Pour une nouvelle industrialisation des régions françaises

De
Publié par

Depuis la fin du XXe siècle, la plupart des anciens pays industrialisés sont entrés dans une phase d'appauvrissement. Aux Etats-Unis comme en Europe augmentent la pauvreté, le chômage, l'endettement, les déséquilibres de balance commerciale. Le diagnostic porté ici est celui d'un processus de désindustrialisation survenu au même moment. Des remèdes sont ici proposés, à l'échelle des régions françaises, visant à une nouvelle industrialisation.
Publié le : mardi 1 mai 2012
Lecture(s) : 15
Tags :
EAN13 : 9782296491557
Nombre de pages : 104
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pour une nouvelle industrialisation des régions françaises
Questions Contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot et D. Rolland Chômage, exclusion, globalisation Jamais les « questions contemporaines » nont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions Contemporaines » est doffrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Derniers ouvrages parus Jean-Marc ROYER,La science, creuset de linhumanité, 2012. Stéphane Scrive,LEurope au temps des Neuf ou la fin des illusions, 2012. Marie Saiget,LONU face aux violences sexuelles de son personnel, 2012. Vanessa Fargnoli,Viol(s) comme arme de guerre,2012. Jean-Jacques LEDOS,Petite contribution à lhistoire de la radio, 2012. Jean-Jacques LEDOS,Petite contribution à lhistoire de la télévision, 2012. Julien DENIEUIL,Concentration éditoriale et bibliodiversité, 2011. Roland GUILLON,La Méditerranée à lépreuve de la globalisation, 2012.Esther RESTAsociété patriarcale face à la résistance desLa femmes, 2012.Esther RESTA,Du matriarcat au patriarcat, 2012.Saïd KOUTANI,Le devenir du métier dingénieur,2012. Bernard GOURMELEN,Handicap, projet et réinsertion. Analyse des processus identitaires pour les travailleurs handicapés, 2012. Eric SARTORI,Le socialisme dAuguste, 2012. Jean-Christophe TORRES,Du narcissisme. Individualisme et amour de soi à lère postmoderne,2012.
Pierre Grou, Dominique Mertens-Santamaria, Katia Radja, Patrick Schembri Pour une nouvelle industrialisation des régions françaises
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96713-7 EAN : 9782296967137
Nous remercions Louis Job pour sa collaboration à la conception de cet ouvrage, ainsi que Vesselin Siarov pour la réalisation de la carte des regroupements des régions. Les auteurs :  Pierre Grou, économiste et sociologue, est professeur de -Sciences économiques à luniversité de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il est lauteur deLAventure Economique(LHarmattan, 1995) et deLArgent, Obscurantisme du XXIe siècle(Bruno Leprince. 2010). - Dominique Mertens-Santamaria est maître de conférences en Sciences économiques à luniversité de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle est lauteurdEntreprises européennes et mondialisation Documentation française. (La 1997). Et en collaboration avec P. Grou, J. Cicchini et G. Hamard :Pour un redécoupage des régions françaises. (LHarmatan. 2007). - Katia Radja est maître de conférences en Sciences économiques à luniversité de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle a publié en 2011, collaboration avec Jérôme Ballet et Augendra Bhukuth,Re-Thinking Access to Education Through the Capability Approach: The Case of Street Childrenin M. Biggeri, J. Ballet and F. Comim (Editors),Children and the Capability Approach, (Palgrave Macmillan Publishers ) - Patrick Schembri est maître de conférences en Sciences économiques à luniversité de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il a récemment coédité l'ouvrageDiversité des politiques de développement durable : temporalités et durabilités en conflit à Madagascar, au Mali et au Mexique,(Karthala).
Sommaire
INTRODUCTION ....................................................................11 PREMIÈRE PARTIE. CONSTAT ET DIAGNOSTIC DUN PROCESSUS DE DÉSINDUSTRIALISATION OBSERVÉ DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES.............15 I CONSTAT DUN PROCESSUS DE DÉSINDUSTRIALISATION OBSERVÉ DANS LA NATION ET LES RÉGIONS FRANÇAISES ............................................15 1 - Prise en compte détudes existantes : désindustrialisation phénomène normal, évitable, ou à proscrire ? ..........................15 2 - Nouvelle étude statistique : confirmation de fermetures dusines, daccroissement du chômage et de chute de la production industrielle .............................................................26 II DIAGNOSTIC RELATIF À LA DÉSINDUSTRIALISATION FRANÇAISE : UNE CHUTE DE LA PART DU TRAVAIL PRODUCTIF, DUE À UN DÉSENGAGEMENT DES GRANDES ENTREPRISES.......................34................................1 - Diagnostics sur les données relatives à la désindustrialisation française : un processus principalement dû aux délocalisations....................................................................34 2 - Diagnostic relatif à lensemble du processus de désindustrialisation. Un découplage firmes - territoire dorigine et un abandon du travail productif ............................................37
7
SECONDE PARTIE. POUR UNE NOUVELLE INDUSTRIALISATION DES RÉGIONS FRANÇAISES : MISE EN UVRE DUN PROJET COHÉRENT..............49 I HYPOTHÈSES GÉNÉRALES NÉCESSAIRES À UN PROJET DE RÉINDUSTRIALISATION....................9..4............................1 - Préalable dun besoin de « taille critique » des régions françaises ..................................................................................51 2 - Possibilité de promouvoir dans les régions françaises une dynamique sinspirant dumodèle germano-scandinaveou commercial-industriel? ............................................................54 3 - Réaffirmation du rôle incontournable de la science et des technologies dans lévolution positive des sociétés..................56 4 - Nécessité de lexistence dune instance de prospective scientifique et technologique dans chaque région ....................59 5 - Propositions de pistes scientifiques et technologiques à développer dans chaque région.................................................60 6 - Réalisation des objectifs dans le cadre du développement de « technopoles » .........................................................................71 7 - Des programmes de lutte contre le chômage, sous forme de « grands travaux complexes qualifiants », élaborés dans chaque région ........................................................................................72 8 - Adaptation des systèmes éducatifs régionaux aux projets proposés ....................................................................................79 9 - Développement dactions complémentaires permettant une mobilisation utile à la mise en uvre dun « projet régional ».80 10 - Nécessité dinstances complémentaires propres au domaine de limaginaire..........................................................................81 8
11 -Nécessité du rôle dune instance démocratique pour approuver les projets.................................................................82 12 - Propositions pour un mode de mise en cohérence - ou complémentarité - des projets régionaux à léchelle nationale.83 II STRUCTURES EXISTANTES, CONFRONTATION AUX HYPOTHÈSES PROPOSÉES ET BILAN .................................84 1 -Examen de la désindustrialisation et des structures industrielles existantes..............................................................84 2 - Confrontation des hypothèses proposées à la situation des régions ......................................................................................86 3 - Bilan général : nécessité délaboration dun projet cohérent pour chaque région ...................................................................97 CONCLUSION ......................................................................100
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.