Intelligence économique et management stratégique

De
Publié par

L'intelligence économique est devenue une démarche manageriale à part entière au sein des grandes entreprises, elle reste par contre un ensemble de pratiques très parcellaires au sein des PME. Cette recherche sur plus de 200 PME apporte un éclairage nouveau sur les fondements organisationnels des pratiques d'intelligence économique.
Publié le : mercredi 1 février 2012
Lecture(s) : 220
EAN13 : 9782296481381
Nombre de pages : 458
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Intelligenceéconomique et management stratégique
Intelligence économiqueCollection dirigée par Ludovic François Déjà parus Ana COLOVIC,Les réseaux de PME dans les districts industriels au Japon, 2010. Nicolas MOINET,Petite histoire de lintelligence économique, 2010. Guillaume ALRIQ,Le management des connaissances dans les associations professionnelles et dentreprises, 2010. Charlotte FILLOL, le knowledge :Lentreprise apprenante management en question ?Etudes de cas chez EDF,2009. Véronique COGGIA,Intelligence Économique et prise de décision dans les PME, 2009. Sophie LARIVET,Intelligence économique, Enquête dans 100 PME, 2009. Alexandre RAYNE,Prévenir les ruptures stratégiques, Du bon usage des signaux faibles, 2009. Pierre LARRAT (sous la dir.),Benchmark européen de pratiques en intelligence économique, 2008. Frédérique PERIGUON,Lintelligence économique au service des acteurs de luniversité. La question du partage de linformation sur les campus, 2008.
Norbert LEBRUMENT Intelligence économique et management stratégique Le cas des pratiques dintelligence économique des PME Préface de Frank Bournois
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56935-5 EAN : 9782296569355
À Valentine,
À Cédrine
REMERCIEMENTS
Cette ouvrage est, à proprement parler, laboutissement de réflexions issues de rencontres, de dialogues et de lectures  toute lecture bien comprise étant toujours un dialogue , en sorte quil ny a, ici, presque rien de moi, et, à mon sens, beaucoup de ces relations humaines et livresques qui vous font et défont. Cette probité sur ce quil revient de nommer « son travail » nest pas feinte, encore moins est-elle de la modestie affichée ; elle résulte simplement dune lucidité à légard des intuitions et des réflexions qui ont nourri cette recherche. Ce qui me fait dire, à lencontre de la figure répandue du chercheur esseulé et solitaire, que je nai que rarement eu loccasion de me sentir aussi soutenu et entouré que durant cette recherche. Je tiens à exprimer ici toute ma profonde gratitude aux Professeurs Catherine SARLANDIE de LA ROBERTIE et Frank BOURNOIS pour lintérêt quils ont demblée témoigné à lendroit du sujet de cette recherche : sans eux, cet ouvrage naurait, indubitablement, jamais vu le jour et serait resté lettre morte. De même, cet ouvrage naurait pu aboutir sans la confiance, la patience et les conseils de Ludovic FRANÇOIS : quil en soit ici remercié. Je tiens à remercier vivement, et tout particulièrement, les Professeurs David ALIS, Gérard CLIQUET, Joël JALLAIS, Michel LE BERRE, Dominique MARTIN, Alain-Charles MARTINET et Philippe ROBERT-DEMONTROND pour leur écoute et leur intérêt à lendroit de cette recherche, mais aussi pour leurs précieux conseils et leurs encouragements récurrents. Un grand merci à Pierre-Yves BOURDIL, mon cher professeur de khâgne, à qui je dois bien plus quil ne le suppose, en autres choses, davoir compris quune heure quotidienne de lecture se mérite et na pas de prix. Mes pensées vont à mes amis, Laurence HERMANT, Guillaume DABAN, Jean-Baptiste DELCOURT et Thomas WAGNER, pour leur présence indéfectible lorsque le temps joue aux dés contre et malgré nous.  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.