En poche - Vocabulaire 2016

De
Publié par

12 fiches sur les points clés de vocabulaire

• L'étymologie

• Les synonymes

• Les antonymes

• Les homonymes

• Les paronymes

• Les pléonasmes

• Les solécismes

• Les barbarismes

• Les néologismes

• Les anglicismes

• Les mots de liaison

• Les mots de vocabulaire



Aline Nishimata est professeur des grandes écoles et experte en communication écrite auprès du magazine Dynamique entrepreneuriale.

Publié le : mardi 2 février 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297052221
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
4
1
LÉTYMOL OGIE
L’étymologie, c’est l’étude de l’origine et de l’histoire d’un mot.
LES ORIGINES DE LA LANGUE FRANÇAISE
le celtique
le latin « vulgaire ou populaire »
le latin des savants
le germanique
la langue d’oc
la langue d’oïl
le grec
La langue d’oïl
La langue d’oc
Langue des Gaulois, qui a laissé seulement quelques mots dans la langue française (ces mots sont le plus souvent issus de l’agriculture et de la nature).
Introduit en Gaule par l’armée de Jules César lors de la Conquête romaine, il subira des modifications et devien-dra le « roman ».
Des lettrés et des humanistes qui puiseront dans le latin pour communiquer leurs découvertes ou créations tech-niques et scientifiques.
Langue parlée par les Francs, qui exercera une influence sur la langue de la vie quotidienne.
Langue des régions du sud de la Loire, qui sera influen-cée par d’autres langues romanes grâce aux échanges commerciaux.
Langue des régions du nord de la Loire, qui sera influen-cée par les langues germaniques lors des conquêtes des armées germaniques.
Introduit dans notre langue par les érudits du Moyen Âge, de la Renaissance, qui sera utilisé souvent pour créer des mots nouveaux.
Le grec
Le celtique
Origines de la langue française
Le germanique
Le latin « vulgaire »
Le latin des savants
Mais aussil’allemand, l’anglais, l’anglo-américain, l’arabe, l’espagnol, l’hébreu, l’italien, le japonais, le néerlandais, le persan, le portugais et le russe… qui, tout au long des échanges culturels, économiques et poli-tiques, pénètreront notre langue. 80 % des mots de la langue française sont des mots d’origine latine.
LES MOTS DE LA MÊME FAMILLE
Une famille de mots est ungroupe de mots formés à partir d’une même racine. Les dictionnaires emploient pour déînir une famille de mots soit le terme « radical », soit le terme « racine ». La famille peut être : limitée aux seuls mots issus de la racine latine, grecque, gauloise… ; élargie à tous les mots formés sur les différentes racines désignant la même notion. Cependant, la langue évolue. C’est seulement le sens qui permet de déter-miner que les mots appartiennent à la même famille. Par exemple eau et évier sont de la même famille par le sens. En effet, évier est un élément d’une cuisine muni d’une alimentation en eau et d’une vidange ; évier vient du nom latin aquarium, dérivé d’aquarius et donc d’aqua ; eau est dérivé d’ewe et en latin d’aqua. Or, aqua signiîe « qui concerne l’eau, qui a un rapport avec l’eau ». Ainsi, dent, dentiste, dentifrice, édenté sont de la même famille. Tout comme terre, terrestre, atterrir, enterrer, déterrer.
LA FORMATION DES MOTS Pour former des mots nouveaux, on ajoute à la racine ou radical au début des mots (despréIxes) ou à la în des mots (dessufIxes). LespréIxes se placent devant le radical et ne changent pas la nature grammaticale des mots. LessufIxesse placent derrière le radical. Certains peuvent chan-ger la nature des mots. Vous pouvez décomposer un mot et retrouver ainsi sa signiîcation car l’étymologie donne le sens propre d’un mot.
e x t r a o r d i n a i r e ➜ ➜
extra
ordinaire
Préfixe (placé avant le radical)
p a c i f i s t e ➜ ➜
pacif
iste (adepte d’une idéologie)
Suffixe (placé après le radical)
g é n o c i d e ➜ ➜
géno (race)
cide (qui tue)
Suffixe (placé après le radical)
Il arrive que le mot soit constitué que d’un sufîxe et d’un préîxe.
b i b l i o t h è q u e ➜ ➜
biblio thèque (livre) (coffre) Préfixe d’origine grecque Suffixe d’origine grecque
L’étymologie
addenda
ad hoc
a fortiori*
LES EXPRESSIONS LATINES
alea jacta est
in extremis
grosso modo
a posteriori*
confer (cf.)
in extenso
persona non grata
Intégralement
Dans son intégralité
Au dernier moment
Ici et maintenant
a contrario*
Se reporter à ce qui précède ou ce qui suit
a» ne prend pas d’accent.
vade-mecum
Faute faite en parlant par inattention (emploi d’un mot pour un autre)
Compromis pour vivre ensemble
De plein gré
Par la force armée
Condition indispensable
Ce qui est ajouté (notes additionnelles à la fin d’un ouvrage)
À plus forte raison
Aussitôt, immédiatement
En gros, sans entrer dans le détail
illico
Un grand nombre d’expressions latines sont utilisées dans la langue cou-rante. Vous trouverez ci-après quelques expressions couramment utili-sées :
Un autre moi-même
Appelé autrement (Pierre Duchemin, alias La déroute)
À volonté, au choix
Personne indésirable
Personne bienvenue
Le sort en est jeté
De fait et non de droit
C’est ainsi (se met entre parenthèses à la suite d’une citation ou d’une expression pour souligner qu’on l’a citée intégralement)
Par le fait même, par voix de conséquence, automatique-ment
Reporter sans fixer de date
Aide-mémoire
Au sens strict
stricto sensu
Preuve par le contraire
sine qua non
sic
sine die
ad libitum
modus vivendi
Qui est postérieur à l’expérience
Avant toute expérience
hic et nunc
de facto
alter ego
Qui convient parfaitement, qui est destiné à cet usage
6
alias
a priori*
lapsus
ipso facto
manu militari
persona grata
in toto
motu proprio
allopathie
autre
demi
cheval
névralgie
aphone
Forme
sans, manque de
peuple
amphi
double
vie
amphithéâtre
généalogie
caco
chrono
LES PRINCIPAUX PRÉFIXES, SUFFIXES ET RACINES D’ORIGINE GRECQUE
de soi-même
brûler
tête
gam
ethn
hema, hemo
race, peuple
sang
contre
douleur
au-dessus
temps
homme
prééminence, pouvoir
peau
mauvais
hippo
hetero
cœur
beau
doigt
cellule
Exemple
hemi
a, an
allo
algie
gastronomie
i
d
dactyl
cyte
epi
derm
demo
anti, ante
anthropo
autodidacte
monarchie
antigel
autre
tous deux, autour de
écrire
écriture
femme
soleil
auto
Sens
archie
bio
anachronique
cardiogramme
calligraphie
cautériser
phagocyte
cardio
cephale
call(i)
caut
L’étymologie
graphologie
géologie
misogyne
hétéroclite
naissance, origine
anthropomorphisme
biologie
épiderme
geo
graph
gram
helio
gyne
terre
télégramme
polygame
cacophonie
dactylographie
dermatologie
céphalée
hippodrome
ethnique
mariage
qui engendre
estomac
démocratie
diphasé
gene (suffixe)
gene (racine)
gaster
hématome
héliotrope
hémisphère
fumigène
hygr
lith
macro
hypno
hydr
homo
hyper
log(o)
klept
kin
qui a horreur de
tout
œil
vue
a
son
phob
para
path
ortho
necro
neuro
neo
oligo
mega(lo)
micro
miso
mono
eau
hypersensible
hygrométrie
kinésithérapie
qui étudie, parole, science
grand
bouger
neurologue
archéologue
lithographie
kleptomane
métaphysique
nécropole
grand
mythologie
nautisme
après, au-delà
petit
haine, détester
mémoire
macroéconomie
quelques-uns
oligarchie
hypnose
monarchie
morphologie
pierre
mégalomanie
sommeil
voler
passion folle
trop
semblable
humidité
cadavre
bateau
fable
homogène
hydroglisseur
autour de
nerf
forme
morphe(o)
nouveau
seul
le long de, contre
manger
i
m
souffrance
oiseau
enfant
droit, correct
enfant
xénophobe
téléphone
pathétique
pédagogue
ophtalm
ophtalmologue
orni
opti
pedo
8
ped
pan
mythe
naus
peri
phil
phag
orthographe
ornithologie
optique
pédiatre
panthéon
paradoxe, parachute
misogyne
amnésie
microscope
pyromane
néologisme
phon
anthropophage
philatéliste
périphérie
meta
mneme
mani
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.