//img.uscri.be/pth/992a04ad50e757610e523022eb2244212363e546
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Pour en finir avec la stagnation économique française

De
266 pages
Les Français sont en colère : le chômage reste à un niveau élevé et la croissance, toujours aussi molle. Pour donner tort "aux déclinistes", hâtons-nous d'organiser la montée en gamme de notre économie, sortant de la double illusion d'un redressement économique qui se réduirait à une baisse des charges sur les entreprises ou au rêve tout aussi vain de "start-up nation". L'auteur suggère d'agir sur cinq fronts (digitalisation, innovation, internationalisation, montée en compétences et RSE) pour déjouer le piège de la "croissance zéro".
Voir plus Voir moins
François Perret tions contemporaines Q
POUR EN FINIR AVEC LA STAGNATION ÉCONOMIQUE FRANÇAISE
Questions contemporaines Série Que faire ?
Préface de Thibault Lanxade
Pour en finir avec la stagnation économique française
Questions contemporaines Série ‘Que faire ?’ Dirigée par Bruno Péquignot Les périodes de crises, politiques, sociétales, économiques, etc. suscitent des recherches, des réflexions collectives et individuelles pour trouver des issues, des solutions, pour en sortir. Cette série accueille des textes qui peuvent être programmatiques, voire utopiques, qui peuvent se présenter comme un travail sur les principes théoriques ou sur des solutions techniques concrètes, mais toujours sur la base d’une argumentation raisonnée, fondée sur une documentation sérieuse et ordonnée rationnellement.
François Perret Pour en finir avec la stagnation économique française Préface de Thibault Lanxade
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-11116-2 EAN : 9782343111162
Préface
Les Français ont le goût d’entreprendre ! Chaque année depuis 2008, plus d’un demi-million d’entre eux choisissent de créer leur entreprise.
Cet élan est partagé : des jeunes, des salariés, des femmes, d’anciens demandeurs d’emplois, des diplômés de l’enseignement supérieur, des habitants des quartiers populaires viennent grossir les rangs de l’entrepreneuriat, apportant chacun leur concours au développement de notre économie.
Leur appétit d’entreprendre se double d’une même passion pour la créativité et l’innovation.
Nos grandes entreprises, toujours conquérantes à l’international, ne sont désormais plus seules à briller à l’étranger. De formidables « sagas » entrepreneuriales voient le jour mois après mois, avec une accélération de success stories de jeunes entreprises de croissance. Nous assistons à l’éclosion de nouveaux talents, toujours plus nombreux et désinhibés.
Mais pour ces start-up qui réussissent, combien de PME sont encore fragilisées par la crise ? Combien d’entreprises de taille petite ou moyenne ne parviennent pas encore à grandir ? Combien de sociétés n’ont pas encore pris la pleine mesure du virage de la digitalisation et de l’internationalisation ?
En parcourant ces questionnements, François Perret nous invite à regarder lucidement la situation de l’économie française, qui voit cohabiter de retentissants succès avec
7
des vulnérabilités et des cicatrices encore très profondes dans notre tissu productif.
Son ouvrage donne aussi des clés pour comprendre pourquoi et comment notre économie est devenue « duale ». Il nous permet de prendre la mesure de l’extrême éclatement de notre base productive, qui compte plus de trois millions d’entreprises, et de sa faiblesse dès lors que sa modernisation n’est pas achevée.
A la veille d’une élection majeure pour l’avenir de notre pays, la question centrale est posée : quels moyens la France veut-elle désormais mobiliser et quelle méthode doit-elle adopter en 2017 pour faire grandir ses entreprises ?
Pour que plus de TPE deviennent des PME, que plus de PME deviennent des entreprises de taille intermédiaire (ETI), et d’ETI des grandes entreprises, que davantage de start-up deviennent des « licornes », l’environnement économique doit devenir plus fertile, plus propice à la croissance.
Cette exigence impose bien sûr de repenser le rôle de l’action publique et l’organisation économique et sociale de notre pays. Mais la transformation des entreprises est d’abord de notre responsabilité. C’est à nous, entrepreneurs d’accomplir la transformation de nos entreprises autour d’un nouveau modèle de croissance, qui combine performance économique et sociétale.
Mieux se projeter à l’international, s’engager sans délai dans la transition digitale, innover en permanence, réussir la montée en compétences de ses équipes et le virage RSE, tels sont les cinq grands défis de l’entrepreneur du XXIème siècle.
8
Libérer toutes les énergies créatives et entrepreneuriales de notre pays, c’est ainsi l’unir autour d’une ambition partagée, prolongée par des réformes ambitieuses, permettant l’émergence des nouveaux leaders de l’économie française dans les prochaines années.
Porté par une analyse structurante de notre tissu économique et par la conscience aigüe de ses atouts et défis, spectateur engagé, François Perret pose ici cet impératif de vision et de transformation dont dépendent la restauration durable de la croissance et de la compétitivité de notre base productive, donc des emplois de demain et de plus long terme.
Thibault Lanxade
Vice-Président du MEDEF
en charge des TPE-PME
9