Le guide du benchmarking

De
Publié par


Le benchmarking... et si on le pratiquait vraiment !


  • Un outil de progrès simple qui aide à résoudre des questions compliquées.
  • Une pratique qui place les gens de terrain dans une position de créateurs.
  • Un questionnaire d’auto-évaluation pour se situer.
  • Ni initiation simpliste, ni traité d’expertise, un livre convivial et facile d’accès pour mieux connaître cet outil.


Le benchmarking est le processus qui
consiste à identifier, analyser et adopter
– en les adaptant –, les pratiques des
entreprises performantes, en vue d’améliorer
les performances de sa propre entreprise.


Ce guide pratique donne toutes les clés
pour mettre en oeuvre un benchmarking
efficace : bien poser le problème, chercher
les bonnes pratiques qui peuvent venir
d’univers différents, adapter et non pas
copier les bonnes pratiques identifiées,
associer le personnel à la réflexion et aux
évolutions à mettre en oeuvre, mesurer le
résultat et la performance.

Publié le : lundi 21 janvier 2013
Lecture(s) : 48
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9789999990921
Nombre de pages : 156
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Préface
Il y a dans ce livre une véritable joie : celle de régler les diffi-cultés qui paraissent insolubles. Celle de faire vivre une méthode simple qui permet d’affronter des questions compliquées. J’ai aimé que cette pratique place les acteurs de terrain dans une position de créateur. Quelle beauté! Disons-le tout net, lebenchmarkingautorise des gens ordinai-res à faire des choses extraordinaires. Mieux : ce chemin leur permet, en renforçant leur estime de soi, d’entrer sans crainte dans des processus de changement. Dès qu’un être se dote des moyens de sortir d’une impasse, j’ai le sentiment qu’il remporte une victoire, non sur l’adversité mais sur lui-même. J’ai donc lu ces pages avec une totale jubilation. Que raconte ce volume ? L’histoire de trouveurs de solutions, desolutionman,d’individus qui passent à travers des murs réputés infranchissables. Il faut relire le récit du HMCE (Her MajestyCustoms and Excise), un organisme dépendant du ministère des Finances britannique, qui sort ainsi d’une situation apparemment bloquée. Mais, au-delà des cas cités, on trouvera entre ces lignes une étonnante confiance dans l’aptitude du genre humain à mutualiser ses savoir-faire, une attitude d’un optimisme fou. Les individus mêlés à ces aven-tures paraissent ne pas douter des capacités d’invention de notre espèce. Aujourd’hui, je me trouve engagé dans des combats civiques, si éloignés de mes chers romans… Et je regarde les prati-ques explicitées dans cet ouvrage avec un vrai soulagement ; car il va bien falloir que, dans les années à venir, nous fassions passer notre État d’un mode d’action à effet margi-
VIII
Le guide du benchmarking
nal sur le réel à de nouvelles méthodes. Nous avons claire-ment devant nous unerévolution des pratiquesà opérer, avant que les extrémismes ne divisent radicalement la France. Dans ce contexte, lebenchmarkingse présente comme un outil dont il ne serait pas raisonnable de priver notre pays. Votre problème ressemble au nôtre, lance un personnage au détour d’un chapitre. Et bien oui, les problèmes d’entreprises ressemblent diablement – dans le détail opérationnel – à ceux auxquels l’action publique doit faire face. Et si lebench-marking, le vrai, celui dont il est question ici, était un savoir-faire dont la société civile devait enfin faire profiter notre État ? ALEXANDREJARDIN
I
n
trod
u
c
ti
on
Pendant plus de 10 années, le groupe de travail benchmar-king a assuré au sein du Mouvement Français pour la Qualité (MFQ), puis au sein de l’Institut Qualité Management (IQM) en 1994, la mission quasi permanente sur cette activité. Il compte à son actif de nombreuses réalisations (convention nationale, ateliers, présentations, petits-déjeuners promo-tionnels, publications, forums, etc.). Les expériences vécues et les échanges réguliers mensuels des membres du groupe ont permis à la fois d’assurer une veille technologique et de créer un creuset de hautes compétences. Le benchmarking a énormément évolué depuis sa mise en œuvre par XEROX, formalisé par R.C.Camp au début des années quatre-vingt. Le groupe de travail, par ses activités, a largement participé à cette mutation à la fois en France et en Europe. Un premier constat est apparu au travers des diverses expé-riences vécues en France par les membres du groupe, à savoir une réticence due à une certaine méconnaissance de cette méthode ainsi qu’à de la méfiance à son égard malgré sa finalité d’amélioration de compétitivité face au challenge européen. Devant cette situation le groupe s’est fixé comme objectif de poursuivre le développement de cette méthode sur le plan national, mais également de démythifier ce concept en le rendant compréhensible et facilement abordable pour les entreprises et organismes quelle que soit leur taille. Cet ouvrage s’adresse à différents types de lecteurs : ceux qui connaissent le benchmarking, ceux qui l’ignorent et, surtout, ceux qui croient le connaître.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.