La PME algérienne et le défi de l'internationalisation

De
Publié par

Les quelques 300 000 PME que compte l'Algérie sont les plus fragiles de l'espace méditerranéen. En conséquence, un programme national a été mis sur pied afin d'aider ces PME à trouver leur place sur un marché de plus en plus mondialisé et donc fortement concurrentiel. L'Algérie se trouve aux prises avec une culture peu favorable à l'initiative et au développement des affaires. En se préoccupant de l'internationalisation des PME, les pouvoirs publics se trouvent confrontés à de multiples questions.
Publié le : lundi 1 mars 2010
Lecture(s) : 250
Tags :
EAN13 : 9782296248274
Nombre de pages : 373
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
REMERCIEMENTS Nous devons exprimer notre reconnaissance envers l’Institut de recherche sur les PME (INRPME) de l’Université du Québec à TroisRivières et l’Association internationale de recherche en entrepreneuriat et PME (AIREPME) pour leur soutien et leur encouragement. Notre collègue Josée StPierre a assuré la coordination de l’ouvrage tout en veillant au respect des normes éditoriales et des délais de production. Enfin, nous avons une dette envers madame Suzanne Mailly de l’INRPME pour son dévouement à la correction et à la présentation du manuscrit.
LES AUTEURS GEORGESABDULNOURprofesseur titulaire au Département de génie est industriel de l’Université du Québec à TroisRivières. Il a complété son Ph.D. dans le même domaine à l’Université de Texas Tech à Lubbock, Texas. Il est auteur ou coauteur de quatre livres et de plus de 100 publications, communications et rapports techniques. Il est actuellement directeur de l’École d’ingénierie de l’UQTR et codirecteur de l’Institut de recherche sur les PME. Le professeur AbdulNour est membre du comité de rédaction de l’International Journal of Production Research. AHCÈNEAMAROUCHEest maître de conférences à l’École nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (INPS Alger) où il est actuellement chargé du cours d’économie du travail et de l’emploi. Il a mené plusieurs études d’évaluation des politiques sectorielles pour le compte d’organismes publics et participé au diagnostic stratégique de nombreuses PME dans le cadre du programme de mise à niveau. Il est l’auteur de recherches sur des questions de théorie économique et d’articles de presse sur des sujets d’actualité. LOUISECADIEUXprofesseure de management à l’Université du Québec à est TroisRivières et membre de l’Institut de recherche sur les PME. Lauréate de deux prix remis par l’Association canadienne des sciences de l’administration (ASAC) pour l’excellence de l’ensemble de ses travaux sur les PME familiales et sur la transmission, elle a publié des articles dans des revues scientifiques de renommée internationale. En 2009, elle a également publié un ouvrage intitulé La transmission des PME : perspectives et enjeux. SULTANADAOUDa commencé sa carrière dans le secteur industriel et le secteur bancaire. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris III. Elle est maître de conférences à l’Université des Sciences et de la Technologie d’Oran où elle est présidente de la cellule de valorisation des résultats de la recherche. Elle est membre du laboratoire Réformes économiques et Intégration régionale et internationale de l’Université d’Oran EsSeinia. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur la PME en Algérie et au Maghreb publiés dans des ouvrages et présentés dans des congrès internationaux. LÉODAYAN, de l’Université de Paris I PanthéonSorbonne, est directeur scientifique de l’APREIS, laboratoire mondial de recherches scientifiques pour le développement durable. Expert reconnu dans le domaine de l'économie de la durabilité, notamment pour ses travaux sur l'économie des écoliaisons, les politiques fiscales de la durabilité et les stratégies du tourisme compétitif durable, il a été invité à donner des conférences ou des cours dans de nombreux
9
pays (Algérie, Belgique, Brésil, Cameroun, Maroc, Niger, Pologne, Singapour, Tunisie). ANDRÉJOYAL est professeurchercheur à l’Université du Québec à Trois Rivières et membre de l’Institut de recherche sur les PME et du Centre de recherche en développement territorial. Ses travaux sur la PME innovante et sur le développement local le conduisent régulièrement en France, au Brésil et en Algérie. Il a à son actif plusieurs ouvrages et publie dans les périodiques tels que laRevue canadienne des sciences régionales, laRevue d’économie régionale et urbaine,Géographie économie et sociétéetTerritoires du futur.SERGELAMBERTprofesseur associé au Département de génie industriel de est l’Université du Québec à TroisRivières. Il est auteur ou coauteur de plusieurs articles publiés dans des revues et présentés dans des congrès internationaux ainsi que de plusieurs rapports techniques. Depuis 2005, il participe activement au projet de cartographie de la chaîne de valeur dans les PME québécoises en collaboration avec le professeur Georges AbdulNour. ABDELHAKLAMIRI est professeur titulaire à l’École supérieure de commerce d’Alger et membre du Laboratoire d'études pratiques en sciences commerciales et sciences de gestion de cette même école. Il est aussi présidentdirecteur général de l'Institut international de Management (INSIM) et professeur au programme MBA pour cadres UQAM/INSIM. Il est souvent consulté par les autorités politiques algériennes en raison de ses connaissances sur l’économie du pays. HACHEMILARABIun ancien président de la Chambre algérienne de est commerce et d'industrie (CACI). NADINELEVRATTOest chargée de recherche au CNRS et affectée au laboratoire EconomiX de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense. Elle est également chargée d’enseignement dans cette même université et professeure affiliée à Euromed Management. Ses recherches portent sur l’économie des PME et les faillites qu’elle aborde sous l’angle économique tout en empruntant au droit et à l’histoire. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages sur le financement des PME et les économies insulaires, de nombreux articles publiés dans des revues savantes et de communications à des colloques. MARIEFRANCELORTIEmembre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et est professionnelle de recherche à l’Institut de recherche sur les PME de l’Université du Québec à TroisRivières et auteure ou coauteure de plusieurs articles présentés dans des congrès internationaux ainsi que de plusieurs rapports techniques. Elle collabore activement aux activités scientifiques de la
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.