Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'assurance chômage

De
232 pages
L'assurance chômage est souvent réduite aux jugements définitifs qui sont portés sur elle : une charge, trop généreuse ou pas assez, compliquée, inefficace... Mais avant d'être une politique économique et sociale, l'assurance chômage est d'abord un produit d'assurance qui doit rendre le service que l'on attend, à un prix acceptable. Ainsi, un régime d'assurance chômage subtilement manié est en réalité un outil puissant, qui protège les individus et soutient les entreprises et la croissance.
Voir plus Voir moins
Bruno Coquet em aines
L’ASSURANCE CHÔMAGE Une politique malmenée
Questions contemporaines
L’ASSURANCE CHÔMAGE UNE POLITIQUE MALMENÉE
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02086-0 EAN : 9782343020860
Bruno COQUET L’ASSURANCE CHÔMAGE UNE POLITIQUE MALMENÉE
Questions contemporainesCollection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les «questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection «Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Nesmet LAZAR,Peut-on encore sauver la France ?, 2013. Michel PERALDI,Ils ont volé la décentralisation! Pamphlet argumenté pour que la décentralisation soit rendue aux citoyens, 2013.Jacques Adrien PERRET et Samuel Mayol,Pour un système éducatif réaliste et sans élitisme, 2013. Louise FINES,Négociations et crimes en col blanc, Immunités réciproques, 2013. Rana BARAKAT ISSA, Antoine MATTA,Femme-Pub, 2013. Djilali BENAMRANE,Le marché bancaire hors contrôle. Urgence d’un pôle financier public et associatif sous contrôle citoyen, 2013. Pierre GROU (coord.),L’obscurantisme de l’argent, fléau du e XXI siècle.Jalons pour un nouvel esprit des Lumières, 2013. Mary MAY,Sortir de la crise ensemble en moins d’un an, 2013. Béatrice GRANDORDY,La Femme Fatale. Ses origines et sa parentèle dans la modernité, 2013. Fred DERVIN,La meilleure éducation au monde? Contre-enquête sur la Finlande, 2013. Claude-Louis MOREAU,Réinvestir le politique, 2013. Hélène BAUMERT,Plaidoyer pour l’enseignement des pratiques alimentaires, 2013.
Pour Marlena
Sommaire
1 / Introduction..............................................................9 2 / Histoire................................................................... 17 3 / Théorie ...................................................................47 4 / Evaluation...............................................................83 5 / Pratique................................................................147
6 / Conclusion ............................................................203
Lexique ......................................................................205
Bibliographie.............................................................. 209
Table des matières..................................................... 225
1 /Introduction
L’assurance chômage est un bon sujet de discussion de comptoir. Au prix de quelques caricatures, il est en effet possible de rapidement s’accorder sur l’idée que tout cela coûte bien trop cher… et qu’il serait tellement plus simple de remettre tous ces chômeurs au travail! Il est vrai que le chômage persiste depuis des lustres, alors même qu’aucune politique ne possède une puissance de feu comparable à celle de l’assurance chômage, dotée d’un budget dépassant couramment 1% du PIB dans les pays de l’OCDE, de près de 2% en France, 38 milliards d’euros cette année. Et donc autant de taxes pour la financer, ou presque, car en ces temps de crise il faut s’endetter pour boucler le budget. Avec des sophismes pour diagnostic, comment s’étonner que les réformes apparaissent tout droit sorties d’un bréviaire de matamore : payer moins, taxer plus, contrôler plus, contrôler tout, mais aussi créer des exceptions clientélistes au prétexte de ne pas faire de perdants. Tout cela facturé au prix fort :environ deux semaines de salaire par an pour chaque salarié dans l’OCDE, et même un mois par an en France. Le prix de la peur de se retrouver sans emploi ni ressources. Le sens des choses finirait par se perdre. Ni assurance d’une compassion, ni remise à l’emploi coûte que coûte, l’assurance