Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

« Nous devons restaurer notre rentabilité »

12 pages
« Nous devons restaurer notre rentabilité » Le témoin est passé. Comme annoncé, le charismatique patron du numéro trois du secteur de la construction en France, Jean-François Roverato, cède aujourd’hui 1 e r juillet la direction générale du groupe à Pierre Berger, ancien P-DG de Vinci Construction Grands projets, qu’il a choisi en janvier. Après six mois d’observation, le jeune dirigeant ajuste l’organisation de la direction générale du groupe et dévoile sa stratégie, qui comporte trois axes principaux : optimiser le pilotage des grands chantiers, améliorer la productivité du pôle Energie, et poursuivre la réorganisation des filiales en Europe. Ayant ainsi rassuré les actionnaires sur la gouvernance, le nouveau patron entend désormais se concentrer sur l’amélioration des performances de l’entreprise. Viser les chantiers "haute couture" Quel bilan faites-vous six mois après votre arrivée chez Eiffage ? J’ai été impressionné par le niveau technique des collaborateurs du groupe. Eiffage s’est en effet souvent lancé le premier dans des chantiers inédits et complexes et les a réussis : le viaduc de Millau (première concession d’ouvrage d’art en France), la LGV Perpignan-Figueras (livraison clés en main de la première concession ferroviaire), l’hôpital sud-francilien ou le stade de Lille, deux contrats de partenariat inédits de par leur taille… Vous prenez la direction générale ce 1er juillet. Quel cap allez-vous donner au groupe ?
Voir plus Voir moins
« Nous devons restaurer notre rentabilité »

Le témoin est passé. Comme annoncé, le charismatique patron du numéro trois du secteur de la construction en France, Jean-François Roverato, cède aujourd’hui 1
er
juillet la direction générale du groupe à Pierre Berger, ancien P-DG de Vinci Construction Grands projets, qu’il a choisi en janvier. Après six mois d’observation, le jeune dirigeant ajuste l’organisation de la direction générale du groupe et dévoile sa stratégie, qui comporte trois axes principaux : optimiser le pilotage des grands chantiers, améliorer la productivité du pôle Energie, et poursuivre la réorganisation des filiales en Europe. Ayant ainsi rassuré les actionnaires sur la gouvernance, le nouveau patron entend désormais se concentrer sur l’amélioration des performances de l’entreprise.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin