Marketing - Édition 2013

De
Publié par

Pour toujours avoir à portée de mains les points clés qu’il faut connaître et appliquer.


- Découvrir le marketing

- Explorer le marché

- Étudier et analyser son propre marché

- Prendre des décisions stratégiques

- Engager des actions opérationnelles


Une vue d’ensemble de la démarche pour créer, proposer et promouvoir une offre adaptée aux besoins des clients.

Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782297029650
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1
Les fondem ent s du M arket ing
Les définitions
Le M arketing est une dém ar che m ét hodique et per m anent e qui consist e à ét udier le m arché sur lequel se sit ue l’ en t reprise, à coor donner r éflexions et act ions po ur cr éer et développer une offr e adapt ée aux besoins des consom m at eurs, et garant ir ainsi la sat isfact ion de sa client èle et la rent abilit é de l’ent reprise.
Le M arket ing est com po sé d e deux m ot s : «»m arket arch é = le m + ingouvem ent .ion de m une not  qui induit Le m archéla est r encont re de l’offre et de la dem ande, soit l’ensem ble d es client s pot ent iels qui vont conso m m er un bien et / ou ser vice pour sat isfair e leur besoin.Fiche 4 Les composantes du MarketingLe M arket ing co m bine 3 co m posant es fondat r ices : XUn état d’esprit le client, ses orienté vers et sesatt ent es besoins : à l’écout e des consom m at eurs, adapt able aux variat ions du m arché et aux évolut ions d e la sociét é, réact if et capable de se r em et t r e en quest ion, t our né ver s l’avenir et com pét ent pour l’ant iciper. XDes t echniquesspécifiques: ét udes de m ét ud es ar ché, du consom m at eur , analyse de base de données, st at ist iques, pr évisions et co m m unicat ion. XDes processus rigoureux: an alyse de la sit uat ion, élaborat ion et choix de st r at égie, planificat ion des act ions et m e sur e des résult at s.
Les raisons d’être majeures du M arketing
L’exist en ce du M arket ing rép ond à 4 enjeux de l’ent reprise : Xensede concurrence int uat ion inguer en sit Se dist arket ing: le m et sa connaissance d es at t ent es client s sont essent ielles pour différ encier l’of fre de l’ent reprise et lui confér e r un avant age dist inct if pour le conso m m at eur. Xruct eur de la guerre desÉviter le phénomène dest prix: une polit ique de prix bas oblige l’ ent reprise à r éduire ses m ar ges et conduit à une im passe économ ique . Un M arket ing bien pilot é peut per m et t r e à l’ent r epr ise de vendr e plu s cher un pr oduit plus pert inent et plus at t ract if pour le client . Xconsommat ionmodes de hme rapide des Évoluer au ryt : le m arket ing est en m esure d e dét ect er les m ut at ions d e not re sociét é et d’ant iciper cert aines t endances de conso m m at ion. Les of f res seront adapt ées ou recréées en f onct ion de ces per spect ives et pour r ont per m et t r e à l’ ent r epr ise d ’in nover , t ot alem ent ou part iellem ent , sur son m arché. XCréer de la richesse pour le client et l’ent reprise: les adapt at ions ou les innovat io ns gé nèr ent de la valeur ajout ée per çue par le client , une r éelle sat isfact ion et un e pr éf érence pour l’ent reprise. Les vent es se m ult iplient . L’act ivit é et la not oriét é de l’ ent reprise se développent . Le M arket ing cont ribue à la pr oduct ion d’une r éelle valeur économ ique pour l’ent reprise.
4
Le cercle vertueux du M arketing pour le client et pour l’entrepriseM ission essentielle du M arket ing :Créer, proposer et prom ou voir une offre – bien et / ou ser vice qui r épient s ond aux besoins des cl etr éels pot ent iels
C’est cr éerégalem ent
Uneéevaleur ajout pr oposée par l'ent reprise et p erçue par le client
+ de leadership, + de rentabilité et de pérennit éivit épour l'act de l'ent reprise
+ de valeur clientet le développement des ventespourl'ent reprise
+ de satisfactionclient : le m eilleur vect eur de publicit é posit ive pour l'ent reprise
Lapréférence à la marque exprim ée par le client et + de notoriétépour l'ent reprise par rapport à la concurrence
La valeur clientestt endre de laéfice que l’ent reprise peut at le bén relat ion com m erciale.Cet t e valeur dépend du m ont ant et de la fréquence d es achat s r éalisés par le client , et de sa f idélit é. Lles domaines d’application intéresséses personnes et
Le M arket ing a conquis pro gr essivem ent t ous les sect eur s et t out es les ent r eprises, privées ou publiques.
X
X
concernésorganisat ions et les Les secteurs d’activité
Les secteurs d’activité :le M arket ing est n é dans les années 20, aux USA, dans l’indust rie des biens de consom m at io n (agro-alim ent air e, cosm ét iques, dét er gent s) et d’équipem e nt e (aut om obile, élect ro m énager, et c.). Au XX siècle, il s’est ét endu au dom aine des ser vices : banques, assur ances, gr an ds gr oupes hôt eliers. Les entreprises :concernearket ing le M lesoupesgrands gr com m e les PM E, sur la base d’une relat ion com m er ciale B t o C ou B t o B. ƒRelation B to C=o ConsumerBusiness t de ven t e = Act ion depuis l’ ent reprise ver s un part iculier. ƒRelation B to B=Business to Business = Act ion de vent e depuis l’ent r epr ise ver s une aut re ent reprise ou collect ivit é. Exem ple :vend des t Sam sung st r uct eur le con éléphones m obiles à l’opérat eur SFR. SFR param èt re les produit s et les r evend à ses client s par t iculier s ou pr ofessionnels.
5
XX
Les organismes publicssager devient progressivem ent un: l’u client .Les associations à but nonlucratifet les: les adhér ent s donat eur s deviennent des client s à séduir e.
Les ext ensions récent es du M arket ing Le M arket ing se déclin e dans des dom aines plus at yp iques : Xarketing politiqueLe M pt e é pour le com candidatd ’un est pilot qui procède à la const ruct ion de son offre et de sa m ar qu e, en r éponse aux at t ent es de ses client s pot ent iels : les élect eurs.
X
X
Le M arketingt ourist iqueiné à prom est dest ouvoir l’at t ract ivit é d’une ville, d’une r égion ou d’un pays aupr ès de se s client s pot ent iels : les t ourist es ou les invest isseurs.
Le M arketing cultureleur ou unpar un chant r é est orchest réalisat eur qui prend en co m pt e les réact ion s et le s goût s du public pour nour r ir son inspirat io n.
Les nouvelles perspect ives du M arketing liées à Internet
Le M arket ing saisit les opport unit és de la vague In t ern et pour se renouveler, évoluer et innover en per m anence :XLe M arketing one to onedes lien ét ablit s direct s et int eract if s avec une client èle t rait ée individuellem ent , propo se des offres personnalisées et adapt ées, et fidélise cet t e clien t èle aux biens et aux ser vices proposés.
X
X
Le M arketingtribalde conso r ibus m m at eur ss les t est ciblé ver qui se développent aut our des m ê m es valeur s de m ar ques.
Le M arketing viral : via le bouche à oreille, il encourage des personnes à co m m uniquer u n m essage m arket ing de m an ière exponent ielle.
La place du M arketing au sein de l’entreprise
Le M arket in g n’a pas d’exist ence pour lui-m êm e. Il est au service d es aut res f onct ions de l’ ent reprise. Le M arket ing se sit u e pr ogr essivem ent dans une posit ion d’int er m édiat ion au sein de l’ent reprise. RHFinancecom m ercial M arketing Client Pr oduct ionique Logist Qualit éCet t e place de plus en plus cent rale occupée par le M ar ket ing lui per m et un échange d’info r m at ion plus ef ficace : col lect e des quest ions aupr ès des diff éren t s ser vices, dem ande aupr ès des client s et du m ar ché, r em ont ée des r éponses aux différ ent s int ér essés.
6
Fiche 3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.