//img.uscri.be/pth/0e6f03b3262cc7e458eac371c4aad7b67cc0fba9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'assurance des risques d'entreprise dans les pays de la CIMA

De
176 pages
Pour se prémunir contre la réalisation de possibles aléas, les entreprises ont recours à l'assurance. Mais cette industrie possède une image relativement négative auprès des chefs d'entreprise, qui ont le sentiment que les contrats sont rédigés pour ne rien couvrir. L'objectif recherché est de vulgariser la pratique de l'assurance des risques d'entreprise en la rendant autant que possible accessible aux assurés et à l'ensemble des acteurs concernés : assureurs, courtiers, experts, formateurs, étudiants, etc.
Voir plus Voir moins

El Hadji Abdoul Aziz FALL
Pendant toute leur existence les entreprises sont confrontées
à beaucoup d’aléas qui peuvent perturber ou mettre n au
processus de leur développement. Pour se prémunir contre la
réalisation de ces aléas futurs, elles font recours à l’assurance. Par
ailleurs l’appréciation immatérielle que les chefs d’entreprise ont
de l’assurance, doublée des exclusions de garanties, leur donne
le pressentiment que les contrats d’assurance sont toujours
rédigés pour ne rien couvrir. Ce qui participe en partie à l’image
relativement négative collée à cette industrie.
L’objectif recherché à travers cet ouvrage est de vulgariser la
pratique de l’assurance des risques d’entreprise en la rendant
autant que possible accessible aux assurés et à l’ensemble des
acteurs concernés : assureurs, courtiers, experts, formateurs,
étudiants, etc. L’ASSURANCE Il est divisé en six chapitres : le premier traite de la perception et
de l’usage faits de l’assurance par les entreprises ; le deuxième
fait le diagnostic et la description des risques liés à l’activité de
l’entreprise ; le troisième présente les dispositions communes aux DES RISQUES
assurances de dommages et de personnes ; le quatrième identi e
les risques existants et les réponses apportées par l’assurance ;
le cinquième analyse la vision nancière de l’assurance par D’ENTREPRISE les entreprises ; et en n le sixième chapitre pose la question
de la stratégie de communication et de marketing pour le
développement des risques d’entreprise dans nos marchés. DANS LES PAYS
Titulaire d’une Maîtrise en Sciences et Techniques des DE LA CIMA
Assurances (MST-A) de l’Institut International des Assurances
(IIA) de Yaoundé (Cameroun), Abdoul Aziz FALL a débuté sa
carrière à Dakar dans le courtage en assurances avant de
rejoindre la compagnie Assurances La Sécurité Sénégalaise
(ASS) en février 2002 où il a occupé le poste de Directeur de la
Production des risques non automobiles. Depuis décembre 2012, il occupe
les fonctions de Directeur du Pool Micro Assurance Santé (PMAS) du Sénégal.
Il a été aussi membre des commissions Transport, Technique et Formation
de la Fédération Sénégalaise des Sociétés d’Assurance du Sénégal (FSSA).
Illustration de couverture : © Jalka Studio
ISBN : 978-2-343-06726-1
17,50 € 9 782343 067261
L’ASSURANCE DES RISQUES D’ENTREPRISE DANS LES PAYS DE LA CIMA El Hadji Abdoul Aziz FALL*)'b+($&)((.)
# $) ") "
$ & ) ) () +) "b)(b%'($$%!2&*$.%)
# )") . ) "
$ & ) () +) ) +( "b
% 2" ( #"I" (# **$

23 @ GB:37?C6<

&/

>;4D3;D III:FFB 3FF3@
5A? ;7:3D?
FF3@36AA
8@A@
:3 6;8
FF3@@36AA
8:3


Pb:A1'8DGE;3,D?3C'3I3"bD371=@3:&=I3D?B?
?: )
;BGE)7O8A77GYF?HGG5:@A75F?>XGD7@G@@E)F;3CG>;E37G4DFFEA?>7:7>F7D4X9E@3F?#65E3DYEAG6AG5OX>>76YG;8F56
7FB77?@F@7DE67G37?3AF;8@#6CD.7:7;7D;?E6>AB?;6DEDE57@ED
78F3>33FF37D7776@@7&7Y>GE@G33YB3DKB77S7e76@3Y57=A>>FCXBE>>@F33>;YD;E7?FEAS7GF>>7D3D3>7A<>BGS?J;2)H@e73EeGF>G>77E?EY73KBBADD;7?O>F77D
7EE;B77@5FFA@;>736H@7D7'E;C6e4>@7;7E37;F6F>7;F
D83GHA3#>D
8?#O77CFGDe3
6EDB7:3F4GD?73973>b>;7D5YDFAEK>37;DF @37GGJ7FB;Y337BFDB"3
E7EA?6F9D7Y89@GE>77FDB7JeE@GF73S;5@eXB5@@Y>57A7>73DB@EDFFA77@GCEG;YD7@7AOH7?@@6A7AK77F/D3Y0F=>:F37FEd3Ye4D=7e>@B763%FCAG7DD
4A@@H7DFG397
?7G;E EF;BAG
FAG<A@5G>CGDE G3>;F7E7D YE7??e: @@7GD
5:7D 5:7 CG; "" 7= @ 3; 8; 3
5A D677@ A@@7 B3DF; G>; D7CG >>735
;A A; BA GD "/G3 E / YBAGE A@
YF @F S AD 6D 7S 5 :3 78A; CG7 57>3YF3; 3;D7
BA>;F; 3BB6XECG7F DB>E GD>7DE
7? @F6; 677@E5AD77EE7E5: E3H3;
,Y 93 >e 8D.??;CG :;E>FFA?;CGF7G7>3 BB
3 D3 6YD F7 G; 67 7> ;9 ;7 J67? @BX D7

B 3; J C G7 F7D 7 67 '9 ;7 '3 G6 Y ; Y9 XD
F BD
*GA5 :7;>D7 E7 F;FE7@ 83 E @7H7 FEB7
;FG@ AGDFAGFGJ7F6AGJ 7E7E
G @7 D Y8Y 57
9D3@6G@3?;G@;6G@77 BAA;GD H;7@F
CGAGF; 7 0@/67;//1=2=C ""
YH7>ABB7?7@F
>7 BAGD eEE;EF 57 ABYD F;A@ 67 F;A@3> ( 88 ;57
Ee 35 CG 7E7 67H DE 67 8A >e ('
HA 97 7@ AGH7@F FD AB YF3;F 3B3 7@6 E5A>@F 3; E
EG Ee@A E AG AF D7;X ;D ?7
3; YFG67E 7 3@3> XF ;7@
;> >7 ;9 FY >3 FG E e3
$3 A> G;A;9XCGeD77> 7B3DAE7@3G3;736;
6; 7 7D *G7 7H7@G 7E 67 57 @F 7
DA8; D eA55 3E A@ 7G 3HA;D 3@ _F
3CG; Y57A@6 P 7= 3 XD7
6Y6;757FAGHD 3977>X73EY;E6G@D7Y6GB6F76Y5S>67DE7D;GSED@#6eDE@X
D;77C3e37CEY756F97;;D7>?5AD@DEF5C;777@35@;>77BY6D78D3HHB37A7O78C7FGH7?BD3B>7O?7XY>7F3CY;E07/B4O7&D77?5e737F5E3@F9@3Y73>3E@H4Be7F;7eFEA#G67?+A4@B47>@;87ZF7D#>7YB)37??@7YE>H7DX7665EEG7<>?DBSD$?AFA
?EG@>D
73D>@>D7XD3BDAEE37DE6>)33#;773FBE>7F7AD7DF775@@X3YDAFO78GGA7763GF@7OH3@@
X)B76D7D;6S7>F"@E"@"F8A@>"7F7@6E7N1>Ge>YYG7>CEGY?93>>67DE7@
??">7;Y
F"3;?FDGB>7GME3667AA@@BBF738DS>
?
,Y@ 93>67> ;?37F67>3 '
AGEE EE;A@@ 67e;@E6GEF 3@ E
?4 >7

Y5G A@:7GD 93> 7 7@F >7E BAGD
13AG@EF;FGEE6YF7 ;A@E >
DA?AF; A@ 367E 53?3 3@5;7@E AGE
? 83?;>> ?347>>78 ?;>>7BA GD >7GD B
67D@; D7D 7@5A@FD
5e@AFYF3;FCG7 @EF 57F@F S ;?B3E39 7 3; :A??
G@ BAGD 7J D;7@57 A@@7 G@7 7EF eYFD 3@97D E3
67A?7@F 3EE D 6;E @F ?7 7@ G>7 38 5FG GE7
3B G@7 D 3H3@F ?A; AGD BD; 6e 34A 6
3H3;F 7HA; 3G F7?BE 7 G; 7F 3 DAG@
3A @6Y G7 67 EE GD 3@ 57 F7 D@3 @3
EF;FG 36?;EE;A@ A@ BD >G; ;E <7
>7 7@ @A 67D D7 7@ D7 E GD 57 F7 F7DD
35
?;>;F 5A >7 E 7E GJ6e
A@5AGD 7E 7 AG>GAG<AGDE G; G; ?A;
Y?YD; e3 D? Y@ 3; CGeG@ 5>7BAG
<G 63 @F :7 02= C:/G3 A@5> ?A@ 7G
CG7>3F >G;EA;F> 9XD7
J 7@ D7G@9*G e7:7 >7 353:7 L@5 7E
3EE3;E 3@57
F7 @6e3883@F 75F;A@67
CG; Y?A; = % D 33@6 D7
BD 7@6D 3FAG<AG7@DE 7BAGD B7DEYH D6 @F397

Y6EA@G53F; 3EE;7FYF3@EG6A@F77E
7EB Ge 7>>#7;8DDE53>3,7DEF65E"&FY:B,$&6Y7E>>57EeBA7<7Y?S37E3E>5;FE33EF;3AEK7A3F3AGHG67E
X:7EE7
3@EAG?6K@F),EH3A@FEGB73DYDG5;GY>;3X;D77?77@4FSDC""63??7D@E7A7GFD3b>DK??G37F3DHE>5X;<@@DAE5&:S7<5?Y;B
777DF336';"E1D6>377
D3@V3;E BAGD 7GDE A@E7;> E

67 )DA87EE7 GDE 67GJ >7E FAGE % % &35F3D
)3B7 F () 3>;83 3? 36AG &7EE;7GDE
BAGD 7E A@E7;> E

3EEGD7GD F GD;EF7 , $!&3=:( &A@E;7GDF3D
D397? @FE
7@5AG
&A@E;7EBA'GD7@3:;?(1>>3
BAGDE 5D;F;CGE7 E
FE7E
AD? F7 GD EE GD 7G (. ;7 GD
E7 5A@E ;>E
&A@E; E;67@F7 ' BAGD
7> G@7E CG; F 77F >7 7D 3
5A>>Ge B>@Y757G@7X9GEGD 3@FG7Y
,
,
>> 7
,Y @Y9 >3 D3 @57 GJ @E J @6 3@
e3&3?;@CG;>;4I3;+&75
D7 ?7 D5 ;7 ?7 E F; F
>3 DY @ 67 57 D39
7?7D 5;7FAG 7GJCG;67 DXEAG A;@A@F3DF;5;BF7EA$A*YE&D(75D7F>BE>G:DE;
3;677D6G75E;e3337;F77BGD7;Y>E7G7D3K@75)BB>;F>@?e7E7C5YJ67AY?ED79>6F53D>73>75;4?F77>7A@G7H@D6E7DF3;F@3e67ED>DEB67eE77@KF@D7;@EG797AeF7EJGB6
3@@7CD73EC;DDS56FFe37BD@3C@E5D7@E7A6@B3>K936
77D7EEGD35@DEA[7E3;6Y3"@6EED3>@Be7F37D7F76477@7A5EEE7A75EFBYGE7DE3D3>@D577E3A6@5FF7EAG)@E73@FC76>7577D7EH37DF7BFH;3>D;Y7G@AEF36GD67D>D@G;7He3BG8
ABB3>>6766YSH7G33D4B@7E?BE7SJ7;EYG73E63D;@e677"
@
DH;D674D YH 73GJ 7GDE
BAGH3@;@E7H 7@ 3EEA@FE3D G;3@F; D;EC7F G7E
5A@E35 7SG@ 4> G 7 7@ 7E
>A;F@7)AGD B>G3F;A7DF;C@;>3XD@F;7G77
7F5
@E
QF G6;@F3@
F;F&A 6GEFE 67EAG&A @@ @F ;E
7F;F7E 67 ;D;973 FE BG4>; D3@6 3G 3GEE; ?3;E
3EEG E97@F9Y@E AGDF; 7F5
7JB7DFE 3FE
EE;A@ >3 7 5F7GDE 7E AGE 6;635F; GBBAD F 67
A?BD;E>3 CG7E7@FDAGEE;A@DH;DD;EF

4GF;SA@3[FD;E 7F7 57FAGHD9G;E3977@5A@FD7
Y5D;D7 @FD GFAGEEYE7E3;EA 7@EG;A@F
<GD;6;CG >Y93> EF 6Y<S ?;E >357 3D> GFA ;F
536D 7 6e 3GF @FD7BD; 7E 67 BDA F;H; Y
797EF;A@?3F;XD AGHA; 93D @F; 35A?BYF;F;H;FY7F
9AGH6e;@A@@7DEF;FGX97@@3 :;CGE7D
@Y57 EE;F eA` :G? EEAG D57 E CG3>;FY
8A@5F A@ 7EF @FD7BD; 7 6e G@7 >ABB7?7@F 7 (D
75536?3:@D7:3 ;5@ACG7GF73 F77
6e3;Y FYEGD>G B3 >3 F
?3 :YE6 EEG 6 7> ;?
397F AG @F6 D; CG7E6 7BD @ ;EF7 E>
F7DCGe3G G@?3@G @@Y 675A3@EYF 6e 3E 7E
E6e G@BCGDXE3DF E;X5>76 @E>3)D A8 7EE;A@
%& %) ,