqués des RI. est le critère primaire de la souscatégorisation des infinitifs de la classe C. Les formations graphiques des segments à modifier sont les suivantes:

.

Les segments tronqués et les segments alternants sont

constitués d'un seul graphe. Les deux graphes tronqués sont: [d] ~ et
[t] ~ : i. Ef. rd] ~ ~ AIt. [u] J Il [0] Ex. : Inf. [andudan] ~"~J.ut~ RI. [andu~ ~J.ut ~ RI!. [anda] '.ut

15

..
~

AIt. [0]" /

[a]
:J; ~ RII. [bar]';

Ex. : Inf. [bordan]

;,,':J; ~ RI. [bor£tl
~

~ AIt. [0]

/ [i] \S

Ex. ; Inf. [mordan]

;,,~~ ~ RI. [mora1 ~~ ~ RII. [mÉ] ~
~

~

AIt. [0] / [0] l
~JjT~ RI!. [ozar] Jlj'

Ex. : Inf. [ozordan]

;"'~JjT~ RI. [ozor4J

ii. Ef. [t] ù ~ AIt. [x] Ex. : Inf. [boxtan]

t/

[z] j

~I.N1 ~ RI. [andoxtj ~ AIt. [x]

~I.N1 ~ RII. [andoz]

jl.N1

t / [s] ~
,

Ex. : Inf. [Ienoxtan] ~~
~

,

~ RI. [Ienoxt:) w.~ .. ~ RI!. [Ienos] ~u

AIt. [x]

t / [I] ~
RI. [foruxtj ~~
~ ~

Ex. : Inf. [foruxtan]
~

~~

~

RII.[foru}]~~

AIt. [s] ~ /

[h] ~ RII. [xoh] .1,,;.

Ex. : Inf. [xaJtan] ~',,;.

~ RI. [xostj ~',,;.

~ AIt. [s] ~ / [n] ;"

Ex. : Inf. [I ekastan]
~

~

,

~

RI. [Iekastj ~
/ [r] J

,

~

RII. [Iekan]

~

,

AIt. [I] ~

Ex. : Inf. [doItan] ~,~

~ RI. [daft:) ~I~ ~ RII. [doJj J'~

~ AIt. [I] ~ / [1]J Ex. : Inf. [heItan]

~

, ~

RI. [heftj ~

, ~

RII. [hell ~,

16

(suite) Ef. [t] ~ ~ AIt. [f] J I [b] Y

Ex. : Inf. [joftan]

~lt
~

~

RI. [joftj

~lt

~

RII. [job]

ylt

AIt. [f] J / J [w]
~

Ex. : Int: [raftan]

~~

RI. [raft] ~~

~

RII. rra w] J~

.. Les segments tronqués sont constitués d'un graphe. Ces
segments sont rd] .) et [t] ~. Les segments alternants sont constitués de deux ou de trois graphes:
Î. Ef. [d].) ~ AIt. [ar] J" [on]~' Ex. : Inf. [kardan] ~':J.J ~ RI. [karlt] :J.J ~ RII. [kon]

)

Îi. Ef. [t] ~ ~ AIt. [as] 4.JM' [in] \,)! /

Ex.: Inf. [nefastan]

;j

'.~ ~

..

RI.

[nefast] ~
., / raz] j

, ~

RI!. [nefin] ~

,

~ AIt. [ox] t

Ex. : Inf. [poxtan]

~
~

~

RI. [poxt]

~

~

RII. [paz] ~

Alt. ref] ~ I [is] ~
, ,

Ex. : Inf. [neveftan] ~.,;

~ RI. [neveft] ~.,;

, ,

~ RII. [nevis] ~.,;

,

~

AIt. ref] ~ I [or] JI
~:. }'i ~ RI. [oqeftj ,~i ,"~A ~ RII. [oqaJj J~i

Ex. : Inf. [oqeftan]

~ AIt. [of] J' / rub] YJ Ex. : Inf. [of of tan] ~i ~ RI. [of oftj ," {..i ~ RII. [oJub] y~i

17

(suite) Ef. [t] ~ ~ Ex. : lnf [xQstan] ~l;..

Alt. [as] ~l / riz] ~ --) RI. [xast] ~~ ~ RII. [xiz] ~

... Le segment
i. Ef. [eft] ~
Ex. : Inf. [gereftan]
,

tronqué est constitué de plusieurs graphes et

les segments alternants sont tous fonnés d'un seul graphe.
~

AIt. [e] ,. I ri] \S
RI. [gereft] .:.;,.j,t ~ RII. [gÉ] .. , I [u] J

~,t .. ~

d

ii. Ef. [ft] .:.;,.j Alt. [0] ~

Ex. : Inf [goftan] iii. Ef [st]:..., Ex. : Inf [f ostan];j

~
--)0

~

RI. [goftj

d
J

~

RII. [gu]

.I ,

Alt. [0]
.lA,

" I [u]

~

RI. [f ost} ~

~

RII. [f u] ~.

Les formes conjuguées des infinitifs simples de la classe C sont rangées dans les modèles 68 à 106 du présent livre. Ces trois classes d'infinitifs sont également identifiables dans les infinitifs dérivés et les infinitifs composés que nous allons
présenter dans la suite.

2. Morphologie des verbes dérivés
Les infinitifs dérivés du persan se répartissent en deux groupes: les verbes dérivés par préfixatio~ et les verbes dérivés par infixation.

18

2.1. Verbes dérivés par préfixation Les préfixes verbaux du persan contemporain sont:
[boz] j~
'
~

[bar]
3

~
'

[dar] .J~ , [far] ),

[faro] ,) , [foru] .,),

[va] fJ ,

[var]

.)J .

Ces préfixes précèdent l'infinitif simple. Par cet ajout, ni la forme graphique ni les formes fléchies ou dérivées de l'infinitif de base ne subissent de modification. De ce fait, la classe verbale des infinitifs dérivés est identique à celle des verbes simples. A titre d'exemple, on peut citer les cas suivants qui sont fondés sur des infinitifs simples appartenant à trois classes verbales différentes:
Ex. : Inf. [bazxaridan] ~~.J.j~ ~ RI. [bazxarid] ~.J.j~ ~ RII. [bazxar] ).j~ Inf. [bmfidan] ~~; Inf. [vadoftan]
~I.)IJ

~ RI. [balfid] ~;
~

~ RII. [balfin] ~;
JI.)IJ

RI. [vadoJt]

~I.)IJ ~ RII. [vador]

2.2. Verbes dérivés par infixation (Verbes factitifs) Certaines notions évoquées par les locutions verbales telles que faire dormir, faire courir, faire manger, s'expriment, en persan, par les verbes dérivés par infixation. Nous les appelons ci-après

3

Un regroupement de certains préfixes selon leur origine étymologique commune a
(ex. [bar]

été possible

.;

et [var] ~).

Cependant,

nous

les avons

présentés

séparément du fait que la variation formelle en question s'associe souvent, sur le plan synchronique, à une fonction sémantique différente.

19

infinitifs

factitifs. La fonnation morphologique des verbes factitifs se

réalise en deux temps:

-l'ajout

de l'infixe [an] ~f aux RII. des verbes simples,

- la substitution

du segment graphique qui se trouve, pour les

verbes appartenant à la classe B et à la classe C, entre l'infixe ajouté et

la désinence de l'infmitifpar les segment [id] ~ ou rd] .) . A titre d'exemple, nous avons présenté ci-dessus trois verbes appartenant aux trois classes verbales distinctes. Le résultat de la deuxième opération morphologique est fort conséquent: tous les

verbes factitifs du persan, quelle que soit la classe verbale du verbe de base, appartiennent à la classe A. Les exemples suivants font allusion au même fait:
A. Inf [xurdan] ~.-~,).,>manger) (

~ RII. [xur],).,> + [an] ~f ~ [xuran] ~f,)'p + rd] ~ ou [id] ~

~ Inf factitif [xurandan] ~~f,).,>, [xuranidan] B. Inf [gaftan]

~:Yf.J"';'(faire manger)

~

(tourner)

~ RII. [gard]~.J + [an] ~f ~ [xuran] ~f~.J + rd] .)OU[id] ~ ~ Inf factitif [garandan] ~J;'.).J, C. Inf [poxtan] ~RII.
~

[gardanidan]

~:Y'j.J (faire tourner)

~

(cuire)
~

[paz]

~ + [an] ~f

[pazan] ~,~ + rd]
'

.)

ou [id] ~

Inf. factitif [pazandan] ~J;t~ [pazanidan] ~:Ytj~ (faire cuire) Il est à noter que le RII. des verbes factitifs sont les participes

présents

des verbes de base. Cependant,

les verbes

factitifs,

eux-

20

mêmes, sont dépourvus de la forme participe présent et cela en raison

de l'impossibilité de succéder deux morphes identiques, ici [on] ~, ,
dans le même mot.4 Dans la liste, tous les verbes dérivés sont immédiatement

enregistrés après les verbes simples dont il sont issus. Les formes conjuguées des infinitifs dérivés sont rangées dans les tableaux 107 à
116 du présent livre.

3. Morphologie des verbes composés
Tous les verbes composés du persan comprennent un verbe morphologiquement simple ou dérivé, que nous appelons le noyau verbal, et un syntagme adjoint qui le précède. Le syntagme adjoint peut contenir un adjectif, un substantif ou un adverbe. Ces unités lexicales peuvent être simples, dérivées ou composées. Par exemple dans les verbes composés ~--~.)~j ~ [zamin xurdan]

(tomber par terre) et [gardef kardan] ;,,'~~~~~ (se promener), (terre) et [gardef] ~~~ est un mot

les syntagmes adjoints sont: [zamin] ~j (promenade). Dans ces exemples,

[zamin] ~j

morphologiquement simple et [gardeJ] ~~~ un substantif dérivé dont
la base est le RII. du verbe [gardidan] ~~~~ (tourner).

4 Il est, morphologiquement, possible de construire les verbes factitifs à partir de tous les verbes simples. Cependant l'usage ne se contente que d'une partie de cette possibilité. Dans les tableaux-types de la conjugaison, nous n'avons enregistré que les formes existantes et attestées. 21

Les syntagmes adjoints, qu'ils soient simples, dérivés ou même composés, participent sans aucune modification formelle à toutes les formes fléchies ou dérivées des verbes composés. Ainsi, les radicaux des verbes composés que nous venons de citer sont:
Inf. [zamin xurdan] ~"~.J";' ~j ~ RII. [zamin xur] .J";' ~j , ~ RI. [zamin xurd] ~.J";'~j

Inf. [gardef kardan] ~..~~,.;~~ ~ RI. [gardef kard] ~~ ,.;~~ .. .. ~ RI!. [gardef kon]

J ,.;~~

Il est à noter qu'une expression verbale telle que raz xud gozaftan] ~J!~.,;. jl (se sacrifier), ne fait pas partie de la classe des verbes composés dans la mesure où le syntagme adjoint, [az xud]~'p jl (de soi), n'est pas un mot du lexique mais une séquence syntaxique. A quelle classe verbale appartiennent les verbes composés? Vue la stabilité formelle du syntagme adjoint, les infinitifs composés

appartiennentà la classe de leur noyau verbal. 5
Au contraire du nombre très élevé de verbes composés persans, le nombre de verbes simples qui constituent le noyau verbal de ces verbes est bien restreint. Les verbes simples cités ci-dessous sont les noyaux verbaux les plus fréquents des verbes composés du persan d'aujourd'hui:
5

Ce fait est aussi observable dans les verbes composés du français tels que maintenir,
culbuter, etc.

colporter, ferrouter,

22

ramadan] ~'~T (venir), [avardan] ;;~J~T (apporter), [bordan] ;;~; (emporter), [bastan]

~

(fermer), [xQstan] ~,~

(vouloir), [xurdan] ;;~J~ (manger),
(avoir), [didan] ~~.) (voir), [raftan] (construire), [Iodan] ~~ (tirer), [gardidan] ';J..t~.J ~~.)~ (exhiber),

[dadan] ~~.)f.) (donner), [daftan] ~,~

,;::,~ (aller), [zadan] ~~j (battre), [saxtan] ~~ (devenir), [kardan] ~~.J (faire), [kefidan] .;~

(se tourner), [gereftan] ';::'.J
[nahadan]

(prendre),

.;.)~ (mettre), [jaftan] ~~

[nomudan] (trouver). 6

Il atTive que l'infmitif simple soit doublé par une fonne composée. Présentons un exemple: Inf 1. [soridan] ;;-JJ~ (glisser) ~ RI. [sorid] JJ~ ~ RII. [sor]';'
Inf 2. [sor xurdan] ~".)~.;, (glisser) ~ RI. [sor xurd] .)J.PJ~ ~ RII. [sor xur] J~';'

Sur le plan morphologique et en ce qui concerne les fonnes verbales, il n'y a aucune différence entre cet infinitif et un autre infinitif composé qui n'est nullement le doublet d'un infinitif simple. Tenant compte du rôle canonique des noyaux verbaux des infmitifs composés, et du fait que tous ces noyaux se trouvent, catégorisés, sur la liste des infinitifs simples et/ou dérivés, nous nous sommes contenté de présenter quatre infinitifs Tableaux 117-120). composés (Cf.

6

Les sens mentionnés de ces verbes sont leur sens premier. Le sens du verbe composé n'est souvent pas issu d'une simple addition du sens du noyau verbal et celui du syntagme adjoint. Ainsi, le sens du verbe [zamin xurdan] i~~ ~ n'est nullement « manger la terre» mais « tomber par terre)}. 23

Précisons que l'infinitif cité dans le tableau n° 120 appartient à la classe des infinitifs passifs. La structure d'un infinitif passif est constituée du verbe auxiliaire [fodan] :J~ et d'un syntagme adjoint qui le précède. Le syntagme adjoint d'un infinitif passif est, par définition, le participe passé du verbe principal:
Ex. : Inf. [paziroftan] ~J!~ (accepter), ~ P. passé. [pazirofte] (être accepté)

~~~

Inf. passif. [pazirofte Jodan] \J~ ~J!~

Dans les tableaux-types,

nous n'avons

indiqué que les

infinitifs passifs qui ont été lexicalisés dans les dictionnaires de référence.

24

II. Désinences et pronoms personnels
Selon les formes verbales, nous distinguons trois types de désinence:

. Au RI. du verbe s'ajoutent
I

cinq désinences personnelles:

[am] r~ ri] , rim] r! ' [id] -'! I [and] ~/. '-$ Ex. : Inf. [gereftan]

;i;J~ (prendre)
~

~ RI. [gereft] ~~

~

Pronoms personnels

[gereftam]

fJf.

~ [man]';' Ge) [tu].jJ (tu) [u]J' (il/elle)

[gereftl] ~~ [gereft] ~~ [gereftim] &Jf. [gerefti£t)~~
[gereftan£t) Ji:J~

[ma] L.. (nous) [Joma] W (vous) [anha] L,;T ~~, (ils / elles) ou

Comme on peut le constater, la forme verbale de la 3ème personne du singulier est dépourvue de désinence. Ces désinences s'ajoutent lors de la conjugaison des verbes au passé simple et au plusque-parfait de l'indicatif.

.. Au RII. du verbe s'ajoutent six désinences personnelles:
[id] [am] r~' ri] I.S, [ad] ~~, rim] r! I -'! I [and] ~/.

Ex. : Inf. [gereftan]

;i;J~ (prendre) ~

~ RI. [gereft] ~~ ~ ~ RI!. [gir] d

25

Pronoms personnels [giram]

r'd

~ [man] i-o [tu] ~
ru] JI [ma] Lo

[gîr 1] ~
[gîr a£tJ J~

[girim] ~~ [girilfl ~
[giran£1] J.j~

[Joma] W [anha] 4;T

Ces désinences apparaissent lors de la conjugaison des verbes au présent simple, au présent progressif; au futur de

l'indicatif: et aux présent et plus-que-parfait du subjonctif

...
personnelles:

Au participe passé du verbe s'ajoutent six désinences

[aln] ri, ri] \Sf, fast] ~

, rim] ~f , [id] ~f , [and] ~.

Ces désinences, apparaissent lors de la conjugaison des verbes auprésent accompli, à l'imparfait acconlpli et au plus-que-parfait
surcomposé de l'indicatif.
~

Ex. : Inf [gereftan] ;};JI

RI. [gereft]

.;JI

~

P. passé ~ [gerefte]

~I

Pronoms

personnels

[gerefteam]

r'

~!

[man] i-o Ge) [tu] ~ [u]J' (tu) (il/elle)

[gereftel] \SIQ.J

[gerefte as!]~t Q.J [gerefteinl]~t ~! [gerefteidj ~, Q.J
[gerefteandj ~, J.::J.J

[ma] L.. (nous)
Uoma]

W (vous)

[anha] 4JTou ~~t (ils / elles)
26

III. Typologie des verbes
1. Verbes pleins Les verbes pleins sont, par définition, les verbes qui n'ont pas de lacune dans leur conjugaison et dont les deux radicaux sont identifiables à partir d'opérations dérivationnelles.

2. Verbes défectifs
Les verbes défectifs sont les verbes qui comportent des lacunes dans leur conjugaison. La forme courante de ces verbes, dans le persan d'aujourd'hui, est la forme conjuguée de la troisième

personne du singulier. Dans cet emploi, ces verbes sont impersonnels dans le sens où le sujet elliptique ne désigne aucune chose ou aucun être. Les verbes défectifs du persan sont les suivants:

. [bojidan] ~~~ (Var. [bojestan] ~~) (falloir,approprier)7 Ex. : [bojad] ~~ [mibojad] ~~~ (IIfaut), [bebojad] ~~ (Qu'ilfaille), I
[mibajest] ~4~ (Il fallait)

. [Jajestan]

~U

(mériter,convenir)

Ex.: [fajad] ~~I [mifojad] ~~~(Ilmérite),
[befajad] ~14 (Qu'il mérite), [mifojest] ~U~ (Il méritait)

. [zibidan] ~" ~.J
7

(convenir)
les formes conjuguées des autres verbes
'

A l'exception du verbe [bojestan] ~4

appartiennent à un registre soutenu, voire classique. 27

Ex. : [zibad] ~.J I [mizibad] ~.J~

(II convient), (Il convenait),

[bezibad] ~.J.! (Qu'il convienne), [mizibid] ~.J",

. [sezidan]
[besezad]

~~~ (mériter, convenir)
.)~;.,o (Il convient), [misezad] .)j..M ~ (Il convenait)

Ex. : [sezad] .)~ I [misezad] .)~

(Qu'il convienne),

. [barozidan] Ex. : [barazad]

6J~.Jt~ (être avenant) JjL~ I [mibarozad] .)jt;'", (Il est avenant),

[bebarazad] avenant).

.)jf~ (Qu'il soit avenant), [mibarazbid]

..LI.Jt~~ (Il était

Le verbe qui suit immédiatement lesdits verbes se met au

subjonctif: 8
Ex. : [man bojad beravam] .r~ ~~ ~ (Il faut queje parte).

Certains verbes auxiliaires peuvent être catégorisés dans la classe des verbes défectifs. Cependant, nous les citons à part en raison
de leur propriétés spécifiques.

3. Verbes auxiliaires et semi-auxiliaires
Les verbes auxiliaires et selni-auxiliaires du persan sont les suivants:

8 Cela est aussi vrai pour les verbes des propositions complétives qui suivent une proposition principale ayant comme verbe l'une des formes de ces verbes. A titre

d'exemple: [Jajeste ast ke Joma beravid]...\.I~W tAS ~Î ~L.;, (Il convient que
, , ... ,/

vous partiez.).

28

. [hastan]

~(Var.

[astan] ~f)

- Ce verbe ne se conjugue qu'au présent simple de l'indicatif (Cf Tableau na 1). Les fonnes enclitiques de ce verbe servent de désinences à la construction du présent accompli, accompli et du plus-que-parfait surcomposé de l'indicatif de l'imparfait

- Dans une construction
~I ) est le verbe copule: Ex. 1 : [u puldar bud] .~

attributive, [hastan]

~

(Var. [astan]

J'JJ~Jf (Elle est riche.) Jf.ùJ; ;.,.0(Je suis riche.)

EX.2: [man puldar hastam] o~

Dans ce rôle, le verbe [hastan] remplacé par ses fonnes enclitiques:

~

(Var. [astan] ~1)

peut être

Ex. : [man puldaram] 0r~f..û~~ (Je suis riche.)
[tu puldacl] o4.$.)f..ûJ; (Tu es riche.) J3

[u puldar as!] .~
[ma puldaciln]

Jf..ûJ;Jf (Elle / Il est riche.)

0r..Jf.ùJ; Lo(Nous sommes riches.)
\"

[foma puldacidj oJ.J.Jf.û.Jo: (Vous êtes riches.) W

[onho puldacandj o~t~J; 4;T (Elles / Ils sont riches.)

- Conjugué à la

3èmepersonne du singulier, le verbe [hastan]
Dans

~

(Var. [astan] ~t)

peut jouer le rôle d'un verbe impersonnel.

ce cas, il est équivalent de « il y a » : Ex. : [meqdari pul dar xane hast] .~ ~u...J~J; ~f~ J (Il Ya un peu d'argent à la maison)

. [budan]

~~~ (être)

29

- En tant que verbe principal,
à l'imparfait accompli

ce verbe se conjugue au présent surcomposé de

accompli, au passé simple, à l'imparfait, au plus-que-parfait, aufutur, et au plus-que-parfait

l'indicatif. (Cf. Tableau n° 1). - Dans la construction du plus-que-parfait de l'indicatif, le en verbe [budan] ~~.J'!' tant que verbe auxiliaire, se conjugue au passé simple de l'indicatif. Ex. : Inf. [raftan] j;J~ [man be bazar rafte budam] 'r~.J'! .J'j~ ~;;.. (J'étais allé au marché.) ~~
- Le participe passé du même verbe participe à la construction du plus-que-parfait surcomposé de l'indicatif:

Ex. : [mo3gan gofte bud ke foma ra dar paris dide bude ast]
.~, O~.J'! ~~ ~..JL o

.

;'-~ I;

~ .s ~.J'!d ~11~
.-.-

(Mojgân avait dit qu'elle vous avait eu vus à Paris.) - Dans une construction copule: Ex. : [u puldor budj .~~ ;IJJ~ JI (Il fut riche.) - Conjugué à la 3ème personne du singulier, le verbe [budan] attributive, [budan] ~'-~.J'! le verbe est

~.-~~ peut jouer le rôle d'un verbe impersonnel.

Dans ce cas, il est

équivalent de « il y avait». Ex. : [meqdori pul dar xone budj .~~ ~l.i.J"~ ~.J'~ . J~ (Il Yavait un peu d'argent à la maison)

. [bofidan]

~~~ (être)

30