Immigration/Intégration

De
Publié par

Les coûts économiques et financiers de l'immigration et de l'intégration, qui prennent un singulier relief à la lumière des récentes émeutes urbaines, représentent un des problèmes socio-économiques les plus opaques, les mieux gardés et les plus controversés de notre temps. Il est grand temps de mettre un terme aux dissimulations bien pensantes et aux demi-vérités. Car, sans aucun doute, les français devront se serrer la ceinture. C'est le prix à payer pour bien réussir une indispensable intégration trop longtemps négligée.
Publié le : samedi 1 avril 2006
Lecture(s) : 218
EAN13 : 9782336256610
Nombre de pages : 135
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Immigration / Intégration Un essai d'évaluation des coûts économiques et financiers

n014

cg L'HARMATTAN,

2005

5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris
L'HARMATTAN, ITALIA s.r.l.

Via Degli Artisti 15 ; 10124 Torino L'HARMATTAN HONGRIE Konyvesbolt ; Kossuth L. u. 14-16 ; 1053 Budapest L'HARMA TTAN BURKINA FASO 1200 logements villa 96 ; 12B2260 ; Ouagadougou 12 ESPACE L'HARMATTAN KINSHASA Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Administratives BP243, KIN XI; Université de Kinshasa - RDC

http://www.UbrairÎeharmattan.com diffusion.harmattan @wanadoo.fr hannattanl @wanadoo.fr

ISBN: 2-296-00460-1 EAN : 9782296004603

Jacques Dupâquier Yves-Marie Laulan

Immigration / Intégration Un essai d'évaluation des coûts économiques et financiers

L' Harmattan

Institut de Géopolitique des Populations

Questions Contemporaines Collection dirigée par J.P. Chagnolia ud, B. Péquignot et D. Rolland
Chômage, exclusion, globalisation... Jamais les « questions contemporaines» n'ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines» est d'offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective.

Dernières parutions Olivier ESTEVES, Une histoire populaire du boycott, tome 1 18801960 L'armée du nombre, 2006. Olivier ESTEVES, Une histoire populaire du boycott, tome 2 1989-2005 La mondialisation malheureuse, 2006. Cyril LE TALLEC, Les sectes politiques. 1965-1995,2006. Allaoui ASKANDARI, L'évolution du marché foncier à Mayotte, 2006. Samuel PELRAS, La démocratie libérale en procès, 2006. Gérard KEBADJIAN, Europe et globalisation, 2006. Alice LANDAU, La globalisation et les pays en développement: marginalisation et espoir, 2006. Vincenzo SUS CA, A l'ombre de Berlusconi. Les médias, l'imaginaire et les catastrophes de la modernité, 2006. Francis PAVÉ (sous la direction de), La modernisation silencieuse des services publics, 2006. C. COQUIO et C. GUILLAUME (Textes réunis par), L'intégration républicaine des crimes contre l 'humanité, 2006. M.A. ORAIZI, La culpabilité américaine: assaut contre l'Empire du droit international public, 2005. Maiko-David PORTES, Les enjeux éthiques de la prostitution, éléments critiques des institutions sociales et ecclésiales, 2005. Florence HODAN, Enfants dans le commerce du sexe. Etat des lieux, état d'urgence, 2005. V. TONEV STRATULA, La liberté de circulation des travailleurs en question, 2005. Henri SOLANS (sous la direction de), Faire société sans faire souffrir ?, 2005.

Fondation Singer-Polignac présidée par Édouard Bonnefous Chancelier honoraire de l'Institut de France Ancien ministre d'État

Actes du colloque Immigration / Intégration Un essai d'évaluation des coûts économiques et financiers
sous la direction de Yves-Marie Laulan Président de l'Institut de Géopolitique des Populations

Paris, le 17 novembre 2005

Institut de Géopolitique des Populations

INSTITUT DE GÉOPOLITIQUE DES POPULATIONS

L'Institut de Géopolitique des Populations a été créé le 7 février 2000 à l'initiative d'Yves-Marie Laulan, économiste, et de Jacques Dupâquier, membre de l'Institut de France. Plusieurs colloques ou dîners-débats ont été organisés par cette institution sur différents thèmes dont les actes ont été publiés sous la direction d'Yves-Marie Laulan dans la revue, à savoir: 1. La population européenne et ses problèmes, 10 décembre 1999, n° 1. 2. L'entreprise française devant les problèmes démographiques, 19 mai 2000, n02. 3. Introduction à une géopolitique des populations, numéro spécial 3-4. 4. Troisième âge et renouveau sociétal, 19 mai 2001, n05. 5. Où va l'Afrique noire?, 13 décembre 2001, n06. 6. Réussir l'intégration des immigrés de la deuxième génération, 16 mars 2002, n07. 7. La France en 2002: un bulletin de santé démographique, 18 juin 2002, n08. 8. Palestiniens et Israéliens: le facteur démographique, 12 décembre 2002, n09. 9. Ces migrants qui changent la face de l'Europe, 10 et Il octobre 2003, nOdouble 10 et Il. 10. Europe et Amérique victimes de leur démographie?, 14 octobre 2004, n° 12. Il. L'avenir démographique des grandes religions du monde, 25 octobre 2004, n013.

Liste des auteurs

Jacques Bichot, professeur à l'Université de Lyon III Jacques Dupâquier, démographe, membre de l'Institut de France Claude Goasguen, ancien ministre, député de Paris Roland Hureaux, haut fonctionnaire et élu local Pierre-Patrick Kaltenbach, ancien président du Fonds d'action sociale pour les travailleurs immigrés et leurs familles Gérard Lafay, professeur à l'Université Panthéon-Assas (Paris II) Yves-Marie Laulan, économiste, président de l'Institut de Géopolitique des Populations Jacques Myard, député-maire de Maisons-Laffitte

Claude Goasguen

Ouverture

Nous ouvrons, dans ces locaux somptueux, ce colloque consacré au thème de l'immigration et de l'intégration. Je voudrais d'abord en remercier les organisateurs dont je sais, pour travailler avec eux depuis longtemps, à quel point leur travail est sérieux. Dans ce domaine, ce n'est pas chose coutumière. Je voudrais vous dire à quel point nous avons besoin de réunions de ce type. L'immigration et l'intégration ont été, en France, des sujets de passion, d'invectives, de jusqu'auboutisme, de théologie. Tous les défauts de l'intelligence française se sont manifestés sur ces sujets. Au lieu de prendre le sujet d'une manière posée et calme - c'est un grand sujet, pour les politiques, que celui de l'immigration pour leur pays -, au lieu de le prendre sur ses aspects nobles et indispensables, la France, depuis 1970, s'est livrée à un de ses jeux dont elle a quelquefois le secret. Il y a les invectives d'un côté pour le toutimmigration: la France est le réceptacle de la misère du monde. De l'autre côté, il y a la théologie de l'anti-immigration. Ce débat a été pollué par la passion. Il l'est moins. J'ai vécu à l'Assemblée nationale les moments les plus difficiles de ce débat. Il était alors impossible d'avoir des positions sur l'immigration sans se faire accuser immédiatement d'être un suppôt du diable. Cela avait lieu il y a dix ans encore. Je m'aperçois que, lentement - trop lentement -, on peut aborder les questions de maîtrise des flux migratoires d'une manière un peu plus posée. Il est vrai que l'opinion publique, elle, a évolué plus vite que la logomachie des politiques et la pensée unique. Ce qui s'est passé il y a quelques jours en est évidemment l,'illustration absolue. Cela couvait depuis une trentaine d'année. A force de ne pas vouloir parler d'un sujet, à force de le taire, à force de vouloir expliquer aux Français que ce sujet est

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.