Le développement de l'industrie du tourisme au Cameroun

De
Publié par

Au mois d'avril 2011, la Société Financière de Tourisme et de Loisirs (SOFITOUL) a organisé une grande manifestation de promotion touristique du Cameroun, baptisée Cameroon Holiday's. Il s'agissait de présenter la nouvelle ambition touristique du Cameroun aux journalistes de la presse spécialisée et aux professionnels du tourisme et des loisirs. Ce Livre Blanc synthétise les recommandations faites par les participants.
Publié le : jeudi 1 septembre 2011
Lecture(s) : 61
Tags :
EAN13 : 9782296468306
Nombre de pages : 135
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
C
ameroonholiday
s
Le déveLoppement deLndustre du toursme AucAmeroun
l
elivre
mintour
bsloaifntCuol
C
mareoonholiday
s
Le déveLoppement deLindustrie du tourisme AucAmeroun
l
elivre
mintour
bsloaifntCuol
5
ru
d
©Larattan2 lécolpolytchniqu
55
http//wwwlibrairiharattancodiffusionharattan@wanadoofr harattan@wanadoofr
sBn9229656326 eAn9229656326
paris
SOMMAIRE
L’INDUSTRIE DU TOURISME AU NIVEAU MONDIAL......................9
LIndustriedutourisme................................................................................9 Le développement du tourisme au niveau mondial ..................................10
L’INDUSTRIE DU TOURISME AU CAMEROUN, L’ÉTAT DES LIEUX...........................................................................................................15
Laréglementationgénéraleetlecadreinstitutionnel...............................15 Les professionnels et les ressources touristiques .......................................22 Lapromotiondutourisme..........................................................................36
CAMEROON HOLIDAY’S 2011, LES RECOMMANDATIONS .........47
Maintenirlavolontépolitique.....................................................................48 Adapter l’offre touristique camerounaise à la demande internationale .49 Renforcer et adapter la capacité hôtelière du Cameroun ........................49 Poursuivre et accélérer l’effort d’investissement dans les infrastructures decommunicationetdetélécommunication..............................................50 Créer un établissement de crédit spécialisé dans le financement de lindustriedutourisme................................................................................50 Adapter la législation foncière ....................................................................51 Simplifier les procédures de voyage ...........................................................51 Professionnaliser toutes les filières touristiques ........................................52 Institutionnaliser le label CAMEROON HOLIDAY’S ............................53 Institutionnaliser l’organisation de CAMEROON HOLIDAY’S ..........54 .. Reconfigurer le site Internet cameroon-holidays.org pour en faire le portailnationaldutourismecamerounais.................................................55
GLOSSAIRE................................................................................................57
INDEX...........................................................................................................77
DOCUMENTATION...................................................................................79 ANNEXES....................................................................................................83
TABLEDESMATIERES.........................................................................131
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15.
.MMartinA
CONTRIBUT
EBGA,SecrtéiareEéxcuti
EURS
f,IGACM
M. Josian AUROKIUM, BELGAVRIA, Head of Sales, Marketing & Membership, Commonwealth Business Council, London, England M. BONDOMA YOKONO, Directeur général de l’économie et de la programmation des investissements publics, Ministère de l’Économie, du Plan et de l’Aménagement du Territoire Pr. Pierre BOUOPDA KAME, Consultant, SOFITOUL M. Xavier BONNEL Secrétaire général, World Tourism Experts Association (WTEA), Paris, France M. BOURGNEUF, Directeur général, ORCHAPE, Paris, France M. Pascal CHOURAQUI, Chef de District, Yaoundé, AIRFrance M. Guillaume CROMER, Consultant Formateur en Tourisme Durable, Cabinet SPE Tourism, Paris, France M. Ebénézer ELIMBI, Expert, Consultant Pr. Al Majid GANA, Directeur Bureau d’étude TAD CONSULT, Alger, Algérie Mme Chantal LEWAT, Directeur général LEWAT Hôtel, Présidente du SPIHT Mrs. Kiran LUCHMUN, Commonwealth Business Council, London, England M. Jean Marc LUSSON,Délégué Afrique de l’Ouest et Centrale de l’AMFORHT, Libreville, Gabon M. Samuel MBE, Directeur de la Promotion du Tourisme et des Sites Touristiques, Ministère du Tourisme M. Emmanuel MBOZO’O NDO, Directeur général adjoint, CAMAIR CO
Le développement de l’industrie du tourisme au Cameroun
16.Dr Grégoire MEBADA MEBADA, Secrétaire Permanent du Comité Technique de suivi des Programmes économiques, Ministère des Finances 17. M. Emmanuel NGASSA HAPPI, Président Exécutif dela Fédération inter-Etats des Syndicats des agences de voyage et de tourisme de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (FISAVETOC)./A 18.Dr Angeline NGOMO, Secrétaire général, Ministère du Tourisme 19.M. Alphonse Marie OWANA, Conseiller Technique, Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie sociale et de lArtisanat 20.Pr Dieudonné Emmanuel PEGNYEMB, Sous-Directeur de l’Orientation et de l’Insertion, Ministère de l’Enseignement Supérieur 21. M. Boniface PIGA, Expert, Consultant 22. M. Babacar SY Directeur d’Exploitation, SAPCO, Dakar, Sénégal 23. M. Abdelkader SEDIAME, Directeur général, WTE Consulting, Casablanca, Maroc 24. M.Akbar VERJEE, Chairman Hotels Home LLC, P.O. Box 119209, Dubai, United Arab Emirates
- 8 -
L’INDUSTRIE DU TOURISME AU NIVEAU MONDIAL
L’Industrie du tourisme Le tourisme est défini au niveau international comme étant l’ensemble des activités réalisées par les personnes au cours de leurs voyages et de leurs séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel durant une période qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs, d’affaires et autres motifs non liés à l’exercice d’une activité rémunérée dans les lieux visités. L’industrie du tourisme rassemble de ce fait toutes les sociétés dont la principale activité se rapporte à la production d’un ou de plusieurs services caractéristiques du tourisme (Cf. CITAT) : Agences de voyages et activités assimilées ; Voyagistes (Tour-Opérateurs) ; Guides touristiques ; Établissements de loisirs ; Hôtels et établissements assimilés ; Propriétés et résidences secondaires ; Restaurants et établissements assimilés ; Transporteurs aériens, routiers, ferroviaires, et par voie d’eau ; Location de véhicules. Les Agences de voyages et les Voyagistes (Tour-opérateurs) sont au cœur de l’industrie du tourisme. D’où l’utilité de définir explicitement les activités de ces deux catégories de professionnels du tourisme.
Le développement de l’industrie du tourisme au Cameroun
Agences de voyages Lorsque les visiteurs potentiels projettent et organisent leurs voyages, ils ont fréquemment recours aux services d’une Agence de voyages. La fonction principale de ces agences est la vente des services de voyages. Elles ne produisent pas les services qu’elles commercialisent. Elles jouent simplement le rôle d’intermédiaires, notamment en fournissant aux visiteurs potentiels les informations nécessaires à leur décision. Les Agences de voyages font donc office d’intermédiaires entre les visiteurs potentiels et les sociétés qui produisent et offrent des services de voyages sur le marché touristique. Leurs services ne sont en général pas explicitement ou séparément facturés aux visiteurs. La rémunération de leurs services est plutôt incluse dans les prix fixés par les producteurs. Les Agences de voyages touchent donc en général une commission sur les ventes qu’elles réalisent. Voyagistes Les Voyagistes, dénommés aussi Tour-opérateurs, sont des sociétés qui élaborent des circuits touristiques en combinant plusieurs services touristiques tels que les transports, l’hébergement, la restauration, les spectacles, les visites, etc. Ils acquièrent auprès des producteurs de services touristiques élémentaires, différents produits qu’ils combinent et offrent aux clients sous la forme de produits uniques et complexes. Ce sont donc les producteurs de produits touristiques combinés. Ils vendent ensuite leurs produits touristiques combinés aux visiteurs potentiels, soit dans leurs propres réseaux de ventes ou sous leurs propres enseignes et pour leurs propres comptes, soit à travers les réseaux des Agences de voyages.
Le développement du tourisme au niveau mondial Au niveau mondial, le tourisme a connu un essor important ces vingt dernières années. Son poids économique et social pèse lourdement dans la croissance et le développement économique et social des pays émergents et des pays industrialisés. Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les recettes du tourisme représentent en 2010 % du PIB mondial et 6 % du montant desenviron 5 exportations mondiales de biens et services. Pour certains pays émergents ayant peu d’activités industrielles, les recettes du tourisme représentent 20à 40% de leur PIB.
- 10-
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.