Évaluation des politiques de sécurité routière

De
Publié par

Évaluer les politiques de sécurité routière est nécessaire, à la fois pour rendre compte de leurs impacts, et pour aider le décideur à les améliorer. La démarche évaluative ouvre de nouveaux questionnements, notamment éthiques. Cet ouvrage rassemble 12 contributions, abordant l'évaluation des politiques de sécurité routière, et invitant à la fois le lecteur averti et le grand public à porter un regard différent sur le sujet et ses enjeux.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 21
Tags :
EAN13 : 9782336397672
Nombre de pages : 276
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les progrès obtenus en sécurïté rouère s’explïquent en majeure pare par la mïse en œuvre de polïques publïques volontaïres. Malgré tout, les performances de la France restent dans la moyenne européenne. À présent, la poursuïte de la baïsse de l’ïnsécurïté rouère devïent plus dïîcïle. Il ne s’agït plus seulement d’amélïorer les ïnfrastructures et les véhïcules, maïs aussï de changer profondément les comportements tout en accompagnant de nouvelles dynamïques de mobïlïté. La pressïon budgétaïre accrue sur les inances publïques contraïnt encore plus l’acon publïque. Évaluer les polïques publïques de sécurïté rouère est à la foïs nécessaïre pour rendre compte de leurs ïmpacts et pour aïder le décïdeur à les amélïorer. La démarche évaluave s’appuïe sur des méthodes et des ouls varïés suscepbles d’apporter des éclaïrages nouveaux. Elle ouvre aussï de nouveaux quesonnements, notamment éthïques. Cet ouvrage rassemble 12 contrïbuons orïgïnales, abordant l’évaluaon des polïques de sécurïté rouère, et ïnvïtant à la foïs le lecteur aver et le grand publïc à porter un regard dïérent sur la sécurïté rouère et ses enjeux.
notamment au développement des approches évaluaîves, des mobilités acîves (cyclistes, piétons) et à leur sécurité.
est docteur en économie et diplômé de l’Insîtut d’Études Poliîques de Paris. Chargé de recherche au sein de l’IFSTTAR, il travaille actuellement au développement de l’économie de la sécurité rouîère.
Illustraon de couverture : Gïlles Blanchard.
GIlles Blanchard et Laurent CarnIs (coordInatIon scIentIique)
ÉVALUATION DES POLITIQUES DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Méthodes, outils et limites
Évaluation des politiques de sécurité routière Méthodes, outils et limites
Gilles Blanchard et Laurent Carnis (coordination scientifique) Évaluation des politiques de sécurité routière Méthodes, outils et limites
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07743-7 EAN : 9782343077437
SOMMAIRE
AVANT-PROPOS...................................................................................................... 9 Gilles BLANCHARD et Laurent CARNIS PARTIE 1L’ÉVALUATION: UNE AIDE À LA GESTION DE LA ROUTE.....................17CHAPITRE 1Quels retours d’expériences des voies réservées sur autoroute?..............................19Mathieu LUZERNE CHAPITRE 2Impact d’aménagements urbains sur la sécurité des déplacements:méthode d’évaluation...............................................................................................37Bertrand DEBOUDT, Marine MILLOT CHAPITRE 3Politiques de sécurité routière visant les véhicules lourds: méta-évaluationde l’efficacité et synthèse de connaissances sur les meilleures pratiques.................53Moktar LAMARI, Audrey SAVARD et Éva ANSTETT PARTIE 2L’ÉVALUATION ET LA RÉGULATION DES COMPORTEMENTSÀ RISQUE...............................................................................................................77CHAPITRE 4Contribution de la psychologie à l’évaluation des interventionsdans le cadre des politiques publiques: l’exemple du projet PERLE......................79Jean-Pascal ASSAILLY, Julien CESTAC, Jean-Marie BURKHARDT et Sami KRAÏEM CHAPITRE 5Outils et méthodes pour évaluer l’efficacité des messages persuasifs utilisésdans le cadre de campagne de sécurité routière:une application aux conducteurs de deux-roues motorisés.....................................103Damien TAMISIER, Chloé EYSSARTIER, Isabelle RAGOT-COURT et Fabien GIRANDOLA
CHAPITRE 6Les focus groups: intérêts et principes appliqués à l’acceptabilitédes politiques publiques de sécurité routière..........................................................127Chloé EYSSARTIER et Sandrine GAYMARD PARTIE 3L’ÉVALUATION: UNE BOÎTE À OUTILS VARIÉE.....................................145CHAPITRE 7Évaluation de l’efficacité des changements de limitations de vitesse.....................147Sylvain LASSARRE CHAPITRE 8Évaluation par l’approche comparative.Comparaison des bilans routiers du Québec et de l’Ontario.......................................157Étienne BLAIS, Robert BOURBEAU, François BELLAVANCE et Marie-Pier CLÉROUX-PERREAULT CHAPITRE 9La sécurité routière chez les Amérindiens du Canada:évaluer et réduire les risques de blessures via la recherche-action participative....177Laurence HAMEL-CHAREST, Stéphane GRENIER, G. Brent ANGELL, Suzanne MCMURPHY PARTIE 4L'ÉVALUATION: LES APPORTS DE LA RECHERCHE.............................197CHAPITRE 10Une approche scientifique de l’acceptabilité:le regard de l’ergonomie et de la psychologie sociale............................................199Stéphanie BORDEL et Alain SOMAT CHAPITRE 11Éthique et sécurité routière: enjeux et conséquencespour l’évaluation des politiques publiques.............................................................217Laurent CARNIS CHAPITRE 12Les apports de l’économie expérimentale à l’évaluation des politiquesde sécurité routière.................................................................................................243Laurent Denant-Boemont et Emmanuel Kemel
AVANT-PROPOS
1 2 Gilles BLANCHARD et Laurent CARNIS
Chaque année, la publication du bilan annuel de la sécurité routière en France réalisé par l’observatoire national interministériel de la sécurité routière(ONISR) est l’occasion de mieux comprendre les caractéristiques et les tendances de l’insécurité routière. La version2013 a fait l’objet d’une profonde refonte qui a largement gagné en accessibilité. Ainsi, incité à s’y plonger, le lecteur découvre toute la diversité et la complexité de l’accidentalité. La présentation du questionnaire d’enregistrement des accidents renseigné par les forces de l’ordre, le bulletin d’analyse d’accident corporel de la circulation (BAAC), ne témoigne, d’ailleurs par exemple, par les champs à renseigner, que d’une partie de cette complexité. Il n’existe donc pas de solution simple et unique pour résoudre toutes les composantes de ce fléau. Par ailleurs, le bilan de l’ONISR estime le coût de l’insécurité routière entre 20 et 50 milliards d’euros en 2013 selon lesvaleurs tutélaires retenues (ONISR 2014). Cet ordre de grandeur souligne à la fois la difficulté de parvenir à une estimation fine de ce coût de l’insécurité routière, mais aussi la nécessité de bâtir une politique publique de sécurité routière performante, et ce d’autant plus qu’elle est devenue grande cause nationale.Différentes mesures prises depuis les années 70 ont ponctué une baisse régulière de la mortalité et la morbidité routière. Elles ont apporté dans une certaine mesure une réponse aux enjeuxde l’insécurité routière. Alors que le nombre de tuéss’établissait à plus de 18000 tués en 1972, il s’établit désormais à 3427 tués en 2013. De même, la réduction du nombre de blessés témoigne des formidables gains obtenus au cours des 50 dernières années, en passant de 386 874 victimes blessées à 78 209 en 2013. Ces progrès sont le fruit de l’adoption de nombreuses mesures visant généralement l’un des trois leviers classiques: l’infrastructure (conception, entretien et exploitation), le véhicule (sécurité passive et active) ou le comportement des usagers (éducation, prévention, répression).
1 Ingénieur, Cerema/DIMER/Groupe sécurité Routière 2 Chargé de recherche, Université Paris-est, IFSTTAR, AME-DEST
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi