Maxi fiches de Gestion financière de l'entreprise

De
Publié par

Cet ouvrage présente les thèmes essentiels de la gestion financière de l'entreprise sous forme de fiches de 4 pages, synthétiques, claires et structurées. Chaque fiche peut être étudiée séparément. Chaque thème est introduit par un mini encadré (point clé) et clôturé par une courte application (dont le corrigé est fourni en fin d'ouvrage). Ce Maxi Fiches constitue un outil indispensable pour acquérir les notions de base de la gestion financière

Publié le : mercredi 27 août 2008
Lecture(s) : 157
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100536283
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1
Lana
l
y
se
na
nci
è
re
Point clef Lanalyse financière consiste à apprécier le plus objectivement possible la performance économi que et financière à partir des comptes (états financiers) publiés par une entreprise. Ces comptes sont publics et peuvent être obtenus facilement sur Internet. Il estindispensable de savoir lireces états financiers composés dun bilan, dun compte de résultat et dune annexe. Les comptes per mettent danalyser la rentabilité, la solvabilité et le patrimoine de lentreprise. Cette analyse dite aussidiagnostic financierseffectue à partir des états financiers du passédans une optique dyna mique et comparative à partir des comptes desdeux ou trois dernières années.
1. LE DIAGNOSTIC FINANCIER, SYNTHÈSE DE LANALYSE FINANCIÈRE
Le diagnostic financier est une démarche qui a pour objectif :
cdidentifier les causes de difficultés présentes ou futures de lentreprise ;
cde mettre en lumière les éléments défavorables ou les dysfonctionnements dans la situation financière et les performances de lentreprise ;
cde présenter les perspectives dévolution probables de lentreprise et de proposer une série dactions à entreprendre afin daméliorer ou de redresser la situation et les performances de lentreprise.
Le diagnostic seffectue à partir desétats financiersdu passédans une optique dynamique et comparative. On recueille ces documents sur les deux ou trois derniers exercices afin détudier lévolution de la société et de comparer les performances dans le temps. Cette comparaison se fait à laide desratios.
Létude des états financiersprévisionnelssappelle lastratégie financière(partie 2 des maxi fiches).
Lesétats financiers comprennent trois éléments indissociables (art. L.12313 du code du commerce) :
clebilanqui présente létat du patrimoine de la société à une date donnée ;
clecompte de résultatqui analyse les bénéfices ou les pertes annuelles ;
clannexedont lobjet est de fournir des informations complémentaires sur le bilan et le compte de résultat, en particulier lorsque ceuxci ne suffisent pas à donner une image fidèle de la situation financière.
Ces états doivent obligatoirement être déposés au greffe du tribunal de commerce : ils sont donc publics et chacun peut en prendre connaissance sur le site : www.info greffe.fr
2
2.
3.
Fiche 1Lanalyse financière
Le diagnostic consiste àdécrypterdocuments comptables afin de porter un ces jugement sur léquilibre financier, la performance et la rentabilité de lentreprise. Cette démarche met en évidence les forces et les faiblesses de lentité analysée et aide lanalyste à apprécier son niveau de risque.
Le diagnostic peut être associé à dautres analyses portant sur les aspects non comptables de lentreprise ainsi que sur son environnement. On peut ainsi consulter les extraits dimmatriculation au registre du commerce et des métiers contenant des informations sur les dirigeants et lactivité de lentreprise ou se procurer des informations sectorielles auprès de la chambre de commerce et de la Banque de France.
Ces informations permettent à lanalyste de compléter lappréciation strictement financière de la santé et de la pérennité de lentreprise par des éléments plus straté giques et deffectuer une comparaison des performances dans lespace cestàdire par rapport aux autres sociétés du même secteur dactivité.
LINFORMATION DES SOCIÉTÉS COTÉES EN BOURSE Les sociétés cotées en Bourse font appel à lépargne publique. Elles sont tenues dassurer de la diffusion effective et intégrale de linformation réglementée déposée auprès de lAutorité des marchés financiers (AMF). Linformation réglementée inclut les rapports et les informations suivantes : cles états financiers annuels et trimestriels ; cles chiffres daffaires trimestriels ; cle rapport sur le contrôle interne et le gouvernement dentreprise ; cle communiqué relatif aux honoraires des contrôleurs légaux des comptes ; cles informations concernant toute modification des droits attachés aux instruments financiers émis et toute nouvelle émission demprunt. Les sociétés cotées doivent procéder à une communication financière par voie de presse écrite et doivent mettre en ligne sur leur site Internet linformation réglementée dès sa diffusion. LAMF précise le contenu des rapports financiers annuel et semestriel qui doivent être publiés respectivement dans les quatre mois suivant la fin de lexercice et dans les deux mois suivant la fin du premier semestre. Linformation trimestrielle doit être publiée dans les 45 jours suivant la fin du premier et du troisième trimestre de chaque exercice.
LES MÉTIERS DE LANALYSE FINANCIÈRE Les commanditaires dun diagnostic ne sont pas nécessairement les dirigeants qui voudront effectuer un diagnostic global pour apprécier la santé de lentreprise et obtenir ainsi un outil de gestion. De nombreux partenaires extérieurs peuvent être amenés à effectuer la démarche : cles banquiers pour loctroi dun prêt ; cles actionnaires ou les investisseurs pour étudier lopportunité dun placement ; cpour apprécier leur participation auxles salariés et les comités dentreprise résultats ; cles auditeurs porter un jugement sur la fiabilité des donnéesexternes pour comptables ;
3
Fiche 1Lanalyse financière
Sagissant de létude des états financiers de la société laqualité de linformationde lanalyste seraplus ou moins bonneselon que le diagnostic est effectué au sein de lentreprise ou par un analyste externe qui ne pourra utiliser que les seuls documents publics, la finesse du diagnostic étant moindre dans ce cas. Les analystes externes se divisent en quatre catégories : cLes analystessellsidequi travaillent dans des entreprises dinvestissement (sociétés de Bourse) et interprètent les informations économiques, stratégiques et finan cières des sociétés cotées. Ils rédigent des études destinées à prévoir lévolution des bénéfices des sociétés ou des secteurs dans lesquels ils sont spécialisés. Ils émettent des recommandations dachat et de vente dactions des sociétés cotées. cLes analystesbuyside qui travaillent pour des sociétés de gestion ou pour des investisseurs institutionnels. Ils centralisent et organisent la diffusion des infor mations issues des sellside. Ils jouent un rôle de conseil auprès du gestionnaire de portefeuille sur lopportunité deffectuer tel ou tel placement. cLes analystescorporatequi travaillent pour des banques de financement et dinves tissement (BFI) en assurant une veille sectorielle sur les marchés financiers pour détecter les opérations de fusionsacquisitions ou les opérations dorigination (introduction en Bourse, augmentation de capital, émission dobligations). cLes analystescréditdoivent apprécier la qualité de crédit des émetteurs qui demprunts sur le marché financier, à partir dune analyse financière en se fondant sur les notes fixées par des agences de notations qui reflètent la capacité de rembour sement des émetteurs. Les missions de lanalyste dépendent de la taille et de lorganisation de son employeur mais surtout de la ligne métiers à laquelle il appartient. En effet, les analystessell sideont pour fonction daider à acheter ou à vendre tandis que les analystesbuyside se fixent comme objectifs de gérer des produits financiers émis par des sociétés.
Les professionnels sont regroupés au sein de la SFAF (Société française des analystes financiers) dont le rôle est de faire le lien entre les sociétés cotées et les analystes, notamment par des réunions dinformation.
Pour être admis à la SFAF, il faut avoir cinq années de pratique dans le métier ou avoir suivi les cours de son centre de formation, et être parrainé par deux membres, en activité lors de la présentation dune étude devant un jury. Le CFAF (centre de formation à lanalyse financière) de la SFAF est un organisme de formation continue pour lequel il est nécessaire de remplir trois conditions pour sinscrire : cÊtre employé dans une fonction liée à linvestissement en valeurs mobilières, dans un établissement bancaire ou dassurances, une entreprise dinvestissement ou un organisme exerçant ce type dactivité. cÊtre présenté par lemployeur, qui se porte garant de la disponibilité du candidat pendant la durée de la formation. cÊtre titulaire dun diplôme de lenseignement supérieur. La plupart des analystes financiers français font partie de la SFAF.
4
Fiche 1Lanalyse financière
4. LA PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC FINANCIER Le diagnostic est communiqué aux intéressés sous forme dune note de synthèse qui met en évidence les points faibles et les points forts de lentreprise en fonction de la lettre de mission.
La note doit aborder les différents aspects du diagnostic financier : cPrésentation : évolution de la société, perspectives de développement, objectifs de lentreprise ; cAnalyse de larentabilitésous son triple aspect commercial, économique et financier en saidant des soldes intermédiaires de gestion et des ratios de rentabilité classiques. cAnalyse de laliquiditéqui permet, grâce aux tableaux déquilibre financier, de faire le lien entre fonds de roulement et besoin en fonds de roulement et par ailleurs de suivre lévolution du besoin en fonds de roulement par rapport au chiffre daffaires dans les entreprises dont lactivité est régulière. cAnalyse de lastructure financière, cestàdire étude des tableaux de financement et des tableaux de flux ; évolution des ratios fondamentaux de lanalyse financière orthodoxe. Dans le cadre dun diagnostic global on peut se livrer à une analyse économique qui dépasse le cadre de lanalyse financière classique. Le diagnostic financier doit être alors complété par un diagnostic stratégique qui éclaire la société sur lanalyse des produits, le potentiel technologique et le système de gestion. Chacun de ces différents points donnera lieu à une maxi fiche.
Exercice En examinant les sites Internet cidessous, déterminez les informations que vous pouvez vous procurer pour effectuer le diagnostic financier dune entreprise : www.euridile.inpi.fr
www.infogreffe.fr
www.cofacerating.fr
www.verif.fr www.infobilan.fr www.cci.fr www.societe.com www.franceprospect.fr
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.