Histoire des théories du management en France

De
Publié par

Ce livre, écrit par un consultant en organisation, reprend l'histoire de la littérature managériale à ses débuts en France, au moment où l'économie française commence à s'industrialiser sérieusement en imitant le modèle anglais puis, un peu plus tard, le modèle américain qui commence alors à s'imposer. Comment les entrepreneurs français, aidés par les banquiers d'affaires et les gouvernements susccessifs, ont-ils réussi à bâtir un modèle original de gestion moderne des entreprises capitalistes ?
Publié le : lundi 15 juin 2015
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782336383583
Nombre de pages : 294
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
années quatre-vingt-dix, est ici édité dans une version scientiIque avec
Histoire des théoriesdu management en France
Du début de la Révolution industrielleau lendemain de la Première guerre mondiale
du management en France
Bernard Girard
Recherches en Gestion
Histoire des théories du management en France
Du début de la Révolution industrielle au lendemain de la Première guerre mondiale
Collection Recherches en Gestion
Dirigée par Luc MARCO Extrait du catalogue, ouvrages historiques : Série générale
e GOGLIO-PRIMARD, Karine (2007)L’entrepreneur français, modèle pour le XXI siècle, 192 p. e VATIN, François (2007)Morale industrielle et calcul économique dans le premier XIX siècle : l’économie industrielle de C.-L. Bergery, 411 p.SEIFFERT, Marc-Daniel (2008)L’étonnante histoire d’Eurocopter, 429 p. MARCO, Luc (2009)Histoire managériale du Bazar Bonne-Nouvelle, galeries marchandes à Paris, 1835-1863, 334 p. BRET, Patrice, CHATZIS, Kostas et Liliane PÉREZ dir. (2009)La Presse et les périodiques techniques en Europe, 1750-1950, 324 p. TOUCHELAY, Béatrice, SPONEM, Samuel et Luc MARCO(2011)La Fabrique des experts-comptables : une histoire de l’INTEC, 1931-2011, 184 p. Série « Les Classiques »
COTRUGLI, Benedetto (1458 et 1589)Traité de la Marchandise et du Parfait Marchand, réédition par L. Marco et R. Noumen, 2008, 172 p. COURCELLE-SENEUIL, Jean Gustave (1855)Manuel des affaires, ou traité des entreprises industrielles, commerciales et agricoles, réédition par L. Marco, 2013, 428 p. A paraître : LECHOYSELAT, Prudent (1569)Discours économique avicole, ou le premier plan d’affaires imprimé en France et diffusé en Europe, réédition par L. Marco, 2015, 150 p. MIHAYLOVA, Stefka et Luc MARCO(2015)L’organisation du travail en France : genèse d’un débat, 1791-1850, 300 p.
Bernard Girard
Histoire des théories du management en France
Du début de la Révolution industrielle au lendemain de la Première guerre mondiale
Du même auteur
Les outils de la compétitivité,Paris, CESTA, 1986 (collectif). Réussir sa micro-informatique,Paris, AFNOR, 1987. Le guide de l’édition d’entreprise,Paris, AFNOR, 1988. La production de documents techniques assistée par ordinateur,Paris, Hermès, 1989. Réussir les 35 heures : guide de mise en œuvre juridique et pratique, Paris, Maxima, 1998, e avec Guy Lautier, 2 édition, 1999. 35 h. Mémento pratique,Gennevilliers, Sage, 1999. Votre entreprise a signé un accord sur les 35 heures… et maintenant ?, Paris, Maxima, 2000. Dernière conversation,Paris, Editions les Points sur les i, 2004. Plaidoyers pour l’immigration,Paris, Editions les Points sur les i, 2004. Banlieues, insurrection ou ras le bol ?,Paris, Editions les Points sur les i, 2006. Une révolution dans le management : le modèle Google,Paris, M21 édition, 2008. Lettrisme, l’ultime avant-garde,Paris, Les Presses du Réel, 2010. Penser le management avec Aristote,Paris, Maxima, 2010. Conversations avec Tom Johnson,Paris, Ædam Musicæ, 2011. Entretiens avec Eliane Radigue,Paris, Ædam Musicæ, 2013. Repenser la responsabilité sociale de l’entreprise : l’école de Montréal,Paris, Armand Colin, 2013, ouvrage collectif dirigé avec Corinne Gendron. A droite toute ! Comment l’opinion s’est enlisée à droite,Paris, Editions les Points sur les i, 2014. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06193-1 EAN : 9782343061931
S O M M A I R E
Liste des graphiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Préface, par les enfants de l’auteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Avant-propos, par François Vatin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1. La division du travail, les machines, la surveillance. . . . . . . . . 2. Surveillance, règlements et disciplines. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3. Philanthropie et paternalisme : une économie du don. . . . . . .
4. L’échec du libéralisme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5. Fourier et les réformateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6. Le modèle britannique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7. Les ingénieurs et Saint-Simon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
8. 1848, ou la découverte de la grande entreprise. . . . . . . . . . . . .
9. Le calcul comme aide à la décision. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
10. L’invention de la question sociale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
11. Fayol, la crise du commandement et les cadres. . . . . . . . . . .
12. Le taylorisme, enfin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
13. Le temps des organisateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Pour conclure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Annexe : Petite histoire du contrôle du travail. . . . . . . . . . . . . .
Bibliographie générale, par Luc Marco. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Liste des souscripteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Index des noms cités. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5
6 7 11 19 27 45 63 81 103
109 121 143 155 165
191 211 225 243 245 259 275 277
Liste des graphiques
1.La courbe d’apprentissage selon Adam Smith. . . . . . . . . . . . . . .32. .
2.La population ouvrière de Manchester en 1834. . . . . . . . . . . . . . . .
3.Le nombre des fonctionnaires au XIXe siècle. . . . . . . . . . . . . . . . . .
116
193
4.Reconstitution de l’organigramme simplifié de Labry. . . . . . . . . . . . .200
5.Les capacités des chefs selon Fayol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
6.Les capacités des chefs d’entreprise selon la taille de la firme. . . . . . . .
7.Le principe de la passerelle chez Fayol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
6
207
207
208
P R É F A C E
par les enfants de l’auteur
«La passion, c’est la force essentielle de l’homme qui tend énergiquement à atteindre son objet. » E mot de Karl Marx aurait certainement plu à notre père Bernard C Girard, décédé en juin 2014 et dont nous publions aujourd’hui ce livre posthume. Car tout aussi paradoxal que cela paraisse au vu de la multiplicité de ses centres d’intérêts, il résume bien sa trajectoire intellectuelle.
C’est effectivement l’aptitude à se passionner qui donne toute la cohérence à son parcours profondément original. De la musique contemporaine au management, en passant par le mouvement lettriste et l’économie, ce qui a caractérisé en effet son cheminement intellectuel, est une curiosité à toute épreuve et une capacité à se passionner pour tous les sujets qu’il ren-contrait.
Des lectures fondatrices d’André Breton mais aussi de Blaise Cendrars, il avait gardé le goût de la poésie et du voyage, et plus encore que ces deux termes un peu neutres, une fantaisie constante et un penchant prononcé pour la dérive qui l’ont amené à se perdre avec jubilation dans plus d’une ville étrangère.
Ses études de philosophie dans le Nanterre des années 1960/1970 furent caractérisées par des choix déjà atypiques, qu’il s’agisse de son mémoire portant sur l’aléatoire dans la création musicale moderne, ou de sa thèse de 1 philosophie consacrée à l’écrivain expérimental Maurice Roche , réalisée sous la direction de Mikel Dufrenne, avec le soutien de Tzetan Todorov.
1 e Bernard Girard.La Narration Graphique : un espace du texte, Thèse de Doctorat de 3 cycle. Université de Paris Nanterre, 1972, 165 p.
7
Bernard Girard
Et c’est ce goût de l’avant-garde dans tous les domaines qui l’avait bien évidemment conduit à rejoindre le mouvement lettriste avec ses amis Roberto Altman et Michel Jaffrennou. Au sein de ce mouvement, dans les années 1960, il devient l’un des intellectuels du groupe, et publie des articles dans les revuesÔetApeïros. Il retracera, bien plus tard, en 2010, dans son 2 ouvrageLettrisme, l’ultime avant-garde, les apports de ce courant injustement oublié dans de nombreuses pratiques artistiques et le fera connaître aux 3 nouvelles générations par des conférences et à l’occasion du colloque qu’il co-organisa à Montréal en 2011 dans le cadre des Entretiens Jacques 4 Cartier. De même sa passion jamais démentie pour la musique contemporaine s’est concrétisée ces dernières années, en parallèle de l’émissionDissonancesqu’il animait depuis plus de dix ans sur Radio Aligre et de ses collaborations avec Jean-Pierre Balpe sur la poésie sonore, par la publication de deux 5 livres d’entretien avec les compositeurs Eliane Radigue et Tom Johnson . Un troisième ouvrage d’entretien, avec le compositeur Ivo Malec, ne verra malheureusement pas le jour, faute de temps. Son intérêt pour l’avant-garde et l’art contemporain se traduisit aussi par sa collection personnelle, commencée dès l’adolescence, et nourrie en permanence, par de nouveaux artistes et de nouvelles œuvres. Ce serait donc finalement sa carrière comme consultant en management qui constituerait la bifurcation la plus surprenante de son parcours. Mais là encore c’est bien une insatiable curiosité intellectuelle qui l’animait quand il s’investissait dans de nombreux projets à la RATP ou chez Total ou qu’il 6 aidait des entreprises à préparer leur passage aux 35 heures . Ses archives démontrent un travail de titan sur chaque problématique, un investissement
2 B. Girard,LettrismeL’ultime avant-garde.Paris, Les Presses du réel, 2010.3 www.spiralemagazine.com/radio_spirale/rs_audio/OLIVIERI-Lettrisme.mp3. 4 http://mutationdesavantgardes.org. 5 B. Girard,Conversations avec Tom Johnson,Paris, Aedam Musicae, 2011 ; B. Girard,Entretiens avec Eliane Radigue,Paris, Aedam Musicae, 2013.6  B. Girard,Votre entreprise a signé un accord sur les 35 heures.... et maintenant ?Paris, Maxima, 2000 ; B. Girard et G. Lautier,Réussir les 35 heures. Guide de mise en œuvre juridique et pratique.Paris, Maxima, 1999.
8
Histoire des théories du Management en France
intellectuel et en temps qui nourrissait la force et l’originalité de ses propos. Et le récit qu’il faisait de ses interventions auprès d’organisations si diverses témoignait d’une profonde compréhension des logiques managériales, mais aussi d’une intelligence particulièrement fine de la psychologie humaine. Ses anciens clients le décrivent unanimement comme un humaniste pas-sionné par l’organisation des entreprises, capable de s’intéresser aux sujets les plus variés et toujours iconoclaste, voire impertinent dans les solutions qu’il préconisait. Lui qui décrivait souvent l’aspect infantilisant des entre-prises a pu garder, tout au long de sa carrière de consultant, son recul et son indépendance intellectuelle. Toutes ces expériences de terrain étaient indissociables d’un intérêt immuable pour les théories du management comme l’illustre ce livre, ainsi 7 que celui écrit sur le modèle Google , traduit en une dizaine de langues ou 8 plus récemment, en 2010, son ouvrage sur Aristote et le management . On retrouve dans ces ouvrages l’audace tout autant que l’agilité du touche à tout, une constante de ses textes, où il mélangeait allégrement disciplines, auteurs et courants, n’hésitant pas à tirer des liens entre ses intérêts pour la philosophie, les avant-gardes et la gestion. Ses textes fleurissent d’une érudition sans condescendance, comme empreinte de bienveillance envers le lecteur. Il faudrait aussi citer ses divers travaux sur la micro-informatique et ses effets sur l’organisation du travail, les mutations de grandes institutions telles les Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne (NMPP) (sur lesquelles il a écrit un livre resté inéditDes journaux plein les mains)et l’économie en général, dont la fréquentation assidue marquait aussi ses interventions, souvent à contre-courant, dans le débat public qu’il s’agisse 9 juste avant son décès, de son livre sur la droitisation de la vie politique ou encore de l’immigration, un thème sur lequel il s’était très tôt engagé, en
7 B.Girard,Une révolution dans le management : le modèle Google.Paris, M21 Editions, 2008.8 B. Girard,Penser le management avec Aristote.Paris, Editions Maxima, 2010.9 B. Girard,À droite toute! Comment l’opinion s’est enlisée à droite.Paris, Editions Les points sur les i, 2014.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.