Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Innover ou périr

De
186 pages
Cet ouvrage, construit à partir d'entretiens de praticiens visionnaires de l'innovation en France, offre une première expérimentation de "l'open social innovation". Ces témoignages soulignent l'importance de la mise en relation du monde de la recherche avec celui de la décision publique et privée. Les auteurs dessinent ainsi le nouveau modèle français d'innovation qui repose sur le travail collaboratif entre le chercheur, l'industriel, le banquier et le politique.
Voir plus Voir moins
C o l l e c t i o nL’ E S P R I TÉ C O N O M I Q U E S É R I EÉ C O N O M I EE TI N N O V A T I O N
FlorinPaun,LauriceAlexandre-Leclair,IngridVaileanu-Paun
Innover ou périr
Paroles d’experts
Préface de Dimitri Uzunidis Avant-propos d’Isabelle Laudier
INNOVER OU PÉRIR
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02906-1 EAN : 9782343029061
Florin PAUNLaurice ALEXANDRE-LECLAIRIngrid VAILEANU-PAUNINNOVER OU PÉRIR Paroles d’experts Préface de Dimitri Uzunidis Avant-propos d’Isabelle Laudier
Collection « L’esprit économique » fondée par Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis en 1996 dirigée par Sophie Boutillier, Blandine Laperche, Dimitri Uzunidis Si l’apparence des choses se confondait avec leur réalité, toute réflexion, toute Science, toute recherche serait superflue. La collection «L’esprit économique »soulève le débat, textes et images à l’appui, sur la face cachée économique des faits sociaux : rapports de pouvoir, de production et d’échange, innovations organisationnelles, technologiques et financières, espaces globaux et microéconomiques de valorisation et de profit, pensées critiques et novatrices sur le monde en mouvement... Ces ouvrages s’adressent aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs en sciences économiques, politiques, sociales, juridiques et de gestion, ainsi qu’aux experts d’entreprise et d’administration des institutions. La collection est divisée en six séries : Dans la sérieEconomie et Innovationpubliés des ouvrages sont d’économie industrielle, financière et du travail et de sociologie économique qui mettent l’accent sur les transformations économiques et sociales suite à l’introduction de nouvelles techniques et méthodes de production. L’innovation se confond avec la nouveauté marchande et touche le cœur même des rapports sociaux et de leurs représentations institutionnelles. La sérieL’économie formelle apour objectif de promouvoir l’analyse des faits économiques contemporains en s’appuyant sur les approches critiques de l’économie telle qu’elle est enseignée et normalisée mondialement. Elle comprend des livres qui s’interrogent sur les choix des acteurs économiques dans une perspective macroéconomique, historique et prospective. Dans la sérieLe Monde en Questionspubliés des ouvrages sont d’économie politique traitant des problèmes internationaux. Les économies nationales, le développement, les espaces élargis, ainsi que l’étude des ressorts fondamentaux de l’économie mondiale sont les sujets de prédilection dans le choix des publications. La sérieKrisisa été créée pour faciliter la lecture historique des problèmes économiques et sociaux d’aujourd’hui liés aux métamorphoses de l’organisation industrielle et du travail. Elle comprend la réédition d’ouvrages anciens, de compilations de textes autour des mêmes questions et des ouvrages d’histoire de la pensée et des faits économiques. La sérieClichés aété créée pour fixer les impressions du monde économique. Les ouvrages contiennent photos et texte pour faire ressortir les caractéristiques d’une situation donnée. Le premier thème directeur est : mémoire et actualité du travail et de l’industrie ; le second : histoire et impacts économiques et sociaux des innovations. La sérieCours Principauxcomprend des ouvrages simples, fondamentaux et/ou spécialisés qui s’adressent aux étudiants en licence et en master en économie, sociologie, droit, et gestion. Son principe de base est l’application du vieil adage chinois : « le plus long voyage commence par le premier pas ».
Remerciements Nous remercions les personnalités qui ont accepté de partager leurs analyses des sujets proposés par cet ouvrage en répondant à nos questions dans le cadre d’une interview. Mais aussi toutes ces personnalités qui ont apporté leurs témoignages et participé ainsi à l’enrichissement de cet ouvrage. Nous remercions également l’Institut CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) pour son soutien dans ce projet unique ayant comme objectif de créer des synergies entre le monde scientifique et le monde des praticiens de l’innovation. Nos remerciements vont enfin au Réseau de Recherche sur l’Innovation (RRI) pour sa capacité à mettre en relation des scientifiques et des praticiens français et internationaux. Nous sommes aussi très reconnaissants envers Maria Lorek (RRI) pour son aide précieuse dans la mise en page du manuscrit.
Préface Dimitri UZUNIDIS Professeur Président du Réseau de Recherche sur l’Innovation Innover :introduire des nouveautés, des changements, plus spécialement dans l’industrie et les affaires. Aussi, faire du neuf à partir de l’existant accumulé, de celui qui sert ou qui n’a pas encore servi... Déranger pour ranger autrement. Marchés, entreprises, institutions... innover n’est pas un jeu d’enfants! L’activité économique est, pourtant, remise en question et renouvelée régulièrement par l’innovation technologique, économique et sociale: nouvelles marchandises, activités, entreprises, organisa-tions. Le monde des affaires, l’entreprise, ne peuvent supporter la routine au risque de périr. Plus que dans le passé glorieux des grandes découvertes, des inventions et des industries, dans l’économie actuelle, la concurrence, devenue mondiale, explique la priorité donnée par les entreprises, par les experts et par les universitaires à la connaissance, à la science, à la technologie, mais aussi au modèle social. Les grandes entreprises deviennent des pôles de déploiement de réseaux technologiques, financiers et commerciaux et imposent leurs productions au monde entier. Les économies contemporaines sont fortes lorsque les rapports industriels, financiers et commerciaux, qui conduisent à l’innovation, entre les entreprises, les laboratoires de recherche et les institutions de décision sont étroits. Les entreprises sont puissantes lorsqu’elles appliquent des méthodes fines de management de la
9