//img.uscri.be/pth/b789760c4754d9a49c56a2c3bbb2dc51febbc444
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

En poche - Vocabulaire 2014-2015

De
50 pages
• L'étymologie

• Les synonymes

• Les antonymes

• Les homonymes

• Les paronymes

• Les pléonasmes

• Les solécismes

• Les barbarismes

• Les néologismes

• Les anglicismes

• Les mots de liaison

• Les mots de vocabulaire
Voir plus Voir moins
1
LÉTYMOLOGIE
L’é t y m o lo g ie, c’est l’étude de l’origine et de l’histoire d’un mot.
Le s o rigin e s d e la la n gu e fra n ç a is e
le ce ltiqu e
le latin « vu lgaire o u po pu laire »
le latin de s s avan ts
le ge rm an iqu e
la lan gu e d’o c
la lan gu e d’o ïl
le gre c
La lan gue d’oïl
La lan gue d’oc
Langue des Gaulois, qui a laissé seulement quelques mots dans la langue française (ces mots sont le plus souvent issus de l’agriculture et de la nature).
Introduit en Gaule par l’armée de J ules César lors de la Conquête romaine, il subira des modifications et deviendra le «ro m an».
Des lettrés et des humanistes qui puiseront dans le latin pour communiquer leurs découvertes ou créa-tions techniques et scientifiques. Lan gue par lée par les Fr an cs, qui exer cer a un e influence sur la langue de la vie quotidienne. Lan gue des r égion s du sud de la Loir e, qui ser a influencée par d’autres langues romanes grâce aux échanges commerciaux. Langue des régions du nord de la Loire, qui sera in fluen cée par les lan gues ger m an iques lor s des conquêtes des armées germaniques. Introduit dans notre langue par les érudits du Moyen Âge, de la Renaissance, qui sera utilisé souvent pour créer des mots nouveaux.
Le grec
Le celtique
Origin e s d e la la n gu e fra n ç a is e
Le germ an ique
Le latin v ulgaire
Le latin des sav an ts
Mais aussil’allem and, l’anglais, l’anglo-am éricain, l’arabe, l’espagnol, l’hébreu, l’italien, le japonais, le néerlandais, le persan, le portugais et le russequi, tout au long des échanges culturels, économiques et poli-tiques, pénètreront notre langue. 80 % des m ots de la langue française sont des m ots d’origine latine.
4
Le s m o ts d e la m ê m e fa m ille Une famille de mots est und ’u n ea r t ir m o t s d e à p fo r m é s g r o u p e m ê m e r a cin e. Les dictionnaires emploient pour déInir une famille de mots soit le terme « radical », soit le terme « racine ». La famille peut être :  limitée aux seuls mots issus de la racine latine, grecque, gauloise…;  élargie à tous les mots formés sur les différentes racines désignant la même notion. Cependant, la langue évolue. C’est seulement le sens qui permet de dé-terminer que les mots appartiennent à la même famille. Par exemple eau et évier sont de la même famille par le sens. En effet, évier est un élément d’une cuisine muni d’une alimentation en eau et d’une vidange ; évier vient du nom latin aquarium, dérivé d’aquarius et donc d’aqua ; eau est dérivé d’ewe et en latin d’aqua. Or, aqua signiIe « qui concerne l’eau, qui a un rapport avec l’eau ». Ainsi, dent, dentiste, dentifrice, dentiste, édenté sont de la même famille. Tout comme terre, terrestre, atterrir, enterrer, déterrer.
La fo rm a tio n d e s m o ts Pour former des mots nouveaux, on ajoute à la racine ou radical au dé-but des mots (despréIxes) ou à la In des mots (dessufIxes).  LespréIxesse placent devant le radical et ne changent pas la na-ture grammaticale des mots.  LessufIxesse placent derrière le radical. Certains peuvent chan-ger la nature des mots. Vous pouvez décomposer un mot et retrouver ainsi sa signiIcation car l’é t y m o lo g ie d o n n e le s e n s p r o p r e d ’u n m o t.
e x t r a o r d i n a i r e ➜ ➜ extra ordinaire Préfixe (placé avant le radical)
p a c i f i s t e ➜ ➜ pacif iste (adepte d’une idéologie)
Suffixe (placé après le radical)
g é n o c i d e ➜ ➜
géno cide (race) (qui tue)
Suffixe (placé après le radical)
Il a r r iv e q u e le m o t n e s o it co n s t it u é q u e d ’u n s ufp r é fixe .’u n t d ixe e
L’étymologie
b i b l i o t h è q u e ➜ ➜
biblio (livre) Préfixe d’origine grecque
thèque (coffre) Suffixe d’origine grecque
Les expressions latines Un grand nombre d’expressions latines sont utilisées dans la langue courante. Vous trouverez ci-après quelques expressions couramment utilisées :
a contrario*
addenda
a fortiori* ad hoc ad libitum alea jacta est alias alter ego a posteriori* a priori* confer (cf.) de facto grosso m odo hic et nunc illico in toto
ipso facto
lapsus
in extenso in extrem is m anu m ilitari m odus vivendi m otu proprio persona grata
persona non grata
sic
sine die sine qua non stricto sensu vade-m ecum
Preuve par le contraire Ce qui est ajouté (notes additionnelles à la fin d’un ouvrage) À plus forte raison Qui convient parfaitement, qui est destiné à cet usage À volonté, au choix Le sort en est jeté Appelé autrement (Pierre Duchem in, alias La déroute) Un autre moi-même Qui est postérieur à l’expérience Avant toute expérience Se reporter à ce qui précède ou ce qui suit De fait et non de droit En gros, sans entrer dans le détail Ici et maintenant Aussitôt, immédiatement Dans son intégralité Par le fait même, par voix de conséquence, automa-tiquement Faute faite en parlant par inattention (emploi d’un mot pour un autre) Intégralement Au dernier moment Par la force armée Compromis pour vivre ensemble De plein gré
Personne bienvenue Personne indésirable C’est ainsi (se met entre parenthèses à la suite d’une citation ou d’une expression pour souligner qu’on l’a citée intégralement) Reporter sans fixer de date Condition indispensable Au sens strict Aide-mémoire
at.d pas d’accen e pren » n
6