La gestion des risques professionnels et environnementaux

De
Publié par

Les contraintes réglementaires et de résultats qui s'attachent à la gestion des risques sont devenues si fortes que la performance d'une entreprise dépend "viscéralement" de la maîtrise des risques inhérents à son fonctionnement, à son environnement, à ses ressources, à sa production et au système dans lequel elle opère. Sur la base du vécu professionnel et dans un style pragmatique, cet ouvrage propose des outils adaptables aux contraintes managériales et opérationnelles, particulièrement dans le domaine minier.
Publié le : mercredi 15 avril 2015
Lecture(s) : 5
EAN13 : 9782336375960
Nombre de pages : 198
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Ibrahima Sory N’DIAYELa gestion des risques
professionnels et environnementaux
dans le domaine minier guinéen
Les contraintes réglémentaires et de résultats qui s’attachent à la gestion des risques
sont devenues si fortes que la performance d’une entreprise dépend « viscéralement » La gestion des risques
de la maîtrise des risques inhérents à son fonctionnement, à son environnement,
à ses ressources, à sa production, et au système dans lequel elle opère. professionnels et environnementaux
Si le management oublie cette évidence, l’entreprise risque de naviguer à vue, et à
dans le domaine minier guinéenterme, de courir à sa perte.
Dans ce contexte de mondialisation et de complexification des risques,
cet ouvrage ne prétend pas en cerner la multidimensionnalité et la multitemporalité,
mais, sur la base du vécu professionnel et dans un style pragmatique et normatif,
il propose des outils adaptables aux contraintes managériales et opérationnelles.
L’objectif visé est, d’une part, de favoriser une prise de conscience collective
et l’émergence d’une culture du risque dans le milieu du travail, et d’autre part,
de servir d’inspiration à d’autres contributions analogues pour que la gestion
des risques sorte de l’amateurisme ambiant et s’inscrive dans une dynamique
d’efficacité et d’amélioration continue…
Dr N’DIAYE Ibrahima Sory (Dr NIS) occupe depuis 2003 le poste de
directeur de la santé sécurité environnement de la CBG . Il est titulaire
d’un DES en géologie de l’Institut des mines et géologie de Boké, d’un
doctorat en géologie et minéralogie de l’académie d’État de l’université
de géologie de Moscou, et d’un master spécialisé en gestion globale des
risques technologiques et environnementaux de l’Institut national polytechnique de Préface de Kémoko TOURÉ
Toulouse. Auparavant, Dr NIS a occupé entre 1994-2002 la fonction de directeur
national de la recherche géologique et minière de Guinée.
Photographie de couverture d’Armelle Riché : train minéralier en Guinée.
ISBN : 978-2-343-06101-6
21 €
Ibrahima Sory N’DIAYE
La gestion des risques professionnels et environnementauxdans le domaine minier guinéen






La gestion des risques
professionnels et environnementaux
dans le domaine minier guinéen





















Ibrahima Sory N’DIAYE











La gestion des risques
professionnels et environnementaux
dans le domaine minier guinéen








Préface de Kémoko Touré


















Du même auteur



Le scandale géologique guinéen, L’Harmattan Guinée, 2015.
































© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-06101-6
EAN : 9782343061016
AVERTISSEMENT
Gérer une entreprise, c’est fondamentalement gérer des risques
variés et variables.
Le management des risques n’est pas une science exacte.
« Il n’y a pas de « one best way » en organisation sécurité, mais il
y a seulement des arbitrages dont il faut être conscient des impacts
sur la sécurité. »

Dans un monde, où innovations technologiques et
complexifications des risques se conjuguent continuellement et parfois
concomitamment, où actions et réactions s’y enchaînent comme dans
un processus chimique, la gestion globale des risques est devenue un
enjeu vital ancré dans le cœur des préoccupations individuelles et
collectives avec à la clé un impératif réglementaire et de résultat.
Dès lors, il serait ambitieux à travers cet ouvrage, de prétendre
cerner dans sa multi dimensionnalité et multi temporalité la
problématique de la gestion des risques professionnels et
environnementaux. Néanmoins, sur la base du vécu capitalisé au cours des dix
dernières années passées à la tête de la Direction de la Santé Sécurité
Environnement de la Compagnie des Bauxites de Guinée, nous avons,
dans un style proche du manager et de l’opérationnel, abordé la
question de la gestion des risques de manière pragmatique et normative.
Au cours de cet exercice, nous avons souligné les enjeux majeurs qui
s’y attachent, circonscrit le périmètre mouvant des risques
professionnels et environnementaux, et proposé quelques outils de terrain. En
effet, nous avons estimé que le terrain, est le lieu où se joue et se lit au
quotidien le niveau réel de sécurité, peu importe le système de
management en place, et peu importe la performance à un moment donné,
que celle-ci soit bonne ou moins bonne.
L’objectif global visé par cet ouvrage est non seulement de favoriser
une prise de conscience collective et l’émergence d’une culture du risque
dans le milieu du travail, mais aussi et surtout, de servir d’inspiration à
d’autres initiatives analogues pour que la prévention des risques
professionnels et environnementaux sorte de l’amateurisme ambiant, et
s’inscrive dans une dynamique d’amélioration continue qui demeure plus
un voyage qu’une destination.
Alors, bon voyage à tous…
Dr Ibrahima Sory N’Diaye
8 PRÉFACE
La santé, la sécurité et l’environnement au travail constituent trois
valeurs cardinales d’une entreprise citoyenne, responsable, prônant le
développement durable et soucieuse de sa pérennité et de sa
performance globale.
Dans un style proche des préoccupations de l’opérationnel, du
manager, du contractant et des parties prenantes, l’auteur cerne avec une
précision remarquable le périmètre utile de gestion des risques dont il
dresse les enjeux multidimensionnels.
De lecture aisée, l’ouvrage est doté d’une vertu pédagogique et sa
présentation sous une forme modulaire lui confère un caractère de
boîte à outils de gestion des risques avec les facteurs-clés de succès
qui gravitent autour de : implication, engagement, anticipation,
pérennisation, organisation, suivi et contrôle.
Dans un monde globalisé marqué par la prise de conscience
collective des risques, et notamment la sacralisation de la valeur humaine au
travail, l’ouvrage, d’usage à la fois pratique et théorique, cultive le
regard citoyen et favorise l’émergence d’une culture du risque et du
résultat.
Porté par l’expérience et la force d’analyse de l’auteur, le travail,
est d’une grande valeur managériale et opérationnelle. Il met en relief
l’étroite relation entre état de santé du système de management de SSE
et engagement de la hiérarchie-moteur de la démarche- d’une part, et
implication des employés –moteur du système de l’autre.
C’est conscient de la pertinence de ce travail que je garde l’espoir
que managers et opérationnels s’en approprieront le contenu pour sa
« consommation intelligente » au bénéfice d’une entreprise gagnante
et performante.
En effet, la Santé, la Sécurité et l’Environnement demeurent à la
fois une nécessité et un défi permanent à relever qui confère in fine
une légitime fierté.
Sacré challenge… mais jouable ! Pourvu que chacun s’implique et
joue collectif.

Kémoko TOURÉ
Ex-Directeur Général de la CBG
(Compagnie des Bauxites de Guinée)

10 RÉSUMÉ
Le monde vit et se débat au quotidien dans une toile d’araignée de
risques aux criticités et géométries variables. La maximisation des
saisies d’opportunités et la minimisation des pertes représentent les
deux axes majeurs de la gestion des risques. L’issue de cet exercice
quotidien et permanent est subordonnée au choix et l’adoption
conséquente d’un « régime alimentaire « suffisamment réfléchi et flexible,
basé sur l’acceptation, la réduction, la suppression et/ ou le transfert
des risques.
Les enjeux humains, financiers, juridiques et d’image de marque
qui s’y attachent, sont devenus si importants, que la prévention de
risques est désormais admise comme une démarche éthique dans
laquelle les efforts visent à garantir au travailleur le pouvoir de se
regarder chaque matin dans une glace, d’aller au travail et de retourner
à la maison sain et sauf.
Dans ce contexte de globalisation, le système de management, sans en
être la panacée, représente néanmoins l’outil fondamental qui confère à la
gestion des risques son caractère fédérateur et dynamique susceptible de
favoriser une prise de conscience collective et l’émergence d’une culture
sécurité. En effet, il n’y a pas de one best way en matière de
management, mais il n’y a que des arbitrages et la qualité du support dont il faut
être conscient des impacts sur la sécurité.
L’interconnexion réussie des innovations technologiques, des
conditions organisationnelles du travail et de la démarche dite «
d’électrochoc comportemental » représente le triangle utile de la sécurité
plurielle ou le riche terreau qui sert de point d’ancrage à un
environnement sain dans l’entreprise.
Cependant, en raison de l’importance de l’homme (cœur du
système), de l’engagement de la ligne de management (moteur de la
démarche) et de l’implication des travailleurs (moteur du système),
chaque entreprise se doit d’accorder à ces trois facteurs clés une
attention toute particulière au risque de naviguer à vue et de courir à terme
à sa perte.
En raison de la forte mouvance des risques, il est irréaliste de
penser trouver tous les risques. L’essentiel n’est pas de savoir tout, mais
de savoir où trouver tout en vue d’envisager des mesures d’urgence
adéquates et appropriées et ainsi éviter d’être pris au dépourvu par
l’imprévu.
La toile d’araignée des risques

12 AVANT-PROPOS
Ce travail se veut une modeste contribution à la gestion globale des
risques professionnels et environnementaux. C’est le fruit d’une
expérience capitalisée au cours d’une dizaine d’années à la tête de la
Direction santé sécurité environnement et Prévention incendie de la
Compagnie des Bauxites de Guinée.
Reposant sur une approche remontante et une démarche
participative, cette contribution dessine le périmètre utile et le profil mouvant
des risques professionnels et environnementaux majeurs et propose
quelques outils et méthodes de management adaptables aux
contraintes managériales et opérationnelles.
Dans cette optique, le choix d’un style proche du lecteur et de ses
préoccupations quotidiennes a été opéré. Et pour en illustrer le
contenu et rendre la compréhension facile, des exemples et situations vécus
et gérés au sein de la CBG ont été sélectionnés.
Processus transversal et multidimensionnel, la prévention des
risques représente pour l’entreprise un véritable outil certes
responsabilisant, mais fédérateur autour des valeurs et convictions partagées de
l’entreprise. C’est pourquoi elle doit cesser d’être perçue comme « une
patate chaude » que l’on se passe et repasse jusqu’à ce que quelqu’un
se brûle, mais plutôt comme un Sport collectif dont le résultat porte
l’ADN de chaque employé de l’entreprise. En effet, c’est par et dans
un pluriel consensuel que la sécurité se construit, mais où les rôles et
les responsabilités sont rigoureusement définis au singulier.
Se voulant pédagogique et guide pratique, l’ouvrage, vise l’émergence
d’une culture « risque » et une prise de conscience collective de tous les
acteurs et décideurs ambitionnant maintenir leur entreprise en « orbite »
c’est-à-dire performante.
Autrement dit, il est temps de procéder à la réconciliation entre le
travail et les trois valeurs cardinales que sont Santé Sécurité environnement,
et faire du travail, un facteur de bien-être plus qu’un facteur de risque.
Puisse cette modeste expérience capitalisée dans cet ouvrage, servir
d’inspiration à d’autres initiatives analogues dont le monde du travail
a grand besoin pour que la prévention sorte d’un amateurisme ambiant
et se fonde sur des preuves d’efficacité et de résultat.
14 REMERCIEMENTS
La publication préliminaire de cet ouvrage a été possible grâce au
soutien financier de la CBG et aux facilités qui m’ont été offertes dans le
cadre de stages de formation et de perfectionnement. A cet effet, je
voudrais, à travers Mr Kémoko Touré Directeur Général qui a accepté de le
préfacer d’exprimer toute ma gratitude et ma sincère reconnaissance.
Aux collaborateurs, collègues et amis de la CBG, mes sincères
remerciements : les uns, pour leur participation active aux travaux de collecte et
de traitement de données de terrain, les autres, pour leur soutien moral, et
la lecture critique du document souvent assortie de remarques et
suggestions pertinentes, parfois croisées ou concordantes. Dans ce cadre, je
citerais singulièrement Monsieur Abdourahmane Keïta Surintendant du
Labo chimie de la CBG, pour sa disponibilité et sa précieuse touche au
toilettage de l’ouvrage et Ibrahima Sory Keïta un jeune Ingénieur
Géologue Stagiaire à la SSE pour sa disponibilité et sa précieuse contribution
à la saisie et à la mise en forme du document.
Toute ma reconnaissance à mon épouse Aissata Condé et à mes
enfants : Nis, Aïcha, Kader, Salim, Pape Noha, Aïssatou qui m’ont
donné bonheur et force pour mener à bien cette aventure.
Enfin, que tous, anonymes ou connus, trouvent ici l’expression de
ma profonde gratitude.
Je garde l’espoir que chacun s’y reconnaîtra et s’emploiera à faire
vivre au quotidien au sein de son entreprise la prévention des risques
désormais admise comme une démarche étique et un indicateur de
performance globale de l’entreprise.
J’ose croire, que l’on ne me tiendra pas rigueur des oublis et erreurs
toujours possibles.
INTRODUCTION
Modeste contribution à usage à la fois pratique et théorique, cet
ouvrage ne nourrit pas la prétention d’embrasser le large et complexe
éventail de gestion des risques aux géométries et criticités variables.
Procédant d’approche méthodique et participative, la réflexion
contributive sur la gestion des risques professionnels et environnementaux
tente de :
● Dessiner le périmètre mouvant des risques de l’entreprise par le
biais d’une cartographie et d’une analyse situationnelle des
indicateurs de performance.
● Fournir un cadre de référence pour aider à identifier les
problèmes récurrents mais qui se résoudront partiellement,
temporairement dans un cheminement cohérent et constructif.

La finalité de cet exercice est de fournir des outils de gestion des
risques en vue d’améliorer les performances et la gouvernance de
l’Entreprise : minimiser les pertes et maximiser les opportunités.
En effet, dans un monde globalisé où les contraintes du marché
sont de plus en plus fortes, il est évident que seules les entreprises
capables d’anticiper et de faire évoluer l’architecture culture sécurité
pourront se maintenir sur le marché.
Dès lors, il est aisé de comprendre que la gestion des risques doit
s’assimiler à la culture de l’Entreprise, c’est-à-dire se fondre à sa
philosophie, à ses pratiques et convictions partagées .
En effet, sans une vision philosophique et motivante de la culture
sécurité, c’est probablement la mécanique et le conformisme aveugle
qui risquent d’avoir raison du système avec son essoufflement et sa
mort assurés.
Pour éviter justement une telle aventure il faut :
● Mettre à la disposition de l’ensemble des acteurs et décideurs de
l’entreprise des outils transmissibles, transférables et
appropriables donc possédant une vertu pédagogique.
● Rechercher les meilleurs ingrédients susceptibles de favoriser
l’érection d’une véritable culture sécurité.
● Souligner la question de la responsabilité non dans l’accusation
ou le jugement mais dans l’engagement, l’implication de chacun
par des actes, gestes, réponses et solutions fiables viables, et
pérennes.

Sans prétendre avoir trouvé toutes les réponses à cette
problématique de gestion des risques, l’ouvrage qui se veut à la fin
pragmatique, et pédagogique repose sur les principaux points
suivants :
1. Evolution du concept de gestion des risques : Facteurs et enjeux
2. Démarche, outils de terrain et décision
3. Système de management de SS de la CBG : présentation des
composantes et accidentologie.
4. Prévention et protection incendie
5. Gestion de crise
6. Système de management environnemental : présentation et
analyse des AEIS de la CBG
7. Gestion des risques émergents
8. Contraintes générales et spécifiques de performance d’un
système de management et de gestion des risques de SSE au
travail.
9. Conclusion.
18

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.