//img.uscri.be/pth/6ff366e4e88a423381b1d3908e0a47ad2397622c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La gestion internationale des ressources humaines - 2e édition

De
160 pages

L'ouvrage traite à la fois un sujet de cours et un sujet d'actualité en raison de l'importance de l'internationalisation des entreprises. Il aborde toutes les questions de la gestion internationale des RH, soit expatriation, mobilité internationale des cadres, gestion de carrière à l'international, politiques de recrutement internationales, questions d'attractivité mondiale et communication interne.

Voir plus Voir moins
Couv_9782100564415

Copyright Dunod, Paris, 2011

9782100564415

Visitez notre site Web : www.dunod.com

Consultez le site Web de cet ouvrage

Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l'article L122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, sous réserve du nom de l'auteur et de la source, que « les analyses et les courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information », toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite (art; L122-4). Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

Ouvrage numérique publié avec le soutien du CNL

CNL

Cet ouvrage est le fruit d’une expérience d’une dizaine d’années au sein des filières RH des Universités Paris Est et Paris Dauphine. Il s’inscrit dans un programme de recherche croisant la question de l’internationalisation des entreprises et le management des ressources humaines. Cette investigation a déjà donné lieu à la publication de deux ouvrages de références Management interculturel et Entreprises multinationales aux éditions Dunod.

À ce titre, nous tenons à remercier nos collègues et amis et en particulier :

Frank Bournois, (CIFFOP, Paris 2), Julienne Brabet, (Paris Est), Carole Marsella (ICD), Astrid Mullenbach (Paris Est), Serge Perrot (Paris Dauphine), Erwan Poiraud (ICD), Pierre Romelaer (Paris Dauphine), Richard Soparnot (ESCEM), Guillaume Schier (ESCEM), Julie Tixier (Paris Est), Christophe Torset (CNAM), Anne-Lise Ulmann (CNAM) et Thierry Teboul (Groupe IGS).

Un grand merci à Frédérique Pigeyre, professeur à l’Université Paris Est avec qui nous co-dirigeons le Master 2 « GRH dans les entreprises multinationales » de l’IAE Gustave Eiffel.

Nous tenons également à remercier nos partenaires professionnels pour avoir échangé avec nous sur ces sujets et en particulier Bernard Aulagne (GDF Suez), Jean-Marc Ayme (JMA), Aymeric Brellmann (Panhard), Philippe Bobin (Rodhia), Aymeric Brellmann (Panhard), Cédric Collanges (Schneider Electrics), Phillipe Cuenot (Bouygues Telecom), Yves Debailleul (GDF Suez), Guillermo Gonzales (Alcatel Lucent), Christophe Maximilien (TDF), Pascale Place (DRH), André Perret (DPM & Associés), Jean-Louis Riotte (Areva), Stéphane Rousseau (Accor), François Saulet (Dassault), David Tabournel (Néopost) et Eric Wuithier (Towers Watson).

Un remerciement sincère est également adressé à nos contributeurs : Hervé Borentzjen (Converteam), Sylvie Guyon (Crédit Agricole), Jennifer Quinot (Hutchinson), Marie-Laure Tourbet (OTV, Véolia Environnement) ; Céline Lemercier (Rexam) et Thomas Ripert (RRH International) pour leurs apports à l’analyse.

Nous souhaitons aussi remercier chaleureusement les membres de l’Association pour la réalité et les relations internationales (ARRI) et notamment son président, Jean-Michel Faure, et son secrétaire général, Jean-Pierre Baret, ainsi que l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) et en particulier Catherine Carradot, son délégué général.

Nous adressons une pensée amicale aux membres de l’Institut de recherche en gestion avec lesquels nous avons pu partager des discussions riches et passionnantes sur ce sujet.

Enfin, nous n’oublions pas nos étudiants et notamment ceux du Master 2 « GRH dans les entreprises multinationales » et de la licence professionnelle « Gestion des ressources humaines/ARH » de l’Université Paris Est.

Préface

Est-il actuellement possible de parler de la fonction « ressources humaines » sans aborder immédiatement sa dimension internationale et globale ?

Tant qu’il s’est agi de gérer le personnel, voire les ressources humaines, la profession s’est considérée locale avant tout. À l’heure où l’évolution de la profession nous emmène inexorablement vers le management des talents, voire même le pilotage des communautés, il est clair qu’elle a pris une dimension tout à fait nouvelle qui la met aux premières loges de la globalisation et des réseaux sociaux, qui ne connaissent pas de frontières.

Dès lors, la gestion internationale des ressources humaines s’attribue la part du lion dans toute problématique moderne et opérationnelle liée au capital humain de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai au sortir de la crise actuelle, qui laisse l’Europe dans une position nouvelle, avec beaucoup de craintes sur l’emploi, mais en même temps avec l’assurance que le niveau de compétences actuellement disponible chez les salariés européens et que la qualité des ressources éducatives en place pourraient conférer un avantage compétitif réel.