Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 8,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Publications similaires

CP Hello Geekette

de yzugigaf

Mox Nox

de bang-ediciones

BD

de le-nouvel-observateur

Vous aimerez aussi

Les vrais informaticiens
es vraisinformaticiens ne mettentjamais L d’ordre sur leur bureau : ilsylaissent traîner beaucoupdepapiers brouillon sur lesquels ils ontgriffonnédes choses incompréhensibles, cequi donne l’impressionàleur chefqu’ils font bien de la programmation structurée.
Les vraisinformaticiensportent ne jamais de cravate:sidaventure ilsdécidaientden mettre une quand même, l’oxyne arrivant moinsfacilement au cerveau,ils deviendraient dans l’heure de mauvais programmeurs, et dans le mois des commerciaux très respectés... De toutefaçon, les vraisinformaticiens ne portentjamais de chemise.
Les vraisinformaticiens ne portentjamais de veston:cetaccessoire vestimentaire limitant de manière assez appréciable les mouvements
des membres surieurs, ils se retrouveraient dans l’impossibilitéde faire desgestes brusques et violents lorsqu’ils se rendent compteque le programme sur lequelils viennent de passer de longues semaines de travailintensif ne tourne pas.
Les vraisinformaticiens neportentpasde pantalonélégant : ils préféreront lejean qu’on leur a offertpour leur bacqui, bienque sale et délavé, est beaucouppluspratiquepour éponger la moiteur de leurs mains lorsqu’on leur commande un vrai programme en COBOL.
Les vraisinformaticiensc ne irentjamais leurs chaussures. De toutefaçon, on n’ajamais vu quelqu’un cirer ses Nike.
9
geek
vrai Le
1
0
geek
 vrai Le
Les vraisinformaticiens nontpasdeGSM : ils n’aimentpasqu’on les fasse chieràlongueur dejournée... De toute façon, les vrais programmeurs n’ont pour amis que d’autres vrais programmeurs, qui partagent néralement leur bureau.
Les vraisinformaticiens nontpas dattaché-case: leur têtesufïtàtransporter leurs connaissances.
Les vraisinformaticiens n’arrivent jamaisà l’heure au travail : la simple notion d’horaire est unfrein consirableà l’inventivitéetàlacréationdont ilsdoivent fairepreuve dans leur travail.
Les vraisinformaticiensenentre-prise sont toujours séquestrésdans unghetto nommé « service informatique » ouquelque chose dugenre. Motifociel : leur donner l’occasion de travailler enpaix. Motif ocieux : nepas leur donner l’occasion de draguer lesjeunes secrétaires en mini-jupes, celles-ciétant la chassegardée desjeunes requins aux dents longues que l’on nomme «jeunes cadres dynamiques ».
Les vraisinformaticiensfument, au moins trois paquets parjour. Ils trouvent en effet que leur cendrier débordant apporte une touche pittoresque à leur table de travail.Àlimite, le la vrai informaticien arrêtera de fumer lorsque Bill Gates aura rachetéPhilipMorris
Lesvraisinformaticiensn’aiment pas les langages vces lanisuels : gages ontété créés aïn que les mauvais programmeurs puissent eux aussivelopper des applicationsgourmandes en mémoire et en temps de calcul.
Les vraisinformaticienstestentencoreplusle HTML, celangage quemême les Mac comprennent etqui est destinéà des béotiens aïn de leur donner l’impressionqu’ils sont de vrais programmeurs. S’ils doivent développer un site web,vra les isinformaticiens utiliseront Java,qui,étantproche du C, leur donnera l’impression de faire de la programmation système alors qu’ils sonten traindefaireun site pornographique.
11
geek
vrai Le