Le développement social et durable de l'entreprise

De
Publié par

Le développemet social et durable de l'entreprise

Nouveau concept de management social durable par la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et par la responsabilité sociétale des entreprises



La recherche de performance dans l’entreprise est une préoccupation permanente qui mobilise toute l’organisation et qui constitue toute l’essence de celle-ci. Pas d’entreprise sans résultats ! Mais quels résultats retenir pour juger de la bonne performance ?

Les résultats financiers et économiques semblent être incontestablement les indicateurs pertinents. Il ne s’agit pourtant que d’un système d’alerte donnant une indication de la santé de l’entreprise.

Or, la bonne gestion d’entreprise doit procéder d’actions en profondeur et non agir sur les signaux d’alerte de l’état de santé de l’organisation. Le pilotage efficace consiste à prendre en compte les contraintes, les impératifs et les moyens de production.

Cette gestion doit d’ailleurs prendre la forme d’un management prévisionnel et préventif afin de garantir une longévité de l’organisation.

La fonction managériale doit coordonner les facteurs individuel, socio-organisationnel et économique indissociablement, de façon systémique pour animer l’ensemble des ressources et ainsi créer une valeur ajoutée pour l’entreprise.

La prise en compte de ces trois piliers que sont les facteurs individuel, socio-organisationnel et économique, permet de garantir durablement une structure sociale performante par la création ou la pérennisation de richesses qui sont le climat social vivable, les conditions de travail viables
et ce, dans le respect d’impératifs économiques indéniables.

Cette vision systémique de l’organisation adossée à des actions de politiques sociales issues de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, ainsi que des principes de management social basés sur la
responsabilité sociétale des entreprises, constituent un fondement à la performance durable.

Cet ouvrage propose de décrire le champ dans lequel s’inscrit cette pratique de management de la performance par un développement social durable dans l’entreprise.

L’idée étant aussi de retenir des actions de développement social, facteurs de performances durables.

Les meilleures performances ne sont-elles pas justement celles qui durent ?

Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 29
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9789999993135
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
I N TROD U CTI ON Un des points d’ancrage de la fonction ressources hu-maines dans le développement durable est la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). En effet, la gestion pérenne du capital humain passe par une prise de conscience de la responsabilité de l’entreprise de garantir au salarié, une « place » dans la société par le maintien de son em-ployabilité. La question de l’employabilité apparaît ainsi fondamentale dans la notion de développement durable pour la fonction RH. L’employabilité trouve tout son sens à travers les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et cette dernière ouvre le champ du développement durable pour la fonction RH par le biais de l’employabilité. Autrement dit, la GPEC permet de poser un nouveau regard sur le développe-ment durable pour les RH. Elle ouvre alors la dimension d’un nouveau concept que l’on peut qualifier de dévelop-pement social durable en entreprise qui semble présenter une valeur ajoutée autant pour le salarié individuelle-ment, que pour l’aspect social et que pour l’aspect éco-nomique de l’entreprise. La question à laquelle nous allons tenter de répondre est la place de la GPEC dans la mise en œuvre de cette nouvelle notion de développement social durable en entre-prise.
13
Nous souhaitons savoir en quoi la GPEC participe au lancement d’un développement social durable en entreprise. Pour ce faire, nous allons partir du champ du dévelop-pement durable afin d’identifier le principe, la philosophie et les enjeux d’une telle notion. À partir de ce paradigme, nous allons pouvoir tenter de définir et de spécifier le développement social durable en entreprise. Une fois la GPEC présentée, nous étudierons l’articulation entre cette ingénierie des RH et le développement social durable en entreprise ainsi que l’apport de l’une à l’autre et la valeur ajoutée d’une telle démarche. Une dernière partie sera consacrée à une proposition de définition d’un label de développement social durable en entreprise.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.